Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Typographie > Une rédaction à corriger > Voir le sujet

Une rédaction à corriger

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne medm@n1 # Posté le 12/03/2011 à 11 h 28
Messages : 38
Membres
Bonjour ,

Sujet :
Le narrateur, le long de son récit ne manque pas de parler de sa solitude et de ses souffrances qu’elle lui a causées. Mais ne peut elle pas être bénéfique ? Vous rédigerez un texte dans lequel vous donnerez votre point de vue en vous appuyant sur des exemples précis tirés de votre expérience personnelle.

c'est un plan dialectique (thèse , antithèse , synthèse ) , c'est celui que j'ai suivie durant ma rédaction ...
Parce que le sujet nous invite à choisir , si la solitude était bénéfique ou non ... (question fermer )


Production :

La solitude est un sentiment qui conduit la personne de vivre seule, de s’opposer seule devant les situations difficiles. Mais est - elle bénéfique ?

Certes la solitude améliore les capacités d’imagination, prenons le cas de Sidi Mohammed qui avait sa boite à merveilles et qui pensait tout le temps à avoir des personnages , des objets fabuleux pour les mettre dans sa boite .
D’une autre part, elle permet d’offrir l’occasion de prendre des grandes décisions qui concernent l’avenir.
// thèse



Par Contre elle devienne un obstacle, à force de vivre seul, la personne ne peut pas facilement s’adapter à son environnement sociable.
En outre celui qui sollicite ne peut pas avoir de l’aide au cas où il en a besoin.
// antithèse


Malgré les bénéfices que la solitude. Peut offrir aux gens, il faut l’abandonner et l’ignorer afin de mieux s’adapter à l’environnement sociable.
// synthèse

Comme nous l’avons constaté la solitude peut être bénéfique , mais l’homme doit l’ignorer par naître des relations avec des personnes qui vont sûrement nous aider à partir de leurs expériences de vie .

_____________________________________________________________

Je vous prie que si vous voyez la moindre faute commise (soit au niveau de langue , au niveau des idées , au niveau de l'expression ) vous me la faites souligner , et me préciser sa correction en la justifiant ...
Faites vos remarques sur ma façon de rédiger et sur mon style d'argumenter ...

Bien à vous
medm@n1
Merci à vous !!!
 
Hors ligne Cazahimura # Posté le 12/03/2011 à 21 h 46
Love And Peace!
Avatar de Cazahimura
Messages : 45
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Sujet :
Tout au long de son récit, le narrateur ne manque pas de parler de sa solitude et des souffrances causées par celle-ci. Mais ne peut-elle pas être bénéfique ? Vous rédigerez un texte dans lequel vous donnerez votre point de vue en vous appuyant sur des exemples précis, tirés de votre expérience personnelle.

C'est un plan dialectique (thèse, antithèse, synthèse), c'est celui que j'ai suivie durant ma rédaction...
Parce que le sujet nous invite à choisir si la solitude était bénéfique ou non... (question fermée)


Production :
La solitude est un sentiment qui conduit la personne à vivre seule, de s’opposer seule aux situations difficiles. Mais est-elle bénéfique ?

Certes la solitude améliore les capacités d’imagination. Prenons le cas de Sidi Mohammed. Il avait sa boîte à merveilles et pensait tout le temps à représenter des personnages ou des objets fabuleux pour les mettre dans sa boîte.
D’autre part, elle permet d’offrir l’occasion de prendre des grandes décisions qui concernent l’avenir.
// thèse



Par contre, elle peut devenir un obstacle car à force de vivre seul, on ne peut pas facilement s’adapter à son environnement sociable.
En outre, celui qui sollicite ne peut pas avoir de l’aide dont il aurait besoin.
// antithèse


Malgré les bénéfices que la solitude peut offrir aux gens, il faut l’abandonner et l’ignorer afin de mieux s’adapter à l’environnement sociable.
// synthèse

Comme nous l’avons constaté, la solitude peut être bénéfique, mais l’homme doit l’ignorer pour faire naître des relations avec des personnes qui l'aideront sûrement à jouir des expériences de la vie.


Entre nous, ta demande reflète bien ton texte. En outre, je n'ai pas compris ce que tu voulais que l'on fasse sur ton texte, j'ai donc interprété ta demande.

De plus, si tu considères en avoir terminé avec le sujet, je pense que tu fais fausse route car ce n'est pas avec quelques phrases que l'on rédige une argumentation. Je n'ai ni vu d'où tu partais, par où tu passais et vers où tu allais.

Je me suis contenté de corriger les fautes et reprendre des parties incorrectes.

Pardonne-moi si je suis direct, mais si tu dois rendre ce travail, je te conseille vivement de le revoir et de le faire sérieusement car si je devais te noter, ce serait une note plutôt basse.

Bon courage à toi si tu comptes t'y remettre plus sérieusement. ^^
 
Hors ligne medm@n1 # Posté le 13/03/2011 à 00 h 22
Messages : 38
Membres
Bonsoir ,
Je vous remercie pour votre effort que j’apprécie infiniment .
Premièrement , vous m'avez corrigez mes fautes sans que vous me justifiez la cause de chacune ( c'est à partir de la justification qu'on apprenne . )

Deuxièmement , je crois que ma demande été claire et nette , peut être que vous n'avez pas pris assez de temps pour la lire ( xD ) ...
je demandais tout simplement une correction de ma rédaction au niveau de langue et au niveau de la pertinence des arguments . ( En effet quand je rédigeais ma production , je n'avais pas totalement d'idées concernant ce sujet , comme vous l'avez remarqué , mon texte est pauvre des exemples et pauvre des idées .... ) .

Troisièmement , cette rédaction n'est pas un devoir ni un travail scolaire , mais une préparation pour l'examen régional que je vais passer d'ici deux mois.
Et comme je veux avoir une bonne note en français , je doit m’entraîner à rédiger le max de texte argumentative .

Voilà , ce que je demande c'est de :
- m'aider à corriger mes fautes grammaticales , conjugales et d'orthographes en les justifiant bien sur .
- m'enrichir avec vos remarques qui vont sans doute me faire progresser .

Finalement je vous remercie pour avoir lu mon message .
Bien à vous
medm@n1
Modifié le 13/03/2011 à 00 h 55 par medm@n1
 
Hors ligne Bazinga # Posté le 13/03/2011 à 00 h 55
Avatar de Bazinga
Messages : 72
Membres
La plupart des fautes qui ont été relevées et corrigées sont des fautes de maladresse, essaie donc de lire à haute voix ton écrit original puis celui corrigé, bien qu’il y est pour chaque cas une justification par les règles grammaticales, je ne pense pas que ceci soit nécessaire. Etant moi-même au commencement de mes études, et n’ayant pas exploré le domaine de l’argumentation, je me demande tout de même si ce texte n’est pas un peu « vide », j’ai l’impression que tu ne vas pas au bout de tes idées.
 
Hors ligne Lagile # Posté le 13/03/2011 à 14 h 04
Avatar de Lagile
Messages : 68
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Je ne vais pas reprendre ici toutes les corrections faites par Cazahimura, en survolant rapidement, il me semble que ça reprend bien les problèmes. Deux petits ajouts qui me sautaient aux yeux, seulement − bon boulot, Cazahimura ! :)

Citation : Cazahimura
Sujet :
</couleur>Production :
La solitude est un sentiment qui conduit la personne à vivre seule, à s’opposer seule aux situations difficiles. Mais est-elle bénéfique ?
[…]
En outre, celui qui sollicite [quoi ?] ne peut pas avoir l’aide dont il aurait besoin

L’argumentation


Passons à la partie argumentation en elle-même, je manque un peu de temps pour les règles grammaticales et orthographiques − et ça m’évitera de dire trop de bêtises !
C’est un peu vide, comme argumentation. Dans la thèse, tu développes un argument − le développement de l’imagination si l’on est seul − et tu donnes un exemple très bref. Sans aller jusqu’à demander dix-huit exemples, il serait bien de penser à d’autres sources. De plus, l’argument lui-même est un peu caduc : en effet, les « enfants sauvages » vivent seuls, pourtant, je ne suis pas sûre que cela les ait aidé à enrichir leur imagination…
Toujours dans la thèse, la solitude peut en effet permettre de réfléchir calmement à une grande décision, mais qui dit qu’elle soit la bonne, ou la plus appropriée ? Des conseils ne seraient-ils pas intéressants ?

Dans l’antithèse, tu rejoins du coup l’un de mes contre-exemples avec la difficulté de s’adapter. De plus, ton « en outre » me paraît peu indiqué : en quoi le manque de sociabilisation entraînerait-il des difficultés à demander de l’aide ? Une liaison comme « d’autre part » − ou équivalent − me semble plus logique.

Quant à la synthèse, je pense que tu la confonds avec la conclusion.

Le modèle


Pour verser dans le chauvinisme pur et dur avec le plan en trois parties que le monde entier nous envie − mes chevilles viennent de gonfler, étrange −, on va reprendre le plan typique.
— Une introduction avec une phrase d’introduction − logique, me diras-tu ! − pour présenter ton sujet et montrer que tu lui trouves de l’intérêt. Tu développes cette idée en montrant quelles peuvent être ses contradictions, les différentes choses qu’elle implique… Ensuite, une petite annonce de plan en donnant les grandes parties et on a plus ou moins fini.
— Une première partie qui sera ta thèse, où tu es d’accord avec l’idée proposée.
— Une deuxième partie qui sera ton antithèse, où tu rejettes cette idée.
— Une troisième partie qui sera ta synthèse, où tu tentes de concilier les deux points de vue.
— Une conclusion générale sur ton argumentation et, éventuellement, une ouverture sur une autre question si elle est en lien.
/!\ Attention à l’ouverture Madame Soleil ! Si tu n’as pas d’idée pour une autre question, il vaut souvent mieux ne rien mettre que de laisser une question « moyenne », qui laissera le correcteur sur une mauvaise impression.

Si tu as d’autres questions sur comment chercher des arguments / s’organiser / autre, n’hésite pas à demander. ;)
 
Hors ligne medm@n1 # Posté le 13/03/2011 à 16 h 36
Messages : 38
Membres
Bonjour ,
merci pour tes conseils " Lagile " .
En ce qui concerne les difficultés que je rencontre lors d'une rédaction c'est le :
- Manque des idées et des arguments.

Donc voilà mon seul problème , c'est que je n'ai pas une technique ou une ressource qui me permettra d'avoir des arguments pertinents et riches vous allez sans doute me dire , ( faites des recherches sur Wikipedia ou sur Google ) je vais vous répondre dans ce cas par , Comment ?! ...

Finalement je demande un aide concernant, la façon de rédiger l'exemple qui est normalement suivie d'un argument ...
 
Hors ligne lorelei # Posté le 13/03/2011 à 17 h 06
Avatar de lorelei
Messages : 15
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Bonjour,

Je pense medm@an1 que tu veux plutôt dire l'inverse. On argumente d'abord et pour étayer l'argument, on intègre un (ou des) exemple(s).
Pour ce qui est de rédiger l'exemple, c'est à toi de trouver comment le faire. Ton exemple se base sur l'idée que tu as développée dans ton argumentation. C'est-à-dire que tu commences par poser ton idée, tu argumentes et après tu y ajoutes ton exemple que tu dois également développer quelque peu pour que ce soit assez clair.

Prenons la première partie de ta rédaction :
« Certes la solitude améliore les capacités d’imagination (à développer), prenons le cas de Sidi Mohammed qui avait sa boite à merveilles et qui pensait tout le temps à avoir des personnages , des objets fabuleux pour les mettre dans sa boite (à développer également) .
D’une autre part, elle permet d’offrir l’occasion de prendre des grandes décisions qui concernent l’avenir(à développer et il faut ajouter un exemple).
// thèse »

Dans ton argumentation, il n'y a rien. Tu donnes deux arguments sans les développer. C'est trop léger, tu dois expliquer ce que tu veux dire pour que le lecteur comprenne ton point de vue. Et les exemples, c'est un peu pareil, il faut l'expliquer pour voir en quoi il a un rapport avec ton argument.

J'espère t'avoir aider un peu. Je ne sais pas si je suis très claire.

Bon courage en tout cas.

Curieuse, volontaire, motivée, désireuse d'en savoir et d'en apprendre toujours plus...
Une vraie tête de mule aussi, un caractère de cochon..., bref beaucoup de défauts mais bon si on cherche bien, il doit bien y avoir quelques qualités bien cachées derrière...
 
Hors ligne Lagile # Posté le 13/03/2011 à 20 h 32
Avatar de Lagile
Messages : 68
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Pour les idées, ce qui peut parfois assez bien marcher, c’est de se laisser guider par ce qu’on pense… Non, ce n’est pas un discours fumeux, je m’explique !

Citation
Tout au long de son récit, le narrateur ne manque pas de parler de sa solitude et des souffrances causées par celle-ci. Mais ne peut-elle pas être bénéfique ? Vous rédigerez un texte dans lequel vous donnerez votre point de vue en vous appuyant sur des exemples précis, tirés de votre expérience personnelle.


Ça, c’est le sujet, c’est la seule chose que tu aies au départ. Que te demande-t-on exactement ? Vois-tu une séparation dans l’énoncé, ou plutôt plusieurs facettes d’une même idée ? Ce que pas mal de profs conseillaient − à juste titre, souvent ! −, c’est de recopier son sujet au brouillon et d’entourer les mots importants. À partir de ces mots importants, quelles associations fais-tu ? Ce travail permet de mieux voir ce qu’on te demande et d’y voir plus clair.

Pour ce qui est des arguments, soit ils viennent gentiment dès le début, soit il faut les forcer un peu… Comment ? Non, l’idée de les attraper au lasso n’est pas la bonne ! Je te conseille plutôt une bonne feuille blanche, un stylo et ton cerveau, et là, tu réfléchis à tous les exemples qui te passent par la tête. Je dis bien tous, tu les notes sur ta feuille. Une fois que plus grand-chose ne te vient à l’esprit, tu essaies de classer tes idées et tes arguments − des fois, ils arrivent ! − en différentes catégories selon leurs points communs. Si tu n’as que des exemples qui te viennent, regarde ceux qui se ressemblent pour tenter de dégager un argument commun.
Et quand je dis exemples, c’est vraiment tout : la punition de ton petit frère / cousin / voisin / camarade, le film qui est passé à la télé hier soir, un livre…

En espérant que ça puisse t’aider un peu. :)
 
Hors ligne medm@n1 # Posté le 13/03/2011 à 23 h 04
Messages : 38
Membres
Bonsoir à tout le monde ,
Merci pour votre participation , vos postes m'ont un peu enrichie ...

La solitude nous rend incapable de s'intégrer facilement dans l'environnement sociable , à force de vivre seule avec ses idées , l’homme est disjoncté de toute nouvelle , il oublie jour par jour de comment être en contact avec les autres et que ceci provoque un obstacle à la personne isolée de l' incapacité de se communiquer avec les autres gens .

Un argument que j'ai essayé de rédiger sur le même sujet ( la solitude )...
Quel est vos remarques ( soyez gentils s'il vous plait je sais je suis nul en argument , mais n'oublions pas que c'est par les fautes qu'on apprenne à faire le juste )

Bien à vous
Modifié le 14/03/2011 à 00 h 03 par medm@n1
 
Hors ligne medm@n1 # Posté le 14/03/2011 à 19 h 46
Messages : 38
Membres
d'autres réponses peut êtres ?
 
Hors ligne Lagile # Posté le 14/03/2011 à 20 h 48
Avatar de Lagile
Messages : 68
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Pour l’absence de réponse en une journée, c’est normal en début de semaine, vu que pas mal d’étudiants ont repris le chemin de l’école. ;)

Deux petites bricoles avant de s’occuper l’argument lui-même : pas d’espace avant et après les parenthèses, on écrira « (blabla blablabla bla) », et les points se collent au mot final d’une phrase, ainsi que les points de suspension.

Pour cet argument retravaillé, je dirais qu’il y a du mieux : tu détailles plus l’idée, c’est bien. Par contre, attention à rester cohérent avec les pronoms : si tu emploies un nous, garde-le sur le reste de la phrase, ou alors, garde le « il », histoire de ne pas mélanger. Attention aussi à certains mots qui n’ont pas tout à fait le sens qu’il faut : au lieu de disjoncté, il vaudrait mieux utiliser déconnecté.

En reprenant à peu près ce que tu as fait, on peut en arriver à quelque chose comme ça (ceci n’est qu’un exemple et n’est donc pas parfait !) :
« La solitude nous rend incapable de nous intégrer facilement dans un environnement social. En effet, à force de vivre seul, l’homme finit par être déconnecté du monde réel et oublie jour après jour [mieux que « jour par jour »] comment entrer en contact avec les autres. Cela finit par entraîner une incapacité de communiquer avec d’autres personnes et donc à un certain isolement de l’être humain. »
Une fois que tu en es là, tu fais un lien pour intégrer un exemple − là, au débotté, rien ne me vient pour illustrer… − pour renforcer ton propos. Surtout, pense à bien l’expliquer et à montrer qu’il y a bien un lien avec ton argument.

En espérant que ça t’aide un peu. :)
 
Hors ligne medm@n1 # Posté le 15/03/2011 à 13 h 09
Messages : 38
Membres
Bonjour ,

voilà j'ai repris à améliorer mon argument et ajouter un exemple qui l'illustre :

`
D’un coté la solitude provoque une incapacité de s’intégrer facilement sur son environnement sociable. En effet à force de vivre seul, l’homme finit par être déconnecté du monde réel, il oublie jour après jour, comment être en contact avec les personnes, et c’est de là, qu'il finit par être incapable de s’intégrer avec l’environnement sociable. Prenons le cas des africains qui sont immigrant en Amérique à la recherche d'un travail, ils ont finis par être ignorés et négligés par le gouvernement américain par cause de l'incapacité d’être intégrer dans la société. `

d'autres remarques à me faire ?
Modifié le 15/03/2011 à 13 h 23 par medm@n1
 

Retour au forum Typographie ou à la liste des forums