Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Philosophie > Bac L — Épreuve de philosophie > Voir le sujet

Bac L — Épreuve de philosophie

Session juin 2011

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Ziame # Posté le 16/06/2011 à 23 h 01
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonsoir,

Aujourd'hui s'est déroulée pour les terminales littéraires l'épreuve de philosophie du baccalauréat. Comme d'habitude, les candidats ont eu à choisir entre deux dissertations et un commentaire de texte (de Friedrich Nietzsche) :
  1. Peut-on prouver une hypothèse scientifique ?
  2. L'homme est-il condamné à se faire des illusions sur lui-même ?
  3. Citation : Friedrich Nietzsche (Le gai savoir)
    Nous disons bonnes les vertus d’un homme, non pas à cause des résultats qu’elles peuvent avoir pour lui, mais à cause des résultats qu’elles peuvent avoir pour nous et pour la société : dans l’éloge de la vertu on n’a jamais été bien « désintéressé », on n’a jamais été bien « altruiste » ! On aurait remarqué, sans cela, que les vertus (comme l’application, l’obéissance, la chasteté, la piété, la justice) sont généralement nuisibles à celui qui les possède, parce que ce sont des instincts qui règnent en lui trop violemment, trop avidement, et ne veulent à aucun prix se laisser contrebalancer raisonnablement par les autres. Quand on possède une vertu, une vraie vertu, une vertu complète (non une petite tendance à l’avoir), on est victime de cette vertu ! Et c’est précisément pourquoi le voisin en fait la louange ! On loue l’homme zélé bien que son zèle gâte sa vue, qu’il use la spontanéité et la fraîcheur de son esprit : on vante, on plaint le jeune homme qui s’est « tué à la tâche » parce qu’on pense : « Pour l’ensemble social, perdre la meilleure unité n’est encore qu’un petit sacrifice ! Il est fâcheux que ce sacrifice soit nécessaire ! Mais il serait bien plus fâcheux que l’individu pensât différemment, qu’il attachât plus d’importance à se conserver et à se développer qu’à travailler au service de tous ! » On ne plaint donc pas ce jeune homme à cause de lui-même, mais parce que sa mort a fait perdre à la société un instrument soumis, sans égards pour lui-même, bref un « brave homme », comme on dit.


Voici donc un sujet pour discuter de cette épreuve du bac de philosophie série littéraire, dire quel sujet vous avez (auriez) choisi (et pourquoi ?), ce que vous inspirent ces sujets, etc.

J'espère en tout cas que ceux qui ont eu à plancher cette année auront été inspirés (et en profite pour souhaiter un bon courage à tous les terminales ayant encore des épreuves à passer). :)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Guill@um€ # Posté le 17/06/2011 à 13 h 30
In sword we trust.
Avatar de Guill@um€
Messages : 345
Groupe : zCorrecteurs
Ah ouais, pas évident les sujets de L…
Le sujet 1 n'est pas impossible, c'est le cours sur la démonstration que l'on fait aussi en S, mais il faut faire attention au mot « prouver » qui est polysémique.
Le sujet 2 est plus dur, mais je pense qu'en parlant de Spinoza on doit pouvoir s'en sortir.

Par contre je trouve le texte vraiment difficile…

Ekron sur Zeste de Savoir.
 

Retour au forum Philosophie ou à la liste des forums