Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Littérature > Le Prix Goncourt > Lecture du billet

Le Prix Goncourt

Histoire d'un prix littéraire

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Littérature

Écrit par Jmbe, le 02/11/2011 à 20 h 35 | Commenter ce billet (6 commentaires)

Le Prix Goncourt 2011 a été attribué à Alexis Jenni pour L'Art français de la guerre. Voici l'occasion pour nous de nous pencher sur l'origine, l'histoire et le fonctionnement de l'un des plus célèbres prix littéraires français.


Origine et histoire d'un prix littéraire



Le Prix Goncourt est un prix littéraire français décerné chaque année par l'Académie Goncourt à un écrivain de langue française. Ce prix récompense un ouvrage en prose, généralement un roman, paru dans l'année. Il a été institué par le testament d'Edmond de Goncourt.

Frères Goncourt, photographie prise par Félix Nadar
Photographie des frères Goncourt
prise par Félix Nadar

Les frères Goncourt


Cette récompense tient donc son nom de deux écrivains français du XIXe siècle : Edmond Huot de Goncourt (1822-1896) et son frère Jules Huot de Goncourt (1830-1870), qui ont écrit une grande partie de leurs œuvres ensemble. Ils sont les auteurs de romans et de pièces de théâtre. Leur style est proche du réalisme, fondé sur une connaissance systématique du réel et une compilation de notes. Si la plupart de leurs écrits sont aujourd'hui quelque peu tombés dans l'oubli, on retiendra néanmoins leur Journal. Les frères Goncourt ont commencé à rédiger cet ouvrage, sous-titré Mémoires de la vie littéraire, à partir de 1851, journal qu'Edmond poursuivra seul après le décès de Jules. L'intérêt de leur Journal est qu'il constitue un témoignage, souvent critique, sur la vie littéraire et artistique de leur époque. On y trouve pêle-mêle des notes et des informations sur les romans et pièces de théâtre qu'ils ont écrits et l'accueil que le public et les critiques littéraires leur ont réservé, sur leurs relations avec la censure, sur leur santé et celle de leurs amis, sur des conversations et opinions entendues lors de réunions.

La création de l'Académie



La création de l'Académie et du Prix Goncourt est l'exécution des volontés exprimées par Edmond de Goncourt dans son testament. Mais cette création ne se fera pas sans mal. Une longue bataille juridique s'engage entre la famille Goncourt et ses exécuteurs testamentaires, Alphonse Daudet et Léon Hennique. Ce n'est qu'en 1900, que la première réunion de ce qui allait devenir l'Académie Goncourt put se dérouler. En 1902, l'Académie Goncourt est créée sous le nom de « Société littéraire des Goncourt ». Le premier Prix Goncourt est attribué un an plus tard, le 21 décembre 1903, à John-Antoine Nau pour Force ennemie.


Le prix littéraire et l'Académie



Après avoir vu les origines de ce prix, nous allons aborder un peu plus en détail le rôle et le fonctionnement de l'Académie Goncourt.

L'Académie Goncourt



L'Académie Goncourt est un cercle littéraire composé de dix membres ; on parle de dix « couverts ». Ceux-ci sont désignés par cooptation. Lorsque l'un des couverts est vacant, les membres se réunissent et décident entre eux du choix d'un nouveau membre. Le seul critère est qu'il faut être un auteur de langue française. Le nouveau membre est élu à la majorité relative (et souvent à l'unanimité), mais chaque membre dispose d'un droit de veto et peut s'opposer à l'élection d'un candidat. Cela peut s'expliquer par le fait que l'Académie est composée d'un petit nombre de personnes.
On peut ajouter que les membres de l'Académie ne perçoivent aucune rémunération.

Les dix membres actuels de l'Académie Goncourt sont :
  • au premier couvert, Bernard Pivot (depuis 2004),
  • au deuxième couvert, Edmonde Charles-Roux (depuis 1983) qui est aussi la présidente,
  • au troisième couvert, Didier Decoin (depuis 1995) qui en est le secrétaire général,
  • au quatrième couvert, Robert Sabatier (depuis 1971),
  • au cinquième couvert, Patrick Rambaud (depuis 2008),
  • au sixième couvert, Tahar Ben Jelloun (depuis 2008),
  • au septième couvert, Régis Debray (élu en 2011),
  • au huitième couvert, Françoise Chandernagor (depuis 1995) qui en est la trésorière,
  • le neuvième couvert est actuellement vacant suite au décès de Jorge Semprún en 2011,
  • au dixième couvert, Françoise Mallet-Joris (qui a démissionné en 2011).



Dans les coulisses de l'attribution du Prix Goncourt



Les membres de l'Académie Goncourt se réunissent le premier mardi du mois lors d'un déjeuner au restaurant Drouant à Paris. Les œuvres en lice pour l'attribution du prix font l'objet de présélections. Une première sélection est effectuée en septembre, une deuxième, puis une troisième sélection sont effectuées en octobre, le prix étant attribué début novembre.

Les votes pour l'attribution du prix s'expriment oralement et en autant de tours de scrutin que nécessaire. Lors des dix premiers tours, le lauréat doit obtenir la majorité absolue des voix pour être choisi ; pour les 11e, 12e et 13e tours, la majorité devient relative ; si, lors du 14e tour, il y a égalité, la voix du président est prépondérante.

Le lauréat se voit attribuer un prix d'un montant symbolique de 10 € (au départ un chèque de 50 F). Un écrivain ne peut recevoir ce prix qu'une seule fois.


Autour du Prix Goncourt



Le Prix Goncourt … et les autres



Les Bienveillantes — Jonathan Littell
Prix Goncourt 2006
À côté du Prix Goncourt, l'Académie décerne d'autres prix que l'on appelait au départ « bourses » : le Goncourt de la poésie, de la biographie, de la nouvelle et du premier roman, auxquels il faut ajouter le Prix Goncourt des lycéens et la Liste Goncourt : le choix polonais. Dans certains cas, ce n'est pas l'Académie qui choisit le lauréat, mais celle-ci apporte son soutien ou son parrainage à l'initiative. La plupart de ces prix sont organisés en association avec des municipalités.

Le Prix Goncourt de la poésie, créé en 1985, récompense chaque année un poète pour l'ensemble de son œuvre.

Le Prix Goncourt de la biographie est décerné depuis 1999 en partenariat avec la ville de Nancy. Il a été attribué en 2011 à Maurizio Serra pour Malaparte, vies et légendes.

Le Prix Goncourt de la nouvelle existe depuis 1974 et est organisé avec la ville de Strasbourg. Cette année, il a été décerné à Bernard Comment pour Tout passe.

Le Prix Goncourt du premier roman est décerné depuis 1990 en collaboration avec la ville de Paris. En 2011, c'est Michel Rostain qui a reçu ce prix pour Le fils.

Le Prix Goncourt des lycéens a été créé en 1988 par la Fnac et la ville de Rennes où il est attribué par un jury composé de lycéens issus de toute la France qui fait son choix parmi la sélection effectuée par l'Académie Goncourt pour le prix principal.

Liste Goncourt : le choix polonais : il a été créé en 1998 par l'Institut français de Cracovie et bénéficie du soutien de l'Académie Goncourt. Le jury est composé d'étudiants des départements de français des universités polonaises qui choisissent le lauréat parmi la sélection de l'Académie.


Ils ont marqué le Goncourt



Parmi la longue liste des auteurs récompensés par ce prix, on peut citer quelques noms, comme Marcel Proust (1919 pour À l'ombre des jeunes filles en fleurs), André Malraux (1933 pour La condition humaine), Simone de Beauvoir (1954 pour Les mandarins), Michel Tournier (1970 pour Le roi des aulnes) ou Marguerite Duras (1984 pour L'amant).

Le Prix Goncourt ne peut être attribué qu'une seule fois à un écrivain. Néanmoins, il y a une exception : Romain Gary a reçu deux fois le prix : une fois sous son vrai nom, en 1956 pour Les racines du ciel et une deuxième fois en 1975 sous le pseudonyme d'Émile Ajar pour La vie devant soi.


Réflexion sur l'impact des prix littéraires



Nous avons vu que si le montant octroyé au lauréat est symbolique, l'attribution du Prix Goncourt est une reconnaissance pour l'écrivain. Ce prix, renommé et prestigieux, assure à l'auteur et à sa maison d'édition un succès de librairie. L'étiquette « Prix Goncourt » fait vendre et l'éditeur en tient compte : ce sont des ouvrages qui sont souvent tirés à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires.

Cependant, ce prix fait aussi l'objet de critiques. On lui reproche son mode de désignation du lauréat par un jury restreint de seulement 10 membres à qui on reproche un certain académisme et qui, étant généralement assez âgés, serait quelque peu déconnecté des tendances récentes. De ce fait, il serait passé à côté de grands écrivains (comme lors de l'attribution du Goncourt 1932 à Guy Mazeline pour Les Loups préféré au Voyage au bout de la nuit de Céline). Une autre critique est le lien entre certains membres du jury et de grandes maisons d'édition, ce qui induit un risque de partialité ou de conflit d'intérêts, surtout lorsque l'on sait quelle importance ont les prix littéraires pour le monde de l'édition.
Pour répondre à ces critiques, l'Académie a décidé en 2008 d'interdire à ses membres d'être rémunérés par une maison d'édition.


J'espère que ce billet vous aura permis de mieux connaître ce célèbre prix littéraire.


Liens





6 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne
# Ajouté le 03/11/2011 à 19 h 22


Merci pour ce billet intéressant, Jmbe. :)
J'ai appris des choses sur ce prix, comme ça !
 
Hors ligne Bibars
# Ajouté le 09/11/2011 à 14 h 47
Avatar
Membres
merci infiniment pour ce billet, je croyais au début que chaque lauréat était bien rémunéré, là avec les 10£, c'est plutôt symbolique comme la bien indiquer l'auteur, c'est un peu différent du prix Nobel :) .
 
Hors ligne Astalaseven
# Ajouté le 13/11/2011 à 13 h 35

Membres
Le lauréat se voit attribué attribuer? :)
 
Hors ligne micky
# Ajouté le 13/11/2011 à 14 h 13
Avatar
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Effectivement ; c'est corrigé.

Ce billet est très instructif et bien fourni, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. :)
 
Hors ligne Itello
# Ajouté le 13/11/2011 à 20 h 03
Avatar
Groupe : zAnciens
Citation : Astalaseven
Le lauréat se voit attribué attribuer? :)


Non. Lorsque le sujet exécute l’action, l’infinitif est obligatoire, mais ce n’est pas le cas actuellement. L’action est passive : le verbe peut être un infinitif comme un participe passé.

http://www.parmotsetparvaux.fr/chron/chron345.html
 
Hors ligne Astalaseven
# Ajouté le 16/11/2011 à 13 h 18

Membres
Merci pour l'explication Itello :) .