Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Poésie > Apparition, Victor Hugo > Voir le sujet

Apparition, Victor Hugo

Poésie de la semaine n° 33

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne micky # Posté le 09/12/2013 à 22 h 24
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Bonjour,

Cette semaine, nous vous proposons le poème Apparition de Victor Hugo, auteur français du dix-neuvième siècle.


Victor Hugo


Image utilisateur
Hugo est l’un des écrivains français les plus connus, grâce à une œuvre très riche et engagée. Une biographie de l’auteur ayant déjà été écrite pour son poème Écrit après la visite d’un bagne, nous vous invitons à vous y référer si vous souhaitez connaître les grandes lignes de son parcours artistique.


Apparition


Ce poème est paru en 1856 dans le recueil « Les Contemplations » (nous vous invitons à lire la page de Wikipédia détaillant la structure et le contenu de cette œuvre). Hugo y mystifie l’amour, lui attribue formes, couleurs et mots… Il y a de l’étonnement et de l’émotion dans ce texte qui, nous l’espérons, vous plairont.
Bonne lecture !

Citation : Apparition
Je vis un ange blanc qui passait sur ma tête ;
Son vol éblouissant apaisait la tempête,
Et faisait taire au loin la mer pleine de bruit.
− Qu'est-ce que tu viens faire, ange, dans cette nuit ?
Lui dis-je. − Il répondit : − je viens prendre ton âme. −
Et j'eus peur, car je vis que c'était une femme ;
Et je lui dis, tremblant et lui tendant les bras :
− Que me restera-t-il ? car tu t'envoleras. −
Il ne répondit pas ; le ciel que l'ombre assiège
S'éteignait... − Si tu prends mon âme, m'écriai-je,
Où l'emporteras-tu ? montre-moi dans quel lieu.
Il se taisait toujours. − Ô passant du ciel bleu,
Es-tu la mort ? lui dis-je, ou bien es-tu la vie ? −
Et la nuit augmentait sur mon âme ravie,
Et l'ange devint noir, et dit : − Je suis l'amour.
Mais son front sombre était plus charmant que le jour,
Et je voyais, dans l'ombre où brillaient ses prunelles,
Les astres à travers les plumes de ses ailes.


Nous vous invitons à partager vos avis à propos de cette poésie ; nous en discuterions avec plaisir. ;)

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir une nouvelle poésie !
 

Retour au forum Poésie ou à la liste des forums