Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > Il reste encore une dernière... > Voir le sujet

Il reste encore une dernière...

Abus de langage

Page : 1 2 Suivante 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 2 Suivante 
Hors ligne ptipilou # Posté le 30/08/2010 à 17 h 51
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Bonjour à tous.

Nouvel abus de langage, certainement popularisé par certains pour qui la langue n'a pas de règle (non, je n'ai pas parlé de journaliste sportif... ^^ ) et qui vaudrait un zAward à lui seul, cette expression :
Citation
Il reste encore une dernière... (je vous laisse ajouter le mot qui vous plaira)


Cela ne fait aucun doute (dans mon petit esprit de lecteur de journaux sportifs - et de journaux tout courts) qu'il s'agit ici d'un bel abus de langage. Pourquoi ? À cause de l'incompatibilité entre "encore" et "dernière", pardi !

Eh oui : si on s'y penche un peu (sans tomber, malheureux), cela voudrait dire qu'avant la dernière ... il y avait déjà une dernière ! On s'appliquera à écrire :

Citation
Il reste encore une ... (à préférer, quitte à ajouter en insistant "..., la dernière")
Il reste une dernière étape ... (à la rigueur)


On refait le match ? À vous les studios ! :D

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Cyberpen # Posté le 30/08/2010 à 18 h 13
Les fautes ? C'est démodé.
Avatar de Cyberpen
Messages : 540
Groupe : zCorrecteurs
Ah effectivement, quand on y pense, c'est une énorme erreur. :euh:

Image utilisateur "Les cris les plus puissants sont souvent inaudibles".
Cyberpen.
 
Hors ligne micky # Posté le 01/09/2010 à 18 h 03
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Je ne suis pas vraiment certain d’être en accord avec ce que tu dis…
À mon avis, « encore » peut se rapporter ici à « reste » ; donc « il reste encore [des choses] ». Il en reste, quoi. À présent (après avoir parlé des [choses] précédentes, donc), que reste-t-il encore ? « La dernière [chose] »…

Enfin, c’est comme ça qu’on pourrait le voir, je trouve. Mais j’ai peut-être faux.
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 01/09/2010 à 18 h 05
Messages : 898
Membres
Dans le principe, tu as raison : on dit qu’il reste encore [des choses]. Cependant, peut-il rester encore une dernière fois ? Une dernière fois s’est déjà produite, et il en resterait encore une ? C’est incohérent au niveau du sens. :)
 
Hors ligne micky # Posté le 01/09/2010 à 18 h 45
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Bah non, moi je vois ça différemment (bien que j’accepte votre point de vue et que je me plante peut-être royalement) : bien sûr qu’il peut rester une dernière fois, car il reste la dernière chose ; et dès qu’on en a parlé, il ne reste plus rien. Donc il restait encore une dernière chose à voir. Car admettons qu’on ait trois pommes : j’en donne une, il m’en reste encore deux ; j’en donne une autre, il me reste encore la dernière ; je la donne et je n’en ai plus.

Donc selon moi, il peut tout à fait rester une dernière fois. Ce n’est pas la dernière fois qui reste, c’est le fait qu’il reste toujours une dernière fois. Il reste encore une fois ; et là, c’est la dernière.

Ou alors faut que je démissionne de mon poste de zCorrecteur (ou que je prenne une bonne nuit de sommeil). >_<
 
Hors ligne Fihld # Posté le 01/09/2010 à 18 h 57
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Je suis d’accord avec micky, il y a une nuance de sens selon moi (qu’il a bien explicitée).

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/09/2010 à 19 h 00
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Moi de même.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne micky # Posté le 01/09/2010 à 19 h 05
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
J’espère que c’est sincère, parce que j’ai quand même réussi à me taper plusieurs fois la tête pour voir si je ne délirais pas avec mes pommes. :D
 
Hors ligne Itello # Posté le 01/09/2010 à 19 h 21
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Pour moi, il s’agit d’un vulgaire pléonasme. S’il reste une dernière pomme, il reste encore une pomme. S’il reste encore une pomme, il en reste une dernière. Mais dire qu’il reste encore une dernière pomme, c’est pléonastique. :-°

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Cyberpen # Posté le 01/09/2010 à 19 h 25
Les fautes ? C'est démodé.
Avatar de Cyberpen
Messages : 540
Groupe : zCorrecteurs
En fait je pense que la formulation "il en reste encore une dernière" est un pléonasme mais "il reste encore la dernière" est correct. :)
Ce n'est que mon avis.

Image utilisateur "Les cris les plus puissants sont souvent inaudibles".
Cyberpen.
 
Hors ligne Itello # Posté le 01/09/2010 à 19 h 31
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
J’approuve. :D

La phrase « il reste encore une pomme » se suffit à elle-même. Rajouter un adjectif qualificatif superflu serait un pléonasme.

« Il reste encore la pomme » : il est indispensable de savoir de quelle pomme on parle. L’adjectif doit donc être présent. On n’est plus face à un pléonasme.

C’est subtil.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/09/2010 à 19 h 39
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
À la base, je le pensais également, mais j’ai rejoint l’avis de micky après avoir lu ses arguments.

De plus, « il en reste encore une » n’implique pas qu’il n’en reste qu’une. Il en reste encore une, mais peut-être en reste-t-il deux, ce n’est pas dit. En cela, la précision de « c’est la dernière » n’est-elle pas utile ? :)

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Itello # Posté le 01/09/2010 à 19 h 40
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Euh, excuse-moi mais s’il en reste encore une, il n’en reste pas deux puisqu’il en reste justement une. Je ne vois pas où tu veux en venir.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne souls killer # Posté le 01/09/2010 à 19 h 47
J'en parlerai à mon lama
Avatar de souls killer
Messages : 714
Groupe : zAnciens
Je ne sais pas… C'est très troublant, en fait.

La formulation de micky, à savoir «  j’en donne une autre, il me reste encore la dernière », signifie plutôt que la dernière est toujours là, à l'inverse du sens le plus courant du mot encore, qui indique qu'il y a un élément supplémentaire.

À ce titre, je pense que l'expression « encore une dernière » est acceptable, dans le cas précis où encore est synonyme de persistance d'un élément (par opposition à la négation « ne plus »).

La ligne droite est le plus long chemin d'un point à un autre. — Théorème mathématique shadok.
 
Hors ligne Itello # Posté le 01/09/2010 à 19 h 52
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Ce sens de « encore », synonyme de « toujours », est au contraire très courant.

« Il me reste une bière. »
Voilà la phrase sans les deux vilains garnements qui nous causent tant de soucis. La phrase est simple et donne une information claire : il en reste une.

On souhaite insister sur le fait qu’il y en avait d’autres avant, mais qu’il en reste tout de même une, on peut le faire de deux façon différentes :
« Il me reste encore une bière. »
« Il me reste une dernière bière. »

User de ces deux effets pour signifier la même chose, je considère cela comme un pléonasme.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne souls killer # Posté le 01/09/2010 à 20 h 01
J'en parlerai à mon lama
Avatar de souls killer
Messages : 714
Groupe : zAnciens
Mais dire qu' « il me reste encore ma dernière bière » peut également signifier que je n'ai toujours pas consommé la bière en question, tout en signifiant qu'il n'en reste qu'une.

Le sens est, à mes yeux, légèrement nuancé par rapport aux deux phrases que tu donnes en exemple. En effet, dans ton cas, on indique simplement qu'il n'en reste plus qu'une ; l'ajout de « encore » semble indiquer que l'état actuel des choses va bientôt changer…

La ligne droite est le plus long chemin d'un point à un autre. — Théorème mathématique shadok.
 
Hors ligne Itello # Posté le 01/09/2010 à 20 h 04
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
De même, s’il me reste encore une bière (même en exprimant que cet état va changer), je n’ai pas besoin de préciser que c’est la dernière puisqu’il ne m’en reste qu’une. Cela reste toujours un pléonasme…

On n’est pas couché. :p

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 01/09/2010 à 20 h 58
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Je trouve pour ma part que le « il en reste encore une » n’exclut pas qu’il en reste peut-être deux.

Mais bon, ça peut être une confusion avec les mathématiques. Quand c’est pas précisé, c’est que c’est possible.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne micky # Posté le 01/09/2010 à 21 h 00
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Je pense qu’« une bière » ne peut pas toujours être considérée comme « une et une seule bière » (donc dans notre cas, la dernière). J’ai deux contextes en tête.

On peut considérer premièrement, pour reprendre mon sublimissime exemple des pommes : que j’ai trois pommes… J’en mange une. « Il me reste encore une pomme », dis-je aux autres. Quelque ami veut une pomme, je la lui donne bien volontiers. Il me reste donc encore une dernière pomme.

Ensuite, en allant encore plus loin, on peut dire qu’un auteur écrit ceci dans son tutoriel : « Étudions premièrement cette chose. […] Voyons à présent cette chose. […] Il nous reste encore une chose à voir. […] Analysons enfin la dernière chose. »

Je pense donc qu’on ne peut pas considérer « [il reste encore] une bière » (ou pomme, chose, fois…) comme dernière dans tous les cas, même si le coupable se révélait être le langage plus ou moins courant.

De ce fait, « il ne reste plus qu’une » est incontestable et « il reste encore une dernière » ne me semble, suivant le contexte, pas vraiment pléonastique.

Édition. — Ah, Karl semble dire la même chose. ^^
Modifié le 01/09/2010 à 21 h 02 par micky
 
Hors ligne Itello # Posté le 01/09/2010 à 21 h 06
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Tu dis à tes amis qu’il te reste encore une pomme alors qu’il t’en reste en fait deux ? Vous avez de drôles de discussions, tout de même.

Et dans « il nous reste encore une chose à voir », cela signifie bien qu’il reste une chose à voir avant de continuer et non qu’il reste une chose à voir tout court.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums