Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > Créations et reprises musicales > Voir le sujet

Créations et reprises musicales

Page : Précédente 1 2 3 Suivante 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : Précédente 1 2 3 Suivante 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 31/05/2008 à 13 h 08
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs

Reprise du dernier message de la page précédente :


Non non, j'ai rien fait avec audacity, à part la capture du son sans modification. :) C'est avec ma table de mixage que je l'ai fait.
Sur ma table de mixage, j'ai la fonction dont tu parles : le talkover automatique (volume de la musique baissé lors de son dans le micro).
Mais c'est volontairement que j'ai réglé le volume du micro plus fort. Je préfère qu'on distingue bien la voix. :D Et je ne voulais pas non plus mettre le talkover car ça aurait fait un peu moche d'avoir à chaque fois une baisse de son...

Sinon, pour la question du goût, j'en ai déjà parlé dans ce sujet, le but étant toujours d'"éclater" les gens sans forcément toujours passer ce que l'on aime, et donc en variant les musiques pour essayer de faire plaisir à un maximum de gens. ;)
(Si je me limitais à ce que j'aime, il y a un tas de musiques que je ne passerais jamais, et je satisferais alors moins de gens...)
(L'électro n'est pas non plus mon style de musique préféré :-° )

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 17/06/2009 à 12 h 38
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Je viens d'ajouter ce mix sur la page son de sonofox.fr. :)
Modifié le 17/06/2009 à 20 h 55 par DJ Fox

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Savageman # Posté le 17/06/2009 à 13 h 33
Ex-administrateur
Avatar de Savageman
Messages : 4236
Groupe : zAnciens
Hors ligne DJ Fox # Posté le 17/06/2009 à 20 h 55
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Et ça ne fait que commencer. :p
Cest que le Tonton va être mondialement connu.

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 18/06/2009 à 20 h 05
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Tiens en passant, une petite zCorrection de la page d'accueil de SonoFox.fr. :-°

Citation
et au grès de vos envies.

Le grès c'est une roche, je crois plutôt que tu voulais écrire « au gré » (ou alors tu m'avais pas dit que tu te mettais à la géologie :D ).
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 23/06/2009 à 17 h 00
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
:honte:
Merci pour la zCorrection, j'avais oublié de zCorriger moi-même le site. :p

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 03/06/2010 à 15 h 59
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Nous venons avec un ami d'enregistrer une nouvelle musique. Les paroles sont de lui et la musique de moi-même.


Les paroles et la musique sont sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Le texte de la licence est disponible ici : http://creativecommons.org/licenses […] nc-nd/2.0/fr/



Dites-moi ce que vous en pensez. :)
Modifié le 03/06/2010 à 15 h 59 par DJ Fox

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 03/06/2010 à 17 h 40
Messages : 898
Membres
Je trouve que c'est un très joli rap. :)
 
Hors ligne Nicolas M. # Posté le 04/06/2010 à 12 h 47
NiCoLaSm = 406.9 g/mol
Avatar de Nicolas M.
Messages : 666
Groupe : zCorrecteurs
Je plussoie :) et j'aime bien aussi Tonton Savageman ^^
 
Hors ligne micky # Posté le 04/06/2010 à 20 h 13
Avatar de micky
Messages : 2229
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
D'habitude, je ne supporte vraiment pas le rap (surtout quand ce n'est pas « chanté » en français, bien que j'en aie parfois horreur même quand les paroles sont en français ; enfin en même temps je ne m'y connais pas trop, puisque je ne m'y intéresse pas), ça me passe par-dessus la tête. Mais je dois avouer que celui-là est plutôt bien : paroles intéressantes, pas surchargé et bien interprété (que ce soit au niveau instrumental ou de la voix), on sent une progression...

Le seul reproche que j'aurais, c'est que je trouve qu'il n'y a pas assez de basse, surtout au début juste avant que la voix n'entre (parce qu'après ça se marie bien avec la voix) ; bon faut dire qu'en cours, cette année, j'ai plutôt eu l'habitude d'entendre des choses avec une vraie basse continue ou bien simplement une teneur assez longue.

Mais sinon je trouve le tout très bien, bravo, c'est vraiment un bon travail. ;)
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 07/06/2010 à 10 h 38
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Merci pour vos encouragements. :)


Citation : micky
D'habitude, je ne supporte vraiment pas le rap (surtout quand ce n'est pas « chanté » en français, bien que j'en aie parfois horreur même quand les paroles sont en français ; enfin en même temps je ne m'y connais pas trop, puisque je ne m'y intéresse pas), ça me passe par-dessus la tête. Mais je dois avouer que celui-là est plutôt bien : paroles intéressantes, pas surchargé et bien interprété (que ce soit au niveau instrumental ou de la voix), on sent une progression...

Le seul reproche que j'aurais, c'est que je trouve qu'il n'y a pas assez de basse, surtout au début juste avant que la voix n'entre (parce qu'après ça se marie bien avec la voix) ; bon faut dire qu'en cours, cette année, j'ai plutôt eu l'habitude d'entendre des choses avec une vraie basse continue ou bien simplement une teneur assez longue.

Mais sinon je trouve le tout très bien, bravo, c'est vraiment un bon travail. ;)

Eh bien figure-toi que d'habitude je ne supporte pas le rap non plus. Mais c'est marrant parce que justement, en me mettant avec quelqu'un qui aime le rap, quand on mixe chacun ce qu'on sait faire, ça fait un résultat assez étonnant, puisque d'un côté la partie instrumentale s'éloigne du rap (on n'a pas une grosse boite à rythme ou une musique plus « bourrine »). Rien que les rythmes utilisés par la basse et le piano ne font pas du tout rap, mais plus jazz/rock.
Pareil pour la voix, qui d'un côté essaye de faire le plus rap possible, mais qui d'un autre côté est emportée par la musique qui l'éloigne du rap.

On fait chacun des concessions et on arrive à un ensemble à cheval entre plusieurs genres. Et c'est une bonne chose, ça réconcilie les genres. La preuve : des gens comme toi et moi peuvent apprécier le rap. :)

En ce qui concerne le manque de basse, tout dépend de ce que tu utilises comme accessoire pour écouter la musique, mais j'ai été du même avis que toi, j'ai d'ailleurs remonté le volume de la basse et de la voix.
Modifié le 07/06/2010 à 10 h 40 par DJ Fox

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Emurikku # Posté le 07/06/2010 à 19 h 57
Avatar de Emurikku
Messages : 1032
Bannis
.
Modifié le 26/04/2015 à 20 h 46 par Emurikku
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 07/06/2010 à 20 h 48
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Oui enfin pour l'harmonie je pense qu'il est bon de l'étudier, de tâcher de la maîtriser, mais y arrive un moment où il faut aussi savoir s'en détacher1. Là en l'occurrence ce n'est pas volontaire mais bon, 'faut pas non plus se focaliser à mort dessus.
Contrairement aux sites web où la formule « tant que c'est beau à regarder, c'est que c'est O.K. » est dangereuse, en musique j'ai tendance à ménager la chèvre et le chou : quand il y a de gros problèmes clairement visibles (un enchaînement qui choque, des accords qui ne vont pas ou qui dérangent, etc.), là O.K., il est bon de faire appel aux connaissances harmoniques et, au besoin, de conseiller au compositeur (qu'il soit « professionnel », amateur appliqué ou du dimanche) de prendre des cours d'harmonie.
Mais quand l'oreille n'est pas choquée, je pense qu'il n'y a pas lieu de pinailler ; on peut bien évidemment donner son avis sur la construction du morceau, expliquer telle ou telle chose théorique pour que l'interlocuteur « aille se coucher moins bête », mais après il ne faut pas sombrer dans de la théorie pure qui, à terme, risquerait d'être plus néfaste que bénéfique.

Je veux dire… si on appliquait les règles harmoniques de façon stricte tout le temps, la musique serait bien pauvre… t'imagine, on aurait jamais d'octaves ou quintes parallèles, alors qu'il y a des morceaux où le compositeur en met volontairement pendant trois pages !
Et que l'on aime ou que l'on aime pas, si l'on avait tout le temps appliqué l'harmonie de façon stricte, nous n'aurions pas eu Debussy non plus (qui, rappelons-le, « ne savait pas écrire »).


Bref, je n'ai pas vraiment écouté le morceau (en ce moment je n'ai toujours pas assez de vingt-quatre heures), mais bien que je te rejoindrai probablement Ejis, je tenais quand même à apporter cette précision. Peut-être que tu n'as pas voulu faire passer ce message, mais une partie de ton post (sur la 6/4 et le fait que ce soit malgré tout de la musique tonale) me donne l'impression que tout doucement tu deviens un tantinet trop strict en matière d'harmonie.

Encore une fois, je suis pour le respect des règles, etc. (ce serait un comble que je dise et pense le contraire), mais après il ne faut pas virer psycho-rigide non plus. :)


_______________
1 Mieux vaut s'en détacher de façon volontaire cela dit, mais bon, la loi de la relativité s'applique à tout…
Modifié le 07/06/2010 à 21 h 33 par Poulpette

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Emurikku # Posté le 07/06/2010 à 21 h 31
Avatar de Emurikku
Messages : 1032
Bannis
.
Modifié le 26/04/2015 à 20 h 46 par Emurikku
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 08/06/2010 à 21 h 58
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Tout d'abord, je tiens à vous dire que ça me fait vraiment plaisir d'avoir des avis constructifs comme ceux-là. :)

Citation : Ejis
Je n'aimerais pas que cette discussion continue ici (hors-sujet). Mon post était juste un avis à ma sauce.

Comment comment ? Au contraire, tu ne peux pas être plus en plein dans le mile du sujet là. On en arrive à une discussion hyper-intéressante (enfin ça n'est pas la discussion qui en soit est intéressante, je vais plutôt dire qu'elle m'intéresse :p ).


Citation : Ejis
Je sais que le rap est plutôt un genre à textes, mais à mon avis, si la musique dépassait un peu le statut de simple décoratrice, elle donnerait plus de mouvement au texte.

Je suis complètement d'accord avec toi. Figure-toi qu'au départ, j'avais fait une version un peu plus poussée du point de vue structure (intro - pré-couplet - couplet - pont - refrain - pré-couplet - couplet - pont - refrain - outro), mais mon camarade avait déjà écrit entièrement son texte de façon linéaire, sans véritable structure, et ça le perturbait cette structure je cite : « trop compliquée ». J'ai donc été obligé de simplifier au maximum. Je n'ai gardé que trois thèmes : l'intro que l'on retrouve au début et à la fin, avec pour rythme caractéristique à la main gauche « double croche double », le motif du pré-couplet (avec les acciacatura dans les aigus et la basse qui utilise son registre aigu), et le motif du couplet qui boucle et qui boucle (parfois je fais quelques accords ou je change un légato de pédale contre un staccato, mais au final c'est vrai que la musique est bien pauvre)...
Bref je suis assez déçu car j'avais fait une musique un tantinet plus recherchée, et j'ai dû la simplifier ici. J'ai un mal fou à repousser les cadres du rap. Mais je les agrandis du mieux que je peux (je ne suis pas tout seul, nous sommes deux et je dois aussi faire des concessions). :)

La partition que je veux que vous regardiez, c'est justement la version non simplifiée de cet accompagnement, mais Ejis tu seras déçu, même les deux motifs supplémentaires utilisent les degrés que tu as cités. :p


Citation : Ejis
Attention : à la fin il y a un I sous forme d'une 6/4 sans fonction

Cette phrase-ci m'intrigue beaucoup. Mes souvenirs en chiffrage d'accords remontent à au moins quatre ans, et j'avoue avoir un peu oublié. Néanmoins je suis allé me rafraichir la mémoire, et il me semble que le 6/4 est typique du second renversement.
J'ai réécouté la fin avec attention, et je n'ai pas trouvé d'accord en second renversement (ici on est en fa# majeur, ça serait donc un accord avec pour basse do#, alors que sur l'accord final, la basse fait bien un « fa# », et le piano un « fa# », au tout début de la montée).
Tu parles bien de la montée finale dans les aigus ? Petite remarque au passage complètement HS : cette version de l'accompagnement termine sur une neuvième majeur, mon intervalle préféré avec la septième majeur. :)

Ensuite, pour répondre à ton « sans fonction », même si je n'ai pas compris exactement l'endroit incriminé, et que je n'ai pas le niveau en harmonie, je suis du même avis que Poulpette.
Si tu parles du fait que le morceau ne finit pas sur une fondamentale du premier degré, et bien dans ce cas, mon 6/4 est parfaitement voulu, et pour moi il a une fonction : la fin donne comme une ouverture, sans être pour autant une fin suspensive (on n'est pas surpris non plus). J'adore cet effet d'ouverture gaie à la fin, et finir sur un I-5 serait trop standard à mon goût.
Comme le disait Poulpette, les règles, bien sûr qu'il faut en respecter un minimum (ne serait-ce que pour que ça ne soit pas trop dissonant [ quoique la musique contemporaine est à part ] ), pour ma part tant que les sonorités et les émotions que me font ressentir ma musique me plaisent, je ne touche à rien, tant pis si je sors du cadre de l'harmonie stricte.
Pour reparler de cette fin, un I-5 n'aurait pas du tout eu le même effet, bien que très joli également, mais plus standard.

C'est super intéressant tout ça, j'aurais adoré faire les études que tu fais. Mais malheureusement on ne peut pas tout faire... Parce que comme vous l'aurez remarqué, je manque cruellement de bases solides pour composer. Là pour moi c'est clairement plus une « improvisation préparée » qu'une composition. Je n'ai pas médité chaque note (d'ailleurs à chaque fois que je veux le rejouer, je change des choses, et ça j'adore !).
Je me suis assis au piano, j'ai choisi une tonalité, un mode, et je me suis lancé. Plusieurs thèmes / variations me sont venues en tête et j'ai fini par les assembler.

Là où j'adorerais avoir des cours d'harmonie, c'est tout simplement pour pouvoir sortir de mon cadre (pas rythmique, je parle bien uniquement des notes). Je suis prisonnier dans ma tonalité, tout simplement parce que je n'ose pas de modulation dans une autre tonalité de peur de la rater (d'ailleurs si jamais tu avais un lien vers un truc bien expliqué pour faire des modulations [simples dans un premier temps], je suis preneur). Je suis condamné dans mon fa# majeur car je manque de connaissances pour moduler (par moduler, j'entends carrément changer l'armature, mais pas brutalement, j'aimerais amener de façon harmonique ce changement).
Modifié le 08/06/2010 à 22 h 10 par DJ Fox

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 09/06/2010 à 00 h 52
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Citation : DJ Fox
Tout d'abord, je tiens à vous dire que ça me fait vraiment plaisir d'avoir des avis constructifs comme ceux-là. :)

Citation : Ejis
Je n'aimerais pas que cette discussion continue ici (hors-sujet). Mon post était juste un avis à ma sauce.

Comment comment ? Au contraire, tu ne peux pas être plus en plein dans le mile du sujet là. On en arrive à une discussion hyper-intéressante (enfin ça n'est pas la discussion qui en soit est intéressante, je vais plutôt dire qu'elle m'intéresse :p ).

Là où je rejoins Ejis c'est qu'on risque de partir en vrille en ne parlant plus spécialement de tes compositions (même si elles sont la base de la discussion) mais du pourquoi-du-comment-que-la-musique-c'est-bien-mais-faut-un-minimum-de-règles-et-que-le-contemporain-c'est-moche.
Bref, du coup, même si la conversation s'avère intéressante, ça risque d'être du total H.S. :)


Citation : DJ Fox
Citation : Ejis
Je sais que le rap est plutôt un genre à textes, mais à mon avis, si la musique dépassait un peu le statut de simple décoratrice, elle donnerait plus de mouvement au texte.

Je suis complètement d'accord avec toi. Figure-toi qu'au départ, j'avais fait une version un peu plus poussée du point de vue structure (intro - pré-couplet - couplet - pont - refrain - pré-couplet - couplet - pont - refrain - outro), mais mon camarade avait déjà écrit entièrement son texte de façon linéaire, sans véritable structure, et ça le perturbait cette structure je cite : « trop compliquée ». J'ai donc été obligé de simplifier au maximum. Je n'ai gardé que trois thèmes : l'intro que l'on retrouve au début et à la fin, avec pour rythme caractéristique à la main gauche « double croche double », le motif du pré-couplet (avec les acciacatura dans les aigus et la basse qui utilise son registre aigu), et le motif du couplet qui boucle et qui boucle (parfois je fais quelques accords ou je change un légato de pédale contre un staccato, mais au final c'est vrai que la musique est bien pauvre)...
Bref je suis assez déçu car j'avais fait une musique un tantinet plus recherchée, et j'ai dû la simplifier ici. J'ai un mal fou à repousser les cadres du rap. Mais je les agrandis du mieux que je peux (je ne suis pas tout seul, nous sommes deux et je dois aussi faire des concessions). :)

La partition que je veux que vous regardiez, c'est justement la version non simplifiée de cet accompagnement, mais Ejis tu seras déçu, même les deux motifs supplémentaires utilisent les degrés que tu as cités. :p

Ben c'est pas un drame d'utiliser un premier degré, bien au contraire, on en voit tout le temps. :) En même temps y a que sept degrés alors forcément ça crée des doublons.


Citation : DJ Fox
Citation : Ejis
Attention : à la fin il y a un I sous forme d'une 6/4 sans fonction

Cette phrase-ci m'intrigue beaucoup. Mes souvenirs en chiffrage d'accords remontent à au moins quatre ans, et j'avoue avoir un peu oublié. Néanmoins je suis allé me rafraichir la mémoire, et il me semble que le 6/4 est typique du second renversement.
J'ai réécouté la fin avec attention, et je n'ai pas trouvé d'accord en second renversement (ici on est en fa# majeur, ça serait donc un accord avec pour basse do#, alors que sur l'accord final, la basse fait bien un « fa# », et le piano un « fa# », au tout début de la montée).
Tu parles bien de la montée finale dans les aigus ? Petite remarque au passage complètement HS : cette version de l'accompagnement termine sur une neuvième majeur, mon intervalle préféré avec la septième majeur. :)

6/4 n'est pas typique du second renversement, c'est le second renversement (au moins c'est clair ^^ ). Tu as différents types de 6/4, là en l'occurrence il suppose que c'est une 6/4 de cadence, qui est généralement considérée comme étant un V/V amenant au… ben au V justement, qui lui ensuite se charge de conclure (sur I ou VI).

Bon personnellement pour moi tu n'es pas en Fa♯ Majeur mais en Sol♭ Majeur. Alors oui théoriquement c'est pareil, oui sur le papier c'est pareil aussi, mais non à l'oreille c'est pas pareil. Bref, tu ne m'excuseras donc de me baser sur la tonalité de Sol♭ Majeur et non celle de Fa♯ Majeur… mais ça revient au même. :-°

Ton dernier accord est bien un premier degré (Ejis, 'faut pas voir des 6/4 partout, hein :-° ). En fait je ne saurais pas le chiffrer exactement dans le chiffrage classique (niveau « débrouille » je préfère le chiffrage jazz qui a le mérite d'être plus clair à ce niveau, bien que moins précis en terme d'analyse… du moins à mon goût ; mais là, on n'analyse pas de façon stricte justement), mais en jazz ça donne un 6add9. En gros tu as un accord parfait majeur (Sol♭‑Si♭‑Ré♭) auquel tu ajoutes la sixte majeure (Mi♭) et la neuvième majeure (La♭).

Citation : DJ Fox
Ensuite, pour répondre à ton « sans fonction », même si je n'ai pas compris exactement l'endroit incriminé, et que je n'ai pas le niveau en harmonie, je suis du même avis que Poulpette.
Si tu parles du fait que le morceau ne finit pas sur une fondamentale du premier degré, et bien dans ce cas, mon 6/4 est parfaitement voulu, et pour moi il a une fonction : la fin donne comme une ouverture, sans être pour autant une fin suspensive (on n'est pas surpris non plus). J'adore cet effet d'ouverture gaie à la fin, et finir sur un I-5 serait trop standard à mon goût.
Comme le disait Poulpette, les règles, bien sûr qu'il faut en respecter un minimum (ne serait-ce que pour que ça ne soit pas trop dissonant [ quoique la musique contemporaine est à part ] ), pour ma part tant que les sonorités et les émotions que me font ressentir ma musique me plaisent, je ne touche à rien, tant pis si je sors du cadre de l'harmonie stricte.
Pour reparler de cette fin, un I-5 n'aurait pas du tout eu le même effet, bien que très joli également, mais plus standard.

En fait depuis que je fais de l'harmonie je me rends compte que les règles sont très utiles mais sont là avant tout pour nous faire prendre conscience de ce qui « sonne » et de ce qui « ne sonne pas ». Après il est évident que tout est relatif, mais c'est en faisant de l'harmonie que l'on se rend compte que ça.
En fait pour ma part ça ne m'apprend pas à entendre ce qui sonne ou non ; ça m'apprend à prendre conscience de ce que je sais inconsciemment en tant que musicienne. Y a des trucs comme ça que tu entends depuis toujours mais de façon passive. Un jour tu dois y faire attention et c'est là que tu te dis « ah oui ! ». Un peu comme la conduite quoi. En tant que passagers nous nous rendons compte de beaucoup de choses (certaines règles, etc.), mais y a qu'une fois qu'on va au code et qu'on apprend à conduire qu'on réalise qu'en dehors de l'aspect pratique (qui lui ne s'invente pas), on sait beaucoup de choses au niveau théorique. Après ben y a plus qu'à affiner quoi.
Je ne sais pas si ma comparaison est très claire (il se fait tard, les neurones veillent), au besoin j'expliciterai tout ça demain. :p

Citation : DJ Fox
C'est super intéressant tout ça, j'aurais adoré faire les études que tu fais. Mais malheureusement on ne peut pas tout faire... Parce que comme vous l'aurez remarqué, je manque cruellement de bases solides pour composer. Là pour moi c'est clairement plus une « improvisation préparée » qu'une composition. Je n'ai pas médité chaque note (d'ailleurs à chaque fois que je veux le rejouer, je change des choses, et ça j'adore !).
Je me suis assis au piano, j'ai choisi une tonalité, un mode, et je me suis lancé. Plusieurs thèmes / variations me sont venues en tête et j'ai fini par les assembler.

Là où j'adorerais avoir des cours d'harmonie, c'est tout simplement pour pouvoir sortir de mon cadre (pas rythmique, je parle bien uniquement des notes). Je suis prisonnier dans ma tonalité, tout simplement parce que je n'ose pas de modulation dans une autre tonalité de peur de la rater (d'ailleurs si jamais tu avais un lien vers un truc bien expliqué pour faire des modulations [simples dans un premier temps], je suis preneur). Je suis condamné dans mon fa# majeur car je manque de connaissances pour moduler (par moduler, j'entends carrément changer l'armature, mais pas brutalement, j'aimerais amener de façon harmonique ce changement).

Mmmm après y a les extrêmes.
D'un côté t'as ceux qui n'y connaissent vraiment rien ; les autodidactes quoi. Mettons de côté les quelques rares personnes ayant un don (car là ça fausse les données) et ceux qui ont une culture musicale non classico-européenne (parce que là encore les données sont faussées puisqu'on ne part pas sur les mêmes bases, je pense aux tsiganes notamment qui font de la musique extraordinaire mais qui ont une culture musicale orale). Bref, généralement l'autodidacte lambdas pourra avoir de bonnes idées mais sera vite dépassé par ses lacunes. Là y a pas trente-six solutions, un minimum d'études musicales s'imposent pour avoir « les bases ».
Après t'as les instrumentistes qui s'intéressent à la composition mais ne pratique pas l'harmonie et tout le tralala. Eux ça va déjà mieux car ils ont malgré tout une base en solfège qui leur permet de ne pas trop patauger. Ils peuvent donc sortir des choses intéressantes et qui se tiennent (enfin là on est dans le cadre de la musique populaire… pour une symphonie c'est une autre histoire :p ), même si c'est « sans trop savoir le pourquoi du comment ».
Et après t'as les maniaques de la théorie, ceux qui vont pondre des trucs impeccables harmoniquement parlant mais qui risquent de s'enfermer dans une spirale assez néfaste qui consiste à dire que si les règles ne sont pas scrupuleusement appliquées, alors le produit final ne peut qu'être mauvais.

Après dans tout ça t'as les cas bizarroïdes comme moi qui, trop perfectionnistes, finissent par ne rien faire parce que « ce que je fais c'est pas bien ; et même en m'améliorant ce ne sera pas encore assez bien ; et blabla ». Des frustrés qui devraient accepter leurs erreurs en somme.

Bref, tout ça pour dire que des études d'harmonie ne pourraient pas te faire de mal, c'est certain, mais 'faut pas se focaliser là-dessus non plus.
D'ailleurs l'harmonie ne risquerait pas de te « libérer » au départ… c'est vraiment très cloisonné en fait (pas le droit à ceci si y a ça avant, obligation d'employer tel truc si y a ça après, mais faut pas que ça se suive avec le machin, …).
Tu viens d'avoir ton cycle 2 en instrument, c'est bien ça ? Tu fais encore de la Formation Musicale ? Si oui en quel cycle es-tu ?

Pour les modulations je ne saurais trop quoi te dire là maintenant tout de suite. Je ne compose pas des masses (j'm'y mets sérieusement cet été) mais en général les modulations viennent d'elles-mêmes chez moi.
Sinon tu peux déjà regarder du côté de six tonalités de base : si ton morceau est en Do Majeur par exemple, eh bien tu prends la tonalité de la dominante et celle de la sous-dominante (respectivement Sol Majeur et Fa Majeur) puis les relatives des trois tonalités (donc Do M → La m ; Sol M → Mi m ; Fa M → Ré m). Ça te donne pas mal de possibilités déjà pour faire de brefs passages dans différentes tonalités.
Après en jazz ils aiment bien les « II ‑ V ‑ I », en gros ça te fait une belle cadence parfaite dans la tonalité de ton choix. Dans Tune Up de Miles Davis le morceau est construit en cadences en fait. T'as une cadence en Ré♭ M sur quatre mesures, puis une autre en Si Majeur sur quatre mesures aussi, puis une an La Majeur (toujours sur quatre mesures). Après t'as une petite variante sur quatre mesures puis on revient au début de la formule. C'est tout bête, mais ça suffit pour faire un morceau.

Bref, y a toujours moyen de moyenner.
Après je ne sais pas trop dans quel style tu composes exactement, mais là ce que j'ai entendu me fait penser à un style semi-arpégé façon The Sims™. Attention, rien de péjoratif dans ce que je viens de dire hein (je préfère prévenir, ne connaissant pas trop tes goûts, etc.), simplement c'est le genre de style dans lequel il est difficile, selon moi, d'aller « voir ailleurs » (donc passer dans diverses tonalités, etc.). En gros ces musiques-là sont à mon sens très typées, avec une « développement » très cloisonné… et du coup si tu démarres en Do Majeur ça risque d'être compliqué de changer. Au final on a l'impression de tourner en boucle et de ne pas savoir comment s'arrêter. C'est peut-être aussi pour ça que tu as du mal à moduler. :)
Modifié le 09/06/2010 à 09 h 44 par Poulpette

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 09/06/2010 à 15 h 54
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Citation : Poulpette
6/4 n'est pas typique du second renversement, c'est le second renversement (au moins c'est clair ^^ ). Tu as différents types de 6/4, là en l'occurrence il suppose que c'est une 6/4 de cadence, qui est généralement considérée comme étant un V/V amenant au… ben au V justement, qui lui ensuite se charge de conclure (sur I ou VI).

Bon personnellement pour moi tu n'es pas en Fa♯ Majeur mais en Sol♭ Majeur. Alors oui théoriquement c'est pareil, oui sur le papier c'est pareil aussi, mais non à l'oreille c'est pas pareil. Bref, tu ne m'excuseras donc de me baser sur la tonalité de Sol♭ Majeur et non celle de Fa♯ Majeur… mais ça revient au même. :-°

Ton dernier accord est bien un premier degré (Ejis, 'faut pas voir des 6/4 partout, hein :-° ). En fait je ne saurais pas le chiffrer exactement dans le chiffrage classique (niveau « débrouille » je préfère le chiffrage jazz qui a le mérite d'être plus clair à ce niveau, bien que moins précis en terme d'analyse… du moins à mon goût ; mais là, on n'analyse pas de façon stricte justement), mais en jazz ça donne un 6add9. En gros tu as un accord parfait majeur (Sol♭‑Si♭‑Ré♭) auquel tu ajoutes la sixte majeure (Mi♭) et la neuvième majeure (La♭).

Justement, fa# majeur et solb majeur, ça n'est pas pareil (d'ailleurs sur le papier non plus ça n'est pas pareil). J'ai choisi fa# majeur, c'est parce que je le pense en fa# majeur, je le sens en fa# majeur. Tu ne peux pas dire « pour moi la tonalité est solb majeur ». Sinon tu modifies mon morceau ! :) Et puis ne me dis pas que tu as reconnu à l'oreille un solb au lieu d'un fa#, déjà l'accord de base est faux : le tout doit être autour de 442 ou 443Hz (avec le piano un peu plus haut que la basse il me semble). Et puis la conception même d'un piano ne permet pas de distinguer les deux. Après, tu as peut-être plus l'habitude d'utiliser cette tonalité, donc tu la préfères...

Citation : Poulpette
Ton dernier accord est bien un premier degré (Ejis, 'faut pas voir des 6/4 partout, hein :-° ). En fait je ne saurais pas le chiffrer exactement dans le chiffrage classique (niveau « débrouille » je préfère le chiffrage jazz qui a le mérite d'être plus clair à ce niveau, bien que moins précis en terme d'analyse… du moins à mon goût ; mais là, on n'analyse pas de façon stricte justement), mais en jazz ça donne un 6add9. En gros tu as un accord parfait majeur (Sol♭‑Si♭‑Ré♭) auquel tu ajoutes la sixte majeure (Mi♭) et la neuvième majeure (La♭).

Tout à fait, c'est comme ça que je le vois. Autant le chiffrage classique je ne maitrise pas du tout, autant j'ai l'habitude du chiffrage jazz. C'est bien un Fa# 6add9. =)


Citation : Poulpette
En fait depuis que je fais de l'harmonie je me rends compte que les règles sont très utiles mais sont là avant tout pour nous faire prendre conscience de ce qui « sonne » et de ce qui « ne sonne pas ». Après il est évident que tout est relatif, mais c'est en faisant de l'harmonie que l'on se rend compte que ça.
En fait pour ma part ça ne m'apprend pas à entendre ce qui sonne ou non ; ça m'apprend à prendre conscience de ce que je sais inconsciemment en tant que musicienne. Y a des trucs comme ça que tu entends depuis toujours mais de façon passive. Un jour tu dois y faire attention et c'est là que tu te dis « ah oui ! ». Un peu comme la conduite quoi. En tant que passagers nous nous rendons compte de beaucoup de choses (certaines règles, etc.), mais y a qu'une fois qu'on va au code et qu'on apprend à conduire qu'on réalise qu'en dehors de l'aspect pratique (qui lui ne s'invente pas), on sait beaucoup de choses au niveau théorique. Après ben y a plus qu'à affiner quoi.
Je ne sais pas si ma comparaison est très claire (il se fait tard, les neurones veillent), au besoin j'expliciterai tout ça demain. :p

Si, si, je comprends très bien ce que tu veux dire. Je fais aussi des choses plus ou moins consciemment, et ça serait intéressant que je m'explique mes choix. Mais même, étudier l'harmonie ça me permettrait tout simplement de pouvoir savoir exactement ce que je fais, où je vais, etc.

Citation : Poulpette
Après dans tout ça t'as les cas bizarroïdes comme moi qui, trop perfectionnistes, finissent par ne rien faire parce que « ce que je fais c'est pas bien ; et même en m'améliorant ce ne sera pas encore assez bien ; et blabla ». Des frustrés qui devraient accepter leurs erreurs en somme.

Je me reconnais dans cette catégorie : je ne me suis décidé que très tard d'écrire la musique sur papier. Ça fait assez longtemps que j'improvise, que je crée, mais je suis toujours très réticent à l'écrire, pour deux principales raisons :
  • quand on écrit on doit préciser les choses. On doit donc faire des choix, et j'ai toujours l'impression que ça n'est pas parfait, je me pose trop de questions, je me dis : « est-ce que c'est bien cette note-là que je veux ? ».
  • écrire la musique implique se rendre prisonnier d'une partition. Même si, tout en restant dans le cadre d'une partition, on peut interpréter, on reste prisonnier d'un cadre. On ne peut pas s'amuser à changer des notes ou un rythme.
    Je déteste la musique morte. Je préfère la musique vivante, la musique qu'on modifie à chaque interprétation, selon l'humeur. D'"ailleurs faire de la décision « en temps réel », pendant que je joue. En général j'ai un buffer d'une ou deux mesures. :p Après c'est un point de vue. Bon et c'est sûr qu'une musique écrite est en général bien plus construite et réfléchie (quoique ça se discute, il y a des pros de l'improvisation). C'est comme l'oral et l'écrit. Quand on parle, c'est souvent moins construit que quand c'est écrit (on peut se relire, organiser ses idées, etc.).


Citation : Poulpette
Bref, tout ça pour dire que des études d'harmonie ne pourraient pas te faire de mal, c'est certain, mais 'faut pas se focaliser là-dessus non plus.
D'ailleurs l'harmonie ne risquerait pas de te « libérer » au départ… c'est vraiment très cloisonné en fait (pas le droit à ceci si y a ça avant, obligation d'employer tel truc si y a ça après, mais faut pas que ça se suive avec le machin, …).
Tu viens d'avoir ton cycle 2 en instrument, c'est bien ça ? Tu fais encore de la Formation Musicale ? Si oui en quel cycle es-tu ?

Non mais si je dis ça c'est parce que la musique, c'est une passion. En dehors du côté utilitaire (se servir de ce qu'on a appris pour composer par exemple), ça m'intéresserait vraiment.

Mais je ne suis pas trop trop musique classique, même si j'apprécie de nombreux morceaux, on va dire que je préfère de la musique un peu plus moderne (oui je sais, il y a de la musique classique moderne !), et il me semble que les règles d'harmonie dont vous parlez sont celle de la musique classique, en aucun cas des règles de la musique en général. Donc d'un autre côté ça me lasserait peut-être vite. Il y a des couleurs magnifiques qui me donnent des frissons, qui me font m'envoler, qu'on ne pourrait jamais faire apparaître en se pliant aux règles classiques, parce qu'elle l'interdirait. Je suis un grand fan des couleurs de certains accords typiques du jazz.

Oui, officiellement, je viens d'avoir mon cycle 2 en piano, mais officieusement, j'ai plus un niveau 3e cycle. Il y a trois ans j'avais joué la Fantaisie Impromptu de Chopin, et la sonate Clair de Lune (le 3e mouvement) de Beethoven.
Moi j'ai toujours eu le même problème (pas qu'en musique) : quand je choisis quelque chose, que j'aime ce choix, je m'y mets à fond. Dans le cas contraire, j'ai du mal à m'y mettre. C'était le cas pour ces deux morceaux, que j'ai choisis. J'ai pu les faire sans problème parce que j'étais motivé. Par contre mes morceaux d'examen qui étaient bien plus faciles que ces deux-là, forcément j'ai eu du mal, j'ai même failli ne pas avoir l'examen parce que mon travail était juste.
Non, je ne fais plus de formation musicale. J'avais un peu une overdose à la fin, j'ai donc arrêté dès que j'ai pu (fin de deuxième cycle). C'était déjà il y a quatre ans je crois. Mais maintenant je regrette, j'aurais dû continuer en fait.

Citation : Poulpette
Après je ne sais pas trop dans quel style tu composes exactement, mais là ce que j'ai entendu me fait penser à un style semi-arpégé façon The Sims™. Attention, rien de péjoratif dans ce que je viens de dire hein (je préfère prévenir, ne connaissant pas trop tes goûts, etc.), simplement c'est le genre de style dans lequel il est difficile, selon moi, d'aller « voir ailleurs » (donc passer dans diverses tonalités, etc.). En gros ces musiques-là sont à mon sens très typées, avec une « développement » très cloisonné… et du coup si tu démarres en Do Majeur ça risque d'être compliqué de changer. Au final on a l'impression de tourner en boucle et de ne pas savoir comment s'arrêter. C'est peut-être aussi pour ça que tu as du mal à moduler. :)

Dans quel style je compose ? C'est simple : je ne compose pas. :p Là c'est la première fois que j'écris une partition, mais même pour ce coup-ci, je n'appelle pas ça de la composition. C'est plus de l'impro.
Sinon mes goûts sont très vastes. J'aime un peu tout sauf les styles trop « hard ». Dès que ça devient trop bourrin je n'aime plus. Bon après même au sein des genres que j'apprécie, bien sûr il y a des musiques que je n'aime pas.
Je joue un peu tout et n'importe quoi : du classique en passant par le jazz, l'électro, la techno, le rap, les musiques actuelles, variétés, rock, ... :)

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 09/06/2010 à 16 h 46
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Citation : DJ Fox
Citation : Poulpette
6/4 n'est pas typique du second renversement, c'est le second renversement (au moins c'est clair ^^ ). Tu as différents types de 6/4, là en l'occurrence il suppose que c'est une 6/4 de cadence, qui est généralement considérée comme étant un V/V amenant au… ben au V justement, qui lui ensuite se charge de conclure (sur I ou VI).

Bon personnellement pour moi tu n'es pas en Fa♯ Majeur mais en Sol♭ Majeur. Alors oui théoriquement c'est pareil, oui sur le papier c'est pareil aussi, mais non à l'oreille c'est pas pareil. Bref, tu ne m'excuseras donc de me baser sur la tonalité de Sol♭ Majeur et non celle de Fa♯ Majeur… mais ça revient au même. :-°

Ton dernier accord est bien un premier degré (Ejis, 'faut pas voir des 6/4 partout, hein :-° ). En fait je ne saurais pas le chiffrer exactement dans le chiffrage classique (niveau « débrouille » je préfère le chiffrage jazz qui a le mérite d'être plus clair à ce niveau, bien que moins précis en terme d'analyse… du moins à mon goût ; mais là, on n'analyse pas de façon stricte justement), mais en jazz ça donne un 6add9. En gros tu as un accord parfait majeur (Sol♭‑Si♭‑Ré♭) auquel tu ajoutes la sixte majeure (Mi♭) et la neuvième majeure (La♭).

Justement, fa# majeur et solb majeur, ça n'est pas pareil (d'ailleurs sur le papier non plus ça n'est pas pareil). J'ai choisi fa# majeur, c'est parce que je le pense en fa# majeur, je le sens en fa# majeur. Tu ne peux pas dire « pour moi la tonalité est solb majeur ». Sinon tu modifies mon morceau ! :) Et puis ne me dis pas que tu as reconnu à l'oreille un solb au lieu d'un fa#, déjà l'accord de base est faux : le tout doit être autour de 442 ou 443Hz (avec le piano un peu plus haut que la basse il me semble). Et puis la conception même d'un piano ne permet pas de distinguer les deux. Après, tu as peut-être plus l'habitude d'utiliser cette tonalité, donc tu la préfères...

Dans la mesure où c'est Majeur, d'un point de vue strict ça ne change pas (contrairement à l'opposition Majeur/mineur). Ensuite, toujours d'un point de vue strict, Que tu joues la gamme de Fa♯ Majeur ou celle de Sol♭ Majeur, tu joueras les mêmes notes (et comme en plus ici nous sommes essentiellement pianistes/organistes/claviéristes, pour le coup ce sont vraiment les mêmes touches puisque nous n'avons pas la possibilité de changer les hauteurs de sons fixées par l'instrument), donc là aussi, « c'est pareil ».
Après il est vrai que la volonté du compositeur entre en compte : si tu as pensé et écrit le morceau en Fa♯ Majeur, c'est que ton morceau est en Fa♯ majeur… enfin c'est de la pure logique, jusque-là, nous sommes d'accord. :D
Ça ne change rien au fait que pour moi, nous sommes en Sol♭ Majeur. C'est peut-être une question d'oreille aussi, mais moi ta note me dit « Sol » (j'ajoute moi-même le bémol après) et non pas « Fa ».
Ce n'est pas parce que je préfère Sol♭ Majeur à Fa♯ Majeur (en fait en bonne musicienne un peu fainéante sur les bords, comme beaucoup d'autres instrumentistes je n'aime pas avoir à jouer un morceau ayant trop de dièses ou bémols… donc après l'un ou l'autre c'est kif-kif :p ), mais bien parce que j'entends Sol♭.

Ton morceau n'est en rien modifié en théorie puisque ce sont les mêmes sons… toujours en théorie, après en pratique…
L'accord de base reste le même sauf au niveau des notes écrites. Tu as toujours les mêmes écarts dans G♭6add9 et F♯6add9. :)

Bon cela dit pour ton histoire de diapason ça vient peut-être de là. Personnellement quand on a des instruments qui jouent avec un diapason 415 ou des musiques actuelles avec un diapason qui fluctue (voire des enregistrements qui peuvent ne pas être lus à la bonne vitesse) j'entends ce qui est joué, et ça ne correspond donc pas à ce que l'on jouerait par dessus avec un instrument à 440 (comme le piano actuel, en toute logique).
Je sais qu'en cours de FM ceux qui n'ont pas l'oreille n'ont pas de souci pour « jouer juste » par dessus l'enregistrement puisqu'ils entendent tout un demi-ton plus bas… Dans ce cas-là qui a raison qui a tort, c'est une énigme : d'un côté ceux qui ont l'oreille entendent les notes exactes (donc par rapport au diapason d'époque), de l'autre ceux qui ont une oreille purement relative n'entendent pas les notes de l'époque mais jouent pourtant « juste » par rapport au diapason actuel…


Citation : DJ Fox
Citation : Poulpette
Ton dernier accord est bien un premier degré (Ejis, 'faut pas voir des 6/4 partout, hein :-° ). En fait je ne saurais pas le chiffrer exactement dans le chiffrage classique (niveau « débrouille » je préfère le chiffrage jazz qui a le mérite d'être plus clair à ce niveau, bien que moins précis en terme d'analyse… du moins à mon goût ; mais là, on n'analyse pas de façon stricte justement), mais en jazz ça donne un 6add9. En gros tu as un accord parfait majeur (Sol♭‑Si♭‑Ré♭) auquel tu ajoutes la sixte majeure (Mi♭) et la neuvième majeure (La♭).

Tout à fait, c'est comme ça que je le vois. Autant le chiffrage classique je ne maitrise pas du tout, autant j'ai l'habitude du chiffrage jazz. C'est bien un Fa# 6add9. =)

Cool, je commence à m'y faire au chiffrage jazz. Contente de voir que je ne me suis pas plantée. :p


Citation : DJ Fox
Citation : Poulpette
En fait depuis que je fais de l'harmonie je me rends compte que les règles sont très utiles mais sont là avant tout pour nous faire prendre conscience de ce qui « sonne » et de ce qui « ne sonne pas ». Après il est évident que tout est relatif, mais c'est en faisant de l'harmonie que l'on se rend compte que ça.
En fait pour ma part ça ne m'apprend pas à entendre ce qui sonne ou non ; ça m'apprend à prendre conscience de ce que je sais inconsciemment en tant que musicienne. Y a des trucs comme ça que tu entends depuis toujours mais de façon passive. Un jour tu dois y faire attention et c'est là que tu te dis « ah oui ! ». Un peu comme la conduite quoi. En tant que passagers nous nous rendons compte de beaucoup de choses (certaines règles, etc.), mais y a qu'une fois qu'on va au code et qu'on apprend à conduire qu'on réalise qu'en dehors de l'aspect pratique (qui lui ne s'invente pas), on sait beaucoup de choses au niveau théorique. Après ben y a plus qu'à affiner quoi.
Je ne sais pas si ma comparaison est très claire (il se fait tard, les neurones veillent), au besoin j'expliciterai tout ça demain. :p

Si, si, je comprends très bien ce que tu veux dire. Je fais aussi des choses plus ou moins consciemment, et ça serait intéressant que je m'explique mes choix. Mais même, étudier l'harmonie ça me permettrait tout simplement de pouvoir savoir exactement ce que je fais, où je vais, etc.

Ça, c'est pas faux. :)

Citation : DJ Fox
Citation : Poulpette
Après dans tout ça t'as les cas bizarroïdes comme moi qui, trop perfectionnistes, finissent par ne rien faire parce que « ce que je fais c'est pas bien ; et même en m'améliorant ce ne sera pas encore assez bien ; et blabla ». Des frustrés qui devraient accepter leurs erreurs en somme.

Je me reconnais dans cette catégorie : je ne me suis décidé que très tard d'écrire la musique sur papier. Ça fait assez longtemps que j'improvise, que je crée, mais je suis toujours très réticent à l'écrire, pour deux principales raisons :
  • quand on écrit on doit préciser les choses. On doit donc faire des choix, et j'ai toujours l'impression que ça n'est pas parfait, je me pose trop de questions, je me dis : « est-ce que c'est bien cette note-là que je veux ? ».
  • écrire la musique implique se rendre prisonnier d'une partition. Même si, tout en restant dans le cadre d'une partition, on peut interpréter, on reste prisonnier d'un cadre. On ne peut pas s'amuser à changer des notes ou un rythme.
    Je déteste la musique morte. Je préfère la musique vivante, la musique qu'on modifie à chaque interprétation, selon l'humeur. D'"ailleurs faire de la décision « en temps réel », pendant que je joue. En général j'ai un buffer d'une ou deux mesures. :p Après c'est un point de vue. Bon et c'est sûr qu'une musique écrite est en général bien plus construite et réfléchie (quoique ça se discute, il y a des pros de l'improvisation). C'est comme l'oral et l'écrit. Quand on parle, c'est souvent moins construit que quand c'est écrit (on peut se relire, organiser ses idées, etc.).

Ben disons que la musique écrite n'a pas la même vocation que la musique sans support papier, et réciproquement. C'est d'ailleurs pour ça qu'en jazz et dans les musiques actuelles l'écriture est plus simple : il s'agit juste de noter la mélodie pour ne pas l'oublier et de marquer des accords généraux pour garder une trace des couleurs de l'œuvre. Après qu'on arpège do-mi-sol ou do-sol-m à la basse sur un accord C en jazz on s'en fiche un peu, alors qu'en classique si on écrit do-mi-sol c'est parce que c'est clairement voulu.
Tout dépend du rendu que l'on vise en somme. Si l'on désire quelque chose de très précis, alors on passe par la formule dite « classique », sinon une grille et une ligne mélodique peuvent suffire.

Citation : DJ Fox
Citation : Poulpette
Bref, tout ça pour dire que des études d'harmonie ne pourraient pas te faire de mal, c'est certain, mais 'faut pas se focaliser là-dessus non plus.
D'ailleurs l'harmonie ne risquerait pas de te « libérer » au départ… c'est vraiment très cloisonné en fait (pas le droit à ceci si y a ça avant, obligation d'employer tel truc si y a ça après, mais faut pas que ça se suive avec le machin, …).
Tu viens d'avoir ton cycle 2 en instrument, c'est bien ça ? Tu fais encore de la Formation Musicale ? Si oui en quel cycle es-tu ?

Non mais si je dis ça c'est parce que la musique, c'est une passion. En dehors du côté utilitaire (se servir de ce qu'on a appris pour composer par exemple), ça m'intéresserait vraiment.

Mais je ne suis pas trop trop musique classique, même si j'apprécie de nombreux morceaux, on va dire que je préfère de la musique un peu plus moderne (oui je sais, il y a de la musique classique moderne !), et il me semble que les règles d'harmonie dont vous parlez sont celle de la musique classique, en aucun cas des règles de la musique en général. Donc d'un autre côté ça me lasserait peut-être vite. Il y a des couleurs magnifiques qui me donnent des frissons, qui me font m'envoler, qu'on ne pourrait jamais faire apparaître en se pliant aux règles classiques, parce qu'elle l'interdirait. Je suis un grand fan des couleurs de certains accords typiques du jazz.

Oui, officiellement, je viens d'avoir mon cycle 2 en piano, mais officieusement, j'ai plus un niveau 3e cycle. Il y a trois ans j'avais joué la Fantaisie Impromptu de Chopin, et la sonate Clair de Lune (le 3e mouvement) de Beethoven.
Moi j'ai toujours eu le même problème (pas qu'en musique) : quand je choisis quelque chose, que j'aime ce choix, je m'y mets à fond. Dans le cas contraire, j'ai du mal à m'y mettre. C'était le cas pour ces deux morceaux, que j'ai choisis. J'ai pu les faire sans problème parce que j'étais motivé. Par contre mes morceaux d'examen qui étaient bien plus faciles que ces deux-là, forcément j'ai eu du mal, j'ai même failli ne pas avoir l'examen parce que mon travail était juste.
Non, je ne fais plus de formation musicale. J'avais un peu une overdose à la fin, j'ai donc arrêté dès que j'ai pu (fin de deuxième cycle). C'était déjà il y a quatre ans je crois. Mais maintenant je regrette, j'aurais dû continuer en fait.

Mmm là tu te trompes un peu. Il ne faut pas oublier que le classique (au sens large du terme, bien sûr) est né bien avant le jazz, ce dernier étant un genre certes à part mais qui reprend forcément des éléments du classique. Penser que l'harmonie classique et l'harmonie jazz sont radicalement différentes est donc une erreur. Par exemple une cadence reste une cadence, quel que soit le style. Et en général une belle cadence parfaite passera souvent par un 6/4, un accord de septième (ou pas) et un accord parfait sur le premier degré. Et le « ça sonne bien/pas bien » est globalement le même en classique et en jazz. Y a bien sûr des variantes puisque les styles sont différents mais la base est la même.

L'harmonie classique te permet de faire énormément de choses en fait, y compris du jazz (plus « pensé » que le jazz classique du coup). Je parlais de son cloisonnement parce qu'il est vrai qu'au début des études (et c'est bien normal) tu apprends un tas de règles qui te font obligatoirement verser dans un style très classique voire baroque, et du coup c'est très typé quoi. Mais au fil des années on apprend davantage de choses et c'est là que ça permet de faire pas mal de trucs.
Après tout quand on entend de grandes œuvres romantiques ou modernes (j'ai pas dit « contemporaines », parce que c'est pas pareil :p ) on se rend compte de tout ce que ça nous offre.

Bref, attention de ne pas te fourvoyer. :)

Pour la FM, tu n'as vraiment pas le temps d'en refaire ? Souvent à ton niveau ça prend une heure par semaine et pour suivre normalement le travail à la maison n'est pas monstrueux. Ça te permettrait de voir plus de choses, etc.
Bref, si tu en as les possibilités réfléchis-y, ça pourrait t'être bénéfique.

Citation : DJ Fox
Citation : Poulpette
Après je ne sais pas trop dans quel style tu composes exactement, mais là ce que j'ai entendu me fait penser à un style semi-arpégé façon The Sims™. Attention, rien de péjoratif dans ce que je viens de dire hein (je préfère prévenir, ne connaissant pas trop tes goûts, etc.), simplement c'est le genre de style dans lequel il est difficile, selon moi, d'aller « voir ailleurs » (donc passer dans diverses tonalités, etc.). En gros ces musiques-là sont à mon sens très typées, avec une « développement » très cloisonné… et du coup si tu démarres en Do Majeur ça risque d'être compliqué de changer. Au final on a l'impression de tourner en boucle et de ne pas savoir comment s'arrêter. C'est peut-être aussi pour ça que tu as du mal à moduler. :)

Dans quel style je compose ? C'est simple : je ne compose pas. :p Là c'est la première fois que j'écris une partition, mais même pour ce coup-ci, je n'appelle pas ça de la composition. C'est plus de l'impro.
Sinon mes goûts sont très vastes. J'aime un peu tout sauf les styles trop « hard ». Dès que ça devient trop bourrin je n'aime plus. Bon après même au sein des genres que j'apprécie, bien sûr il y a des musiques que je n'aime pas.
Je joue un peu tout et n'importe quoi : du classique en passant par le jazz, l'électro, la techno, le rap, les musiques actuelles, variétés, rock, ... :)

O.K., je saisis mieux. :)

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 09/06/2010 à 18 h 31
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Citation : DJ Fox
Je déteste la musique morte. Je préfère la musique vivante, la musique qu'on modifie à chaque interprétation, selon l'humeur. D'"ailleurs faire de la décision « en temps réel », pendant que je joue. En général j'ai un buffer d'une ou deux mesures. :p Après c'est un point de vue. Bon et c'est sûr qu'une musique écrite est en général bien plus construite et réfléchie (quoique ça se discute, il y a des pros de l'improvisation). C'est comme l'oral et l'écrit. Quand on parle, c'est souvent moins construit que quand c'est écrit (on peut se relire, organiser ses idées, etc.).

Un peu à mi-chemin entre la musique écrite et l'improvisation totale (comme on en trouve parfois en jazz), on trouve les musiques traditionnelles, de culture orale.
Poulpette a déjà mentionné la musique tsigane.
Je pense que ça te plairait, tu devrais essayer. Disons, parfaitement au hasard, :ange: pourquoi pas la musique traditionnelle irlandaise ?
 
Hors ligne Emurikku # Posté le 09/06/2010 à 18 h 59
Avatar de Emurikku
Messages : 1032
Bannis
.
Modifié le 26/04/2015 à 20 h 46 par Emurikku
 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 28/11/2011 à 19 h 52
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5472
Groupe : Administrateurs
Bonjour à tous,
j'ai fini récemment une reprise de Without You (David Guetta), et je voudrais la partager avec vous.

Je fais le piano, la basse, la batterie et la voix. :)


PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums