Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > Dialogue entre un moraliste et l'Amour > Voir le sujet

Dialogue entre un moraliste et l'Amour

Oui oui, vous avez bien lu ! :-°

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne christophetd # Posté le 03/11/2010 à 19 h 06
Give me Vicodin.
Avatar de christophetd
Messages : 1297
Groupe : zAnciens
Bonjour,

Ma prof de français nous a donné un sujet... pour le moins étrange et que je suis loin d'avoir entièrement compris.

Citation
Vous écrirez un débat sous la forme d'un dialogue contradictoire entre un moraliste du classicisme et l'Amour.


Admettons. Là, ce que je comprends, c'est qu'il faut personnaliser l'Amour et le faire dialoguer avec un moraliste du XVIIième siècle. Mais sur quel sujet, quel thème ?
Ça ne me paraît pas clair du tout (ou peut-être est-ce moi qui ai un problème avec les sujets de français), aussi si quelqu'un qui aurait mieux compris que moi passait par là, j'attends ses lumières. :D

Merci.

Image utilisateur
 
Hors ligne Itello # Posté le 03/11/2010 à 19 h 11
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
C’est assez vague comme sujet, il est vrai. Mais tu as bien cerné la problématique. Il faut trouver le sujet qu’aborderont le plus logiquement l’Amour et le moraliste du classicisme. Pour cela, je pense que tu dois te fonder sur le cours que tu as appris et sur les relations entre l’amour et le moralisme classique qui y sont disséminées. Que dit le moraliste classique à ce propos ? Pourquoi l’Amour a-t-elle besoin d’ouvrir un dialogue avec lui ?

Bonne chance. :)

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne christophetd # Posté le 03/11/2010 à 19 h 13
Give me Vicodin.
Avatar de christophetd
Messages : 1297
Groupe : zAnciens
Je vois. On a plus vu la conception classique du bonheur, mais bon, ça doit sûrement avoir un lien. Merci. :)

Image utilisateur
 
Hors ligne Lagile # Posté le 04/11/2010 à 09 h 09
Avatar de Lagile
Messages : 68
Membres
Il est possible que ta prof fasse référence, comme le dit Itello, à la manière dont est traité l'amour à cette époque. J'ai le souvenir, par exemple, qu'on ne représente pas de scènes « impudiques » – principe de bienséance – et que chez certains auteurs, la passion de manière générale – le plus souvent l'amour – est inférieure au devoir, chez d'autres, au contraire, elle va primer...
Un point qui pourrait être intéressant serait le côté extrême de l'amour dans certaines pièces : dans Andromaque de Racine, Pyrrhus est prêt à tuer le fils d'Andromaque pour qu'elle choisisse de l'épouser, Oreste devient fou quand il apprend que Hermione s'est suicidée, etc. La vision n'est pas plus sympathique ailleurs : Dom Juan use et abuse de l'amour des femmes pour les charmer, Rodrigue et Chimène qui hésitent chacun entre le devoir et l'union initialement prévue... Comment réagirait l'Amour à ce genre de choses, par exemple ?
Mais le point le plus « important » à mon avis : reprendre les règles du classicisme et voir quelles sont les contraintes imposées à cette allégorie et éventuellement voir comment on représente / imagine l'Amour de manière plus générale. Se plie-t-il volontiers à ces règles ?

En tout cas, bonne chance et bonne recherche d'idées. :)
 
Hors ligne christophetd # Posté le 04/11/2010 à 12 h 05
Give me Vicodin.
Avatar de christophetd
Messages : 1297
Groupe : zAnciens
Merci pour ta réponse, je prends note. ^^

Image utilisateur
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums