Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Histoire de la langue > Anthroponymie, suite et fin… > Lecture du billet

Anthroponymie, suite et fin…

… les noms de famille issus de surnoms, sobriquets et autres

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Histoire de la langue

Écrit par Tess, le 31/05/2009 à 10 h 57 | Commenter ce billet (4 commentaires)

Si certains patronymes ont une origine assez obscure, d'autres en revanche sont clairement issus de surnoms tirés du physique ou du caractère de leurs possesseurs. Les sobriquets, les prénoms, les toponymes ainsi que des constructions très anciennes complètent le mode de formation de nos noms de famille. :)

Patronymes issus de l'aspect physique



Pour commencer, prenons l'exemple des patronymes dont l'origine est la couleur du système pileux... Roux - Leroux, Rousseau - Rousselet, Brun - Lebrun, Leblond - Blondeau, Lenoir (non, il ne s'agissait pas de la couleur de peau à l'époque !), Calvet (chauve). L'aspect corporel pouvait donner lieu à des Grand - Legrand, Petit - Lepetit, Lenain, Gros - Legros, voire Groux (ou Groulx) en patois des campagnes. ^^

À ce sujet, un nom de famille intéressant est celui de Maupu . En vieux français, Maupu était l'équivalent de mal peü : mau = mal, peü étant l'ancien participe passé de paître (que l'on retrouve dans le terme repu). Maupu (avec des variantes Maupeu, Maupou...) était donc synonyme de Maunourri,-y (autre patronyme connu, signifiant mal nourri).
On retrouve d'ailleurs ce préfixe Mau dans beaucoup de noms tels que Maugarny (mal équipé), Maufils (mauvais fils), Maujean (mauvais Jean), Maupetit (le méchant petit), Maugendre, etc.


Patronymes issus de traits de caractères



Des individus ayant des qualités humaines certaines se sont vu qualifiés de Lesage, Lepreux, Lebon ou encore Ledoux. Nom qui leur est resté.
Le nom de famille pouvait aussi provenir d'un surnom lié à un trait de caractère moins élogieux. Ainsi, et quitte à décevoir ceux qui pouvaient s'imaginer une ascendance noble, les noms évoquant des titres de noblesse seraient issus de sobriquets... :-°
Image utilisateur

Prenons l'exemple des Roy - Leroy. Ce patronyme étant souvent apparu dans des régions qui ne relevaient pas de l'autorité royale (par exemple la Franche-Comté, sous la domination des ducs de Bourgogne à l'époque où se sont formés les noms de famille) mais où le roi de France était suffisamment connu pour servir de symbole. Il s'agirait plutôt d'un surnom ironique désignant une personne orgueilleuse.

Dans le même ordre d'idée, on trouve les Prince - Leprince, Empereur - Lempereur (dans les régions comme la Savoie qui était soumise à son autorité). Dans un rang inférieur, on trouve les Marquis, les Comte - Lecomte et les Seigneurs avec leurs dérivés hypocoristiques tel Seigneuret.

Par contre le patronyme Vassor aurait pour origine le statut de vavasseur (vassal des vassaux). Le terme de vavasseur par simplification donne les patronymes Vasseur - Levasseur et Vassor - Levassor (forme plus latinisante, issue de vassus, vassorum).


Patronymes issus de sobriquets



Image utilisateur
Dans cette rubrique, il en est certains que l'on n'a pas besoin d'expliquer... Cocu, assez courant, Bordel (habitant une petite ferme « bordes » ;) ), Bonichon, Coeurjoly, Farault (faraud, fanfaron), Chassevent, Renard, Furet, Lecoq (voir le caractère que l'on prête à ces animaux), Grattepain, Bellessort, Bienvenu... On pourrait en citer des dizaines, le reflet de la richesse de la langue française, mais plus ou moins faciles à porter, au point que certains se sont senti obligés de changer une ou deux lettres de leur nom afin que ce dernier ne soit plus sujet à moqueries. :(


Patronymes issus de prénoms



Qui ne connaît pas une personne dont le patronyme se trouve être un prénom ? Pierre, Jean, Georges... Dans le cas de Jacques, ce nom provient aussi d'un prénom (Jacobus) sachant quand même que le terme jaque (ou jacques) désignait le paysan*, l'origine peut donc être le métier ou tout simplement le prénom.
Par ailleurs, autrefois, les enfants trouvés se voyaient souvent attribuer un prénom et un nom de saint du calendrier ; de même, bien plus tard, pour les enfants abandonnés à la naissance et recueillis par l'assistance publique.

* jacquerie = révolte de paysans


Patronymes issus de noms de ville



Image utilisateur
Ouvrons une courte parenthèse sur les toponymes. Certains noms de famille se trouvent être des noms de villes du sud de la France. L'explication peut en être la suivante. Sans rentrer dans les détails, en 1501, Louis XII somma les juifs de Provence de s'exiler ou de se convertir. Ces derniers se réfugièrent pour la plupart dans le Comtat-Venaissin (États du Pape) où la communauté juive était tolérée depuis longtemps. Ces nouveaux arrivants prirent le nom de leur ville d'origine Crémieux, Digne, Millaud, Narbonne, etc.
Mais n'oublions pas que la plupart du temps, un toponyme peut donner l'origine de l'ancêtre, sans connotation religieuse (voir le premier billet de cette rubrique).


Patronymes d'origine plus ancienne



C'est là où les choses se compliquent un peu... ;)
Prenons l'exemple des Aubert. Il s'agissait au départ d'un nom de baptême dont les racines peuvent être de deux sortes.

Soit l'association de ALDA, vieux (anglais old, allemand alt) et de BERHT ce qui donne ALD-BERHT (le vieux Berht) qui devient Audebert, Audibert qui pourrait donner dans sa forme contractée Aubert.

Soit l'association de ATHAL (noblesse, noble) qui devient ADAL après mutation dans le langage et BERHT (le noble Berht) qui devient Aubert (Albert étant la forme reprise à l'allemand moderne, Albrecht, par le latin ecclésiastique, Albertus).

Ce patronyme de Aubert a donné lieu à des transformations telles que Aubelet, Aubertin, Auberty et par aphérèse Bert, Bertin.

Comme on l'a vu plus haut, sous l'ancien régime, les enfants naturels non reconnus se voyaient le plus souvent attribuer comme nom de famille un nom de saint, ce qui est le cas du patronyme Aubert et plus tard Albert.


En conclusion, ce dernier billet ainsi que les deux précédents résument un peu ce que l'on peut dire sur l'anthroponymie. Ce n'est qu'une ébauche d'un vaste sujet, donnant quelques lignes directrices destinées à vous donner envie de faire vos propres recherches ;) . Les patronymes reflètent la diversité de notre langue, les quelques exemples traités ayant permis d'illustrer le propos.


Biblio : Les noms de famille de France - Albert Dauzat


4 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 02/06/2009 à 00 h 18
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Très bon billet, très intéressant, et qui vient clore cette série en beauté.

Merci beaucoup. :)
 
Hors ligne christophetd
# Ajouté le 05/06/2009 à 18 h 16
Give me Vicodin.
Avatar
Groupe : zAnciens
Billet très intéressant. :)
C'est pas possible il n'y a toujours pas mon nom à moi ^^
 
Hors ligne dolfinsbizou
# Ajouté le 23/03/2011 à 15 h 54
neuneuil vaincra !
Avatar
Membres
Super billet ! Très intéressant.
Et mon p'tit nom à moi, il est pas expliqué (JORANDON) ? :-°
 
Hors ligne
# Ajouté le 01/10/2011 à 18 h 12


(Pour être original) Billet très intéressant !