Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Verbe avoir avec deux verbes > Voir le sujet

Verbe avoir avec deux verbes

Quel verbe fait l'action ?

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne gerardgiraud # Posté le 26/03/2015 à 15 h 31
Avatar de gerardgiraud
Messages : 32
Membres
Bonjour,

La phrase suivante me pose problème.
Faut il écrire :

1/ " Cette femme a eu des visions qui l'ont conduit à retrouver des souvenirs. "

ou

2/ " Cette femme a eu des visions qui l'ont conduite à retrouver des souvenirs. "

A priori c'est la phrase 2 qui est bonne puisque le COD de "conduit" est " l' " c'est à dire "Cette femme".

Mais quelqu'un m'a parlé d'une exception à cette règle relative au verbe à l'infinitif, celui qui fait l'action, à savoir "retrouver" avec pour COD " des souvenirs " lequel est placé après, ce qui militerait pour la proposition numéro 1.

C'est cela qui m'a embrouillé.

Pourriez-vous m'éclaircir les idées au sujet de ce double verbe et du type d'accord à opérer SVP ?

Merci

Gérard Giraud
 
Hors ligne Hervé # Posté le 27/03/2015 à 10 h 39
Messages : 21
Membres
"Cette femme a eu des visions qui l'ont conduite à retrouver des souvenirs."
Il y a bien accord.
Il existe un article à ce sujet, sur mon blog : http://unmondesansfautes.blogspot.f […] lions_92.html
Tu y retrouveras la règle que tu évoques (si le COD fait l'action du verbe à l'infinitif...).

En revanche, je n'ai pas encore traité le sujet du participe passé suivi d'une préposition (ici le "à"), puis d'un verbe à l'infinitif. C'est encore un peu plus particulier. Dans ce cas précis, si la réponse à la question "qui", "quoi", portant sur le COD placé devant peut se retrouver juste après le participe passé, tu l'accordes avec ce COD ; si la réponse à cette question se retrouvait logiquement derrière le verbe à l'infinitif, tu n'accorderais plus.
Dans l'exemple que tu donnes, le l' est bien le COD du verbe conduire ; le verbe retrouver a son propre COD (souvenirs).
Exemple : "Les amies que j'ai appris à aimer." Je n'ai pas appris qui ?, les amies ; j'ai appris à aimer qui ? les amies... pas d'accord.
Il faut l'avouer, c'est une règle assez compliquée qui nécessite pas mal d'entraînement.
 
Hors ligne gerardgiraud # Posté le 31/03/2015 à 18 h 43
Avatar de gerardgiraud
Messages : 32
Membres
Je ne consulte qu'aujourd'hui votre avis sur ma question et vous en remercie vivement.

En particulier votre exemple sur le blog est très clair.
Je résume votre premier exemple :

- « La diva était présente, je l'ai entendue chanter hier » : c'est la diva (COD) qui chante donc "entendu" s'accorde,
- « La sonate était magnifique, je l'ai entendu jouer hier. » : ce n'est pas la sonate (COD) qui joue donc "entendu" ne s'accorde pas, bien que le COD soit placé avant le verbe avoir.

En revanche je n'ai pas bien saisi le deuxième exemple. Je reformule ce que je crois comprendre :

Les amies que j'ai appris à aimer : le COD de appris est "les amies" et il est placé avant "avoir" or on aurait pu dire J'ai appris à aimer les amies et dans ce cas le COD se retrouve après "j'ai" et donc on n'accorde pas "appris".

Est-ce bien cela qu'il fallait comprendre ?

Merci pour ces exemples et ces explications.
Cordialement

Gérard Giraud
 
Hors ligne Hervé # Posté le 02/04/2015 à 12 h 01
Messages : 21
Membres
Bonjour à vous,

Désolé, je n'ai pas été très clair sur ce coup (un peu trop rapide). D'ailleurs, je n'aurais peut-être même pas dû développer mon deuxième exemple. En fait, j'ai distingué deux cas :
1. participe passé + infinitif (ex : les sonates que j'ai entendu jouer) ;
2. participe passé + préposition ("à" ou "de") + infinitif (ex : "Cette femme a eu des visions qui l'ont conduite à retrouver des souvenirs.")

Nombre de grammairiens n'opèrent plus aucune distinction entre ces deux cas (par exemple Grevisse). Qu'il y ait une préposition ou non entre le participe passé et l'infinitif, ils invitent à appliquer la petite astuce que vous avez très bien comprise : si le COD placé devant fait l'action du verbe à l'infinitif, il y a accord (les hommes que j'ai entendus chanter ; ce sont les hommes qui chantent) ; si le COD placé devant ne fait pas l'action du verbe à l'infinitif, pas d'accord (les sonates que j'ai entendu jouer ; ce ne sont pas les sonates qui jouent).
Cette astuce marche aussi très souvent lorsque le participe passé est suivi d'une préposition puis de l'infinitif. Elle marche bien pour les deux exemples que nous avions pris.
exemple 1 : "Cette femme a eu des visions qui l'ont conduite à retrouver des souvenirs" (C'est bien la femme qui fait l'action du verbe à l'infinitif, c'est la femme qui retrouve, donc accord du pp).
exemple 2 : "Les amies que j'ai appris à aimer" (Ce ne sont pas les amies qui aiment, donc pas d'accord).

Je vous conseillerais donc volontiers, dans tous les cas, de ne retenir que cette règle, assez simple et si pratique.

Maintenant, juste pour information : Thomas, auteur du Larousse des difficultés, applique bien la même astuce pour les verbes suivis directement de l'infinitif (et cela marche à tous les coups), mais pour les participes passés + préposition "à" ou "de" + verbe à l'infinitif, il ne l'applique plus. Et c'est ce que j'essayais de vous expliquer l'autre jour avec le deuxième exemple. J'aurais plutôt tendance, en effet - mais sans aucune prétention -, à faire confiance à Thomas (les Larousse sont vraiment très rigoureux). Au-delà de l'aspect pratique de l'astuce précédemment mentionnée, il y a bien entendu une raison à l'accord ou au non-accord du participe passé suivi de l'infinitif. Quelle est cette raison ? La même que pour la règle de base : "J'ai cueilli la pomme", "la pomme que j'ai cueillie".
Dans tous les exemples que nous avons mentionnés : il y a accord du participe passé lorsque ce participe a un COD placé devant lui, lorsque la réponse à la question "qui", "quoi", placée juste après, trouve une réponse logique.
"La cantatrice que j'ai entendue chanter" (j'ai entendu qui ? la cantatrice chantant, COD du verbe entendre placé devant, accord avec ce COD).
"La sonate que j'ai entendu jouer" (j'ai entendu quoi ? la sonate jouant, ça ne va pas, pas d'accord, sonate n'est pas COD de entendre, mais de jouer.
"Cette femme a eu des visions qui l'ont conduite à retrouver" (elle a eu des visions qui ont conduit qui ? elle, qui est bien COD du verbe conduire, donc accord).
"Les amies que j'ai appris à aimer" (j'ai appris qui ? mes amies à aimer, cela ne marche pas, pas d'accord).
Ce raisonnement de base est donc toujours valable, mais, dans nombre de cas, il est moins pratique à utiliser que la fameuse "astuce" mise en valeur au début.

Le Larousse des difficultés continue, un peu contre vents et marées, à privilégier la règle de base à "l'astuce". Et il met finalement en évidence quelques exemples de participes passés + préposition ("à" ou "de") + infinitif, où notre astuce est un peu mise à mal.
"Ces habits, je les ai donnés à retoucher." Le Larousse accorde (d'autres grammairiens n'accorderaient pas, ou laisseraient le choix d'accorder ou non). Le Larousse accorde alors que ce ne sont pas les habits qui font l'action du verbe à l'infinitif : ce ne sont pas les habits qui retouchent. Mais il accorde quand même. Pourquoi ? Parce qu'il revient ici à la règle de base : il a donné quoi ? les habits. Habits, placé devant, peut effectivement être considéré comme le COD du verbe donner.

Voilà ! Je ne sais pas si j'ai été beaucoup plus clair que l'autre jour, mais encore une fois, ne retenez que le début de ce message : cela marche "presque" à tous les coups, et ne vous pénalisera jamais.
Bien amicalement
 
Hors ligne gerardgiraud # Posté le 04/04/2015 à 15 h 16
Avatar de gerardgiraud
Messages : 32
Membres
Merci Hervé pour tous ces exemples.

Même si certains sont délicats à comprendre, ils donnent à réfléchir au sens des mots et à leur rôle dans la phrase. Ils donnent un sens à la grammaire en ne la reléguant pas à la simple application de règles.
Ceci dit j'ignorais que les dictionnaires n'étaient pas d'accord entre-eux o_O preuve, s'il en fallait, que la langue est une chose évolutive.

Cordialement.

Gérard Giraud
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums