Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > Les "Curiosités françaises" d'Antoine Oudin > Voir le sujet

Les "Curiosités françaises" d'Antoine Oudin

Langue française : expressions disparues et expressions séculaires

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Belisarius # Posté le 27/09/2010 à 12 h 58
Avatar de Belisarius
Messages : 173
Membres
Bonjour,

Je tenais à vous présenter un ouvrage, les Curiosités françaises d'Antoine Oudin, paru en 1640 à Paris, que j'ai découvert en lisant un ouvrage de l'historien François Lebrun, Croyances et cultures dans la France d'Ancien Régime. J'étais parti pour en faire un billet mais j'ai finalement abandonné l'idée, n'ayant pas trop le temps en ce moment et n'étant pas sûr de rassembler assez de matière pour faire quelque chose de consistant. Je le présente donc sur ce sujet.

Le titre complet est Curiosités françoises, pour supplément aux dictionnaires, ou Recueil de plusieurs belles propriétés, avec une infinité de proverbes et quolibets, pour l'explication de toutes sortes de livres. L'auteur, Antoine Oudin, « secrétaire interprète de Sa Majesté », né en 1595 est l'auteur d'une douzaine d'ouvrages et l'introducteur en France de Don Quichotte avec sa traduction inédite de l'oeuvre de Cervantès (en 1616).
L'oeuvre est écrite à destination des étrangers qui souhaitent se familiariser avec les expressions et proverbes de la langue française, écrite et orale, parlée tant à la Cour qu'à la ville. Pour nous c'est surtout un très bon ouvrage pour connaître l'état de la langue française au XVIIe siècle et aussi discerner les mentalités de l'époque.




A propos des étoiles et mentions vulg.



De nombreuses expressions sont précédées d'une étoile ce qui signifie que ce sont des phrases dont on ne se peut servir « qu'en raillant », la mention « vulg. » est employée après certaines expressions suivies d'une étoile (mise en garde redoublée). Il ne faut pas tellement en tenir compte car l'auteur ne semble pas avoir été très rigoureux dans l'attribution de ces avertissements. Ainsi, « Rembourrer le bas, i. faire l'acte vénérien » est précédé d'une étoile alors que ce n'est pas le cas pour « Grimper une femme, i. monter dessus » ou « jouer aux dames rabattues, i. faire l'acte vénérien ».

Quelques remarques



Outre la grande diversité des expressions, on remarque que de nombreuses ont survécu. Ainsi, rien que pour les mots commençant par MA on retrouve :
  • «* cela est tout mâché, i. tout accommodé, tout préparé, vulg. »
  • « prêter main forte, i. aider, assister. »
  • « mettre la main à la patte, i. aider à travailler, travailler soi-même à ses affaires. »
  • « il n'y va pas de main morte, i. il frappe tant qu'il peut. »
  • «* il y a un mais, i. quelque chose à redire, quelque défaut. »
  • « à quelque chose le malheur est bon, i. quelquefois le mal nous cause du bien. »
  • «* c'est une autre paire de manches, i. une chose bien différente, vulg. »
  • «* se manger les doigts, i. être en grande colère. »
  • «* entre l'enclume et le marteau, i. entre deux dangers. »


Ce qui est intéressant est de retrouver à travers les expressions les mentalités de l'époque. Par exemple, pas moins de cinq expressions sont attribuées au mot « juif », toutes péjoratives :
  • « il est riche comme un juif, i. fort riche. »
  • « cette pièce a passé par la main des juifs, i. elle a été altérée ou rognée. »
  • « c'est un vrai juif, i. un avare, item méchant. »
  • «* il est parmi ou entre les mains des juifs, i. en un lieu dangereux, ou entre des personnes dangereuses. »
  • « juiferies, i. actions de juifs : tromperies, [illisible]. »


On retrouve également d'un point de vue historique le mépris populaire pour la bourgeoisie : « faire du boudin » signifie « c'est marier un homme noble avec une riche roturière ; le mari fournit le sang et la femme la graisse qui s'entend l'argent ». Au sujet des musulmans, « la face du Grand Turc » désigne « le cul ».

J'espère que ça vous intéressera. :)
Modifié le 27/09/2010 à 13 h 11 par Belisarius
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums