Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Précision orthographique : ce qui/ce qu'il > Voir le sujet

Précision orthographique : ce qui/ce qu'il

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Nox # Posté le 17/11/2010 à 22 h 02
Miew !
Avatar de Nox
Messages : 305
Groupe : zAnciens
Bonsoir.
Je suis en train de lire un ouvrage dans lequel, à quelques lignes d'intervalle, on peut lire les deux phrases suivantes :
Citation
[...] ils étaient de ceux qui se sentent responsables de ce qu'ils font et de ce qu'il leur arrive.

Citation
[...] ils étaient de ceux qui attribuent plutôt à la chance et aux circonstances ce qu'ils font et ce qui leur arrive.


Après lecture de cela, je ne sais plus quoi penser : faut-il employer « ce qui » ou « ce qu'il » dans un cas comme celui-ci ? Quels sont vos avis ?
 
Hors ligne Cazahimura # Posté le 17/11/2010 à 22 h 12
Love And Peace!
Avatar de Cazahimura
Messages : 45
Membres
Bonsoir,

Pour ma part, j'utilise « ce qui » lorsqu'il n'y a pas de sujet à proprement parler.

Dans l'exemple que tu donnes, le sens serait « ce qui arrive à eux ».

Le mot « il » ne se rapporte à rien.

PS : il va falloir que j'apprenne à m'exprimer convenablement… j'ai l'impression de parler chinois en relisant ce que j'écris ! :euh:
 
Hors ligne Nox # Posté le 17/11/2010 à 22 h 17
Miew !
Avatar de Nox
Messages : 305
Groupe : zAnciens
Effectivement, je pense comme toi.
Mais c'est le fait de trouver les deux formes dans un livre qui m'a fait hésiter.
Encore un bouquin qui n'a pas été zCorrigé... On ne peut pas être partout. :lol:
 
Hors ligne Itello # Posté le 17/11/2010 à 22 h 28
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Ce genre de questions épineuses que l’on se pose souvent sans jamais vouloir chercher la réponse dans un volumineux manuel de grammaire possèdent parfois une réponse sur la page « Question de langue » de l’Académie française. Je vous conseille à tous de la lire de bout en bout.

Voyons le passage qui nous intéresse. L’emphase est de mon fait.

Citation : Question de langue

Ce qui reste ou ce qu’il reste



Avec les verbes susceptibles d’être construits soit personnellement, soit impersonnellement, on utilise ce qui ou ce qu’il : qui est le sujet du verbe construit personnellement, qu’il apparaît dans la tournure impersonnelle. La nuance entre les deux possibilités est parfois indiscernable. Ainsi : ce qui restait d’élèves… (Pagnol) ;ce qui lui reste de sainteté (Maurois) ; ce qu’il lui restait à faire (R. Rolland) ; ce qu’il vous reste à découvrir (Duhamel).

On peut donc écrire aussi bien : nous verrons ce qui se passera ou ce qu’il se passera.


Et si cela ne te suffit pas (ou bien si tu n’as pas tout compris), le site langue-fr propose un article intitulé… « ce qui / ce qu’il... arrive, se passe, se dit ». ^^

Et rien que pour te spoiler, la première phrase est  : « Les deux constructions (ce qui se passe / ce qu’il se passe) peuvent être utilisées indifféremment. »

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 17/11/2010 à 22 h 32
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Grillé par Itello. Tant pis, je poste quand même.

Oh, je crois que le problème est de loin plus complexe que ça (bien que sa solution soit d’une simplicité déconcertante, la preuve étant que dans la majorité des cas, les deux formes sont admises). :)

Résumons ce qu’il faut savoir.
  • Si c’est un verbe impersonnel (falloir, pleuvoir…), « ce qu’il » s’impose.
  • Sinon, les deux s’emploient indifféremment. Notons tout de même certaines nuances :
    • se passer et arriver, pouvoir, advenir, prendre, résulter, convenir s’écrivent préférentiellement avec « ce qu’il » ;
    • le verbe plaire requiert une attention particulière, « ce qui » indiquant une tournure personnelle et « ce qu’il » une tournure impersonnelle.


Des exemples et développements de ceci peuvent être trouvés sur le site de la BDL. :)

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Nox # Posté le 17/11/2010 à 23 h 20
Miew !
Avatar de Nox
Messages : 305
Groupe : zAnciens
Eh bien, merci pour ces réponses d'une rapidité et d'une qualité rares.
Je me plonge dans la lecture de vos liens.
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums