Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Espace public > La cafétéria > Que pensez-vous des livres étudiés ? > Voir le sujet

Que pensez-vous des livres étudiés ?

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Vynile # Posté le 01/10/2010 à 18 h 40
Awesome!
Avatar de Vynile
Messages : 160
Groupe : zAnciens
Bonsoir,

Je me demandais quelque chose depuis longtemps : les genres de livres étudiés au collège, notamment en sixième et en cinquième, sont-ils adaptés aux mentalités des collégiens ? Pensez-vous que sous ces airs superficiels, Molière cache quelque chose de complexe qu'un jeune esprit peu mal ou ne pas interpréter ? Pensez-vous qu'une réforme des textes devrait-être effectuée au profit de textes plus simples (non, pas J'aime Lire :-° ) comme ceux de Pagnol ?

Vivant dans cet environnement, j'ai remarqué que plusieurs collégiens n'aiment pas lire. Rien de plus banal, me direz-vous. Mais non : ces personnes n'aiment pas lire parce que c'est une habitude dans leur famille et parce qu'à l'école, on ne leur fournit pas les bases pour briser cette tradition néfaste. On leur pose un texte incompréhensible et à partir de là, la lecture devient une corvée, et non pas un plaisir.

Personnellement, je trouve que les textes étudiés devraient être plus simples pour une introduction en douceur à la lecture. En fait, je pense que la lecture à l'école devrait être plus flexible, de façon à ce que les bons lecteurs lisent des romans plus ou moins complexes et que les « moins bons » lisent des textes adaptés à leur niveau. Car si on veut un apprentissage plus efficace, il faut d'abord faire aimer les matières aux élèves, puis commencer à les explorer en profondeur, à mon humble avis.

Qu'en est-il du vôtre ? C'est ce que j'aimerai savoir, et c'est mon but, en postant ce sujet.

Bonne soirée :) .
Modifié le 12/10/2010 à 18 h 02 par Vynile

« Le don de soi est le plus grand don qu'on puisse faire. » Image utilisateur
 
Hors ligne Belisarius # Posté le 01/10/2010 à 19 h 22
Avatar de Belisarius
Messages : 173
Membres
Bonsoir,

Personnellement je n'ai rencontré aucune difficulté dans mes lectures au collège. Sauf peut-être les premiers livres des Confessions de Rousseau en 3e, bien barbants. Pour Molière, c'est plutôt facile à lire mais c'est vrai qu'il vaudrait mieux attendre la 4e voire la 3e pour plus de maturité de la part des élèves (en 5e on nous proposait déjà Molière).

D'une façon générale, je ne pense pas vraiment que le choix des œuvres au collège puisse donner le goût de la lecture ; soit on l'a (et dans ce cas même si l'on n'aime pas les livres lus en classe, on lit soi-même ce que l'on veut), soit on ne l'a pas pour des raisons de tournure d'esprit. D'ailleurs au lycée, lorsque le professeur fait lire des œuvres "classiques" (Corneille, Voltaire, Rousseau, Baudelaire,...), pour certains cela reste une corvée de les lire alors que si l'on suit ton raisonnement ce ne devrait plus être le cas puisque les élèves sont sensés posséder la maturité nécessaire pour la compréhension des textes (Candide de Voltaire ou Le roi se meurt de Ionesco sont des œuvres qui peuvent être comprises par tout le monde je pense).
Modifié le 01/10/2010 à 19 h 24 par Belisarius
 
Hors ligne Tûtie # Posté le 01/10/2010 à 19 h 46
Pouêt
Avatar de Tûtie
Messages : 861
Groupe : zCorrecteurs
Moi j'adorais lire mais je trouvais Molière super chiant. Du reste, j'ai trouvé un peu toutes les lectures classiques imposées super chiantes, Molière n'est pas seul. Et j'en ai eu jusqu'en bac + 2, des lectures pourries. (Non, je n'ai pas de pitié pour les livres qui ne me plaisent pas.) Ça ne m'a pas empêché de les lire (quoique...), et d'avoir 35/40 au brevet, mais il est clair que je n'y ai jamais trouvé aucun plaisir et que je n'ai lu volontairement que peu de livres datant d'avant 1900.

En revanche j'ai toujours aimé les conseils de lecture de Je Bouquine et de la documentaliste du CDI, parmi lesquels des livres et auteurs que je relis encore régulièrement (Le Passeur ou Oh Boy, pour ne citer qu'eux). J'ai aussi eu une prof qui nous a (en plus de Molière) lire de la littérature jeunesse en cours, pour nous faire faire des exos de grammaire et d'orthographe (si ! Et ce n'était pas de trop !) sur des textes simples, et aussi pour parler de sujets d'actualité : je me souviens d'un livre dont l'intrigue se situait dans les favelas de Rio de Janeiro, avec des héros de notre âge de l'époque. Plutôt dur et triste comme histoire, malgré la taille de la police et l'illustration de couverture.

« Allons manger Mamie ! » ou « Allons manger, Mamie ! » ? La ponctuation sauve des vies.
« Chaton à manger » ou « Chaton a mangé » ? La conjugaison aussi sauve des vies.
 
Hors ligne Vynile # Posté le 01/10/2010 à 20 h 02
Awesome!
Avatar de Vynile
Messages : 160
Groupe : zAnciens
Bonsoir Belisarius,

Moi non plus, je n'ai rencontré aucune difficulté pour lire les textes que l'on me proposait au collège. Cependant, j'adopte pendant un court instant une vision généraliste et m'aperçois que pour beaucoup d'élèves, c'est une corvée de lire. Pourtant, la lecture est partout : sur internet, dans les livres, partout.

Pourquoi, alors qu'on en a les moyens, ne rien faire pour changer cette mentalité de la « non-lecture » ? Je pense qu'en proposant des textes adaptés à tous les âges et niveaux, et non seulement celui de « l'élève moyen », on pourrait mettre en place un système d'apprentissage beaucoup plus efficace : on demande à l'élève quel niveau il suppose avoir pour qu'il appréhende bien ses textes.

Sinon, pour Tûtie, je vais te dire que moi aussi, je trouve Molière assez chiant. En revanche, il y a des auteurs datant d'avant 1900 que j'aime bien, comme Tolstoï ou Dostoïevski, ou encore Verne et Maupassant, pour leur nouvelles du moins. Quels livres pense-tu que l'on devrait étudier dans les classes du collège ? Classique ou moderne ? Et peux-tu transmettre des titres, si possible :D ?

Bonne soirée à vous :) .

« Le don de soi est le plus grand don qu'on puisse faire. » Image utilisateur
 
Hors ligne christophetd # Posté le 01/10/2010 à 20 h 09
Give me Vicodin.
Avatar de christophetd
Messages : 1297
Groupe : zAnciens
C'est un point très intéressant que tu soulèves là, Vynile. C'est vrai qu'un élève à qui on impose une lecture pas très facile ni agréable pour débuter associera dans sa tête « lecture » à « corvée ». Avec ça, c'est certain que, lorsqu'il aura quelques heures de libres, il ne va pas se plonger dans un roman...

Personnellement un livre que j'ai tout bonnement détesté (peut-être est-ce parce que je n'ai pas un niveau littéraire ou une maturité suffisante pour le comprendre, mais en tout cas ça a vraiment été un calvaire pour moi de le lire) est la Peau de Chagrin, de Balzac.

Malgré cette mauvaise aventure, personnellement j'adore toujours lire, même si - je dois l'admettre - j'ai toujours un peu de mal avec certains livres que l'on nous demande de lire.

Image utilisateur
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/10/2010 à 20 h 42
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Salut !
Alors, je suis Belge, le système belge est donc un peu différent. Mais passons.

Personnellement, j’ai toujours lu les livres imposés par le cours de français1, et grosso modo, je les trouvais plutôt bons ! :)
J’ai même, grâce à cela, découvert des œuvres très sympathiques, et ce, de douze à dix-huit ans. En vrac, « Ella l’ensorcelée » de Gail Carson Levine, « L’arbre de Marie » de Nicolas Keszei, « L’élégance du hérisson » de Muriel Barbery, et j’en oublie une flopée.

