Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Conjugaison > La mer est là [...]. Avant qu’on l’ait prévu, elle a mouillé le livre... > Voir le sujet

La mer est là [...]. Avant qu’on l’ait prévu, elle a mouillé le livre...

Accord avec le nom ou le groupe verbal ?

Page : 1 2 Suivante 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 2 Suivante 
Hors ligne Sypho # Posté le 29/06/2010 à 17 h 55
Avatar de Sypho
Messages : 268
Membres
Salut les gens !
Au Brevet ce matin, à la dictée, je suis tombé sur un texte de Colette :
Citation : Colette
La mer est partie si loin qu’elle ne reviendra peut-être plus jamais ? Si, elle reviendra, traîtresse et furtive comme je la connais ici. On ne pense jamais à elle. On lit sur le sable, on joue, on dort, face au ciel, jusqu’au moment où une langue froide, insinuée entre vos orteils, vous arrache un cri nerveux : la mer est là, toute plate, elle a couvert ses vingt kilomètres de plage avec une vitesse silencieuse de serpent. Avant qu’on l’ait prévue, elle a mouillé le livre, noirci la jupe blanche, noyé le jeu de croquet et le tennis.


Le début est assez inutile mais je le met quand même ! :p
La phrase qui nous intéresse ici et la dernière. Faut-il accorder le verbe « prévoir » avec la mer, citée précédemment ou les groupes verbaux qui s'en suivent ?
Je trouve la phrase assez ambigüe. ;)
N'ayant pas l'ouvrage chez moi, j'ai cherché l'extrait sur le Net, et j'ai trouvé principalement des -ue, mais un ou deux sites marquaient -u.
Qu'en pensez-vous ?
Merci d'avance,
Sypho
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/06/2010 à 18 h 03
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Je pense que ce serait une erreur que de se focaliser sur l’ouvrage uniquement. La question est de savoir si les deux accords se justifient et pourquoi.

L’accord le plus évident semble être celui avec la mer :

Citation
La mer est là, toute plate, elle a couvert ses vingt kilomètres de plage avec une vitesse silencieuse de serpent. Avant qu’on l’ait prévue, elle a mouillé le livre, noirci la jupe blanche, noyé le jeu de croquet et le tennis.


Mais je n’aurais pas fait cet accord, quitte à perdre le précieux point. La forme « avant qu’on ait prévu la mer » me surprend et me gêne. Ce que l’on n’a pas prévu, en fait, c’est qu’elle mouille les livres, noircisse la jupe blanche, noie le jeu de croquet et le tennis. Ce que l’on n’a pas prévu, c’est « cela ». J’adopterais donc préférentiellement la forme sans accord.

Comme l’aurait dit Sergeswi, le ciel est beau et les nuages sont gris.
Avant même qu’on l’ait prévu, les manifestants avaient déjà pris le contrôle de l’usine…


Qu’en pensez-vous ?
Modifié le 29/06/2010 à 18 h 10 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 29/06/2010 à 18 h 08
Messages : 898
Membres
Entièrement d'accord. On peut prévoir un évènement, on peut prévoir la hausse des prix, mais il est difficile de prévoir la mer. Le « l' » dans « on l'avait prévu(e) » ne fait pas référence à la mer (du moins dans cette logique).
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 29/06/2010 à 18 h 15
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Je suis pour ma part d'accord globalement avec Itello, moi non plus je n'aurais pas fait l'accord, bien que... dans cette phrase, le « l' » appelle « elle », et elle, c'est la mer, à n'en pas douter.

Je ne connais pas le contexte, mais peut-il s'agir d'une allégorie ?
Colette n'emploie-t-elle pas "prévoir" pour "prédire" ?

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 29/06/2010 à 18 h 15
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Je rejoins Itello dans son explication. Le « l’ » ne fait pas assez explicitement référence à la mer pour considérer l’accord comme obligatoire.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Sypho # Posté le 29/06/2010 à 18 h 18
Avatar de Sypho
Messages : 268
Membres
Citation : ptipilou
Je suis pour ma part d'accord globalement avec Itello, moi non plus je n'aurais pas fait l'accord, bien que... dans cette phrase, le « l' » appelle « elle », et elle, c'est la mer, à n'en pas douter.

Je ne connais pas le contexte, mais peut-il s'agir d'une allégorie ?
Colette n'emploie-t-elle pas "prévoir" pour "prédire" ?


Je ne connais pas non plus le contexte ! :p
Je pense qu'on peut conclure que les deux cas sont corrects. Y a-t-il une graphie à préférer ?
J'espère que les correcteurs compteront bon aux deux orthographes ! :p
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/06/2010 à 18 h 22
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
N’oublions pas le contexte, il s’agit d’une dictée pour des élèves de troisième. L’on ne peut leur demander de savoir s’il s’agit d’une allégorie ou non. Je pense que les correcteurs accepteront les deux graphies.

Quoi qu’il en soit, je refuse le terme « graphie préférentielle ». Les deux se référant à un sens différent et les deux sens étant valables, il n’y a pas de graphie préférentielle.

À ce propos, les corrections officielles sont-elles accessibles au public après les résultats ? Pourra-t-on avoir le fin mot de cette histoire ? :)

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne souls killer # Posté le 29/06/2010 à 18 h 23
J'en parlerai à mon lama
Avatar de souls killer
Messages : 714
Groupe : zAnciens
Je suis d'accord pour le sens, mais l'accord d'un participe passé ne dépend que du C.O.D.. Ici, le C.O.D. est « l' ». À la première lecture, le « l' » m'a semblé référer à la mer, et non au livre mouillé, à la jupe noircie, etc..

Même si c'est un peu limite au niveau du sens, c'est ce qui me semble le plus rigoureux d'un point de vue grammatical. Ceci dit, je n'y mettrais pas ma main au feu.

D'ailleurs, cela pose une autre question : quel est le C.O.D. du verbe pouvoir si « l' » est en fait complément de mouiller, noircir et noyer ?

La ligne droite est le plus long chemin d'un point à un autre. — Théorème mathématique shadok.
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/06/2010 à 18 h 25
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Euh, je ne comprends pas ce que tu veux dire. « L’ » est et restera le COD du verbe. La question est de savoir s’il se réfère à la mer ou bien à ce qui suit, à « cela ».

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 29/06/2010 à 18 h 26
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Faire l’accord me paraît présomptueux dans ce cas-là. Je vais plus loin qu’Itello ici : « prévoir la mer » n’a pas vraiment de sens, du moins dans cette phrase… et à mon sens.

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 29/06/2010 à 18 h 27
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Eh oui, l'orthographe est alternative : comme l'électricité. C'est correct ou non (rien entre les deux - selon le contexte, toujours).

Certes, peut-être qu'en seconde ou plus tard, on pourrait demander aux élèves de savoir ce qu'est une allégorie ; mais Colette a-t-elle écrit pour nos élèves de troisième ? ^^

Prévoir, dans le sens "prédire" ?...

De même, je serais fana d'avoir la réponse. ;)

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 29/06/2010 à 18 h 28
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Même, je ne comprends peut-être pas bien, mais « prédire la mer », c’est étrange, non ?

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 29/06/2010 à 18 h 29
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
C'est de la littérature, l'auteur fait parfois des digressions au profit du style...

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 29/06/2010 à 18 h 33
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Je ne suis pas vraiment d’accord. La littérature n’est pas qu’un simple effet de style, s’il n’y a pas de sens, ça n’a pas d’interêt. Je persiste à croire que la tournure serait bien trop fautive pour être utilisée, même détournée de son sens original ou dotée d’un nouveau. En outre, je ne vois pas d’allégorie ici. Utiliser une figure de style en prenant le risque qu’elle soit incompréhensible me semble être au-dessus des aspirations littéraires.

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/06/2010 à 18 h 40
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Quoi qu'il en soit, la version officielle semble bel et bien être « avant qu'on l'ait prévue ».

En soi, elle ne pourra donc pas être considérée comme incorrecte puisqu’elle répond à la volonté de l’auteur. Au vu des arguments pertinents que l’on a énumérés concernant l’autre graphie, je doute également qu’elle soit considérée comme fautive.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 29/06/2010 à 18 h 43
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Fihld, je n'ai pas d'exemple à donner là maintenant tout de suite ( ^^ ) mais je me souviens bien être resté perplexe devant quelques tournures issues du délire stylistique (et ponctuel, heureusement) de l'auteur !

Il ne s'agit pas pour moi de généraliser la littérature d'un auteur en un effet de style (je précise au cas où je n'aurais pas été clair), mais plutôt de parler de digression (exceptionnelle ou régulière, qui sait ?). La liberté qu'aurait peut-être prise Colette ne me gêne pas plus que ça. Cela dit, ça ne fait pas avancer beaucoup le schmilblick, tout ça ! :D

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 29/06/2010 à 18 h 48
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Effectivement. C’est quand même vache de mettre ça au brevet. S’ils considèrent les deux graphies correctes, aucun intérêt si ce n’est celui de distinguer ceux qui auront su capter cette volonté de l’auteur. Je ne suis pas vraiment convaincu par ce genre d’exercices.

ptipilou → Tu as parfaitement raison, je ne considérais pas la phrase correctement. On peut en effet sentir un effet de style. Mais n’en voyant pas les tenants et les aboutissants, je ne cautionnais pas vraiment les libertés totales que tu semblais préconiser. Désolé, je t’ai mal compris. :)

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne christophetd # Posté le 29/06/2010 à 19 h 35
Give me Vicodin.
Avatar de christophetd
Messages : 1297
Groupe : zAnciens
Citation : Karl Yeurl
Je rejoins Itello dans son explication. Le « l’ » ne fait pas assez explicitement référence à la mer pour considérer l’accord comme obligatoire.

Entièrement d'accord avec ça.

Image utilisateur
 
Hors ligne Tûtie # Posté le 29/06/2010 à 19 h 38
Pouêt
Avatar de Tûtie
Messages : 861
Groupe : zCorrecteurs
Je rejoins Karl Yeurl et Christophetd aussi.

Si par exemple on parlait des vagues au lieu de la mer, est-ce qu'on écrirait (ou dirait) « Avant qu'on les ait prévues, elles mouillèrent le livre et donnèrent un goût nouveau au gâteau de Mamie » ?

« Allons manger Mamie ! » ou « Allons manger, Mamie ! » ? La ponctuation sauve des vies.
« Chaton à manger » ou « Chaton a mangé » ? La conjugaison aussi sauve des vies.
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 29/06/2010 à 20 h 06
Messages : 898
Membres
On peut. Mais cela est bizarre en raison de l'habitude qu'on a à lire que l'on a prévu quelque chose, ce quelque chose étant forcément un évènement, pas un nom d'objet ou d'être.
 

Retour au forum Conjugaison ou à la liste des forums