Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Vous faites quoi ? > Voir le sujet

Vous faites quoi ?

Correct ou incorrect

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Brocarde # Posté le 05/12/2010 à 09 h 11
Avatar de Brocarde
Messages : 2
Membres
Je m'interroge sur une formulation, de plus en plus employée, qui consiste à employer "quoi" au lieu de "qu'est-ce que". Est-il bien correct de dire "vous faites quoi ?", plutôt que "qu'est-ce que vous faites ?". Cette formulation se retouve souvent, notamment dans la bouche de Marc-Olivier Fogiel avec de nombreux verbes à la place de faire ! Avez-vous des avis sur la question ?
 
Hors ligne Cazahimura # Posté le 05/12/2010 à 09 h 47
Love And Peace!
Avatar de Cazahimura
Messages : 45
Membres
J'ai mené quelques recherches en m'appuyant sur les sites qui ont été partagés pour les éléments de réponse.

Je me suis tourné vers cette définition :
« QUOI est aussi pronom interrogatif et signifie Quelle chose? Quoi de plus heureux que ce qui vous arrive? De quoi est-il question? À quoi pensez-vous? En quoi puis-je vous être utile? Sur quoi vous fondez-vous? Absolument, Quoi? que dites-vous? Eh bien, quoi? »

Je dirais que ce n'est pas une faute. Même si plutôt que dire « Vous faites quoi ? », j'aurais dit « Que faites-vous ? ».

Attendons l'avis d'un expert pour en être assuré. :p
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 05/12/2010 à 11 h 29
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Salut,

Dans la langue parlée familière, il est courant que le mot interrogatif occupe la place que son équivalent aurait dans une phrase énonciative. Pour ta question : « Tu fais quoi ? » (interrogative) ayant pour équivalent « Tu fais des frites » (énonciative), c'est tout à fait correct si tu parles de manière familière.

Maintenant, si tu veux être un tantinet classe, suis le conseil de Cazahimura : c'est mille fois plus élégant.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Me Capello # Posté le 05/12/2010 à 14 h 07
1 + 1 = 10
Avatar de Me Capello
Messages : 200
Membres
Je suis entièrement d'accord avec Karl.

Il convient toutefois de remarquer que la plupart des exemples cités par Cazahimura ont une construction différente de la phrase originale et ne sont pas familiers du tout. En effet, lorsque quoi est en tête de phrase, éventuellement précédé d'une préposition (de quoi, à quoi, etc.), il s'agit au contraire d'un très bon niveau de langue. C'est lorsque quoi suit le verbe comme s'il s'agissait d'une phrase affirmative que le tour devient familier et qu'il est à déconseiller…
 
Hors ligne 6pri1 # Posté le 05/12/2010 à 18 h 04
« IGWT »
Avatar de 6pri1
Messages : 578
Membres
Si je peux ajouter mon avis, c'est la forme « qu'est-ce que tu fais ? » qui me plaît le moins. En effet, si on la traduit en langage courant, cela donne « C'est quoi (ce) que tu fais ? » Cette dernière formulation me paraissant plus lourde (inutilement) que « Tu fais quoi ? », je préfère en toute logique « Que fais-tu ? » à « Qu'est-ce que tu fais ? ».
 
Hors ligne Itello # Posté le 05/12/2010 à 19 h 32
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Sans aller aussi loin que 6pri1, la forme « est-ce que » ne me plaît pas beaucoup et je préfère l’éviter lorsque c’est possible.

Voyons ce qu’en dit Dieu Grevisse :

Citation : Le Bon Usage, § 397
Ces tours avec est-ce que (interrogation globale et interrogation partielle) sont souvent considérés comme peu élégants et lourds. Ils sont très anciens pourtant, et les classiques ne les rebutaient pas. Ils se rencontrent parfois dans la langue littéraire la plus élaborée, mais moins souvent aujourd’hui qu’hier, semble-t-il.

[…]

En 1987, rompant avec ce qu’elle avait écrit antérieurement, l’Académie critique les exemples mêmes qu’elle donnait comme normaux en 1932 : « On évitera d’associer cette locution [= est-ce que] à l’adverbe, au pronom ou à l’adjectif interrogatif. On doit dire Quand partirez-vous ? et non Quand est-ce que vous partirez ? À qui dois-je m’adresser ? et non À qui est-ce que je dois m’adresser ? » Cette présentation des choses (maintenue en 2000-2001), qui ne distingue même pas l’écrit et l’oral, est pour le moins sommaire.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Brocarde # Posté le 06/12/2010 à 17 h 10
Avatar de Brocarde
Messages : 2
Membres
Merci à tous pour vos réponses. A leurs lumières, j'emploierai dorénavant "Que faites-vous ?" qui est la formulation qui me plait le plus !
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 15/01/2011 à 19 h 05
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Et en faisant ainsi, tu honores notre chère langue ! ;)

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums