Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > À chaque film… une critique ! > Voir le sujet

À chaque film… une critique !

Parlez des films que vous voyez ici !

Page : Précédente 1 2 3 Suivante 
Auteur Message
Page : Précédente 1 2 3 Suivante 
micky # Posté le 28/11/2010 à 14 h 03
Avatar
Messages : 2229
Groupe : Administrateurs

Reprise du dernier message de la page précédente :


Je suis également allé le voir hier, et j’ai été aussi très impressionné par le fait qu’aucune scène n’était un brin développée. Je pense que c’est le plus gros problème du film, car il faut dire que par rapport aux précédents (hormis les deux ou trois premiers), ça reste quand même assez fidèle au livre — au niveau des paroles, des décors, des événements…
Je ne connais de loin pas le livre par cœur, mais je me rappelle très bien toute la tension qui est présente continuellement, tension que je n’ai presque pas (pour ne pas dire pas du tout… il y avait un peu de tension, certes, mais pas celle que l’on ressent en lisant le livre) retrouvée dans le film. Oh, ça fait un peu peur, les effets spéciaux et les acteurs sont effectivement très intéressants, mais même si cette fois, ils ont fait un effort pour rester un minimum fidèles au bouquin, je pense que ça ne suffit pas vraiment. Comme l’a dit Poulpette, les scènes défilent sans qu’on ait vraiment le temps d’entrer dans… la scène, justement ; ce qui est un peu décevant, car cinq heures pour un bouquin de quelque sept cents pages (je ne sais plus vraiment), théoriquement on a le temps de développer un peu. J’étais également déçu de ne pas retrouver les moments de réflexion que partagent les trois compères, car même si ce n’est pas très palpitant, c’est intéressant et important.

Ça, c’est en comparant au livre. Dans le film lui-même, j’ai trouvé aussi impressionnant le manque d’explications. C’est-à-dire qu’un spectateur qui n’aurait pas lu les bouquins comprendrait l’histoire parce que dans ce film, il n’y a pas grand-chose à comprendre, mais pour ceux qui ont lu les livres (une majorité, je présume), si on tente de mettre le film en face du livre, c’est décevant. En fait, le film n’est peut-être pas si mal en lui-même, ce qui fait qu’il est très intéressant si l’on s’arrête au scénario du film ; mais on ne retrouve pas vraiment la même chose que dans le livre. Pas au niveau des personnages qui n’apparaissent pas, mais au niveau des émotions, du suspense, de l’action…

J’espère vraiment que la deuxième partie, qui ne devrait à peine raconter plus de deux cents pages, pourra rattraper celle-ci. Ils avaient tout pour bien faire, on verra ce qu’ils ont réussi à produire.
 
Karl Yeurl # Posté le 28/11/2010 à 22 h 20
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar
Messages : 3011
Groupe : zAnciens
Pour ma part, j’ai arrêté de prendre le film au sérieux lorsque Potter n’a pas pris de Polynectar pendant le mariage (oui oui, si tard, il me fallait quand même laisser à Yates le bénéfice du doute). C’est vrai quoi, aucun risque d’avoir un DE planqué dans la troupe quand on a 150 invités, pourquoi planquer le petit balafré alors qu’on s’était donné tant de mal pour l’amener au Terrier ressucité ? Ajoutons-y l’absence de Krum et de véritable remise en question de Dumbledore dès cette partie du film, et je savais que le reste sera pif-paf-pouf-abrakadabralakazam.

Bref, je rejoins Poulpette dans sa critique assez négative, à laquelle j’ajouterais que décidément, Radcliffe et Grint ne forment pas mon duo d’acteurs préféré. J’en profite pour plussoyer l’histoire animée des trois frères qui vaut vraiment le détour.

Et la VF est à vomir.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Poulpette # Posté le 29/11/2010 à 00 h 18
Avatar
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Citation : Karl Yeurl
Bref, je rejoins Poulpette dans sa critique assez négative, à laquelle j’ajouterais que décidément, Radcliffe et Grint ne forment pas mon duo d’acteurs préféré.

Ah moi je l’aime bien Grint. Avec Watson je trouve qu’ils sont très bons (j’ai toujours été moins convaincue par Radcliffe).


Citation : Karl Yeurl
Et la VF est à vomir.

:lol:
La palme revient, selon moi, à la voix française de Watson. Une tuerie (pas que ce soit spécialement mauvais niveau doublage, mais le timbre ne lui va ca-rré-ment pas).
J’essaie d’imaginer ça sur deux heures et quelques… mon pauvre, t’as dû te prendre une dose de Crucio gigantesque. :-°

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Ziame # Posté le 06/12/2010 à 22 h 26
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Messages : 11526
Groupe : Administrateurs
Bonsoir,

Je l'ai aussi vu samedi soir (j'avais d'ailleurs rarement, si ce n'est jamais, vu une salle aussi pleine à craquer) et adhère globalement à ta critique Poulpette. Je saluerai néanmoins le fait que David Yates semble avoir, pour ce dernier opus, lu le livre (nous sommes assez loin de l'envolée lyrique incontrôlée qu'il s'était permis pour le 5e volet).

Cela dit, ce problème rédhibitoire évité, on peut se pencher sur d'autres détails et constater qu'il n'a pas vraiment fait dans la finesse. Tout l'intérêt de ce dernier opus reposait dans la préparation, la recherche et les difficultés rencontrées par Harry, Ronald et Hermione pour trouver, atteindre et détruire les horcruxes… et cela semble avoir été quelque peu escamoté. J'ai particulièrement admiré la manière donc nos trois protagonistes font irruption comme des fleurs (et avec un air de perpétuel étonnement passant apparemment inaperçu pour tout le monde sauf le spectateur pour Harry) au ministère (le film ne suggérant même pas qu'ils auraient pu faire des recherches sur la manière de s'infiltrer au mieux sans se faire repérer, il insinue au contraire qu'ils font cela sur un coup de tête) pour s'introduire dans les salles d'interrogatoire au sous-sol puis enfin s'échapper (presque) sans problèmes. J'ai trouvé cela un peu osé. D'ailleurs je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi concernant le jeu des acteurs Poulpette. J'ai trouvé beaucoup de scènes très surjouées, à tel point que ça en devenait assez difficile pour s'immerger dans l'histoire (je pense notamment au comportement du père Lovegood, qui est censé être excentrique et certes angoissé quand Harry, Ronald et Hermione arrivent chez lui, mais dont le comportement plus que douteux n'éveille pas les soupçons de ces derniers quand ils viennent lui rendre visite). Cela dit, peut-être que ces problèmes de rôles « surjoués » proviennent de la doublure qui est assez déplorable pour beaucoup de personnages (mais ça, ce n'est pas une nouveauté et était déjà le cas, même dans les premiers épisodes).

Ensuite, je dois avouer avoir trouvé le film un peu vide et longuet. Certains me répondront que le livre peut l'être aussi par certains côtés (les trois sorciers passant le plus clair de leur temps dans la forêt), cela dit dans le livre, encore une fois nous sommes témoins des préparations pour infiltrer les endroits, des questionnements des héros, etc. Là, une grande partie du film se passe à exposer des moments assez plats, sans réel intérêt (même anecdotique, ce qui serait un atout pour le film).

Pour finir sur une note un peu moins négative, je souligne encore une fois l'amélioration, à savoir que le scénariste a lu le roman, on évite donc les délires du 5 ou les adaptations osées du 6 (questions lourdes de sous-entendus posées par Dumbledore à Harry sur sa vie sentimentale, cour faite par Harry à une serveuse d'un café, concert type Cabrel avec les baguettes allumées à la mort de Dumbledore (tout de suite, ça vous plante une ambiance d'enfer), etc.). En fait, si l'on ne s'arrête que sur les événements présentés dans le film (sans se soucier de la réalisation), c'est relativement cohérent avec le livre, donc une grosse amélioration. Espérons qu'après avoir compris cela ils auront soigné un peu plus la réalisation pour la seconde partie. :)

P.-S. : si tu as pu voir la version originale, Poulpette, tu as de la chance. Dans mon cinéma ils ne passaient que la version française (cela eût été trop beau). :-°
Modifié le 06/12/2010 à 22 h 27 par Ziame

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Poulpette # Posté le 07/12/2010 à 14 h 38
Avatar
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Pour le jeu des acteurs, cherche pas, là c’est clairement la faute à la VF.
Bon après c’est comme dans la plupart des films : tous les acteurs ne jouent pas tous bien (j’ai également un tout petit peu tiqué sur Lovegood, et j’ai toujours eu un peu de mal avec Luna… mais elle ça doit probablement venir du personnage), mais là en VO je dois dire que rien ne m’a vraiment choquée.

Citation : Ziame
(questions lourdes de sous-entendus posées par Dumbledore à Harry sur sa vie sentimentale, cour faite par Harry à une serveuse d'un café, concert type Cabrel avec les baguettes allumées à la mort de Dumbledore (tout de suite, ça vous plante une ambiance d'enfer), etc.).

Je ne me souviens plus de ce passage, mais :
Image des Guignols de l’info représentant Benjamin Castaldi lorsqu’il s’écrie « c’est énorme !»
Cliquez-moi


Je sens que je vais souvent l’utiliser celui-là. Merci à toi. :D
Modifié le 07/12/2010 à 14 h 40 par Poulpette

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Ziame # Posté le 07/12/2010 à 19 h 17
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Messages : 11526
Groupe : Administrateurs
Héhé. :D

Il faudra en effet que je revoie le film en version originale (sans doute quand il sortira en DVD vu que les cinémas ne semblent pas enclins à le diffuser en V.O.).

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Karl Yeurl # Posté le 29/12/2010 à 12 h 30
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar
Messages : 3011
Groupe : zAnciens

Les trois prochains jours

Image utilisateur

Vous aimez Russell Crowe ? Vous allez être servi. Avec « Les trois prochains jours », ce n’est pas qu’il est l’acteur principal, c’est que tous les autres personnages sont secondaires. Notez que ce film est une reprise de « Pour elle », film français sorti en 2008.

Résumé suspensif


Comme nous avons ici affaire à un thriller dont l’intérêt repose notamment sur le suspense, je vais être très évasif sur les points-clé de l’intrigue, et simplement jeter les bases.
John Brennan (Russell Crowe) est un homme banal. Professeur de littérature à l’université, il coule des jours paisibles en compagnie de sa femme, Laura, et de son fils Luc. Jusqu’au jour où sa femme se fait arrêter pour un crime qu’elle prétend ne pas avoir commis. Nous suivons la descente aux enfers de ce père de famille qui tentera tant bien que mal de défendre l’amour de sa vie à la cour tout en élevant seul son garçon.

Mon avis


Russell Crowe§. Déjà rien que lui, il en jette. Parfait dans son rôle d’un homme qui n’est pas fait pour vivre le grand frisson et qui sera confronté au dilemme de laisser sa femme croupir en prison pendant vingt ans ou prendre des initiatives risquées, on apprécie tant l’excellent acteur que le personnage hésitant et faillible qu’il endosse. Il n’a besoin de rien dire, rien faire pour que l’ambiance s’installe : c’est la justesse de son jeu qui fait tout. Et s’il n’y avait que ça ! Pour ne rien gâcher le scénario est véritablement intéressant : il n’est pas bourré de twists stéréotypés (il y a bien entendu des stéréotypes, mais ce n’est pas gênant en soi), et la tension monte tout le long du film, jusqu’à la dernière minute.

Ce film est à voir en VO si possible, je trouve que Marc Alfos (le doubleur de Crowe) n’est pas toujours juste dans ses intonations. Le restant des doublages est très correct. Si les musiques ne se font pas remarquer, elles ajoutent encore au suspense.

Conclusion ? Un must see pour les amateurs de thrillers. À voir dans les salles, si possible.

Public visé


Interdit aux moins de douze ans dans les salles où je suis allé le voir, j’approuve cette restriction : outre la violence physique de l’une ou l’autre scène d’action, c’est surtout la complexité des situations qui peut être difficile à appréhender pour un enfant plus jeune que cela. Les conflits moraux auxquels sont confrontés les personnages ne sont pas spécialement tous publics. Point positif : il y a vraiment très peu d’allusions en-dessous de la ceinture, et pas une seule scène sur le sujet.
Modifié le 29/12/2010 à 21 h 13 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
rat-meur # Posté le 30/12/2010 à 17 h 32
La lecture est l'errance
Avatar
Messages : 87
Membres
J'avais vu la bande annonce de ce film, c'est vrai qu'il a l'air top! ( par contre sans faire la critique Karl Yeurl, tu as pas mis de date de sortie xD ).
Dans la même veine, tu as Death Sentence (avec Kevin Bacon ( :) ) ), qui est sorti en 2008 et qui poutre vraiment tout!

<Evil triumphs when good men do nothing>
<[...]c'est toujours ainsi que m'est apparu le chagrin, comme un temps où l'on attend, non que la souffrance s'efface, mais que l'on s'y habitue.>
 
Karl Yeurl # Posté le 30/12/2010 à 17 h 39
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar
Messages : 3011
Groupe : zAnciens
Je note, pour Death Sentence, merci. :)

Ben… la date de sortie ? Il est en ce moment dans les salles, si je ne me trompe pas (sorti le 8 décembre chez les Français). Ou alors, je n’ai pas compris ta remarque. ^^

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
rat-meur # Posté le 30/12/2010 à 17 h 59
La lecture est l'errance
Avatar
Messages : 87
Membres
Ouai c'est ça que je voulais savoir: si il était toujours dans les salles. Mais tu sais, je voulais juste te titiller, parce que ça m'a pris 2 secondes avec gogole :) !

<Evil triumphs when good men do nothing>
<[...]c'est toujours ainsi que m'est apparu le chagrin, comme un temps où l'on attend, non que la souffrance s'efface, mais que l'on s'y habitue.>
 
Vynile # Posté le 16/06/2011 à 21 h 21
Awesome!
Avatar
Messages : 160
Groupe : zAnciens
Hé hé. Je me permets de remonter ce sujet des fonds oubliés de ce forum pour parler d'un film — un grand classique — dont j'avais entendu parler longtemps auparavant et que j'ai vu très récemment (d'ailleurs j'invite tous (absolument tous) les gens qui ne l'ont pas encore vu à le regarder). Le génial Gérard Jugnot en est l'acteur principal, c'est… Les Choristes, eh oui ! Je vous avais prévenus, c'est un grand classique qui n'en reste pas moins un des plus beaux fleurons de la culture cinématographique française. Je vais sans tarder vous faire une petite présentation du film pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu.

Les Choristes


Image utilisateur


Résumé suspensif



Clément Mathieu a des tas de problèmes. Étant au chômage, il n'a pas d'autre choix que d'accepter le poste de « pion » dans un internat pour élèves difficiles. Il est accueilli par l'homme à tout faire des lieux, le père Maxence, victime sous ses yeux d'une mauvaise blague d'un élève. Ce qui vaut à Clément d'avoir un aperçu immédiat des méthodes répressives appliquées par le directeur Rachin. Malgré l'antipathie de ce dernier à son égard et les écarts répétés de quelques fortes têtes, le brave surveillant s'obstine à se rapprocher des enfants en cherchant une autre voie que la sanction. Compositeur frustré, il a alors l'idée de ressortir ses partitions pour les initier au chant…

Mon avis



Vous me trouverez peut-être un peu excessif, mais c'est vraiment un des meilleurs films que j'aie jamais vu. Jugnot y joue admirablement bien. D'ailleurs, on sent bien la progression dans l'histoire : au début les élèves, frustrés et turbulents, passent leur énervement sur le personnel via des blagues de mauvais goût. Mathieu fonde une chorale et les pensionnaires chantent… comme des casseroles ! Puis, au fur et à mesure, la chorale s'améliore, Morange grossit les rangs et les élèves s'apaisent un peu.

On rentre réellement dans l'histoire, tellement c'est bien joué. D'ailleurs, la scène qui m'a le plus marqué, c'est la fin. Je ne vais pas vous la raconter, vous saurez de quoi je parle si vous avez regardé le film. :D

En gros, je parie que tout le monde a vu ce film ici, je voulais juste vous faire part du fait que j'ai adoré, et que vraiment, une scène d'un film aussi touchant ne vaut pas tous les effets spéciaux du monde. Dommage que ce genre de film soit si rare. :-/

« Le don de soi est le plus grand don qu'on puisse faire. » Image utilisateur
 
Léa # Posté le 17/06/2011 à 23 h 54
Du rêve à la réalité...
Avatar
Messages : 849
Groupe : zCorrecteurs
Bonsoir, Vynile.

C'est un très beau film, dont on a beaucoup parlé lors de sa sortie.
Il a permis aussi de redécouvrir les chœurs d'enfants et on a tous gardé cet air en tête un certain temps ;) (d'ailleurs ton message est, pour moi, l'occasion de le réentendre, et je t'en remercie).
 
Itello # Posté le 19/06/2011 à 02 h 06
Avatar
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Bonsoir,

Tu es diabolique, Léa. Il m'a fallu tant de temps pour sortir enfin cette chanson de ma tête, tant de semaines pour ne plus fredonner l'air… Et voilà que c'est reparti pour un tour. :D

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Karl Yeurl # Posté le 11/05/2012 à 00 h 38
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar
Messages : 3011
Groupe : zAnciens
Bon, déterrage de sujet. J'ai vu un bon nombre de films depuis, et si le cœur m'en dit, je vous parlerai des meilleurs (j'aimerais notamment vous parler d'Incendies). Mais ce n'est pas mon objectif dans l'immédiat.

Vous souvenez-vous de Låt den rätte komma in ? Mais si, voyons. Eh bien ces sacrés Américains, ces fous du remake, ils l'ont remade !

Let me in


Résumé suspensif

Image utilisateur
On prend les mêmes, on recommence.

Oskar Owen, un jeune garçon d’une douzaine d’années, est un garçon comme beaucoup d’autres : réservé, mais brutalisé par ses petits « camarades ».
Le soir, dans la cour chez lui, il rêve de se venger, répète des insultes et des menaces, armé d’un couteau.
C’est là qu’il rencontrera pour la première fois Eli Abby, une jeune fille, sa nouvelle voisine. Eli Abby est un vampire, comme Oskar Owen ne tardera pas à le découvrir. Mais au lieu de prendre peur, ce dernier décide de se lier d’amitié avec elle…


Critique


Pour une fois, les Américains se sont montrés à la hauteur de la tâche. Let me in est presque aussi bon que le film suédois original. Le personnage d'Owen est moins fort que celui d'Oskar, mais Abby surclasse Eli. Abby n'est pas non plus jouée par n'importe qui, aussi. Chloë Grace Moretz, que vous aurez peut-être déjà vue dans Hugo, ou dans Kick-Ass (elle y joue Hit Girl), n'en est donc pas à son coup d'essai. Les personnages secondaires sont bien joués, l'ambiance générale est miteuse, grise et un peu misérable, collant parfaitement au contexte.

On sent beaucoup de respect de l'œuvre originale dans la photographie aussi, très proche de celle du film suédois. Souvent dans le non-dit, peu dans le spectaculaire, c'est un film de vampire digne de ce nom.



Vraiment un bon film, j'ai été très agréablement surpris : je m'attendais à un remake bien puant et suis tombé sur un petit trésor. :)
Modifié le 11/05/2012 à 19 h 07 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Cyberpen # Posté le 11/05/2012 à 14 h 48
Les fautes ? C'est démodé.
Avatar
Messages : 545
Groupe : zCorrecteurs
J'avais été refroidi par les critiques de journalistes que j'avais pu lire sur ce film. Au final, je n'ai même pas daigné le regarder.
Ton appréciation du film me donne envie de revoir mes positions et de donner sa chance à ce remake.

Je le verrai très prochainement je pense. Merci à toi d'avoir apporté ton opinion sur ce titre. ;)

Image utilisateur "Les cris les plus puissants sont souvent inaudibles".
Cyberpen.
 
Sypho # Posté le 11/05/2012 à 18 h 20
Avatar
Messages : 268
Membres
Idem, il ne me tentait pas trop, mais c'est vrai que si c'est Chloë Moretz (qu'on peut d'ailleurs voir dans Dark Shadows de Tim Burton en ce moment, quelqu'un a eu des échos sur ce film ?), ça doit valoir le coup !
D'après toi, il vaut mieux regarder Morse en premier, ou d'abord Let Me In ?
Modifié le 11/05/2012 à 18 h 21 par Sypho
 
Karl Yeurl # Posté le 11/05/2012 à 19 h 07
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar
Messages : 3011
Groupe : zAnciens
Morse !

C'est sans conteste le meilleur film des deux. Il laisse encore plus de questions en suspens que Let me in. Mais franchement, Let me in est très bon aussi.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Sypho # Posté le 11/05/2012 à 21 h 31
Avatar
Messages : 268
Membres
D'accord, bon bah j'essaierai de le voir ce week-end, il est dans ma médiathèque ! :)
 
Karl Yeurl # Posté le 11/05/2012 à 22 h 19
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar
Messages : 3011
Groupe : zAnciens
Allez, hop, des fois que vous l'avez pas vu.

Incendies


Résumé suspensif

Image utilisateur


Montréal. Jeanne et Simon Marwan se rendent chez le notaire pour dépouiller le testament de leur défunte mère, Nawal Marwan. Ils s'attendaient à tout, sauf à ça. Le testament leur remet deux lettres, l'une à délivrer à leur père, censé être mort depuis longtemps, l'autre à leur frère, dont ils ignoraient l'existence jusqu'alors. Deux lettres qui vont les mener sur les traces de leur mère dans une quête pour leurs origines.


Mon avis


Accrochez-vous bien, parce que cette histoire est loin d'être rose. Le parcours de Nawal est dur, et au fur et à mesure qu'il est découvert par ses enfants, l'horreur et le malaise grandit.

Ce film est à voir. Vraiment à voir. Mais attendez-vous à en sortir bouleversé, presque choqué. Le dénouement est presque insoutenable.

Les acteurs sont excellents. Lubna Azabal est parfaite dans son rôle, Mélissa Désormeaux-Poulin et Maxim Gaudette, s'ils ont moins d'importance, ne sont pas moins bons. Les dialogues ? Les dialogues sont très bons ! Le film est à moitié en français, à moitié en arabe, et ça ajoute une dimension réaliste qui contribue au tragique de la situation.


Public visé


Oh, il ne faut pas le mettre entre toutes les mains. C'est un film très dérangeant. Mais il n'a pas volé les nombreuses récompenses qui lui ont été données. Il a été nominé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère et ce n'est pas sans raison non plus. Allez, vous êtes grands, vous y survivrez. Foncez le voir.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Chapanama # Posté le 21/05/2012 à 19 h 54
Messages : 1
Membres
Mais c'est quoi le rapport entre Let the right on in et Morse (je ne connais pas ce film) ?
Modifié le 14/02/2013 à 00 h 56 par Chapanama
 
Sypho # Posté le 21/05/2012 à 20 h 10
Avatar
Messages : 268
Membres
Låt den rätte komma in est un roman suédois datant de 2004. Il a été traduit par Let the Right One In en anglais, et Laisse-moi entrer en français.
En 2008, une adaptation cinématographique suédoise sort. Elle conserve les titres du livre en suédois et en anglais (Son titre original est donc Låt den rätte komma in, et le titre anglais est Let the Right One In). Cependant, en français, le film est traduit par Morse.
Ensuite, un remake américain est réalisé en 2010. Il s'appelle en version originale Let Me In, et en français, Laisse-moi entrer. C'est de ce dernier film que Karl a fait la critique. ;)

En gros, en France, on ne parle jamais de Let the Right One In, mais de Laisse-moi entrer pour le livre, et pour l'adaptation cinématographique américaine, et de Morse pour l'adaptation suédoise ! :)

(Corrigez-moi si je me trompe, c'est compliqué tout ça :-° )
Modifié le 21/05/2012 à 20 h 11 par Sypho
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums