Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > antéposition du participe passé lorsqu'il est adjectif > Voir le sujet

antéposition du participe passé lorsqu'il est adjectif

Cette phrase est-elle grammaticalement juste ?

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Marlieee17 # Posté le 28/09/2015 à 15 h 52
Messages : 2
Membres
Bonjour,

J'aurais besoin que l'on me dise s'il existe une règle grammaticale qui interdirait l'antéposition d'un participe passé lorsqu'il occupe la fonction d'adjectif.

En effet, mon collègue et moi, tous deux journalistes (et oui, personne n'est parfait), débattons sur la justesse grammaticale d'une phrase.

Pourriez-vous nous dire si la phrase suivante peut être grammaticalement juste : "Ils ne veulent pas voir fermée la bibliothèque" ?

Merci d'avance pour vos réponses.
 
Hors ligne Hervé # Posté le 29/09/2015 à 17 h 18
Messages : 21
Membres
Bonjour,

Pour être sincère, je ne sais pas si une règle bien déterminée interdit formellement une telle construction. Toutefois, à moins de m'appeler Proust ou Flaubert, je ne me risquerais pas à l'utiliser... (Ils ne veulent pas voir fermée cette bibliothèque ; ils ne veulent pas voir mordue cette femme ; ils ne veulent pas voir close cette affaire ; ils ne veulent pas voir vendue cette maison)... [Ne voyez ici aucune ironie, je réfléchis en même temps que j'écris, et peut-être trouverez-vous des exemples, auxquels je n'ai pas pensé, qui marchent mieux].
Je n'utiliserais pas cette construction, donc, tout d'abord parce que la place du participe épithète est généralement après le nom. "La plupart des participes [épithètes] se placent après le nom" nous dit le Grevisse (327 c). Il existe quelques exceptions que nous cite le même Grevisse : "Notre vénéré maître", "notre regretté directeur"...
On peut également penser à des phrases telles que : "Exténués, les enfants reprirent tout de même la route." (Mais il s'agit ici d'une épithète détachée.)
Ensuite, surtout s'il s'agit d'une phrase destinée à un article de presse, cette construction à l'allure très littéraire et peu commune est de nature à bloquer la lecture de vos abonnés (or le lecteur zappe si facilement lorsqu'il rencontre une difficulté...).
Le lecteur s'attend logiquement à des phrases du type : "Ils ne veulent pas voir fermer la bibliothèque", "Ils ne veulent pas voir la bibliothèque fermée"...
Maintenant, la construction proposée souhaite peut-être apporter une nuance entre une fermeture habituelle et une fermeture définitive ? Vous pourrez facilement retrouver cette nuance dans la construction suivante : "Ils ne veulent pas voir la bibliothèque définitivement fermée."
En espérant que ces quelques réflexions vous aideront...
Hervé (unmondesansfautes.blogspot.com)
 
Hors ligne Marlieee17 # Posté le 29/09/2015 à 18 h 26
Messages : 2
Membres
Bonsoir Hervé,

Votre point de vue rejoint sensiblement le mien.
Mais, et c'est un comble pour une journaliste, j'avoue avoir eu du mal à expliquer à ce collègue (dur à convaincre lorsque nous nous opposons sur des "dilemmes" grammaticaux), de façon très claire, en quoi la structure de sa phrase me semblait bancale...
Son but était en fait d'insister sur l'étrangeté de la fermeture. Je suis moi-même la première à jouer sur les nuances de notre langue pour insister davantage sur une idée, mais là, je ne suis pas convaincue par le procédé qui, me semble-t-il, donne l'impression que les mots ont été jetés dans n'importe quel ordre et en faisant fi de toute logique... Sans compter qu'il laisse un arrière goût d'erreur. En effet, celui qui ne comprendrait pas l'intention du journaliste prendrait, à coup sûr, l'usage du participe pour une faute de grammaire... Et lorsque l'on sait que cette phrase constitue le titre de son article...
Je vous rassure : il ne s'agit que d'un échange amical sans conséquence, mais j'aurais aimé pouvoir étayer ma réflexion d'un argument grammatical indiscutable. S'il n'existe pas, nous resterons, je le crains, sur un statu quo...

Merci quand même pour votre réponse (qui aura au moins eu le mérite de me donner raison quant au caractère impromptu de cette syntaxe).
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums