Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Poésie > Cors de chasse, Guillaume Apollinaire > Voir le sujet

Cors de chasse, Guillaume Apollinaire

Poésie de la semaine n° 12

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne micky # Posté le 14/07/2013 à 16 h 36
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Bonjour !

Nous mettons cette semaine à l’honneur l’écrivain Guillaume Apollinaire avec son poème Cors de chasse publié dans le recueil « Alcools » en 1913.


Guillaume Apollinaire


Image utilisateur
Guillaume Apollinaire est né en 1880 d’une mère d’origine polonaise et d’un père probablement italien. Il arrive à Monaco en 1887, puis s’établit à Paris en 1902. L’échec de sa relation avec Annie Playden entraîne la période rhénane de ses recueils.
Apollinaire commence par publier quelques contes et poèmes dans des revues avant de pouvoir vivre de sa plume, en tant que poète, conférencier, critique… Il rencontre en 1907 Marie Laurencin, peintre, avec qui il débute une relation orageuse.
Au début de la Première guerre mondiale, Apollinaire s’engage dans l’armée française ; au milieu des combats, il continue d’écrire poèmes et calligrammes. Blessé par un éclat d’obus en 1916, il doit rentrer à Paris ; après une longue convalescence, il poursuit la publication de ses écrits.
Guillaume Apollinaire est mort en 1918 de la grippe espagnole.

Le recueil « Alcools », paru en 1913, est le fruit de quinze ans d’élaboration. Jouant de la modernité et de la tradition, Apollinaire présente dans cette œuvre une expérimentation formelle (vers libres, absence de rimes, suppression de la ponctuation conduisant à un rapprochement accidentel de termes évoquant des interprétations différentes…), sur les thèmes de l’ivresse de l’univers, de la solitude, de la mélancolie et de la souffrance amoureuse, mais aussi du monde moderne et industriel.


Cors de chasse


Ce poème lyrique et nostalgique évoque la déception amoureuse du poète, en l’occurrence avec Marie Laurencin. Apollinaire refuse une vision pathétique de son histoire car il souhaite garder son souvenir intacte. Par le refus du drame, Apollinaire expose avec une grande lucidité la nostalgie de son amour vécu.

Citation : Cors de chasse
Notre histoire est noble et tragique
Comme le masque d’un tyran
Nul drame hasardeux ou magique
Aucun détail indifférent
Ne rend notre amour pathétique

Et Thomas de Quincey buvant
L’opium poison doux et chaste
À sa pauvre Anne allait rêvant
Passons passons puisque tout passe
Je me retournerai souvent

Les souvenirs sont cors de chasse
Dont meurt le bruit parmi le vent


Nous vous invitons à partager vos avis à propos de cette poésie ; nous en discuterions avec plaisir. ;)

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir une nouvelle poésie !
 
Hors ligne Ziame # Posté le 21/07/2013 à 14 h 18
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Un très beau poème que je ne connaissais pas, merci micky !

Ces quelques vers soulignent bien l'unicité de son amour dans un contexte qui tend à le placer sur un pied d'égalité face à tout le reste (le temps qui passe et efface tout). Les échos de cet amour avec la nature évoquent de plus des images mentales lors de la lecture.

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 

Retour au forum Poésie ou à la liste des forums