Ainsi, à douze ans, nous avions droit à de la petite littérature « pour jeunes », du Jean-François Ménard, du Moka, et bien d’autres auteurs pour la jeunesse… Vers quatorze, on essayait doucement de nous amener vers quelque chose de plus poétique comme du Barjavel, et c’est en fin du secondaire que j’ai pu lire des ouvrages plus classiques.
Bref, en ce qui me concerne, je trouvais la transition plutôt pas trop mal faite.

Bien sûr, dans le tas, il y a eu des auteurs que j’ai trouvé très médiocres (la palme allant à « Espoir de star »), d’autres dont je n’aimais pas le style (André Breton, Molière), et une volée de livres que j’ai pu lire à cette époque par choix étaient bien plus intéressants que la majorité des lectures compulsives pour le cours de français (à cette époque, j’étais un fieffé rat de bibliothèque), et parfois plus littéraires.

Je crois surtout que le problème, c’est que les adolescents ne savent plus lire. Avec la télévision et l’internet, le livre est devenu une sorte de vestige oublié dont les atours ne sont plus de ce jour… :(

1 À l’exception d’un bouquin de Simenon, que je trouvais nullissime (j’ai bien dit « je trouvais »). >_<

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Graphox # Posté le 01/10/2010 à 21 h 24
Messages : 64
Groupe : Équipe SdZ
Bonsoir,

Si vous souhaitez le point de vue de quelqu'un qui prend les lectures scolaires comme des corvées, je pense être assez bien placé pour vous en faire part. Cela ne veut pas dire que je n'aime pas l'orthographe, la grammaire et tout ce qui se rapporte à la langue, bien au contraire.

Je suis actuellement en seconde et lorsque l'on nous a dit que nous devrons lire tous les livres participant au prix Goncourt en quelques mois, je ne vous cache pas que nous étions presque tous « déprimés », le lendemain de la rentrée. Personnellement, je n'aime pas tellement lire (sauf les livres qui m'intéressent vraiment), surtout un titre imposé et avec un délais à respecter.

C'est malheureux à dire, mais je ne prends que rarement plaisir à lire les œuvres choisies par le collège ou le lycée : je me dépêche de terminer le livre pour être dans les temps et pouvoir me dire « c'est bon, je l'ai lu ». Je veux bien comprendre que lire des œuvres de grands auteurs soit important, mais en imposer une tous les 20 jours est, à mon avis, exagéré. Entre les devoirs et autres activités, il ne me reste pas beaucoup de temps libre ni la motivation nécessaires pour faire quelque chose qui ne me passionne pas.

Pour résumé, je trouve vraiment dommage que la lecture ne puisse pas venir d'une initiative personnelle (comprendre sans délais ni de titres précis) par manque de temps et des livres imposés par le professeur qui peuvent nous démotiver à la lecture. J'exagère peut-être, mais lorsque lire ne nous passionne pas énormément, la lecture des livres étudiés en classe est, en tout cas pour ma part, suffisante, dans le sens où je n'ai pas l'envie de découvrir de nouvelles œuvres si leur intérêt m'est inconnu.

Graphox.
Modifié le 01/10/2010 à 21 h 34 par Graphox
 
Hors ligne Nicolas M. # Posté le 01/10/2010 à 21 h 45
NiCoLaSm = 406.9 g/mol
Avatar de Nicolas M.
Messages : 666
Groupe : zCorrecteurs
Je plussoie totalement Graphox, considérant moi-même les lectures imposées comme un devoir (et pas un plaisir comme on nous dit souvent de les considérer)...
 
Hors ligne Tûtie # Posté le 01/10/2010 à 23 h 52
Pouêt
Avatar de Tûtie
Messages : 861
Groupe : zCorrecteurs
La littérature jeunesse propose beaucoup de bons livres. Quand j'étais au collège, j'ai lu de tout dont pas mal de bouquins un peu plats et prévisible, mais des très bien aussi.

Je te donne ceux dont je me souviens encore presque 10 ans après...
- La danse interdite de Rachel Hausfater-Douïeb. L'histoire d'une adolescente juive pendant la seconde guerre mondiale. On pense d'abord « Rhô pfff encore la 2nde guerre mondiale » mais en fait on est bien accro à la fin. :'(
- La série des Abîmes d'autremer, dans un registre un peu plus SF. Elle n'a pas fait l'unanimité mais j'ai adoré. De l'action, de l'amour, des baleines cosmiques et des sauts dans l'hyperespace. :)
- Toujours dans un genre SF avec un peu plus de réflexion, Le maître de Juventa, lu par hasard un jour de désoeuvrement. Excellente surprise. J'ai oublié la fin et pourquoi j'ai trouvé intéressant, je devrais le relire.
- De s@cha à m@cha (modulo la position des arobases), un roman épistolaire moderne, vite lu et bien sympa.
- Le passeur, une utopie qui tourne mal. Un must have read, de Loïs Lowry. Toujours proposé dans les rayons des meilleures ventes alors qu'il a 10 ans. Facile à trouver dans n'importe quelle fnac, c'est là que je l'ai acheté. Comme je le connais par coeur, je vais l'acheter en VO pour varier un peu, je pense.
- Oh Boy, une histoire d'orphelins qui fait rire et pleurer, de l'éternelle Marie-Aude Murail. Je l'ai emprunté à la bibli en me disant « Rhô pfff la barbe MA Murail, y'en a que pour elle ». Bon, c'est justifié en fait. Je l'ai acheté pour le relire quand je veux. :D
- Je me souviens aussi d'un recueil de nouvelles noires, dont j'ai oublié le titre Mauvais Sangs de Sarah Cohen-Scali. Très troublant comme première expérience de ce genre de récit. Un livre qui donne des frissons, quoi. :)

Sinon, la série... Harry Potter n'est pas mal non plus : mine de rien c'est très progressif comme difficulté. Ce qui est dommage, c'est que les gens qui ont vu les films connaissent déjà la fin. Je les ai lus avant que HP soit super connu, et c'était très prenant comme histoire, objectivement. :)


Edit. Parmi les titres cités, je pense que les plus intéressants à étudier en classe seraient La danse interdite, pour l'aspect historique, Le Passeur, pour les multiples réflexions qu'il génère sur le bien, le mal, les responsabilités..., et Mauvais Sangs, pour l'étude des procédés narratifs assez troublants mais bien visibles… et terriblement efficaces. :) Le reste, bon... C'est plutôt pour le divertissement, je pense. :)
Modifié le 02/10/2010 à 00 h 00 par Tûtie

« Allons manger Mamie ! » ou « Allons manger, Mamie ! » ? La ponctuation sauve des vies.
« Chaton à manger » ou « Chaton a mangé » ? La conjugaison aussi sauve des vies.
 
Hors ligne Vynile # Posté le 02/10/2010 à 06 h 42
Awesome!
Avatar de Vynile
Messages : 160
Groupe : zAnciens
Merci pour tous vos avis :) . Je vais répondre en premier à Graphox car je trouve intéressant d'avoir un avis « différent ». En effet, je pense aussi que la lecture devrait venir d'une initiative personnelle, mais devrait être aussi assistée. Pourquoi cela ? Simplement parce que je connais une multitude de tire-au-flanc dans ma classe (dont je ne citerai pas le nom) qui seraient bien contents de savoir qu'on leur propose de lire et non pas qu'on les force. C'est pour cela que je pense que la lecture devrait être assistée, mais moins qu'actuellement (proposer plusieurs livres au lieu d'en imposer un, placer des délais plus longs etc.).

Pendant trois ans (y compris cette année), j'ai eu une prof qui nous faisait faire une « fiche de lecture » mensuelle. Elle nous proposait un thème de livre sans nous communiquer aucun titre et nous devions trouver un livre au CDI correspondant à ses attentes, le lire, et faire une fiche comportant des infos (auteur, date de parution) et un résumé (complet). On détestait ça, mais mine de rien ça nous a fait beaucoup lire, surtout parce que c'était noté, mais comme elle était plus indulgente avec ces fiches (une fois n'est pas coutume), ça nous faisait remonter la moyenne presque à chaque fois !


Sinon, je te remercie Tûtie, d'avoir fait part des livres que tu as aimés :) . J'essaierai de les lire, une fois que j'aurais fini mes lectures en cours, du moins.


Autrement, pour toi christophetd. Ma prof de violon est ce qu'on peut appeler une « dévoreuse de livres ». Et elle m'a justement recommandé La peau de Chagrin de Balzac... Comme quoi, beaucoup d'avis sont divergents et on ne peut recommander un livre sur les avis des autres sans l'avoir lu. Sinon, moi aussi, j'adore lire, et ce ne sont pas de petites lectures désastreuses qui vont me faire reculer :D !

Quant à Karl Yeurl, je trouve que ta vision me ressemble beaucoup... HS : connais-tu un site où je puis trouver L'élégance du hérisson en version eBook intégrale ? Je t'en serai pleinement reconnaissant :) .


Bonne journée à vous tous !
Modifié le 02/10/2010 à 06 h 43 par Vynile

« Le don de soi est le plus grand don qu'on puisse faire. » Image utilisateur
 
Hors ligne Tûtie # Posté le 04/10/2010 à 21 h 45
Pouêt
Avatar de Tûtie
Messages : 861
Groupe : zCorrecteurs
En collège je me souviens qu'on avait participé à un petit "concours de lecture" : parmi une sélection donnée d'une dizaine livres (de littérature jeunesse et à auteurs vivants) l'idée était d'en lire autant que possible, de donner notre avis sur ceux qu'on avait lu, voire une note, et de proposer des petits jeux à nos camarades qui ne les avaient pas encore lus. La documentaliste et les profs de français nous proposaient des ressources / jeux / exercices pour "mieux lire", et organisaient des séances de discussion sur les livres en "compétition". À la fin nous avions écrit aux auteurs pour leur raconter tout ce qu'on avait pensé et ressenti, et ça faisait tout chose de recevoir des réponses ou des propositions de rencontre de leur part.

J'ai beaucoup aimé cette opération parce qu'elle a permis à beaucoup de non-lecteurs de se retrouver le nez dans des livres plutôt faciles à lire, de qualité parce que soigneusement choisis par nos profs, variés au possible (on allait du recueil de poèmes au roman de SF) et de participer à des activités plutôt libres (conception de jeux, lettres à l'auteur, etc.) en rapport avec ceux-ci. Les profs jouent simplement un rôle d'encadrement et de préparation (ils se font quand même la sélection d'abord ^^). La rencontre (même purement épistolaire) avec les auteurs ajoute un côté concret à la chose, et on peut toujours courir pour faire la même chose avec un auteur du XIXe siècle :) ...

Secret (cliquez pour afficher)
Moi j'avais voté pour La danse interdite mais ce n'est pas elle qui a gagné. ;)

« Allons manger Mamie ! » ou « Allons manger, Mamie ! » ? La ponctuation sauve des vies.
« Chaton à manger » ou « Chaton a mangé » ? La conjugaison aussi sauve des vies.
 
Hors ligne Rastagong # Posté le 04/10/2010 à 22 h 18
Anciennement Rayman3640
Avatar de Rastagong
Messages : 203
Membres
Citation : Tûtie
En collège je me souviens qu'on avait participé à un petit "concours de lecture" : parmi une sélection donnée d'une dizaine livres (de littérature jeunesse et à auteurs vivants) l'idée était d'en lire autant que possible, de donner notre avis sur ceux qu'on avait lu, voire une note, et de proposer des petits jeux à nos camarades qui ne les avaient pas encore lus. La documentaliste et les profs de français nous proposaient des ressources / jeux / exercices pour "mieux lire", et organisaient des séances de discussion sur les livres en "compétition". À la fin nous avions écrit aux auteurs pour leur raconter tout ce qu'on avait pensé et ressenti, et ça faisait tout chose de recevoir des réponses ou des propositions de rencontre de leur part.

J'ai beaucoup aimé cette opération parce qu'elle a permis à beaucoup de non-lecteurs de se retrouver le nez dans des livres plutôt faciles à lire, de qualité parce que soigneusement choisis par nos profs, variés au possible (on allait du recueil de poèmes au roman de SF) et de participer à des activités plutôt libres (conception de jeux, lettres à l'auteur, etc.) en rapport avec ceux-ci. Les profs jouent simplement un rôle d'encadrement et de préparation (ils se font quand même la sélection d'abord ^^). La rencontre (même purement épistolaire) avec les auteurs ajoute un côté concret à la chose, et on peut toujours courir pour faire la même chose avec un auteur du XIXe siècle :) ...

Secret (cliquez pour afficher)
Moi j'avais voté pour La danse interdite mais ce n'est pas elle qui a gagné. ;)
En effet, c'est une très bonne initiative pour donner le goût de la lecture aux enfants. J'ai vécu une expérience assez semblable à la tienne en cinquième, et ce n'était pas mal du tout. :)

Cependant, il ne faut pas oublier de se demander pourquoi on fait lire les enfants à l'école. Au collège, il s'agit de donner le goût de lire aux élèves pour qu'ils acquièrent des connaissances, découvrent des époques ou des cultures, tandis qu'au lycée, il s'agit plutôt de donner une solide culture littéraire, et surtout de former un esprit critique. Donc on ne peut plus se contenter de petits «jeux ». Il faudrait donc trouver au lycée aussi, une méthode ludique et instructive à la fois. Je trouve que les exposés sont une possibilité à exploiter, car ils permettent de donner envie de lire... sans lire. En fin de seconde, nous en avions préparé, et en écoutant ceux des autres, j'ai eu envie d'essayer certains des ouvrages dont ils parlaient.
 
Hors ligne Vynile # Posté le 05/10/2010 à 05 h 46
Awesome!
Avatar de Vynile
Messages : 160
Groupe : zAnciens
Citation : Tûtie
En collège je me souviens qu'on avait participé à un petit "concours de lecture" : parmi une sélection donnée d'une dizaine livres (de littérature jeunesse et à auteurs vivants) l'idée était d'en lire autant que possible, de donner notre avis sur ceux qu'on avait lu, voire une note, et de proposer des petits jeux à nos camarades qui ne les avaient pas encore lus. La documentaliste et les profs de français nous proposaient des ressources / jeux / exercices pour "mieux lire", et organisaient des séances de discussion sur les livres en "compétition". À la fin nous avions écrit aux auteurs pour leur raconter tout ce qu'on avait pensé et ressenti, et ça faisait tout chose de recevoir des réponses ou des propositions de rencontre de leur part.

J'ai beaucoup aimé cette opération parce qu'elle a permis à beaucoup de non-lecteurs de se retrouver le nez dans des livres plutôt faciles à lire, de qualité parce que soigneusement choisis par nos profs, variés au possible (on allait du recueil de poèmes au roman de SF) et de participer à des activités plutôt libres (conception de jeux, lettres à l'auteur, etc.) en rapport avec ceux-ci. Les profs jouent simplement un rôle d'encadrement et de préparation (ils se font quand même la sélection d'abord ^^). La rencontre (même purement épistolaire) avec les auteurs ajoute un côté concret à la chose, et on peut toujours courir pour faire la même chose avec un auteur du XIXe siècle :) ...

Secret (cliquez pour afficher)
Moi j'avais voté pour La danse interdite mais ce n'est pas elle qui a gagné. ;)


Excellente initiative de la part de ton école ! Si seulement on pouvait faire cela ici aussi... Car comme l'a souligné Rastagong, le collège est plutôt fait pour donner le goût de la lecture, et ce n'est pas en matraquant l'élève qu'on arrive à quelque chose. Ce genre d'activités ludiques est tout à fait approprié aux collégiens, mais pas forcément aux lycéens. Personnellement je pense que pour développer l'esprit critique, il faudrait organiser une activité similaire, mais plus approfondie : dire quel sentiment on pense que l'auteur a voulu transmettre, faire monter d'un grade ou deux la complexité des livres proposés etc.

En tous cas, je vous remercie d'avoir continué le débat, qui me semble tout de même assez intéressant :) .

Vynile.

« Le don de soi est le plus grand don qu'on puisse faire. » Image utilisateur
 

Retour au forum La cafétéria ou à la liste des forums