Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Phrase à plusieurs sujets, séparés par un OU > Voir le sujet

Phrase à plusieurs sujets, séparés par un OU

Masculin ou féminin ?

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne ladymacbeth # Posté le 28/05/2011 à 10 h 41
Messages : 1
Membres
Bonjour à tous,

Je rencontre une difficulté orthographique et ai pensé que, peut-être, l'un d'entre vous aurait la solution.

Dans une phrase comportant le mot "ou", et ayant un sujet masculin et un sujet féminin, à quel mode placer l'adjectif ?
Exemple : Il acheta une sorte de petit camion ou de grosse voiture destiné(e) à...

L'exemple n'est pas celui auquel je suis confrontée mais le principe est le même : le mot "destiné" doit-il être mis au masculin ou au féminin ?

Merci d'avance pour toute réponse,
Sarah
 
Hors ligne LULU # Posté le 28/05/2011 à 11 h 29
Messages : 11
Membres
Bonjour,

Quand un verbe a pour sujet deux noms singuliers joints par «ou» ou par «ni», il se met au pluriel, à moins que l'action ne soit attribuée qu'à un seul sujet.

Pierre ou Charles devra se sacrifier. (Ici, C'EST l'un ou l'autre QUI devra se sacrifier.)
La bourrasque ou la pluie brisent les récoltes. (Ici, CE SONT les deux QUI brisent les récoltes.)

Dans ton cas, l'action n'est attribuée qu'à un seul sujet. Selon moi, c'est donc le 1er sujet qui l'emporte : camion -> destiné
Mais je ne suis pas sûre...@+
 
Hors ligne Itello # Posté le 28/05/2011 à 11 h 43
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Bonjour ladymacbeth,

Tout d'abord, je me permets de te souhaiter la bienvenue sur ce site puisqu'il s'agit de ton premier message sur le forum. En espérant que tu apprécieras notre communauté. :)


La question que tu poses, beaucoup de gens se la sont posée avant toi, et la réponse n'est pas forcément simple. L'accord avec ou peut tout d'abord être fait suivant une disjonction inclusive ou exclusive. Plus simplement, cela signifie que ou peut s'accorder soit avec les deux noms (donc au pluriel) si l'on considère que les deux propositions sont possibles en même temps, soit avec un seul si l'on considère qu'il n'y a qu'un des termes qui peut être valable. Un exemple vaut mieux qu'un long discours :

Citation
Pierre ou Jacques sera le nouveau directeur
Il n'y aura qu'un seul directeur. L'on utilise donc un ou exclusif.

Le bonheur ou la témérité ont pu faire des héros.
On considère que certains héros peuvent avoir eu les deux. L'on utilise donc un ou inclusif.


Tu remarques à juste titre qu'en utilisant un ou exclusif se pose la question de l'accord avec le premier ou le second élément. Voyons ce qu'en dit Grevisse :

Citation : 449 — Termes unis par « ou »
La tradition grammaticale enseigne aussi que, si l’accord se fait avec un seul des termes unis par ou, ce terme est le dernier. Mais la réalité de l’usage est beaucoup moins simple.

[…]

Quand les donneurs diffèrent quant à la personne ou quant au genre, on voit quel est le terme qui intervient (ou qui n’intervient pas) dans l’accord ; contrairement à ce que disent beaucoup de grammairiens, le premier terme détermine plus souvent l’accord que le deuxième.


Pour redire la même chose, la tradition grammatical prône donc l'accord avec le dernier terme, mais l'usage tend plutôt à accorder avec le premier.

Donc que choisir ? Je n'ai pas la réponse. Par puritanisme, je respecte cette ancienne tradition grammaticale, mais je ne peux pas l'imposer aux autres. Fais ton choix. ^^

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 28/05/2011 à 12 h 07
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
[*juron* Itello, je te hais !!§ :D ]

Ah, ce fameux « ou »… :)
Complexe question que tu nous poses là.

Voyons ce qu'en dit le Grevisse.
Citation : Grevisse §449 a)
La tradition grammaticale considère que le singulier s’impose si le verbe ne peut avoir qu’un seul agent logique : Pierre ou Paul sera colonel de ce régiment (il y a un colonel par régiment) ; — tandis que le pluriel conviendrait si les êtres ou choses représentés par le sujet pouvaient simultanément faire l’action. Mais l’usage garde à l’égard de cette règle, surtout à la deuxième partie, une large indépendance.

Tu as opté pour le singulier, nous sommes donc dans le cas « traditionnel » où seul l'un des sujets peut effectivement faire l'action.

Ça se corse, maintenant… >_<
Citation : Grevisse §449 b)
La tradition grammaticale enseigne aussi que, si l’accord se fait avec un seul des termes unis par ou, ce terme est le dernier. Mais la réalité de l’usage est beaucoup moins simple.

Aïe. UN camion en premier, UNE grosse voiture en dernier.

Citation : Grevisse §449 b) 2°
Quand les donneurs diffèrent quant à la personne ou quant au genre, on voit quel est le terme qui intervient (ou qui n’intervient pas) dans l’accord ; contrairement à ce que disent beaucoup de grammairiens, le premier terme détermine plus souvent l’accord que le deuxième.

L’accord est fait, certainement ou apparemment, avec le dernier terme : [exemples de Proust, Lamennais et Bazin]

L’accord est fait, certainement ou apparemment, avec le premier terme : [exemples de Claudel, Simenon, Arnoux, Frapié, Noël, Tzara, Aragon, Sion, Thinès, Barrès, Roy, Rinaldi et Desnos]

Nous avons ci-dessus, à deux reprises, utilisé la formule « certainement ou apparemment ». Il ne faut pas oublier en effet que le masc. est aussi le genre indifférencié et que la troisième personne est la personne indifférenciée, la « non-personne » (§ 655, c). Dès lors le recours à ce genre ou à cette personne peut être, soit la marque d’un accord avec le terme qui est à ce genre ou à cette personne, soit une absence d’accord. Cela est particulièrement vrai du participe passé conjugué avec avoir que certains laissent invariable même quand l’objet direct précède (cf. § 942).


Comme Itello le dit souvent, Grevisse ne tranche rien, comme à son habitude.
Cependant, à la lumière de ce qui a été dit, je pencherais pour un participe passé qui s'accorde avec le premier terme, parce que le masculin est le genre indifférencié et parce qu'on a affaire à un participe passé à accorder (ou non) conjugué avec « avoir ».
Modifié le 28/05/2011 à 13 h 31 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Ratkom # Posté le 28/05/2011 à 12 h 57
Avatar de Ratkom
Messages : 17
Membres
Après avoir parcouru le message de Itello ,je me passe de tout commentaire!
Tout ,c'est à dire l'essentiel,y a été dit !
Bravo.

À la grammaire, nous devons la pureté du discours ; à la logique, la justesse du discours ; à la rhétorique,
l'embellissement du discours ; quand finirais-je, si j'allais m'étendre sur ce sujet ?

Citation de D'OLIVET
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums