Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > [DUR ?] Epreuve du BAC : français > Voir le sujet

[DUR ?] Epreuve du BAC : français

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : 1 2 3 Suivante 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 2 3 Suivante 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 04/05/2008 à 17 h 06
Messages : 24
Membres
Bonjour messieurs et mesdames,

je poste ce nouveau sujet dans le but de m'informer un peu, car à vrai dire, je suis un peu sceptique vis-à-vis de cela.

En règle générale, le BAC français est difficile ?

J'étais très content à l'idée de passer cette épreuve, car je me suis dit, étant donné que tu as toujours eu de bonnes notes en cette matière, tu n'auras pas de mal avec cette épreuve ... Faux ! Le dernier BAC blanc portant sur la matière français, je me suis "ramassé" un bon 8/20 à l'écrit et 12/20 à l'oral ...

On m'a toujours dit que les "épreuves blanches" étaient toujours légèrement plus dures, que l'épreuve originale en fin d'année. Est-ce vrai ?

Ai-je une chance de gagner des points ?

Merci d'avance à ceux qui me répondront.
Modifié le 04/05/2008 à 17 h 08 par GaaraPauleta

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Ziame # Posté le 04/05/2008 à 17 h 19
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonjour,

Je parle pour ma propre expérience. En fait je devais avoir 17 de français en moyenne l'année dernière, j'ai très bien réussi mon bac blanc (genre 19 à l'oral et 14 à l'écrit de mémoire) et ai planté mon vrai bac (6 à l'écrit et 10 à l'oral). Le bac n'est pas plus dur, mais ce qui est dur, ce sont les correcteurs. Tu peux très bien tomber sur quelqu'un de très sympa de la même façon que sur quelqu'un qui en a marre de corriger et n'en a rien à faire de la copie qu'il a en face (ce qui m'est arrivé, je l'ai vu en recevant ma copie). Idem pour l'oral, si tu connais bien tes textes, ça doit passer, après contrairement à ce que te diront les professeurs, ça dépend beaucoup de l'examinateur. S'il essaye de te faire dire ce que tu sais ou s'il essaye de te piéger.

Par exemple, quand je suis passé à l'oral, en dernier et vers midi, l'examinatrice ne pensait qu'à s'en aller, elle n'arrêtait pas d'aller se chercher des cafés, de jouer soit avec son portable soit avec un élastique ou de se lever pour aller voir la fenêtre. Elle s'était plantée en me donnant mon sujet et a tout fait pour me couler en me posant des questions sur des textes non étudiés mais juste lus en lecture cursive. A côté de ça, j'ai des copains qui sont tombés sur de très bons examinateurs qui leur tendaient des perches et faisaient vraiment leur travail (et pour ces copains dont je parle, c'est passé impec).

Enfin d'une manière générale, ne stresse pas, c'est pas plus dur (souvent, c'est même moins dur). Si tu connais tes textes et que tu t'es bien entrainé, ça doit passer, après si tu tombes sur un mauvais examinateur... ben... faut se dire que tu n'y peux rien (même si c'est vraiment pas facile) :) .

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 04/05/2008 à 17 h 31
Messages : 24
Membres
Ah d'accord. Je te remercie pour ta réponse excellente.

Mon professeur m'a parlé de style d'écriture. La note peut plus ou moins varier selon notre façon d'écrire, comment notre syntaxe est constituée.
Si le correcteur aime ton style, il te donnera sûrement une bonne note, tandis que s'il ne l'apprécie pas, elle risque fort d'être basse ...

Si on regarde bien, ce n'est pas juste. Le BAC est une épreuve nationale importante, les correcteurs devraient alors garder une certaine neutralité quant à la correction.

Pas très appréciable tout ça ... :{

M'enfin bon, on ne peut rien y faire ...

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Ziame # Posté le 04/05/2008 à 17 h 36
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Oui c'est sûr (ce qui serait bien serait que les épreuves soient corrigées deux fois et qu'il y ait des témoins pour les oraux, mais bon...).

Enfin, pour le style d'écriture, c'est vrai. Il faut essayer de faire des phrases assez belles sans pour autant être trop lourd. C'est déjà important si ton texte est agréable à lire. Ça peut jouer beaucoup dans certains cas.

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 04/05/2008 à 18 h 05
Messages : 24
Membres
Citation : Ziame
Oui c'est sûr (ce qui serait bien serait que les épreuves soient corrigées deux fois et qu'il y ait des témoins pour les oraux, mais bon...).

C'est ça qui serait l'idéal, les copies corrigées deux fois et par des correcteurs différents. Ce serait certes une perte de temps, mais au niveau de la fiabilité de la note, ça fait l'unanimité et on se rapprocherait plus vers une correction neutre.

Ce n'est pas ça qui fera passer mon grand stress, mais ça l'atténuerait...

Tu étais en quelle filière ? Moi, ES, option Science Politique.

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 04/05/2008 à 18 h 12
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Bonsoir et bienvenue à toi (je viens de lire ton message dans l'autre sujet ^^ ).

Citation : GaaraPauleta
On m'a toujours dit que les "épreuves blanches" étaient toujours légèrement plus dures, que l'épreuve originale en fin d'année. Est-ce vrai ?

Ceci dépend un peu des professeurs de ton lycée.
S'ils tiennent vraiment à préparer efficacement leurs élèves alors en théorie oui, ils donnent des bacs blancs difficiles.

Sur le coup on maudit ces épreuves atroces, mais une fois qu'on se balade sur sa copie de bac (le vrai cette fois) on comprend que les profs ont bien fait leur boulot et qu'ils ne voulaient pas couler les gens aux épreuves blanches. :)


À part ça j'ai un conseil qui m'avait été donné avant l'oral et qui m'a réellement aidé à "affronter" l'examinateur, le voici : donne-toi comme objectif de savoir de quelle couleur étaient les yeux de l'examinateur quand tu sortiras de la salle.

C'est tout bête, mais si tu te mets ça en tête avant tu arriveras beaucoup mieux à regarder l'examinateur dans les yeux, et crois-moi ils apprécient quand leur interlocuteur n'a pas le regard fuyant.
 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 04/05/2008 à 18 h 19
Messages : 24
Membres
Citation : Guillawme
À part ça j'ai un conseil qui m'avait été donné avant l'oral et qui m'a réellement aidé à "affronter" l'examinateur, le voici : donne-toi comme objectif de savoir de quelle couleur étaient les yeux de l'examinateur quand tu sortiras de la salle.

C'est tout bête, mais si tu te mets ça en tête avant tu arriveras beaucoup mieux à regarder l'examinateur dans les yeux, et crois-moi ils apprécient quand leur interlocuteur n'a pas le regard fuyant.

Merci du conseil et des commentaires laissés.
Je tacherais d'appliquer ton conseil, qui est assez astucieux quand on y réfléchit.

Pour l'oral, les professeurs disent tous les mêmes conseils :
* Essayer de souffler un maximum, afin d'éviter les nombreux bégaiements, car souvent c'est lorsque qu'on est stressé qu'on a du mal à s'exprimer.
* Se détendre le plus possible, sinon ça engendre quelques problèmes de lecture et de compréhension.
* Prendre son temps, car si on va à l'allure d'une fusée, on risque de ne jamais tenir les 10 minutes imposées.
* Bien connaître ses textes, surtout. Sinon ... Aîe !

Merci encore Guill@ume.

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Ziame # Posté le 04/05/2008 à 18 h 51
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
S option MPI (avec latin et espagnol européen).

Pour le stress, le meilleur moyen de lutter, c'est de se limiter en vitesse. Tu vas calmement et tu verras au bout d'un moment, ça devient de plus en plus facile ;) .
Modifié le 04/05/2008 à 18 h 52 par Ziame

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Tizz # Posté le 04/05/2008 à 19 h 00
Avatar de Tizz
Messages : 280
Groupe : zAnciens
Mon avis va être un peu différent... :p

Personnellement, je n'ai pas révisé pour mon baccalauréat de français. J'ai relu mes notes sur chacun des texte la veille de l'épreuve orale, pas plus. Ca ne m'a pas empêché d'avoir 15... Le tout est dans l'attitude. J'étais assez stressé (je le suis naturellement pour toutes les épreuves), mais je connaissais mes aptitudes. J'arrive très bien à analyser les textes, à en tirer les choses intéressantes, tant sur le plan du sens, de la portée, que des différentes figures de style, etc. Je suis conscient que ce n'est pas donné à tout le monde, mais à partir du moment où tu "t'imposes", où tu parles clairement, en mettant des accents sur les idées importantes, ça passe. Le truc c'est de ne JAMAIS montrer que tu sèches. Fais toujours semblant d'être sûr de toi et sûr de la validité de ce que tu dis. Je peux même te conseiller "d'inventer" un peu. A partir du moment où c'est à peu près crédible, tu peux te permettre par exemple d'inventer la volonté sous-jacente de l'auteur (Balzac a voulu dire par là que...). Si tu le dis avec l'assurance de celui qui sait qu'il a raison, ça passe nickel.

Concernant l'écrit, ce fut encore plus facile pour moi. Comme l'a très justement dit ton professeur, je reste convaincu que TOUT se joue sur le style. Je vais être franc, pour le bac de français, je n'ai pas ouvert mes classeurs, idem pour le bac de philo. J'ai eu 17 à l'écrit de français et 15 en philo. Tout ça parce que j'ai au moins le mérite de savoir écrire... Si tu écris parfaitement, sans faute, avec une ponctuation et une présentation irréprochable (alinéas, passages à la ligne, disposition), tu te balades complètement. En philo, je suis parti dans des considérations qui étaient à des kilomètres du sujet, mais je savais que ça passerait parce que je donnais l'impression au rédacteur que tout coulait de source. C'est pareil en français... Surtout de nos jours, c'est facile d'avoir une très bonne note en balançant quelques phrases bien senties en dissertation ou en expliquant trois ou quatre figures de style en commentaire de texte. Tu sais, les élèves sont tellement moyens de nos jours, que la moindre copie qui sort du lot se tape tout de suite plus de 12 ou 13. Je le sais, mes parents sont professeurs de lettres.
Je serais en revanche moins catégorique en ce qui concerne le correcteur. Certes, il y a des gentils et des méchants (et encore, ne soyons pas si manichéens !), mais les copies passent par plusieurs comités, et si les collègues du correcteur se rendent compte qu'il sous-note systématiquement, crois-moi, toutes les copies sont élevées dans la notation. (C'est aussi pour en faire passer le plus possible, un élève coûtant plus cher dans le secondaire que dans les études supérieures, mais c'est un autre débat.)
Evidemment, pour l'oral, l'examinateur a toute latitude pour mettre la note, et la note n'est jamais remise en question. Pour l'écrit, c'est différent, comme je viens de te l'expliquer.

En fin de compte, sois rassuré, tu te rendras compte que le bac, c'est de la rigolade comparé à ce qui t'attend après. Je ne sais pas ce que tu as prévu comme études supérieures, mais en général c'est là que tu seras confronté à tes capacités ! ;)
Je ne peux te parler que des études de droit, mais à la faculté, les professeurs attendent de toi bien plus que tes professeurs de lycée. Le niveau à la fac de droit reste le même, alors que le niveau du baccalauréat ne cesse de baisser. C'est dû à de bêtes considérations économiques (même pas sociologiques, et encore), mais c'est comme ça.

En définitive, je te conseille de pas t'en faire. Révise quand même un minimum, mais vu ton niveau en français (à ce que je vois sur ce forum), ça devrait très bien se passer pour toi. Et effectivement, les épreuves blanches sont toujours plus difficiles que les épreuves de baccalauréat, mais ça dépend un peu de ton lycée. Sur le plan statistique, les profs préfèrent toujours que les élèves se plantent au bac blanc plutôt qu'au vrai bac, d'où l'intérêt de la différence de niveau. :)

Tiens-nous au courant en tout cas de tes résultats, sur ce topic par exemple, pendant l'été quand tu auras tes résultats !
 
Hors ligne vincent1870 # Posté le 04/05/2008 à 19 h 22
Avatar de vincent1870
Messages : 11437
Groupe : Administrateurs
Après avoir lu un peu en diagonale, pour ma part, on m'a toujours dit que les épreuves blanches étaient un peu plus dures que le vrai bac (même si ça varie selon le lycée ;) ). Pour moi, ça a été mitigé : j'ai eu 12 au blanc et 14 au vrai à l'écrit, mais 16 au blanc et 12 au vrai à l'oral. :p Inversion donc, mais en restant dans la même gamme de notes.

Au sujet du style, ça joue en effet, surtout en rédac' (qu'on nous a toujours déconseillé). Je suis passé du collège où le mien était apprécié, au lycée où je ne me ramassais que des cartons en écriture d'invention (j'ai pris le commentaire au bac).

Après, ça dépend en effet beaucoup de l'examinateur. Pour l'oral, je suis d'accord avec Tizz, il ne faut pas montrer que tu sèches, et répondre du tac au tac. Pour les révisions d'oral, j'ai révisé un peu plus pas très dur :-° ), mais sans me prendre la tête. 5 textes par jour pendant 5 jours (soit une heure environ de travail par jour), ça allait. :) L'écrit, j'ai jamais rien trouvé à réviser. ^^

J'espère que ça t'aidera, j'ai fait un peu le tour de ce qui a été dit. :)

Président de l’association Corrigraphie, structurant et soutenant les activités du site.
Développeur et contributeur au code source du site.
 
Hors ligne Tristou # Posté le 04/05/2008 à 19 h 38
Wibbly wobbly timey wimey
Avatar de Tristou
Messages : 118
Membres
Je crois qu'il ne faut pas "stigmatiser" : en effet, les bacs blancs et les différents devoirs qui tu as pu faire dans l'année, même si les notes étaient basses, qu'importe, ce qui compte, c'est la note obtenue le jour de l'examen. Pour te donner des exemples personnels. A l'année en français, j'avais 9,5 bon bah j'ai eu 9 à l'écrit et 12 à l'oral, c'était largement jouable pour la suite du baccalauréat. D'autant qu'il ne faut pas oublier que ce n'est pas tout le bac mais une épreuve anticipée (avec la biologie en ES si ma mémoire est bonne). Alors bien sûr plus ça fait de points plus ça permet d'aborder sereinement le reste à la fin de la terminale mais j'ai déjà vu des gens pas forcément dans une situation confortable à la sortie de la première et qui l'ont eu d'un coup l'année suivante.
Et pour appuyer mon argumentation, je déteste les maths (aïe pas taper Ziame >_< ), je n'ai guère réussi pendant toute ma scolarité et ma moyenne de dernier trimestre de terminale en était la preuve : 4/20 (il est vrai que je n'ai aps fait trop d'effort et avec le recul, je trouve que la manière d'enseigner était assez peu accessible). Bon ben j'ai révisé, encore plus pour combler mes lacunes et au bac, j'ai eu une de mes meilleures notes de toute ma scolarité. Comme quoi les notes... Et je pense que on peut relier cela au code de la route : peut importe qu'on fasse une tonne de fautes en leçon, l'important, c'est d'en faire 5 maximum le jour de l'examen ;) .

Voilà pour ma petite contribution (ça commence à être loin le bac :D )
 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 04/05/2008 à 20 h 43
Messages : 24
Membres
Voilà un forum, un forum comme je les aime !
Merci à vous pour toutes vos réponses, vraiment, tous vos conseils vont bien m'aider.

L'épreuve, en elle-même, est très logique, mais suscite chez moi une certaine crainte, car, comme vous l'avez si bien dit, on ne sait pas trop ce qu'il faut réviser. Ce n'est pas comme une matière, notamment l'histoire-géographie, où l'on part confiant parce-qu'on connaît sa leçon d'histoire sur le bout des doigts.
Là, je reste perspicace à l'idée du thème choisi. Sur le roman, à vrai dire, je ne remplis pas ma copie (double), car je ne sais quoi raconter. Or, dans ce cas, mon cœur s'accélère tout seul, je commence à stresser et je perds tous mes moyens.
J'aimerais bien tomber sur un sujet comme l'argumentation, où les connaissances du cours servent beaucoup.

Auriez-vous quelques conseils sur le roman ?
Que faut-il étudier exactement ...

Merci d'avance et déjà milles grands mercis à Guill@ume, Ziame, vincent1870, Tristou, et surtout Tizz pour son commentaire enrichi en informations.

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Ziame # Posté le 04/05/2008 à 21 h 34
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Tizz => Je suis parfaitement d'accord avec toi sur le niveau du bac. C'est vrai que des fois j'ai l'impression de faire des trucs limite dont j'ai un peu honte, mais je sais que ça passera du fait des autres. Notamment en philo où on doit être 4 bons élèves et le reste qui rame à fond... D'ailleurs, en philosophie, si tu sais lire et écrire, tu as facilement la moyenne. Après si tu sais réfléchir un minimum, tu peux atteindre le 15 voire plus.

Tristou => Moi ma matière c'est la physique-chimie :p . J'aime bien les maths mais comme toi (bon peut-être un peu moins ok) j'ai pas commencé mon année très fort dans cette matière. Enfin là j'ai l'impression que ça remonte (surtout grâce à un bac blanc de maths que je viens de très bien réussir).

GaaraPauleta => Un petit conseil, lis, lis lis. Ça te fera des références à mettre et à ressortir, aussi bien en dissertation, qu'en exemple dans un commentaire de texte qu'à l'oral face à l'examinateur. Si tu as un bon examinateur, il va t'encourager à ressortir ta culture générale et si elle est présente c'est le jackpot (c'est ce qui s'est passé à mon oral blanc où j'avais eu 19/20). Donc fais toi une culture, renseigne toi sur les auteurs (en allant voir sur des encyclopédies comme Wikipedia par exemple) ;) .

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 04/05/2008 à 21 h 57
Messages : 24
Membres
Citation : Ziame
GaaraPauleta => Un petit conseil, lis, lis lis. Ça te fera des références à mettre et à ressortir, aussi bien en dissertation, qu'en exemple dans un commentaire de texte qu'à l'oral face à l'examinateur. Si tu as un bon examinateur, il va t'encourager à ressortir ta culture générale et si elle est présente c'est le jackpot (c'est ce qui s'est passé à mon oral blanc où j'avais eu 19/20). Donc fais toi une culture, renseigne toi sur les auteurs (en allant voir sur des encyclopédies comme Wikipedia par exemple) ;) .

Oh ! Wikipédia, j'y suis au moins 1 heure par jour, mais certainement pas pour lire les biographies des auteurs ... :p
Je retiens le conseil, car il est intéressant. C'est vrai, on m'a toujours dit, notamment à l'oral blanc, de faire le rapprochement avec d'autres œuvres littéraire. Le problème : je ne vois jamais le lien.

Suis-je aveugle, stupide ou tout simplement pas fait pour cette matière ?

Merci encore Ziame.

Bonne soirée et à demain, car je ne pense pas repasser aujourd'hui.

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Ziame # Posté le 04/05/2008 à 22 h 14
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bah, les liens tu peux les apprendre aussi ^^ ... Apprendre les similitudes entre tels et tels auteurs et les ressortir le jour dit. Si tu connais un peu plus de l'auteur que ce qui concerne le texte, l'examinateur verra que tu es motivé, se demandera si tu n'as pas lu d'autres choses de l'auteur et verra qu'en tout cas tu t'informes et ça ça fait bien ;) .

Bonne soirée :) .

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Tizz # Posté le 04/05/2008 à 22 h 54
Avatar de Tizz
Messages : 280
Groupe : zAnciens
Exact.

Les profs adooorent les références. Si tu arrives à lui poser deux ou trois références personnelles, et que l'examinateur voit que tu as une culture générale enrichie, la note monte en flèche.

Comme en philo : tout réside dans l'art de savoir mettre de bonnes citations. Personnellement, pour le bac j'en ai appris quelques unes, et j'ai réussi à développer mon propos de manière à les placer incidemment. Ca marche à tous les coups ! :D
 
Hors ligne GaaraPauleta # Posté le 05/05/2008 à 08 h 32
Messages : 24
Membres
Hum ... Je vois, ce que vous essayez de me dire ... Plus je fais liens avec d'autres œuvres, plus j'ai de chance de me rapporter une bonne note ?
J'essayerais de développer cela, surtout à l'oral où lors de l'entretien, on fait souvent appel à la culture générale.

La philo, tout le monde me parle de cette matière comme si c'était une horreur, qu'est-ce qu'elle a au juste ?
Dure ? Ennuyante ? "Chiante" ?

Merci et bonne journée, je suis passé ici avant de filer en cours.

A ce soir.

La patience est mère de toutes les vertus...
FootGoal : Vivez la passion du foot avec FootGoal !
 
Hors ligne Tristou # Posté le 05/05/2008 à 08 h 40
Wibbly wobbly timey wimey
Avatar de Tristou
Messages : 118
Membres
Euh bah la philo, tu ressors très souvent des grands principes plus que de donner une argumentation personnelle donc bon. Personnellement, je n'ai pas été passionné par la philo mais bon j'ai pu assurer au bac, c'est le minimum :p
 
Hors ligne Tizz # Posté le 05/05/2008 à 09 h 48
Avatar de Tizz
Messages : 280
Groupe : zAnciens
Non, la philo ce n'est pas une horreur. Je trouve plutôt même qu'il faut y développer une argumentation personnelle. En tout cas, les professeurs préfèreront toujours que tu développes un point de vue philosophique personnel plutôt que de sortir texto des points du cours, surtout si tu as l'air de ne pas les maîtriser.
C'est sûr que le correcteur appréciera si tu arrives à glisser quelques phrases compliquées, mais ce n'est pas une obligation. Il vaut mieux que tu arrives à développer une argumentation bien menée plutôt que de te perdre dans des considérations confuses et absconses.
Après, évite de défendre des points de vue très personnels qui n'apporteraient rien au débat. Evite l'emploi de la première personne par exemple, ça éliminera le risque de parler plus de toi-même que du sujet ! ^^
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 05/05/2008 à 16 h 18
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Le problème de la philo à mon avis c'est qu'en terminale elle ne peut pas être intéressante telle qu'elle est enseignée.

En bref le prof te développe des notions qui paraissent simples par leur intitulé mais au sujet desquelles les doctrines des grands penseurs sont toutes plus imbuvables et obscures les unes que les autres.

Et l'objectif c'est de te bourrer le crâne au maximum pour faire le singe savant et tout recracher de façon exhaustive le jour du bac, parce qu'il faut bien se rendre à l'évidence (là je m'adresse un peu à Tizz) : le correcteur de ta copie de bac s'en tape que tu saches mener une argumentation construite car ce qu'il veut (enfin ce que le programme veut) c'est que tu retiennes des doctrines d'auteurs connus en reconnaissant qu'elles valent plus que ta propre réflexion (normal après tout, certaines ont plus de 2000 ans et n'ont pas été remises en question depuis...).

Personnellement le choix a été vite fait : je n'ai rien fait de mon année de terminale en philo, ça ne m'intéressait pas assez et puis il y a surtout la perspective de n'en faire qu'une année...
Bon je n'en suis pas fier... 8 toute l'année et 9 au bac c'est pas glorieux (mais c'est pas ce 9 qui m'a privé de ma mention TB :soleil: ).
D'ailleurs je t'encourage à ne pas suivre mon exemple.
Modifié le 06/05/2008 à 08 h 24 par Guillawme
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums