Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Rouge de colère, vert de peur, amoureux de... > Voir le sujet

Rouge de colère, vert de peur, amoureux de...

CA, COI, ou CC?

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Anonyme # Posté le 02/09/2011 à 18 h 55
Messages :

Bonjour à tous,
Voilà, mon petit frère m'a posé une colle... Dans son livre de vacances, on lui apprend à faire la distinction entre CC et COI. Dans le dernier exercice, il doit relier des compléments à leur nature. Voici l'intitulé :
  • (a)Les enfants reviennent de la plage
  • (b)Il est amoureux d'elle
  • (c)Il n'a pas dormi de toute la nuit
  • (d)Il était rouge de colère

  • (1)CC de cause
  • (2)COI
  • (3)CC de temps
  • (4)CC de lieu

La correction donne : (1)d.(2)b.(3)c.(4)d.
Disons que je suis d'accord avec cette correction à 50%.
Dans la phrase (b), il semble évident que le complément est lié à l'adjectif "amoureux" plus qu'au verbe "est". Il serait donc plutôt complément d'adjectif. Après vérification sur Internet, j'ai pu constater que c'était le cas. Avec le même raisonnement, on en déduit que la phrase (d) est fausse aussi. Sur Internet, je tombe sur ce site qui donne pour exemple du complément d'adjectif "L'enfant est rouge de colère" tout en indiquant explicitement qu'il "ne peut pas[...] être supprimé sans modifier radicalement le sens de la phrase". Mais ne peut-on pas supprimer le complément "de colère"? L'enfant est rouge (comprendre "il rougit"). En bref, qui a tort: le cahier de vacances ou cette référence douteuse?
Merci d'avance de votre aide avisé.
 
Hors ligne Athamas # Posté le 02/09/2011 à 19 h 53
Hé quoi ?
Avatar de Athamas
Messages : 114
Groupe : zCorrecteurs
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Bonjour,

Je suis pour ma part plutôt d'accord avec votre point de vue. En effet, les phrases a) et c) ne posent pas problème : ce sont bien les compléments circonstanciels qu'affirme la correction. Je pense qu'en réalité, c'est la préposition « de » qui peut embrouiller.

Citation : Preuve
a) Les enfants reviennent de(puis) la plage.
c) Il n'a pas dormi de (pendant) toute la nuit.

Dans les deux phrases que vous mentionnez (b) et d)), il y a effectivement une confusion en rapport avec cette préposition. En effet, si les deux compléments des phrases a) et c) se rapportent à la phrase en général, et la complètent en lui fournissant une information (lieu, temps), les deux autres groupes, ceux des phrases b) et d), complètent uniquement un adjectif. Pour s'en convaincre, il suffit de modifier la structure dans le premier cas…

Citation : Preuve
Il la regarde, amoureux d'elle. => pas de COI car pas de verbe qui en demande.

… et de « surcharger » dans le second cas, créant un nouveau CC de cause :

Citation : Preuve
Il ne mange pas, rouge de colère à cause de l'accident. => le CC est « à cause de l'accident », pas « de colère ».


En espérant avoir été aussi clair que mes pensées, je vous souhaite une bonne soirée. :)

I told you not to trust me.
 
Hors ligne melepe # Posté le 02/09/2011 à 20 h 36
Et voilà le shadok
Avatar de melepe
Messages : 114
Membres
Dans ce cas-là, comment appelle-t-on ce genre de compléments, comme « de colère » dans la phrase (b) ?

Accessoirement, la phrase (b) comporte un verbe d'état, et pas conséquent ne peut en aucun cas avoir de complément d'objet, mais un attribut du sujet. ;)
 
Hors ligne Athamas # Posté le 02/09/2011 à 20 h 56
Hé quoi ?
Avatar de Athamas
Messages : 114
Groupe : zCorrecteurs
Citation : melepe
Dans ce cas-là, comment appelle-t-on ce genre de compléments, comme « de colère » dans la phrase (b) ?

Complément d'adjectif (ici, « rouge »).

Citation : melepe
Accessoirement, la phrase (b) comporte un verbe d'état, et pas conséquent ne peut en aucun cas avoir de complément d'objet, mais un attribut du sujet. ;)

En plus. Mais il n'y a pas d'attribut du sujet non plus, ici, bien que le verbe d'état puisse le faire croire. C'est pourquoi j'ai dans mon exemple utilisé le verbe « regarder », pour éviter ce genre de confusion. D'ailleurs, c'est là aussi un complément d'adjectif (« amoureux » dans l'exemple), donc le verbe ne change rien à la fonction du « d'elle ». :)

I told you not to trust me.
 
Hors ligne Bob dit l'Âne # Posté le 02/09/2011 à 21 h 23
Je cherche.
Avatar de Bob dit l'Âne
Messages : 264
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Il était rouge de colère.

Je suis en partie d'accord avec Melepe : « colère » est ici complément de l'adjectif « rouge »
C'est sans aucun doute le cahier de vacances qui a tort. Ce n'est pas un complément circonstanciel de cause.

Mais, y a-t-il un attribut du sujet ? Il semble que oui ! En effet :

  • Il est vert de peur. Elle est verte de peur.
  • Il est mort de honte. Elle est morte de honte.
  • Il est amoureux d'elle. Elle est amoureuse de lui.

  • Dans ce cas, « rouge de colère » est donc attribut du sujet « il »

    Akoya MD 97860 P7612 Core 2 Duo T6500 NVIDIA Realtek RTL8191SE Wireless LAN GeForce G210M
    Ubuntu 14.10 (« The Utopic Unicorn », la Licorne Utopique)
    Les paroles s'envolent, les écrits restent !
     
    Hors ligne Anonyme # Posté le 03/09/2011 à 11 h 49
    Messages :

    Oui, effectivement, ça paraît plus logique une fois expliqué. Qu'en est-il du fait que l'on ne peut supprimer le complément d'adjectif? Car il me semble que, dans les deux phrases que je vous propose, le complément est superflu. "Il est amoureux d'elle." peut très bien devenir "Il est amoureux." et "Il est rouge de colère." s'écrire "Il est rouge.".
    [EDIT] En fait, c'est faux : le complément d'adjectif n'est pas nécessairement essentiel. Il peut l'être mais ce n'est en rien un absolu. (Source qui fournit des exemples de ce qu'elle avance)
     

    Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums