Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Typographie > Majuscule après l’appel dans une lettre. > Voir le sujet

Majuscule après l’appel dans une lettre.

Pourquoi donc ?

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 18/10/2010 à 12 h 51
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Salut à tous ! :)

Voilà, je me suis récemment posé une question, et n’ai pas trouvé de source expliquant le pourquoi du comment.
Vous n’êtes pas sans savoir que dans la rédaction d’une lettre, l’on entame celle-ci par un appel, c’est-à-dire une formule de politesse saluant le destinataire.

Or, il se fait qu’on veut que le paragraphe qui suit commence par une majuscule, en dépit du fait que l’appel se termine (toujours) par une virgule. Exemple.
Citation : Lettre bidon.
Père Noël,
J’ai été bien sage cette année. J’aimerais un précis de grammaire et un dictionnaire, aussi. L’an dernier tu m’avais apporté un précis de thermodynamique, c’était très intéressant, mais je me suis désormais attaché aux conventions de rédaction de lettres, et je n’ai rien trouvé lors de mes recherches.

Aussi, si tu pouvais m’apporter Golden Sun Dark Dawn, ce serait bien gentil.

J’attends ta venue avec impatience,
Karl.


Soit. C’est la règle, c’est comme ça. Je veux bien l’accepter, mais j’ai du mal à le comprendre.
A priori, ce n’est pas correct, puisque dès que j’ai appris à lire, on me disait que la phrase commence par une majuscule et s’achève avec un point.
Or, la BDL montre dans son exemple-type de lettre que cela est effectivement nécessaire. Antidote est encore plus clair à ce sujet, puisqu’il dit que « L’appel se termine toujours par une virgule (jamais par un deux-points ou un point). Malgré la présence de cette virgule à la fin de l’appel, le paragraphe qui suit commence par une majuscule. »

Bref, j’en appelle à votre science pour m’aider à comprendre ce qui a bien pu conduire la langue française à cette règle qui, de prime abord, semble en contradiction avec ses principes de base.

Merci d’avance !

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne micky # Posté le 18/10/2010 à 13 h 39
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Salut,

Je vois personnellement plusieurs choses à cela.

Au niveau de la majuscule à la phrase après l’appel, je pense que c’est principalement parce qu’on passe à la ligne du dessous (comme ça on voit clairement à qui on s’adresse, ça fait plus ordonné) et que ce n’est vraiment pas joli de commencer une ligne par une minuscule. Surtout que c’est même plus qu’une ligne : c’est une phrase. Elle commence donc par une majuscule et se termine par un point.

Mais donc, pourquoi une virgule à la phrase d’appel ? Eh bien, te verrais-tu t’adresser à ton destinataire comme ça : « Père Noël. [Retour à la ligne.] J’ai été bien sage (…) » ? Ou encore : « Cher Monsieur le Député. [Retour à la ligne.] Je vous adresse cette lettre (…) » ? Personnellement, je trouve cela un peu abrupte, et on n’entre pas dans la lettre. Le lecteur n’est pas convié à lire la suite, on pourrait dire.

Je pense que cette règle — qui a bien l’air d’en être une, d’après tes sources — n’est pas vraiment en contradiction avec les principes de base ; c’est juste qu’elle s’appuie sur d’autres principes, qui prennent l’avantage dans ce cas précis (sinon, on n’aurait pas inventé ces autres principes :-° ). Ce pourrait donc être l’esthétisme, le professionnalisme, la logique de la construction d’une phrase (sujet, verbe, complément, vous savez ^^ ) qui oblige la virgule sans obliger la minuscule au paragraphe suivant, le fait qu’un paragraphe commence toujours par une majuscule et qu’on crée un nouveau paragraphe pour plus de clarté ou par convention ou principe, justement…

Bref, je n’en connais pas du tout la cause, mais cela s’est très certainement décidé il y a vraiment longtemps. Il y avait probablement des raisons plus concrètes que celles que j’ai mentionnées ; mais moi, je ne leur en veux pas, à cette virgule et cette majuscule. ^^
 
Hors ligne Itello # Posté le 18/10/2010 à 17 h 15
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Je vais faire court, pour une fois. ^^

Pour des raisons esthétiques évidentes, on marque couramment le début d’un nouvel alinéa par une capitale. Il s’agit d’une convention esthétique reconnue de tous. Cela ne contredit nullement le fait qu’une phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 18/10/2010 à 17 h 22
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Il ne fallait donc pas chercher plus loin. :)

Quelle tristesse, moi qui m’imaginais d’épiques raisons historiques à cette particularité…

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Minas86 # Posté le 18/10/2010 à 19 h 09
Avatar de Minas86
Messages : 7
Membres
C'est juste une question d'esthétique, mais je pense, que si tu mets pas de majuscule après une appellation, cela ne peut pas être conté comme une faute.
 
Hors ligne souls killer # Posté le 21/10/2010 à 21 h 52
J'en parlerai à mon lama
Avatar de souls killer
Messages : 714
Groupe : zAnciens
Sauf dans le cas d'une lettre, justement. Avec l'usage, c'est devenu une règle, au même titre que le point à la fin du phrase.

La ligne droite est le plus long chemin d'un point à un autre. — Théorème mathématique shadok.
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 21/10/2010 à 23 h 58
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Tout à fait. Je ne cherchais pas à remettre cette règle en cause, mais surtout à comprendre la raison qu’elle avait d’être là. :)
Enfin, j’aurais pu trouver la réponse tout seul, vu ce qu’Itello m’a expliqué. Mais je cherchais trop loin.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 

Retour au forum Typographie ou à la liste des forums