Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Romans > Les Hérauts de Valdemar > Voir le sujet

Les Hérauts de Valdemar

Une saga de Mercedes Lackey

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/03/2012 à 18 h 08
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens

Introduction


Ce sujet, j'ai longtemps hésité à le caser dans celui sur la littérature pour jeunes. Puis je me suis abstenu. En effet, il ne s'agit pas à proprement parler de littérature pour jeunes, certains passages, s'ils ne sont pas excessivement explicites, ne sont pas non plus exactement destinés à ceux que la maturité des images évoquées pourrait mettre mal à l'aise (ah, le temps où ces lectures parfois un peu honteuses se faisaient dans la plus grande discrétion, par peur de se faire pincer… :) ). Des sujets tels que la sexualité (dirigée ou non vers une personne du sexe opposé), le deuil, le travail infantile, le mariage précoce, et j'en passe, sont abordés. De plus, la saga que je compte vous présenter est longue, très longue, puisqu'elle compte pas moins d'une vingtaine de bouquins (cette estimation vous est généreusement fournie par Pifomètre Inc ©, tous droits réservés).

Image utilisateur
L'auteur en pleine séance de dédicaces

À propos de l'auteur


Mercedes Lackey est née à Chicago en 1950. Passionnée de science-fiction depuis son plus jeune âge, ce n'est qu'à trente-sept ans qu'elle se mit à écrire réellement. Sa première publication, intitulée Les Flèches de la Reine sera présentée plus loin. Il lui arrive notamment de co-écrire avec Marion Zimmer Bradley, connue pour le cycle de la Ténébreuse et le cycle d'Avalon, et son second époux, Larry Dixon (c'est ce dernier qui prendra le plus d'importance dans la saga que je vais vous présenter, car il sera le co-auteur de plusieurs de ses livres).


À propos de son univers


L'univers de Velgarth est un monde dont la cohérence aura toujours eu la qualité de me surprendre. Malgré les nombreux livres que j'ai lus y prenant place, je n'ai que peu de fois pensé que l'explication ne se tenait pas. On est loin, très loin des livres obscurs dont les événements un peu miraculeux sont expliqués au moyen d'assertions mystérieuses (et peu satisfaisantes) du genre « Tu as traversé des chemins obscurs de la magie, Harry, ne cherche pas à comprendre ce qu'il s'est passé » (toute allusion à une œuvre existante est purement fortuite).

L'histoire prend donc place dans un monde d'heroic fantasy (d'aucuns prétendent qu'il s'agit plutôt de romantic fantasy, je ne suis cependant pas de cet avis : si les romances prennent une place non-négligeable dans les livres, il ne s'agit pas de l'élément central), où existent moult formes de magie. Les révéler exhaustivement ici tiendrait du spoiler, une qualité que je vais m'efforcer de ne pas donner à cette fiche. Je vais donc brièvement parcourir les deux magies principales : la magie véritable, et la magie de l'esprit.

La magie véritable est celle qu'on a l'habitude d'imaginer : invocation de démons, accomplissement de tâches impossibles… l'aspect intéressant dans ce type de magie est l'explication quasiment scientifique qui est donnée dans les livres où celle-ci intervient. En effet, elle est présentée comme une forme de tissage à partir de matière première disponible partout en quantités plus ou moins variables. Les mages les plus inexpérimentés, ainsi que ceux qui sont les moins doués, ne sont capables de tisser leurs sorts qu'à partir de leur environnement, où la matière première servant à leur confection ressemble à une sorte de brouillard. Les mages plus doués pourront puiser également dans les lignes de force, sortes de fleuves de mana où le brouillard s'est condensé et concentré. Quant aux mages les plus puissants, ils peuvent puiser directement dans les nodes, de gigantesques réserves formées par le croisement de ces lignes de puissance.

La magie de l'esprit, quant à elle, est une magie caractéristique du pays sur lequel se concentrera une majorité des livres de la saga : Valdemar. Pour vous donner des éléments succincts du contexte sans révéler des points-clé de l'intrigue, je me tiendrai à l'explication suivante. Le pays de Valdemar est une sorte de havre de paix dont s'occupent une certaine caste : les Hérauts. Ces Hérauts sont Choisis indépendamment de leur ascendance par des êtres à l'apparence de chevaux blancs aux yeux bleus : les Compagnons. Ce sont souvent des êtres d'exception, droits, intègres, et doués de ce qu'ils appellent un Don. Il y a plusieurs Dons, tels que la télékinésie, la vision à distance, l'empathie, la télépathie (un des Dons les plus communs), précognition, et j'en passe. Ces Dons ne sont rien de plus qu'un talent particulier dans ces domaines, au même titre que certains sont faits pour être cuisiniers ou forgerons, si ce n'est qu'ils sont en quelque sorte exacerbés par les Compagnons. Chaque Héraut présente un ou plusieurs Dons.

Une autre particularité de cet univers est que son Histoire s'étale sur plusieurs siècles (que dis-je, plusieurs millénaires). Ainsi, généralement par trilogies, l'auteur nous relate les événements prenant place à une période donnée au travers des yeux d'un ou plusieurs personnages.


D'un ordre dans la lecture


Vingt livres traduits à ce jour, ça fait un sacré paquet à lire, et on ne sait pas toujours par quel bout commencer. Voici mon avis à ce sujet.


L'ordre chronologique


L'ordre chronologique, s'il est celui qui permettra au lecteur d'avoir le plus de surprises (et encore), me semble être l'ordre le moins pertinent. Et pour cause, si le premier tome de la Guerre des Mages (intitulé Le griffon noir) n'est pas mauvais du tout, le suivant est, à mes yeux, l'un des deux plus ratés de la saga, et le troisième est une histoire sympa, mais sans grand intérêt. Il s'agit donc d'une entrée en matière que je ne suggérerais pas, car ils pourraient rendre le lecteur réticent à poursuivre.


L'ordre d'écriture


Si l'ordre d'écriture commence fort, avec une de mes trilogies favorites (celle des Flèches), avec un de mes personnages favoris (Talia), la tension retombe un peu avec Sœurs de Sang, qui figure également dans mon top deux des pires bouquins de la saga. C'est la raison pour laquelle je vais vous proposer de suivre un autre ordre, en commençant par un livre unique, fort et prenant (histoire de faire une fracassante entrée en matière).

L'ordre que je vous suggère


Libre à vous, bien entendu, de faire à votre gré. Voici cependant l'ordre qui me semble le plus adéquat pour vous plonger dans l'univers sans vous étouffer, en tout cas, pour commencer.


  1. Par le Fer
  2. La trilogie des Flèches
    1. Les Flèches de la Reine
    2. L'Envol de la Flèche
    3. La Chute de la Flèche
  3. La trilogie du dernier Héraut-Mage
    1. La Proie de la Magie
    2. Les Promesses de la Magie
    3. Le Prix de la Magie


Ensuite viennent les lectures plus ou moins facultatives, parfois un peu plus rebutantes, permettant de saisir un certain nombre d'éléments du contexte qui seront nécessaires à la suite. L'ordre de la lecture n'importe ici pas véritablement, à vous de juger. Il convient juste de respecter l'ordre dans lequel vous lirez les volumes d'une même série, évidemment.




Certaines de ces lectures peuvent être reportées à plus tard, voire à jamais. Il en va ainsi de celle de l'Exilé, qui, quoique plutôt agréable, ne fournit rien d'indispensable à la lecture de la suite. On peut également omettre de lire les deux derniers tomes des griffons, mais la lecture du premier tome est indispensable à une bonne compréhension de la suite. Quant aux Parjures, c'est un livre que je juge très bon et qui apporte beaucoup d'éléments sur quelques nations limitrophes à Valdemar, il faudra simplement s'accrocher en lisant Sœurs de Sang, qui est en quelque sorte une introduction aux personnages des Parjures.

Enfin vient la dernière série, regroupant deux trilogies. Très prenante, elle demande néanmoins d'avoir lu une bonne partie du reste pour être comprise correctement.


  1. La trilogie des Vents
    1. Les Vents du Destin
    2. Les Vents du Changement
    3. Les Vents Furieux
  2. Le trilogie des Tempêtes
    1. L'Annonce des Tempêtes
    2. L'Arrivée des Tempêtes
    3. Au Cœur des Tempêtes

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/03/2012 à 18 h 09
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens

Par le Fer


Résumé suspensif


Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier
Kerowyn, jeune fille en charge de la demeure familiale depuis le décès de sa mère, va être, à son grand soulagement, déchargée de ses responsabilités de maîtresse de maison au profit de la nouvelle épouse de son frère. En effet, plutôt garçon manqué, elle préfère le maniement des armes à celui des poêles et les galopades sauvages aux promenades au pas.

Son quotidien, en passe d'être déjà bouleversé par le mariage de son frère, va être sens dessus dessous par l'irruption brutale et imprévue de bandits lors du banquet nuptial. Kerowyn sera la seule à sortir vivante de ce carnage. Allant se réfugier chez sa grand-mère Kethry, une illustre — et puissante, quoique vieille — mage, en quête d'aide pour sa maisonnée (qui lui sera accordée, mais en vain, puisque seule elle en réchappa), elle y demeurera. Commencera alors son entraînement de guerrière avec Tarma, la sœur de sang de Kethry, qui lui enseignera le maniement des armes, la stratégie et toutes les choses dont aspirait la jeune fille sans oser en rêver. Une fois son entraînement achevé, l'on suivra son parcours à la tête d'une troupe de mercenaires.

Mon avis


Excellent livre au rythme soutenu. Une belle entrée en matière pour ceux qui n'ont jamais été en contact avec l'univers, puisque finalement, peu de concepts trop particuliers du monde de Velgarth sont introduits. Kero est un personnage attachant, dynamique, volontaire et plein de bon sens. De plus, le fait qu'il ne s'agisse qu'un d'un livre — ma foi plutôt court — permet de juger assez facilement si l'on apprécie ou non la plume de Mercedes Lackey.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/03/2012 à 19 h 29
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens

La trilogie de la Flèche


Les Flèches de la Reine


Résumé suspensif


Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier
Talia est une jeune fille de treize ans vivant dans les Hold, une contrée reculée et austère de Valdemar. Élevée pour devenir une maîtresse de maison, elle emploie ses journées aux tâches ménagères, mais lors des rares moments de loisir qui lui sont accordés, elle rêve de Hérauts, en particulier du Héraut Vanyel, dont elle découvre l'histoire petit à petit grâce à un livre qu'elle a pu récupérer en cachette. Elle sait que son destin est d'épouser un homme des Hold, et le seul choix qui lui échoit est de devenir la Première épouse, ou une épouse secondaire. En effet, elle vit dans une société patriarcale, où les hommes sont tout-puissants et disposent de plusieurs épouses. Elle rêve cependant de bien plus, elle rêve de devenir Héraut.

Désemparée lorsque sa maisonnée lui annonce son intention de la marier — si tôt ! —, elle s'enfuit et se réfugie dans sa cachette où elle pleurera toutes les larmes de son corps. À son réveil, elle trouvera un Compagnon à ses côtés, et décidera de le ramener au Héraut qui l'a perdu, malgré la menace de ce qu'elle risque de la part de sa maison familiale. En chemin, elle entretient secrètement l'espoir de devenir Héraut, ou au moins de pouvoir rester près des Hérauts en tant que domestique, car elle sait avoir atteint un point de non-retour en prenant la fuite…


Mon avis


Ce livre, s'il est parfois un peu trop parfait (tout se déroule un peu comme on l'entend, il n'y a pas grand-chose d'imprévisible), introduit un personnage tout à fait adorable. Talia est d'une grande dignité, très introvertie, très mûre. On a parfois envie de la secouer, mais en même temps, on la comprend. Puis, lorsqu'elle s'ouvre aux autres, et qu'on la voit transformée, épanouie… c'est vraiment attendrissant. L'histoire est très touchante, parfois même émouvante. Je vous mets au défi de réprimer certains sourires de tendresse à la lecture de ce livre. :)


L'Envol de la Flèche


Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier

Résumé suspensif


Talia a reçu le Blanc des Hérauts, et part en mission avec le Héraut Kris, neveu de Lord Orthallen avec qui les relations sont très tendues. Elle devra combattre les rumeurs répandues par ce dernier sur son Don, l'empathie, qu'elle utiliserait pour manipuler les sentiments de l'héritière. En proie aux doutes, son assurance durement acquise s'effondre peu à peu, et lorsque, coincés dans un abri pendant trop longtemps par une tempête de neige, son Don sort de son contrôle et met en péril la vie de Kris et de leurs Compagnons, la situation est sur le point de basculer…


Mon avis


Sans doute un peu plus lent, principalement parce qu'il est focalisé sur les démons de Talia et les conflits internes qui la rongent et la minent, le livre n'en est pas moins bon. Il soulève beaucoup de questions d'éthiques et les laisse en suspens (telles que « dans quelle mesure peut-on manipuler les sentiments d'autrui ? »), et fait grandir notre héroïne au terme de ces batailles intérieures. Les personnages y gagnent en relief, préparant le terrain pour le troisième tome.


La Chute de la Flèche


Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier

Résumé suspensif


Revenue de sa période probatoire et prête à assumer sa position particulière de Héraut, Talia devra faire face aux luttes intestines qui font rage dans le Conseil. Ce dernier essaie de faire pression pour que l'héritière épouse le prince d'un pays limitrophe de Valdemar, le Hardorn, mais la reine et Talia partagent une appréhension à ce sujet. Pendant ce temps, d'autres conflits divisent les Hérauts et distraient l'attention de notre héroïne : ses deux meilleurs amis, Kris et Dirk (qui ne la laisse décidément pas indifférente), s'entre-déchirent. Elle sera finalement envoyée en reconnaissance avec Kris pour jauger ce fameux Ancar, prince de Hardorn. Ce dernier est-il vraiment ce que suggèrent les apparences ?


Mon avis


Un final retentissant. Toutes les situations ne seront pas résolues, mais l'ouvrage ne nous laissera pas sur notre faim. Une belle conclusion à l'histoire de Talia, dont nous n'aurons pas fini d'entendre parler (mais nous ne verrons plus les choses à travers ses yeux). Le livre est poignant, et pathétique. Il m'arrive peu d'avoir les larmes aux yeux pendant mes lectures, et la dernière fois que j'ai lu le livre, c'était une de ces rares fois. Est-il besoin de préciser que c'est un livre à lire ? :)

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 15/03/2012 à 17 h 48
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
J'eusse préféré présenter tous les ouvrages sans intervention extérieure, zTitus, mais c'est ma faute de ne pas l'avoir mentionné. :)
Si cela ne te dérange pas, je ferais bien supprimer ton post et te demanderai de le renvoyer à la suite de la série de posts vides que je suis en train de rédiger et compléterai par la suite.

La trilogie de la Magie


La Proie de la Magie


Résumé suspensif

Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier

Vanyel Ashkevron est un garçon bien différent de ses frères. Petit, chétif et très beau garçon, doté d'une grande sensibilité musicale, il n'aspire qu'à être Barde. Fort malheureusement, en qualité d'aîné de sa famille, il est appelé à succéder à son père, alors qu'il ne montre aucun goût pour la gouvernance d'un domaine, le maniement des armes… le maniement des armes ! parlons-en. Son « maître d'armes », Jervis, passe son temps à le ridiculiser et à le rouer de coups, en s'obstinant à lui enseigner le combat « loyal » à l'épée et en armure lourde, type de combat qui sied peu à notre jeune homme, bâti pour un genre de combat plus léger. Le jour où ses lectures le pousseront à s'entraîner en cachette à la pratique de ce type de joute et où, l'utilisant contre Jervis, ce dernier lui cassera le poignet de rage et de dépit, il sera rongé par les inquiétudes. Sa main regagnera-t-elle jamais sa dextérité d'antan ? Le contraire eût été un désastre, comment jouer de la cithare, sans son habileté ?

Lorsque son père, un homme dur, inflexible, avec une vision très arrêtée de « ce qui doit être et ne doit pas être » et très proche d'un prêtre plutôt conservateur, abandonnera tout espoir de parvenir à l'éduquer « comme il faut » par lui-même et l'enverra chez sa sœur Savil, un Héraut-Mage que Vanyel surnomme secrètement tante-dragon (il faut admettre que celle-ci est peu avenante, rude et directe), d'abord dévasté, il en tirera un certain espoir de pouvoir s'y attirer la compagnie de Bardes, qui pourront peut-être lui enseigner certaines choses.

À son arrivée à Haven, capitale de Valdemar, où sa tante enseigne la magie à trois apprentis, il gardera un masque froid, distant et hautain. Quand, après avoir été testé par les Bardes, on lui apprend qu'il n'a qu'une des caractéristiques requises pour être accepté au Collégium (il en faut deux parmi le Talent de composer, qu'il n'a pas, la Dextérité, qu'il a, et enfin le Don, chose rare s'apparentant à la magie permettant de faire vivre une chanson à l'auditoire, qu'il n'a pas non plus)… son monde s'écroule. Il devra lutter pour ne pas laisser son masque tomber, mais y parviendra, s'enfonçant plus que jamais dans sa solitude et son malheur. La seule lueur dans ces ténèbres est celle de Tylendel, un des élèves de sa tante, qui ne le laisse pas indifférent… et qui est ouvertement homosexuel, concept donc il ignorait l'existence avant son arrivée à Haven (son père avait soigneusement éviter de mentionner que cela était possible, et pour cause…). Tylendel, cependant, semble très préoccupé par la rivalité délicate dans laquelle se trouvent sa famille et la famille voisine…

Vanyel parviendra-t-il à s'ouvrir à Tylendel ? Si oui, comment éviter que cela parvienne aux oreilles de son père ? Et comment va évoluer la situation du frère jumeau de 'Lendel ? Toutes ces questions taraudent Vanyel, décidément tiraillé…


Mon avis


Je suppose que vous vous doutez que si j'ai été si prolixe, c'est parce que j'apprécie cet ouvrage. C'est le cas, d'abord parce qu'il désamorce avec délicatesse et sans vulgarité l'homosexualité, et ensuite parce qu'il est vraiment poignant. Si le parcours de Vanyel est loin d'être rose, le suivre dans ses joies et ses peines est très prenant. De plus, c'est dans ce livre (et les suivants) que sont fournies la plupart des explications sur la magie présente dans ce monde, cela apporte une base considérable sur laquelle s'appuyer pour comprendre correctement la suite. Si la série de Talia vous a plu, celle-ci, quoiqu'un peu plus sombre, vous plaira également.


Les Promesses de la Magie


Résumé suspensif

Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier

Après les événements se déroulant dans le premier tome, Vanyel n'aurait pas tenu le coup si Yfandes ne l'avait pas Choisi. Devenu un Héraut-Mage confirmé, de loin le plus puissant de Valdemar, sa mélancolie ne le quitte pas, mais le bien du royaume passant avant tout, il se tue presque à la tâche en remplaçant pas moins de quatre Hérauts à la frontière. Après quatre années passées là-bas, il n'est plus que l'ombre de lui-même, et pour ne pas se faire affecter quelque part par son souverain — et ami — à cause de la pression exercée par le Conseil (il ne reste plus beaucoup de Hérauts-Mages, et Van étant le plus compétent d'entre eux, il y a toujours du travail pour lui), il décide de retourner au domaine familial pour se ressourcer un peu. Cependant, le fait que sa famille n'accepte pas son homosexualité n'aide pas… et ces « vacances » promettent d'être tout sauf faciles pour sa santé mentale…

Lorsqu'en pleine nuit, il sentira l'appel désespéré d'un Compagnon en détresse, il se ruera vers l'origine du cri de panique. La situation à son arrivée n'est pas rose, loin de là. La famille royale du territoire est en pièces (littéralement), il ne reste qu'un survivant, un jeune garçon nommé Tashir, choisi par le Compagnon à l'origine de l'appel à l'aide — et pour cause, la population, prenant Tashir pour le meurtrier de sa famille, a l'intention de le lyncher. Vanyel le ramènera chez lui et tentera de tirer cette affaire au clair : qui a bien pu tuer tous ces gens, pourquoi et comment ? La chose ne sera pas simple, car Tashir se renfermera sur lui-même, et Vanyel a besoin d'informations pour prouver l'innocence du jeune garçon (car celle-ci ne fait aucun doute, sans quoi le Compagnon ne l'aurait pas Choisi). Et très vraisemblablement, le mage à qui il a affaire est loin d'être inexpérimenté… et a l'air bigrement puissant.


Mon avis


Plus lent, plus centré sur les démons de Vanyel, le fil de l'histoire est une excuse à l'introspection de notre héros, le préparant aux événements qui surviendront lors du troisième tome. Il n'en reste pas moins facile et rapide à lire, on ne s'ennuie pas.

Le Prix de la Magie


Résumé suspensif

Image utilisateur Image utilisateur
Couvertures des éditions numérique et papier

La situation de Valdemar est chaotique. Le roi de Valdemar se meurt d'une maladie inconnue, et personne ne semble en mesure d'alléger ses souffrances. Karse ne cache plus ses intentions belliqueuses, et les interventions de Vanyel à la frontière ont poussé la nation karsite à bannir la magie au nom de leur divinité d'État (une nouvelle à la fois réjouissante et déprimante, car si cela signifie que les armées ennemies ne compteront plus de mages dans leurs rangs, cela implique aussi que Valdemar sera déclarée comme une nation d'hérétiques aux yeux de la population de Karse, devenue fanatique depuis l'arrivée d'un soi-disant prophète). De plus, le nombre de Hérauts-Mages ne cesse de diminuer, ils se comptent désormais sur les doigts de la main…

Une petite lueur d'espoir pour le souverain apparaît cependant avec la découverte d'un aspirant Barde au talent particulier : il est capable de soulager les douleurs en jouant. Jeune, séduisant, homosexuel (et ne s'en cachant pas), il ne laisse pas Vanyel indifférent… mais Vanyel ne peut laisser personne se rapprocher de lui, car tout qui chercherait à lui nuire le ferait en éliminant les êtres qui lui sont chers. En effet, Vanyel est bien trop puissant pour être affronté directement, et c'est au travers de sa famille qu'il craint qu'on tente de l'atteindre. Mais la pensée de Stefen est vraiment, vraiment entêtante. Mais s'ouvrir au jeune Barde ne serait-il pas trahir les sentiments qu'il éprouvait pour Tylendel ? Mais encore une fois, le visage du musicien s'obstine à occuper son esprit…

Lorsque les Hérauts-Mages disparaîtront successivement dans des circonstances de plus en plus étranges, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que Vanyel, celui-ci saura ce qu'il lui reste à faire : traquer celui qui cherche à éliminer les siens et s'en débarrasser pour de bon. Prêt à affronter sa fin, Vanyel se mettra en route vers son destin…


Mon avis


Quoiqu'un peu lent par moments, le livre ne manque pas de relief. Il montre des personnages qui ont évolué au cours du temps, des personnages qui parviennent à tourner la page sans oublier le passé. J'aurais préféré voir quelques dizaines de pages supplémentaires pour que la fin soit un peu moins hâtive, mais cette absence fait travailler l'imagination. Et puis, après tout, de plus amples informations seront données dans la trilogie des Vents… La trilogie du dernier Héraut-Mage est une série à lire. Cependant, certains seront peut-être dérangés par la quantité de propos normalisant l'homosexualité. J'ai rencontré des gens qui n'aiment pas cette série parce que c'est quasiment une ode à l'homosexualité. Je ne suis pas de cet avis. C'est vrai que Mercedes Lackey a tendance à mettre beaucoup de personnages dans ses récits qui sont attirés par des gens du même sexe (un peu trop, à mon avis), mais en soi, ce n'est pas un problème, parce qu'elle parvient à en parler avec beaucoup de délicatesse, et ça, c'est une qualité appréciable.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 15/03/2012 à 17 h 50
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
À compléter.
Secret (cliquez pour afficher)

La trilogie de la Guerre des Mages


Le Griffon Noir


Résumé suspensif


Mon avis


Le Griffon Blanc


Résumé suspensif


Mon avis


Le Griffon d'Argent


Résumé suspensif


Mon avis


Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 15/03/2012 à 17 h 50
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
À compléter.
Secret (cliquez pour afficher)

La duologie des Serments de l'Honneur


Sœurs de Sang


Résumé suspensif


Mon avis


Les Parjures


Résumé suspensif


Mon avis


Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 15/03/2012 à 17 h 51
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens

La duologie de l'Exilé


L'Honneur de l'Exilé


Résumé suspensif


Image utilisateur
Couverture du livre
(aux éditions Bragelonne)
Alberich est un jeune officier de Karse dont la promotion, après la chute d'un de ses supérieurs, est vue d'un mauvais œil par se rivaux. S'il est brillant — c'est indéniable —, il semble toutefois extrêmement chanceux. Il parvient à tirer parti des situations les plus désespérées, comme s'il savait à l'avance ce qu'il allait se passer.

En son for intérieur, Alberich espère de tout cœur que son secret ne sera jamais découvert par les Prêtres du Soleil, car il sait effectivement comment se dérouleront les choses peu de temps avant qu'elles ne se produisent. Alberich est doué de précognition, et sait que ce talent ne doit sous aucun prétexte être révélé aux représentants du clergé, qui l'immoleront par le feu pour purger son âme souillée.

Malheureusement, lors d'une escarmouche où sa « chance » lui vaut encore un coup d'éclat, un des Prêtres les déclare hérétique et ordonne de le brûler vif. C'est à ce moment-là que son cheval, d'une manière qu'il ne pourra pas expliquer concrètement, le tirera de l'enfer du brasier et, par miracle, parviendra à leur faire traverser la frontière séparant Karse de Valdemar.

Réfugié dans la nation qui est l'ennemie de toujours de sa patrie, lui-même Choisi pour devenir l'un de ces Cavaliers de l'Enfer montés sur leurs Démons Blancs, Alberich sera déchiré par deux émotions contradictoires : la reconnaissance envers le pays qui l'a sauvé des flammes et l'amour pour son pays natal.

Peu à peu, il découvrira combien la vie à Valdemar est différente de celle à Karse… et combien elle est plus paisible par bien des aspects du côté de la frontière qui représentait autrefois ses adversaires.

Comment Alberich, tiraillé comme cela, pourrait-il se joindre aux Hérauts, en guerre contre la patrie de ses ancêtres ? Comment concilier ce sens du devoir envers Valdemar qui croît en lui et sa religion, son patriotisme ?


Mon avis


Ce livre nous emmène au plus profond des réflexions d'Alberich, dans ses doutes, ses incertitudes. Je n'ai lu cette série qu'après avoir dévoré plusieurs fois le reste des bouquins, et il n'y a rien à faire, Alberich faisait partie de mes personnages préférés. D'apparence insensible (c'est un maître d'armes !), on sentait qu'il avait bon cœur et un passé houleux, et l'on avait envie d'en savoir plus à son sujet. C'est chose faite par le biais de cette duologie. Et quelle duologie ! Peut-être l'une des meilleures de la saga. Elle n'est pas nécessaire à la bonne compréhension de l'histoire générale, mais elle apporte une bonne poignée d'éléments supplémentaires, et pas mal de clins d'œil à d'autres volets de la saga.


La Vaillance de l'Exilé


Résumé suspensif


Image utilisateur
Couverture du livre
(aux éditions Bragelonne)
Les guerres tedrèles ont laissé derrières elles beaucoup de peine et de chagrin. La reine Selenay, montée sur le trône après la chute de son père lors d'une bataille, doit affronter un Conseil qui l'estime trop jeune pour assumer correctement ses fonctions et la presse à se marier dans les plus brefs délais.

Malheureusement, Selenay a beaucoup de mal à surmonter son deuil, et il ne fût-ce qu'envisager le mariage ne lui inspire que plus de chagrin. Elle rêve de se marier par amour, et pas de contracter un mariage d'État… ce qui n'est pas, à son grand déplaisir, une chance qu'ont beaucoup de monarques. Après avoir réussi à repousser tous ses prétendants, un an après les funérailles de son père arrive à la cour le prince Karathanelan, un jeune homme très bien de sa personne, incarnant tout ce dont rêvait Selenay sans oser se l'avouer…

De son côté, Alberich est chargé d'assurer discrètement la protection de Selenay en plus de ses fonctions de maître d'armes… et de ses activités nocturnes d'agent de renseignements. Ces « activités nocturnes » lui permettront d'avoir vent d'une conspiration qui s'ourdit… et les précautions prises par ces coquins semblent démesurées, sauf si le danger couru par ces conspirateurs est trop important pour se permettre de prendre le moindre risque. L'instinct d'Alberich lui souffle qu'il s'agit de quelque chose de bien plus grave qu'une simple conspiration entre deux nobliauds… et soupçonne le Seigneur Orthallen, l'ami et le confident de Selenay, d'être derrière tout ça : il ne l'a jamais aimé, et son Compagnon éprouve une antipathie similaire à l'encontre du conseiller. Il entend bien le prouver, et mettre toute cette affaire au clair !

Parviendra-t-il à démasquer les traîtres avant que ceux-ci ne passent à l'action (quelle que pût être cette action) ?


Mon avis


Le rythme est un peu moins soutenu que dans le premier tome, car Alberich est intégré dans l'univers des Hérauts et l'introduction de la trame se fait donc plus lentement. On y découvre les événements qui sont mentionnés dans les livres sur Talia et Elspeth. C'est donc un développement très intéressant et plutôt bien amené. Malgré que le lecteur connaît le dénouement par le biais de la trilogie des Flèches, il y a du suspense et de la tension, on ne décroche pas facilement. C'est un excellent apport au monde, consolidant sa cohérence et développant encore mieux le mystérieux Alberich.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 15/03/2012 à 17 h 52
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
À compléter.
Secret (cliquez pour afficher)

La trilogie des Vents


Les Vents du Destin


Résumé suspensif


Mon avis


Les Vents du Changement


Résumé suspensif


Mon avis


Les Vents Furieux


Résumé suspensif


Mon avis


Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 15/03/2012 à 17 h 53
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
À compléter.
Secret (cliquez pour afficher)

La trilogie des Tempêtes


L'Annonce des Tempêtes


Résumé suspensif


Mon avis


L'Arrivée des Tempêtes


Résumé suspensif


Mon avis


Au Cœur des Tempêtes


Résumé suspensif


Mon avis


Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Anonyme # Posté le 16/03/2012 à 00 h 13
Messages :

Quelle présentation détaillée, Karl !
C'est du bon travail, bravo :) ! Tu nous présentes parfaitement l'auteur, ainsi que ses livres…
Pour ma part, ces livres m'attirent, aimant la science-fiction !
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/04/2012 à 20 h 52
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
D'ici quelques heures, les trois titres des Flèches ne seront plus disponibles pour un euro chacun en version numérique.
Si le format électronique ne vous rebute pas, vous n'aurez sans doute pas d'autre occasion de vous les procurer à si bon marché.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 

Retour au forum Romans ou à la liste des forums