Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Poésie > Le réveil en voiture, Gérard de Nerval > Voir le sujet

Le réveil en voiture, Gérard de Nerval

Poésie de la semaine n°16

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Ziame # Posté le 11/08/2013 à 19 h 22
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonjour,

Nous vous proposons aujourd’hui un poème romantique de Gérard de Nerval, nommé Le réveil en voiture.

Gérard de Nerval



Gérard de Nerval, par Félix Nadar
Photographie de Gérard de Nerval par Félix Nadar
Auteur français très connu de la première moitié du XIXe siècle (1808-1855), Gérard de Nerval, de son vrai nom Gérard Labrunie, est l’une des figures emblématiques du romantisme français.

C’est très tôt que Gérard Labrunie s’ouvrit aux lettres. Dès quinze ans, alors qu’il est élève au collège Charlemagne (actuellement dans le 4e arrondissement de Paris) aux côtés de Théophile Gautier, il rédige son premier recueil de poésies nommé Poésies et Poèmes par Gérard L. Après une courte période durant laquelle, sur l’impulsion de son père, il s’essaye à devenir notaire, Gérard de Nerval préfère s’orienter vers la littérature et participe aux côtés d’autres écrivains de renom (Lamartine, Gautier, Sue et Hugo dont il soutient la pièce Hernani) à la révolution causée par le romantisme dans les arts. Dès lors, après quelques pamphlets à caractère plus politique (critiques de l’Académie française ou des députés), Gérard de Nerval s’attaque à la confection d’anthologies de la poésie allemande et française avant de s’essayer au genre théâtral avec Le Prince des sots et Lara ou l’expiation.

Il s’ensuit quelques années assez sombres, durant lesquelles Gérard de Nerval sera tout à tour emprisonné (du fait des agissements du cercle littéraire auquel il appartient) puis amené à seconder son père, médecin, lors d’une épidémie de choléra. Cette triste période terminée, il amorce en 1834 une série de voyages à travers l’Europe, au cours de laquelle il se montre prolifique. Mais dès 1841, la folie commence à l’atteindre. Cela ne l’empêche pas de continuer à voyager après avoir suivi des soins mais ne le quittera pas non plus totalement jusqu’à sa mort, dans des circonstances troubles, en 1855. Retrouvé pendu près de la place du Châtelet, différentes hypothèses s’affrontèrent à propos des circonstances exactes de son décès. Apparemment un suicide, certains éléments empêchaient d’écarter complètement la thèse de l’assassinat. En dépit du fait que la thèse du suicide fut retenue, il put quand même bénéficier d’un enterrement chrétien en la cathédrale Notre-Dame, du fait de son état mental au moment des faits, avant d’être enterré au cimetière du Père Lachaise.

Le réveil en voiture



Cette poésie inscrite dans le courant romantique ne fait pas état de désespoir, ni d’allusions à des événements issus de la mythologie. Il s’agit simplement des premières impressions d’un dormeur dans une voiture venant juste de se réveiller, alors qu’il regarde le paysage défiler devant ses yeux. Il découvre tout cela par un regard d’observateur passif mais avec l’œil clair conféré par sa conscience retrouvée après son réveil.

Citation : Le réveil en voiture, Gérard de Nerval
Voici ce que je vis : Les arbres sur ma route
Fuyaient mêlés, ainsi qu’une armée en déroute,
Et sous moi, comme ému par les vents soulevés,
Le sol roulait des flots de glèbe et de pavés !

Des clochers conduisaient parmi les plaines vertes
Leurs hameaux aux maisons de plâtre, recouvertes
En tuiles, qui trottaient ainsi que des troupeaux
De moutons blancs, marqués en rouge sur le dos !

Et les monts enivrés chancelaient, - la rivière
Comme un serpent boa, sur la vallée entière
Étendu, s’élançait pour les entortiller...
- J’étais en poste, moi, venant de m’éveiller !


À la semaine prochaine pour une autre poésie !

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne micky # Posté le 13/08/2013 à 10 h 38
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Merci pour ce succulent poème, court mais évocateur. :)
 

Retour au forum Poésie ou à la liste des forums