Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Poésie > Sur la première page de l’Imitation, Louis Duchosal > Voir le sujet

Sur la première page de l’Imitation, Louis Duchosal

Poésie de la semaine n° 36

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne micky # Posté le 30/12/2013 à 18 h 26
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Bonjour,

Nous vous présentons cette semaine un poète de la fin du dix-neuvième siècle : il s’agit de Louis Duchosal avec son poème « Sur la première page de l’Imitation » publié dans le recueil Le Livre de Thulé en 1891.

Louis Duchosal



Image utilisateur
Louis Duchosal est né à Genève en 1862. Écrivain et poète suisse, il est atteint de paralysie à son adolescence. Il se consacre alors aux études et aux livres et se fait bientôt connaître dans le domaine du journalisme ainsi que dans les milieux littéraires. Il publie de nombreux articles et poèmes dans des revues et fait partie des créateurs de la Revue de Genève, fondée en 1886. Il s’éteint en 1901.


Sur la première page de l’Imitation



De tendance symboliste, la poésie de Louis Duchosal n’en est pas moins matérielle.

Bonne lecture !


Citation : Sur la première page de l’Imitation
À Philippe Monnier.

Je te dédie, ô Mort, le suprême désir
De mon cœur dépouillé de la robe illusoire ;
Il mettra tout le feu qu'il avait au plaisir
À mériter ta grâce, à conquérir ta gloire.

Il est mûr pour ta gerbe ; il ne veut plus de vin :
De son trésor, il n'a conservé qu'une envie
De repos éternel et de néant divin,
Dégoûté, dès le seuil, de l'odeur de la vie.

Espoir, orgueil puissant, vous n'êtes que des mots
Dont le bruit vain séduit notre esprit qui s'engoue ;
Christ est las de la croix pesante de ses maux ;
Poussière, tu ne sers qu'à faire de la boue.

Ô Mort, mon cœur n'est plus qu'un squelette de cœur,
N'y cherche pas l'autel et l'écho des féeries ;
Le prêtre au chant pieux a déserté le chœur,
Le vent noir a flétri les pelouses fleuries.


N’hésitez pas à partager votre impressions après la lecture de ce poème ! :)
 

Retour au forum Poésie ou à la liste des forums