Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Rédaction sur la peine de mort > Voir le sujet

Rédaction sur la peine de mort

Aide s'il vous plait

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne swetty_lam # Posté le 13/05/2013 à 15 h 31
Avatar de swetty_lam
Messages : 11
Membres
SUJET:

"En condamnant une personne à mort, la société condamne toute une famille au désespoir. Cela rend injuste la peine capitale, selon Victor Hugo.
Dans un texte d’une vingtaine de lignes, vous exposerez votre point de vue en l’appuyant au moyen d’arguments pertinents et d’exemples précis."

Voilà avec votre aide, j'ai pu rédiger ma production écrite. Et je veux bien la partager avec vous toujours en demandant votre avis concernant les arguments, le plan, la structure en général.
Alors je serai très ravie que vous jeter un coup d’œil en donnant toujours vos précieux conseils.

Merci d'avance pour vous.
Bonne lecture.




Plus de 20 000 personnes sont actuellement enfermées à travers le monde dans les couloirs de la mort, parfois depuis des décennies. Chacun des détenus sera exécuté par l’une des plus sévères méthodes : pendaison ou fusillade, lapidation ou injection ou bien ils seront condamnés à la peine capitale. Pour autant, la peine de mort constitue-t-elle une torture ou un traitement cruel, inhumain ou dégradant ? Est ce qu’en condamnant une personne à mort, la société condamne toute une famille au désespoir ?

Le droit international définit la torture comme un acte par lequel une douleur ou des souffrances aiguës, physiques ou mentales, sont intentionnellement infligées à une personne agissant à titre officiel, afin notamment d’obtenir des renseignements ou des aveux, de punir, d’intimider ou de faire pression. Au vu de ce qui précède, la peine de mort appliqué par les pays doit être qualifiée de torture. Le fameux médecin Joseph-Ignace Guillotin qui, horrifié par la vision de la pendaison, il inventa la guillotine, pendant la Révolution française, cette machine unique et simple en promettant une mort immédiate et sans douleur.
Il est admis chez le commun des mortels qu'aucun individu ne peut priver l'autre de sa vie, et ceux qui commettent des crimes particulièrement graves ne méritent pas de vivre, en effet , la peine capital prévient le retour des dangereux criminels dans la société, donc , c'est le moyen le plus efficace pour appliquer la justice et dissuader d'autres personnes de commettre des crimes graves , et on ne peux pas nier que quand la famille de la victime voit le coupable payer pour son crime , elle est soulagée et cela apaise son martyre. Et la famille de l'exécuté ? Qui apaisera sa douleur? Et ses enfants ? Qu’est ce qu'ils vont sentir lorsqu’ils voient leur cher père exécuté ? C’est la question la plus importante.
Du point de vue des condamnés à mort et de leur famille pourtant, il ne fait aucun doute que la peine capitale est une torture. Une torture brutale, toujours, au moment de l’exécution. Une torture insidieuse et lente, parfois qu’ils ressentent dans leur cœur et leur chair, pendant des longues années où se mêlent angoisse, espoirs et malheurs, dans l’attente de la mort annoncée.
En réalité, tuer un criminel signifie sans trop réfléchir tuer toute une famille. Cette dernière, sera directement touchée. L’orphelinat des enfants pourrait avoir également des résultats inattendus. On peut imaginer que deviendra le fils d’un condamné à mort. De plus, pour la famille de l’exécuté regarder son frère, sa mère, ou son mari sur une chaise électrique ou allongé sur un matelas pour subir une injection létale, s'avère une terrible épreuve, très traumatisante, dont certaines personnes ne se remettent jamais. Ce qui peut les pousser à vouloir se venger ou même se suicider. Pour preuve, il y a trois ans, aux Etats-Unis, une femme s'immole avec ses trois enfants après l'exécution de son mari.
Pourtant, existe-t-il une manière humaine de tuer ? Certes, il n’y a pas de méthodes moins douloureuses pour exécuter mais nous pouvons très bien remplacer la peine de mort par d’autres condamnations moins radicales mais tout aussi dures, comme la prison à perpétuité, l’exil ou l’asile psychiatre pour les schizophrènes. Pour Victor Hugo, la peine capitale est comme un meurtre judiciaire puisque le tribunal qui juge l'exécuté, la personne qui tire sur un levier enclenchant le mécanisme d'une chaise électrique, et les bourreaux sont exactement comme l'exécuté : des tueurs, des criminels. Pour lui, le choix de laisser la vie ou de la reprendre n'appartient à personne ni à un tribunal, ni à un homme parmi tant d'autres.
Sans oublier que la justice est faillible et il arrive régulièrement qu'elle se trompe. Et une fois que quelqu'un est condamné, il est trop tard pour revenir en arrière. D’ailleurs beaucoup de gens sont condamnés à mort impitoyablement par erreur. Malheureusement tant que la peine de mort existera, des innocents mourront à la place des vrais tueurs.

En guise de conclusion, beaucoup de personnes considèrent la peine de mort comme un instrument de répression des opposants, d’autres affirment qu'il est injuste de laisser vivre un être humain qui a enlevé la vie d'un autre. «Œil pour œil, dent pour dent», entend-on. Mais fait-on vraiment justice à une victime en exécutant son assassin ? Non, la seule justice concevable serait de lui redonner la vie, ce qui n'est pas possible. Cette conception relève beaucoup plus d’un esprit de vengeance que d’un souci de justice. De plus, une société éprise de justice ne devrait-elle pas donner l'exemple en respectant elle-même ce qu'elle veut que tous ses membres considèrent comme sacré, la vie ?
Modifié le 13/05/2013 à 15 h 51 par swetty_lam
 
Hors ligne swetty_lam # Posté le 25/05/2013 à 14 h 15
Avatar de swetty_lam
Messages : 11
Membres
Merci pour votre aide ;)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 25/05/2013 à 14 h 56
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Généralement, remonter un sujet n'est pas bien vu. Cependant, ici, c'était tout à fait pertinent et compréhensible. Après dix jours, faut un peu nous taper sur les doigts (hey, les gens en orange, là !). :)


Globalement, j'avoue trouver que ton texte manque de liant. Tu passes parfois d'un sujet à l'autre sans vraiment expliquer ton raisonnement, et il faut alors deviner ce que tu essaies de nous dire. Ce n'est pas idéal.

Citation : swetty_lam
Au vu de ce qui précède, la peine de mort appliqué par les pays doit être qualifiée de torture. Le fameux médecin Joseph-Ignace Guillotin qui, horrifié par la vision de la pendaison, il inventa la guillotine, pendant la Révolution française, cette machine unique et simple en promettant une mort immédiate et sans douleur.

Typiquement, ici, il manque quelque chose. Je peux deviner un lien où tu essaies de dire que la décapitation est moins une torture que la pendaison, mais ce n'est pas clair.

Citation : swetty_lam
Il est admis chez le commun des mortels qu'aucun individu ne peut priver l'autre de sa vie, et ceux qui commettent des crimes particulièrement graves ne méritent pas de vivre, en effet , la peine capital prévient le retour des dangereux criminels dans la société, donc , c'est le moyen le plus efficace pour appliquer la justice et dissuader d'autres personnes de commettre des crimes graves , et on ne peux pas nier que quand la famille de la victime voit le coupable payer pour son crime , elle est soulagée et cela apaise son martyre.

Ouah, quelle longue phrase ! C'est beaucoup, beaucoup trop, il va falloir diviser le tout. Note bien le passage en rouge : tu le contredis plus tard, j'y reviendrai.

Citation : swetty_lam
En réalité, tuer un criminel signifie sans trop réfléchir tuer toute une famille.

Ah non, pas de « sans trop réfléchir » dans ce contexte. Soit tu dis clairement que l'exécution est une décision hâtive (ce que tu sous-entends), soit tu devras reformuler ça.

Citation : swetty_lam
Mais fait-on vraiment justice à une victime en exécutant son assassin ? […] Cette conception relève beaucoup plus d’un esprit de vengeance que d’un souci de justice.

Ça, c'est très, très bon. Très fort. À garder ! Mais cela contredit ta phrase en rouge, où tu prétends que l'exécution du criminel soulage la famille de la victime.


De manière générale, je trouve que ton texte manque un peu de cohésion. Tu as des idées, mais tu ne passes pas facilement de l'une à l'autre. Aussi, je trouve que certaines formulations sont un peu lourdes (des manières peu naturelles de dire les choses), et ta syntaxe et ta ponctuation pèchent un peu. Une bonne façon de se rendre compte si un texte est bien écrit est de le lire à voix haute. Quand ça sonne faux, c'est probablement qu'il faut réécrire la phrase.
Modifié le 25/05/2013 à 14 h 57 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne swetty_lam # Posté le 28/05/2013 à 13 h 49
Avatar de swetty_lam
Messages : 11
Membres
En premier lieu, merci pour ton aide! Ca fait une longue periode que j'attends une reponse pour ce sujet meme j'ai alerter les modelateurs mais helas!
En deuxieme lieu, je te remercie pour tes remarques. J'ai bien compris le principe: Phrase courte et simple
plus de ca faut que j'explique mon raisonnement.
Je vais refaire mon expression ecrite en tenant compte de tes remarques.
Merci beaucoup :) enfin quelqu'un a pris le temps pour lire mon sujet ;)
 
Hors ligne Estepoete # Posté le 18/06/2013 à 14 h 20
Avatar de Estepoete
Messages : 39
Membres
Bonjour,

Désolé, je n'avais pas eu l'occasion de lire ta demande... S'il n'est pas trop tard, voici mes remarques.
Je précise que je n'ai lu que ton texte et pas les commentaires afin que tu aies plusieurs opinions. Et navré si les zones de citation ne sont pas respectées...

" ou bien ils seront condamnés à la peine capitale" la peine de mort est par définition la peine capitale... Cette partie semble donc superflue. Ou bien est-ce une spécificité qui prévoit juste la condamnation et pas d'exécution.

la peine de mort appliqué -> appliquée
Guillotin qui, horrifié par la vision de la pendaison, il inventa la guillotine -> le il est inutile.

Quant à la guillotine, c'est un système plus propre, il est vrai, mais pas plus efficace que le coup de hache du bourreau.
Je pense qu'il serait judicieux de voir les motivations réelles des utilisateurs. La guillotine restant sur place continuellement et au vu du nombre d'exécutions, son utilisation semble plus que raisonnable, le bourreau ne risque pas de luxation...

"Il est admis chez le commun des mortels" Tu connais des immortels? C'est une expression certes amusantes mais qui en réalité est vide de sens. De plus dans ce contexte, elle ne me semble pas appropriée. Il vaut mieux parler des peuples, de civilisations, de nations ou dans les codes pénaux.


"Il est admis chez le commun des mortels qu'aucun individu ne peut priver l'autre de sa vie, et ceux qui commettent des crimes particulièrement graves ne méritent pas de vivre, en effet , la peine capital prévient le retour des dangereux criminels dans la société, donc , c'est le moyen le plus efficace pour appliquer la justice et dissuader d'autres personnes de commettre des crimes graves , et on ne peux pas nier que quand la famille de la victime voit le coupable payer pour son crime , elle est soulagée et cela apaise son martyre. "
Ce paragraphe est plutôt mal construit syntaxiquement. Il n'y a pas un seul point, beaucoup de virgules. Tu crèes des conséquences à la chaîne... en effet, donc.. dans une même ligne.

peine capital -> capitale
on ne peux -> on ne peut


"leur cher père exécuté" Il n'y a que des hommes? pourquoi y aurait-il des enfants? Ton intention est-elle de créer un sentiment de compassion?
La famille est prise au sens large par Victor Hugo.

"C’est la question la plus importante." En quoi? Et pourquoi cette question serait plus importante que de compenser la douleur de la famille des victimes?

"signifie sans trop réfléchir tuer toute une famille" Qui ne réfléchit pas? Si tu parles de l'acte de la peine de mort, elle survient généralement après un procès, des débats contradictoires et une décision d'un jury... c'est mûrement réfléchi... Donc soit ta formulation est mauvaise parce que tu souhaites exprimer autre chose (une comparaison), soit c'est prendre le risque de prendre à partie le travail judiciaire dans son ensemble...

"Malheureusement tant que la peine de mort existera, des innocents mourront à la place des vrais tueurs. " En te lisant, je pense que tu es contre la peine de mort... Mais en utilisant cette tournure de phrase, tu laisses présupposer que les "vrais" tueurs doivent mourrir.


J'avoue que j'ai du mal à comprendre le lien que Victor Hugo fait avec sa phrase "En condamnant une personne à mort, la société condamne toute une famille au désespoir. Cela rend injuste la peine capitale." car il ne tient compte que d'un seul élément pour parler de la notion de juste... Or juste et justice ne sont pas du tout la même chose.
Evidemment en 20 lignes il est difficile d'exposer son point de vue en argumentant les deux aspects. Tu as quand même pu suggérer des pistes de réflexion.
Globalement, on comprend ta position mais c'est un peu chaotique Ce serait à expliquer plus en profondeur mais je pense que vu le délai de ma réponse, c'est un peu tard.

Bon courage pour la suite

Stef Van P.

Que les mots te guident vers la liberté du coeur.
 
Hors ligne Ziame # Posté le 19/06/2013 à 13 h 19
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Globalement, je suis d'accord avec l'ensemble des remarques d'Estepoete, sauf sur l'efficacité (je parle uniquement d'un point de vue technique et pas de l'efficacité dans la dissuasion) de la guillotine par rapport à la hache. Normalement, lorsqu'elle est convenablement entretenue, le coup se doit d'être unique, ce qui n'était pas toujours le cas avec les méthodes préexistantes (hache ou épée, cf. exemple sur Wikipédia, page relative à la guillotine).

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Estepoete # Posté le 19/06/2013 à 15 h 02
Avatar de Estepoete
Messages : 39
Membres
Le coup de la hache est un coup de massue pour le coup...
Prenons un katana, la discussion s'arrêtera là... même s'il s'agit d'un travail à la chaine...

Que les mots te guident vers la liberté du coeur.
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums