Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Poésie > Sois tranquille, cela viendra, Philippe Jaccottet > Voir le sujet

Sois tranquille, cela viendra, Philippe Jaccottet

Poésie de la semaine n° 42

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne micky # Posté le 25/02/2014 à 13 h 05
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Bonjour à tous !

Nous avons le plaisir de vous proposer cette semaine le poème « Sois tranquille, cela viendra » du poète suisse Philippe Jaccottet, dont l’œuvre vient d’entrer, du vivant de l’auteur, dans la prestigieuse Bibliothèque de la Pléiade.


Philippe Jaccottet


Philippe Jaccottet
Philippe Jaccottet est né en 1925 en Suisse, non loin de Lausanne, où sa famille s’installe en 1933. À quinze ans, il distribue déjà quelques poèmes ; un an après, il fait la connaissance de Gustave Roud avec qui il se lie d’amitié.
Jaccottet étudie les lettres à Lausanne et publie ses premiers écrits dans des revues, dont des pièces de théâtre et des poèmes.
En 1946, il est engagé à Paris chez l’éditeur Mermod pour le compte duquel il effectue des traductions. À la même période, il écrit de nombreux articles dans la presse.
Jaccottet s’installe à Grignan en 1953 : ce lieu prendra place dans plusieurs poèmes décrivant son paysage et sa nature. Il publie aussi des critiques et des romans et continue de traduire de grands poètes de langue étrangère.

Le 20 février dernier, les œuvres de Philippe Jaccottet ont été publiées dans la Bibliothèque de la Pléiade, qui regroupe les œuvres des plus grands écrivains de langue française.


« Sois tranquille, cela viendra »


Ce poème a été publié dans le recueil L’Effraie en 1953, tôt dans le parcours artistique de Jaccottet. « Sois tranquille, cela viendra » est un sonnet qui met en lumière la qualité destructrice du temps, face auquel ni l’amour ni la poésie ne peuvent résister.

Nous vous invitons à consulter l’analyse détaillée réalisée par Jean-Michel Maulpoix au sujet de ce poème, si vous souhaitez entrer plus avant dans ce texte.

Bonne lecture !

Citation : Sois tranquille, cela viendra
Sois tranquille, cela viendra ! Tu te rapproches,
tu brûles ! Car le mot qui sera à la fin
du poème, plus que le premier sera proche
de ta mort, qui ne s'arrête pas en chemin.

Ne crois pas qu'elle aille s'endormir sous des branches
ou reprendre souffle pendant que tu écris.
Même quand tu bois à la bouche qui étanche
la pire soif, la douce bouche avec ses cris

doux, même quand tu serres avec force le nœud
de vos quatre bras pour être bien immobiles
dans la brûlante obscurité de vos cheveux,

elle vient, Dieu sait par quels détours, vers vous deux,
de très loin ou déjà tout près, mais sois tranquille,
elle vient : d'un à l'autre mot tu es plus vieux.


Nous vous invitons à partager vos avis à propos de cette poésie ; nous en discuterions avec plaisir. ;)

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir un nouveau poème !
 

Retour au forum Poésie ou à la liste des forums