Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Romans > La part de l'autre > Voir le sujet

La part de l'autre

Eric-Emmanuel Schmitt

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Ziame # Posté le 17/12/2009 à 17 h 24
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonsoir,

Aujourd'hui, je crée ce sujet pour parler d'un roman que j'ai lu récemment. Je ne sais pas si certains connaissent (si ce n'est pas le cas, je vais en parler plus bas), il s'agit de La Part de l'autre d'Eric-Emmanuel Schmitt (paru en 2001).

Synopsis



Et si Adolf Hitler avait été accepté en 1908 à l'École des beaux-arts de Vienne ? C'est sur cette question que se base le roman d'Eric-Emmanuel Schmitt. Dans cette fiction, le lecteur est amené à suivre deux histoires en parallèle, correspondant chronologiquement. D'un côté l'histoire s'étant réellement passée, à savoir Hitler se voyant refuser l'entrée à cette école, errant pendant plusieurs années jusqu'à la la guerre de 1914 - 1918 à laquelle il prendra part au sein des forces Allemandes (en dépit de sa nationalité Autrichienne), ses premiers contacts avec la politique, son ascension, son élection, la guerre, etc. Enfin cette histoire là, beaucoup de gens la connaissent. Ce qui est intéressant c'est que ce roman ne se contente pas de narrer les faits d'un point de vue extérieur mais adopte le point de vue du personnage principal, à savoir Hitler. Ainsi, au fur et à mesure du temps qui passe et de la radicalisation de celui qui deviendra le Führer, on constate les changements s'opérant progressivement dans l'esprit de ce dernier, les humiliations et échecs qu'il subit, l'aigreur qu'il en retire, mais surtout, et c'est l'un des points centraux de cette histoire, la solitude dans laquelle il va s'enfermer et qui, d'une certaine manière, donnera à ses sentiments l'inhumanité qu'on leur connaîtra par la suite.

En parallèle, l'histoire d'Adolf H. Il s'agit d'un personnage fictif, imaginé tel qu'Adolf Hitler aurait pu être s'il avait été accepté à l'École des beaux-arts de Vienne. En suivant une voie opposée à celle de son alterego, Adolf H. évoluera en conséquence très différemment. S'ouvrant aux autres, prenant conscience de ses problèmes relationnels, découvrant l'amour en même temps que les difficultés que représente la peinture qui lui demandent un véritable effort, Adolf H. aura non seulement un futur bien différent de celui que l'on peut suivre en parallèle, mais aussi une mentalité très différente.

Ainsi le livre se propose de suivre l'histoire de ces deux personnages issus d'un seul sur plusieurs années, les éloignant progressivement comme pour montrer ce qu'un unique événement aurait pu changer au cours de l'histoire.

Commentaire (rapide)



Le livre est très intéressant à plusieurs points de vue. Tout d'abord du point de vue historique concernant l'histoire d'Adolf Hitler, la vérité historique est respectée (le roman a d'ailleurs été relu par des historiens avant publication). Ensuite, le point venant juste après (et pour ne pas dire avant) est celui de l'étude des comportements. D'une personne unique au départ, on arrive à la fin du roman à deux personnes aux antipodes, sans qu'aucune « cassure » n'intervienne au cours de l'histoire.

Certes, certains pourront objecter, avec raison, que même si Hitler avait été accepté aux beaux-arts, il n'aurait sans doute pas fini comme Adolf H. dans ce roman. Cela dit il ne s'agit que d'une fiction présentant un des avenirs possibles qu'il aurait pu avoir en postulant aux beaux-arts. D'ailleurs, le personnage de Adolf H. est cohérent et constitue un potentiel réaliste (bien que non réalisé) de ce qu'aurait pu devenir Hitler. On pourra noter certains passages clés dans le texte reprenant des questions que beaucoup se sont déjà posées telles que ce qu'aurait pu donner une psychanalyse d'Hitler. Dans le roman, Adolf H. se soumet à une telle expérience en rencontrant le docteur Freud (qui exerçait dans la même ville, Vienne, à la même époque), et c'est au cours de cet épisode que se débloqueront certains aspects de sa personnalité qui resteront refoulés chez Hitler (ne s'étant jamais fait psychanalyser).

Cela dit le livre n'est pas un recueil de banalités et d'histoires attendues et surprend souvent, tout en restant crédible. Et surtout, il amène à se poser plusieurs questions à propos de la part d'inhumanité et certains sentiments qui reposent en chacun d'entre nous.

Conclusion



Pour ceux qui s'intéressent un peu à l'histoire de cette époque, ou même ceux qui se demandent comment un homme a pu en arriver à commettre de tels actes, je conseillerai ce livre. Simple et agréable à lire, captivant, il apporte certaines réponses en même temps qu'il pose d'autres questions, plus personnelles. Le résultat est très réussi et sans parler forcément de grande littérature, il n'en demeure pas moins très bien écrit. :)

Si certains d'entre vous l'ont lu et souhaitent réagir (ou d'autres qui ne l'auraient pas lu poser des questions), n'hésitez pas. :)
Modifié le 25/05/2010 à 21 h 51 par Ziame

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne christophetd # Posté le 17/12/2009 à 18 h 02
Give me Vicodin.
Avatar de christophetd
Messages : 1297
Groupe : zAnciens
Ce livre m'a l'air très sympa, j'irai sûrement l'emprunter à la bibliothèque municipale ! :)
Merci pour cette présentation.

Image utilisateur
 
Hors ligne Claire.LB # Posté le 29/04/2010 à 20 h 15
Gnahaha !
Avatar de Claire.LB
Messages : 58
Groupe : zAnciens
J'ai lu ce bouquin il y a quelques temps déjà, j'avais bien aimé. On apprend beaucoup de choses sur la "vraie" vie d'Hitler en plus d'avoir une vie parallèle bien imaginée. Je me régale toujours avec ce genre de bouquins.
En plus de ça il est très bien écrit (enfin ce dont je me souviens était bien écrit en tout cas !)
 
Hors ligne Damiiiien # Posté le 24/05/2010 à 19 h 02
Avatar de Damiiiien
Messages : 8
Membres
Très bon livre. Je me souviens avoir eu beaucoup de difficultés à accrocher au personnage de Adolf H., sachant qui il était vraiment devenu. Quoi qu'il en soit, ce livre renferme une part historique très importante pour ceux qui voudraient en savoir plus sur le nazisme.

Notre vie est un livre qui s'écrit tout seul. Nous sommes des personnages de roman qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l'auteur.
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 26/05/2010 à 11 h 53
Messages : 898
Membres
Ce livre a l'air d'être très intéressant, je tâcherai de le trouver en librairie ou sur Internet. J'ai toutefois une question : la vie supposée d'Hitler ne finit-elle pas par devenir trop hypothétique dans la mesure où l'on ne peut réellement savoir quels auraient alors été ses plans et projets pour l'avenir à partir de son entrée aux Beaux-Arts ?
 
Hors ligne Ziame # Posté le 29/05/2010 à 11 h 41
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Étant donné que cette vie fictive n'a pas eu lieu (nous connaissons tous quel chemin il a emprunté et où ça a mené le monde), celle-ci ne peut être qu'hypothétique. Cela dit, ce n'est pas là que réside la question majeure (car quand tu débutes la lecture d'une fiction comme celle-ci, tu sais déjà que c'est une fiction). Là où réside la question à mon sens est « L'histoire alternative proposée est-elle plausible ? » et à cette question, pour ma part, je répondrai oui sans hésiter. Évidemment, dans la réalité, Hitler n'avait sans doute presque aucune chance de vivre cette histoire étant donné qu'elle a été inventée (et d'ailleurs l'histoire a voulu qu'il en vive une autre), mais celle-ci est cependant tout à fait crédible, notamment en ce qui concerne les repères historiques.

Cela dit, je te conseillerai vivement de lire ce roman pour te faire toi-même ta propre idée (et si tu le lis, tu pourras venir nous dire ce que tu en penses ici). :)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 01/06/2010 à 09 h 03
Messages : 898
Membres
Voilà, j'ai reçu le livre ce matin. Donnez-moi un peu de temps pour le lire, par contre. :)
 
Hors ligne pingloveur # Posté le 01/06/2010 à 19 h 02
Le roi des débutants
Avatar de pingloveur
Messages : 139
Membres
Je n'ai pas lu l'histoire, mais avoir 2 état opposés à la fin du roman ne m'étonne pas. A savoir, celui qui lui a fait passer le concours était juif. C'est une théorie sur Hitler du pourquoi était-il antisémites.
Donc qu'un juif réalise sont plus grand rêve, cela aurait certainement changé sa vision sur les juifs et donc sont envie de pouvoir pour les exterminer. Mais bien sûr, cela reste de l'hypothèse. Car on ne sait pas si il l'a su que celui qui lui faisait passait le concours était juif, donc si sa haine envers les juifs est arrivée à ce moment là

N'hésitez pas à me corriger si je fais une faute !
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 02/06/2010 à 12 h 26
Messages : 898
Membres
Justement, le roman dévoile petit à petit la haine d'Hitler envers les autres. Je n'ai pour l'instant rien vu qui ressemble à de l'antisémitisme, mais je n'en suis qu'au début (il a 19 ans).

«
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 28/06/2010 à 22 h 32
Messages : 898
Membres
Voilà, j'ai fini La Part de l'autre. Qu'en dire ? C'est parfait, de bout en bout. C'est fort, c'est profond, c'est intense. Pourtant basé sur une idée simple, « Et si ?... », ce roman dévoile l'Histoire et se dévoile lui-même. La fin se joue rapidement, il n'y a pas de place pour les petits évènements du début : en clair, le sujet est bien mené, d'une manière intelligente et efficace. Il y a, dans ce roman, deux faces : la face historique, la plus évidente, celle qui consiste en nous raconter les faits de la Seconde Guerre mondiale ; la face fictive, qui permet, à travers l'imagination à la fois grandiose et cohérente dont a fait preuve Schmitt pour écrire cette œuvre, de se figurer la « part de l'autre » dans le destin de chacun, et de dresser un portrait psychologique éblouissant et intriguant de la raison d'être des dictateurs et des chefs de régimes totalitaires et quelle en est leur dimension et leur importance historique.

Ce livre est une surprise, un étonnement. On passe plus de temps à réfléchir qu'à le lire. Et c'est là toute sa force.

Édit : je pourrais détailler, mais je suis bien trop sous le choc de la fin théâtrale et émouvante du livre pour m'étendre. Mais si je devais le faire, attention au pavé.
Modifié le 28/06/2010 à 22 h 34 par Sergeswi
 

Retour au forum Romans ou à la liste des forums