Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > Le saviez-vous ? > Voir le sujet

Le saviez-vous ?

Page : 1 2 Suivante 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 2 Suivante 
Hors ligne Itello # Posté le 28/11/2009 à 16 h 18
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Salut à tous,

La langue française est insaisissable, je dirais même sauvage. Nous apprenons tous un peu chaque jour à son propos, mais aucun d'entre nous n'a entièrement réussi à la maîtriser. En lisant un livre, en faisant une dictée, en visitant des sites d'amateurs comme nous, il nous arrive de découvrir que l'une des croyances en laquelle nous avions foi était en fait totalement fausse, qu'un usage que l'on concevait comme évident n'avait tout simplement pas lieu d'être.

Voici donc le sujet de ce message, faire découvrir aux autres ce que l'on a nous-mêmes découvert. On peut tous participer ; la principale difficulté en français, c'est lorsqu'on ne s'attendait pas à en voir une.
Merci, Fihld, de m'avoir incité à ouvrir ce sujet. :)

_____________


On ne le savait pas forcément


Voici la liste des informations qui ont déjà été proposées :

  • Attention aux genres des mots :
    • Lorsqu'on parle de marchandises vendues à rabais, le mot solde est masculin. « Les soldes sont exceptionnels cette année ! »
    • On devrait dire « de la réglisse » et non « du réglisse ».
    • Attention à la confusion entre le tic et la tique.
    • Attention aussi au tentacule du calmar. On pourrait le croire féminin.
    (Itello)

  • « Enzyme » peut à la fois être masculin et féminin. Il n'est pas le seul : après-midi, avant-midi, country, perce-neige, palabre, harmonique, météorite et phalène également.
    (Guillawme - sidahmed)

  • Le genre masculin de « augure », phonétiquement associé avec « mauvais », peut prêter à confusion. Mais il reste bien entendu masculin.
    (Fihld)

  • « C'est là que le bât blesse ». Attention, à ne pas confondre avec un bas (l'expression pourrait aussi avoir du sens, mais celui-ci serait différent :d). En effet, le bât était un montage (faute de meilleur terme) que l'on fixait sur le dos des mulets pour leur faire transporter des charges (et quand celui-ci possédait un défaut, était mal fixé, etc. il pouvait blesser le mulet).
    Voir la définition du C.N.R.T.L pour plus d'informations.
    (Ziame)

  • Le verbe bâiller s'écrit avec un accent circonflexe sur le A et non sur le I.
    De plus, on écrit « bayer aux corneilles », on utilise dans ce cas un ancien verbe qui signifiait « avoir la bouche ouverte ».
    (Itello)

  • Vous savez tous (enfin...) qu'on ne devrait pas mettre d'accent sur une voyelle précédant une double consonne ou un « x » par exemple : intéressant, erroné, exécution, etc. Cependant, il y a toujours des exceptions, voici quelques-unes :
    • châsse, châssis, enchâsser, enchâssement, enchâssure ;
    • les formes de l'imparfait du subjonctif de croître (crûsse, crûssions, crûssiez, etc.) ;
    • amuïssement : fait de s'amuïr, ne plus être prononcé ;
    • boësse : ébarboir ;
    • les mots basés sur haïr (haïssable, haïsseur, etc.).
    (sidahmed)

  • Certains mots peuvent s'écrire de plusieurs façons, parmi lesquels :
    • clef ou clé ;
    • cuillère ou cuiller ;
    • cacahouète, cacahouette ou cacahuète ;
    • haschich, haschisch ou hachisch ;
    • boette, boëtte, boëte, bouette ou boitte ;
    • cascher, cawcher, cachère, kasher, casher ou kascher ;
    • gniôle, gnole, gniole, gnaule, niôle ou gnôle ;
    • etc.
    (sidahmed)

  • On utilise de nos jours « Pire » de façon abusive.
    En effet, on ne distingue plus « pis » et « pire » que dans l'expression « tant pis ». Dans tous les autres cas, on utilise « pire », parfois à tort.
    • L'adjectif « pire » signifie plus mauvais (≠ meilleur).
    Je ne connais pas de pire (plus mauvais) chanteur que lui.
    • Mais l''adverbe qui signifie « plus mal » (≠ mieux) devrait en fait être « pis ».
    Il chante pis (plus mal) que son frère.
    • L'usage actuel ne doit pas être condamné. Il est quand même défini comme moins littéraire par l'Académie française.
    (Itello)

  • Quand on cite le nom d'une œuvre (littéraire, cinématographique, picturale, etc.) et que celle-ci commence par un article, l'usage est de mettre une majuscule au second mot : Les Fleurs du mal par exemple, et non Les fleurs du mal. Si celle-ci possède plusieurs substantifs coordonnés, on place des majuscules partout : Le Rouge et le Noir. Enfin, si un ou plusieurs adjectifs sont présents avant le premier nom, on met également une majuscule : L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde.
    Évidemment, l'italique est de mise sauf à l'écrit où le soulignement est préféré (l'essentiel étant de mettre en valeur le nom).
    (Fihld)

  • Les mots amour, délice et orgue ont la particularité de pouvoir devenir féminins au pluriel.
    Ça vous intrigue ? Allez donc jeter un coup d'œil sur le site de l'Académie française.
    (christophetd)

Merci à chacun d'entre vous pour sa participation.
Les pseudonymes sont cliquables et permettent d'accéder au message complet du membre en question.

_____________


Je commence. Il arrive dans le langage courant qu'on utilise à tort un genre à la place de l'autre. Se corriger et ainsi éviter les erreurs, à l'écrit comme à l'oral, ne peut qu'être intéressant.

Je préfère ici me centrer sur les termes qu'on utilise tous les jours. Je ne sais pas pour vous, mais si je doute du genre à appliquer à des termes comme encaustique, effluve ou encore épistaxis, j'utilise mon dictionnaire pour lever le doute. Non, ce qui est vicieux, c'est ce petit mot qu'on utilise souvent et pour lequel on ne se pose plus la question du genre, ça nous paraît instinctif. Et des fois, on se trompe.

Exemples :
• Lorsqu'on parle de marchandises vendues à rabais, le mot solde est masculin. « Les soldes sont exceptionnels cette année ! »
• On devrait dire « de la réglisse » et non « du réglisse ».
• Attention à la confusion entre le tic et la tique.
• Attention aussi au tentacule du calmar. On pourrait le croire féminin.
Modifié le 08/12/2009 à 19 h 06 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 28/11/2009 à 16 h 34
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Bonne idée ce sujet. :)

Je poursuis dans ta lancée avec une particularité des genres : le mot "enzyme" (que je lis, écris et prononce souvent) s'utilise indifféremment avec les deux genres, ainsi on peut dire "un enzyme" tout comme "une enzyme", les deux sont corrects.
Le saviez-vous ? (cette question sera le fil rouge du sujet, donc je la replace).
 
Hors ligne Fihld # Posté le 28/11/2009 à 16 h 41
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
L'exemple des « soldes » est saisissant, tout comme celui de l'enzyme. o_O
On peut aussi penser à souligner le genre masculin de « augure » qui, phonétiquement associé avec « mauvais », peut prêter à confusion. Mais la faute est moins courante.

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 28/11/2009 à 16 h 54
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Pour l'enzyme je ne sais même pas d'où vient la particularité.
Est-ce parce qu'une/un enzyme est à la fois une protéine et un catalyseur ?
 
Hors ligne Itello # Posté le 28/11/2009 à 17 h 08
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
J'avais jamais fait attention, mais c'est franchement intéressant en effet. J'adore le répéter bêtement, « un enzyme, une enzyme, un enzyme, une en... ». :)

Citation : Grand dictionnaire terminologique
Emprunté à l'allemand Enzym, le terme enzyme, introduit en 1878, était à l'origine du genre masculin. En 1959, une décision de l'Académie des sciences de Paris lui a conféré le genre féminin, décision qui a par la suite été reconduite par l'Académie nationale de Médecine, en 1967, et par l'Académie française, en 1970. En dépit de cette décision, fondée sur l'alignement avec la règle qui veut que la majorité des substantifs se terminant par un e muet soient du genre féminin, et qui s'appuie en outre sur le fait qu'une seule enzyme porte un nom masculin (le lysozyme EC 3.2.1.17), le terme est pourtant très souvent utilisé au masculin. Il semble d'ailleurs que cet usage, critiqué mais toléré par les linguistes, se répande de plus en plus.
Enzyme s'est substitué aux termes diastase, ferment et zymase, maintenant désuets.


Mais en effet, on ne semble pas savoir d'où vient cet usage. Le genre féminin est dit préféré... Mais enfin, c'est un peu comme calmar et calamar, même si le premier est préféré, les deux sont dans l'usage et ça ne choque personne.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Ziame # Posté le 28/11/2009 à 17 h 27
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonjour,

Très intéressant sujet (et puis ça permettra aussi de récupérer des idées pour les billets sur les erreurs récurrentes). :D

Je signalerai donc l'expression : "c'est là que le bât blesse". Attention, à ne pas confondre avec un bas (l'expression pourrait aussi avoir du sens, mais celui-ci serait différent :D ). En effet, le bât était un montage (faute de meilleur terme) que l'on fixait sur le dos des mulets pour leur faire transporter des charges (et quand celui-ci possédait un défaut, était mal fixé, etc. il pouvait blesser le mulet).

Donc l'expression signifie que c'est à cet endroit qu'il y a un problème. :)

P.-S. : ça pourrait être intéressant de répertorier les particularités de la langue dans le premier message avec un lien vers le message où elles sont développées non ?

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne G14nt J4ck # Posté le 28/11/2009 à 17 h 39
My common sense is tingling!
Avatar de G14nt J4ck
Messages : 160
Membres
Ziame : un attelage, peut-être ?
 
Hors ligne Ziame # Posté le 28/11/2009 à 17 h 50
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Ce n'est pas vraiment un attelage (qui désigne plutôt un montage permettant d'attacher un animal à un véhicule / outil à tirer), là c'est plutôt pour porter.

Bref, si vous voulez, la définition du C.N.R.T.L. précise tout ça. :)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Itello # Posté le 28/11/2009 à 17 h 52
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Citation : Ziame
Ça pourrait être intéressant de répertorier les particularités de la langue dans le premier message avec un lien vers le message où elles sont développées non ?

Voici chose faite. N'hésitez pas à me taper sur les doigts si le travail est mal fait. :p

L'expression « c'est là que le bât blesse » me fait penser à une autre expression qui porte aussi souvent à confusion.
« Bayer aux corneilles » que l'on voit souvent écrit « bâiller ».

Citation : Bayer aux corneilles
Le verbe bayer qui signifie "avoir la bouche ouverte" ne doit pas être confondu avec bâiller.
Quant aux corneilles, au XVIe siècle, elles désignaient des objets insignifiants, sans importance. Ce terme pouvait aussi bien désigner l'oiseau (), présent en grande quantité à cette époque, que le fruit du cornouiller ().

Bayer aux corneilles voulait donc dire "rester bouche ouverte à regarder en l'air, contempler ou désirer des choses sans intérêts".


Sans compter que pour le verbe « bâiller », l'accent circonflexe est sur le A et non sur le I comme on le voit souvent.
Modifié le 28/11/2009 à 17 h 59 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Ziame # Posté le 28/11/2009 à 17 h 55
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Super, merci. :)

Au pire si ça prend trop de place ce n'est pas forcément la peine de mettre tout le détail dans le premier post vu que tu mets des liens. :)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 28/11/2009 à 18 h 23
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Itello tu m'apprends même des choses dans mon domaine : je ne connaissais pas les mots diastase et zymase. :honte:
Ce grand dictionnaire terminologique que tu cites est surprenant : je ne m'attendais pas à trouver le code EC d'une enzyme dans un ouvrage de ce type. Et de surcroît il emploie les termes spécialisés avec précision (ce qui n'est pas toujours le cas dans d'autres dictionnaires).
Quant aux genres du lysozyme et des noms des autres enzymes, je ne m'étais jamais vraiment fait la réflexion mais c'est bien vrai.
 
Hors ligne Sidahmed # Posté le 28/11/2009 à 19 h 46
Rectificateur
Avatar de Sidahmed
Messages : 752
Groupe : zAnciens
Bonsoir,

Voilà un sujet très très intéressant auquel je pensais depuis quelque temps ; j'allais ouvrir un sujet dans ce sens mais je ne sais pas : je me suis retenu faute d'inspiration peut-être.

Je m'apprêtais même à le nommer : bizarreries ou curiosités de la langue française !

Je vais réagir rapidement à ce sujet et je contribuerai certainement par la suite.
Citation : Ziame
En effet, le bât était un montage (faute de meilleur terme) que l'on fixait sur le dos des mulets pour leur faire transporter des charges (et quand celui-ci possédait un défaut, était mal fixé, etc. il pouvait blesser le mulet).

Un harnais peut-être pour le montage et on dit faix ou fardeau pour la charge transportée, non ?
Citation : Itello
Le verbe bâiller s'écrit avec un accent circonflexe sur le A et non sur le I.
De plus, on écrit « bayer aux corneilles », on utilise dans ce cas un ancien verbe qui signifiait « avoir la bouche ouverte ».

Enfin, on écrit « bailler » qui signifie donner, je crois que c'est un verbe d'un vieil usage.
Citation : Molière
Je me donne au diable, si je ne baille un coup de poing au premier que je verrai rire.

Citation : Guillawme
« Enzyme » peut à la fois être masculin et féminin.

Oui, mais il est recommandé d'employer ce terme au féminin. Je connais quelques termes qui ont un double genre mais je ne les ai pas en tête. Cependant, j'ai en tête ceux qui possèdent un sens différent au masculin et au féminin tels que : œuvre, cache...

Voici une petite contribution pour ne pas paraître inutile !

Vous savez tous (enfin ^^ ) qu'on ne devrait pas mettre d'accent sur une voyelle précédant une double consonne ou un « x », comme : intéressant, erroné, exécution, etc. Cependant, il y a toujours des exceptions, voici quelques-unes :

  • châsse, châssis, enchâsser, enchâssement, enchâssure ;
  • les formes de l'imparfait du subjonctif de croître (crûsse, crûssions, crûssiez, etc.) ;
  • amuïssement : fait de s'amuïr, ne plus être prononcé ;
  • boësse : ébarboir ;
  • les mots de la même famille que haïr (haïssable, haïsseur, etc.).


À la prochaine ! :)
Modifié le 05/12/2009 à 00 h 45 par Sidahmed

Score certification Voltaire : 831
Code parrain : NTMPH759
 
Hors ligne Itello # Posté le 28/11/2009 à 19 h 58
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Merci sidahmed pour ta contribution. :d

Je connais le verbe « bailler ». Mais penses-tu qu'il est vraiment judicieux d'en parler ?
Pour ce qui est de « œuvre », ça serait un sujet à traiter en effet.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Sidahmed # Posté le 28/11/2009 à 22 h 37
Rectificateur
Avatar de Sidahmed
Messages : 752
Groupe : zAnciens
Salut,

Pour les mots à double genre, je cite en plus de enzyme : après-midi, avant-midi, country, perce-neige, palabre, harmonique, météorite et phalène.

Sinon, voici une autre curiosité concernant l'orthographe multiple des mots.

  • clef ou clé ;
  • cuillère ou cuiller ;
  • cacahouète, cacahouette ou cacahuète ;
  • haschich, haschisch ou hachisch ;
  • boette, boëtte, boëte, bouette ou boitte ;
  • cascher, cawcher, cachère, kasher, casher ou kascher ;
  • gniôle, gnole, gniole, gnaule, niôle ou gnôle ;
  • etc.

À bientôt !

Score certification Voltaire : 831
Code parrain : NTMPH759
 
Hors ligne Ziame # Posté le 28/11/2009 à 23 h 11
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
C'est amusant, je venais justement sur ce sujet pour signaler le double genre du mot "après-midi". :D

Vous avez été plus rapides. ^^

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 28/11/2009 à 23 h 19
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Alors là vous pouvez pas savoir à quel point je suis soulagé d'apprendre ça pour un/une après-midi !
Ça fait des mois (années ?) que je me pose la question chaque fois que je l'emploie (à l'écrit comme à l'oral), sans jamais avoir pris le temps de vérifier (oui, honte sur moi :-° ).
 
Hors ligne Ziame # Posté le 28/11/2009 à 23 h 24
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Idem et j'ai franchi le pas et ai vérifié l'autre jour. :D

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 28/11/2009 à 23 h 43
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Hors ligne Nelty # Posté le 29/11/2009 à 12 h 32
C'est perfectible, non ?
Avatar de Nelty
Messages : 835
Groupe : zAnciens
Tiens, j'avais vérifié pour après-midi il y a deux semaines de cela, comme quoi... Les grands esprits se rencontrent. :D
 
Hors ligne Barbatos # Posté le 29/11/2009 à 16 h 16
Avatar de Barbatos
Messages : 1220
Groupe : zAnciens
Citation : Guillawme
Alors là vous pouvez pas savoir à quel point je suis soulagé d'apprendre ça pour un/une après-midi !
Ça fait des mois (années ?) que je me pose la question chaque fois que je l'emploie (à l'écrit comme à l'oral), sans jamais avoir pris le temps de vérifier (oui, honte sur moi :-° ).


Exactement pareil ! Dès que j'entendais "une après-midi" je me disais "mais ça sonne faux c'est pas possible de l'écrire comme ça aussi...", et pourtant... ^^

Charles Duprey
Mon twitter - Mon compte Github - Mon compte Linkedin
Membre de l'équipe de développement du jeu Urban Terror
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums