Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Typographie > Liste des anglicismes usités en français > Voir le sujet

Liste des anglicismes usités en français

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Havok Novak # Posté le 06/07/2010 à 22 h 43
Vive MM. Mayer, Sencio et Brun
Avatar de Havok Novak
Messages : 151
Membres
Bijour à tous !

Je m'en remets à vous aujourd'hui par pitié. En effet, Itello étant mon souffre-douleur pour mes nombreuses questions, je me suis dit qu'il a assez trinqué et que c'est maintenant à vous de vous faire fouetter ! :-°
Trêve de plaisanterie, passons à la question. Je me demandais si, parmi les nombreuses sources typographiques que vous connaissez (je n'aime pas cette expression mais Dieu seul sait combien vous en avez :waw: ), il n'y aurait pas un site référençant les anglicismes utilisés en français mais toujours considérés comme des substantifs de langue étrangère (donc à mettre en italique). Exemples : mailing, spam, overbooked, je n'en vois pas d'autres... :honte:

Merci par avance. ;)

     Domaines de compétences

WindowsLinux
XPLinux Mint Debian Edition
8Ubuntu 12.10 « Quantal Quetzal »
SevenArch Linux
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 07/07/2010 à 00 h 05
Messages : 898
Membres
J'ai trouvé la solution : il y en a une infinité. Problème résolu ! :p

Bon, je sors et je reviens avec une réponse sérieuse.

(Google ne t'a pas aidé ?)
 
Hors ligne Havok Novak # Posté le 07/07/2010 à 00 h 15
Vive MM. Mayer, Sencio et Brun
Avatar de Havok Novak
Messages : 151
Membres
Pas vraiment non. :(

     Domaines de compétences

WindowsLinux
XPLinux Mint Debian Edition
8Ubuntu 12.10 « Quantal Quetzal »
SevenArch Linux
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 07/07/2010 à 02 h 19
Messages : 898
Membres
Je n'ai trouvé que Wikipédia pour répondre un peu au sujet :

Catégories :

Citation : Wiki
Selon le Colpron, dictionnaire des anglicismes publié au Québec, on peut classer les anglicismes en six catégories :
  • l'anglicisme sémantique : c'est l'attribution à un mot français d'une acception qu'il n'a qu'en anglais (faux-amis), ou la traduction littérale d'un idiotisme anglais ;
  • l'anglicisme lexical : c'est l'emprunt de mots ou d'expressions anglais employés tels quels ;
  • l'anglicisme syntaxique : c'est le calque de constructions syntaxiques propres à la langue anglaise ;
  • l'anglicisme morphologique : ce sont des erreurs dans la formation des mots (genre, suffixations, etc.) ;
  • l'anglicisme phonétique : c'est une faute de prononciation ;
  • l'anglicisme graphique : c'est l'emploi d'une orthographe ou d'une typographie qui suit l'usage anglo-saxon ;



Et aussi, le plus intéressant, une liste non-exhaustive d'anglicismes :

Citation : Once more Wiki
Sémantiques

* réaliser (< realize) : se rendre compte de, s'apercevoir de
* assumer (< to assume) (au Québec): présumer, supposer
* initier (< initiate) : débuter, entamer, inaugurer, lancer, instaurer…
* finaliser (< finalize) : achever, terminer, peaufiner, conclure, mettre la dernière main à
* opportunité (< opportunity) : occasion, possibilité, perspective, chance, aubaine
* délai (< delay) (au Québec) : retard
* évidence (< evidence) (au Québec) : preuve
* preuve (< proof) : démonstration
* alternative : autre possibilité (en français une alternative est constituée de deux solutions éventuelles)
* global : qui concerne le monde, mondial, planétaire,
* digital (< digital de digit au sens de « chiffre ») : numérique
* contributeur (< contributor) : rédacteur (d'un rubrique de journal), collaborateur (à une œuvre collective)
* patente (< patent) (au Québec) : brevet
* profitable : rentable (la rente est ce que « rend » un investissement ; en français, le sens premier de « profitable » est non pas du domaine financier mais plutôt du domaine moral)
* système (< system) : réseau, ensemble
* tarif douanier (< customs tariff) : 1/ droits de douane ; 2/ nomenclature douanière
* trafic (< traffic) : circulation
* éducation : enseignement et parfois même l'adjectif « scolaire »
* excitant (< exciting) : passionnant, « super », « génial »

Lexicaux
o week-end (en France) : fin de semaine
o mailing (en France) : publipostage
o mail (en France) : courriel
o challenger : 1/ postulant/prétendant au titre ; 2/ concurrent, rival
o charter : (en avion) vol direct, par opposition à un vol qui n'est pas un vol régulier
o chater / chatter : bavarder (derrière un ordinateur) ou clavarder
o checker (au Québec, France) : (selon le contexte) regarder, vérifier, surveiller, (France) contrôler
o corner : (au football, soccer) : tir en coin
o dispatcher (verbe) : répartir, ventiler
o hoax : canular (utilisé dans le contexte de l'Internet)
o hype (en France) : (substantif fém.) battage publicitaire, agitation médiatique; (adjectif) branché, dans le coup, à la mode
o leader : (selon le cas) principal dirigeant, numéro 1, patron, chef, chef de file, guide, figure de proue, meneur, cheval de tête (courses hippiques)
o low cost : (employé en apposition) à faible coût, à bas prix, bas de gamme
o manager (nom) : (selon le cas) directeur, gestionnaire, gérant, imprésario
o mug : godet
o news (en France) : (les) informations, (les) infos, (les) nouvelles, (les) actualités (l')actu, (les) échos
o pipeline : 1/ (selon le cas) oléoduc, gazoduc ; 2/ (en informatique) ligne de décodage d'instructions
o prime time (en France) : heure de grande écoute, première partie de soirée, début de soirée
o tester : mettre à l'essai, essayer, mettre à l'épreuve (en français, tester signifie « faire son testament »)
o toaster : grille-pain

Syntaxiques
o en charge de (< in charge of) : chargé de, responsable de
o est sous contrôle (< under control) : est maîtrisé
o faire sens (< to make sense) (en France, pas au Québec) : avoir un sens
o faire du sens (< to make sense) (au Québec) : avoir un sens
o bon matin [13] (< good morning) (au Québec) : bonjour
o basé (< based) : 1/ (< based in) ayant élu domicile à, domicilié à, ayant ses quartiers à, ayant son siège social à, sis à ; 2/ (< based on) fondé sur, reposant sur
o être sous l’impression (< to be under the impression) (au Québec) : avoir l’impression
o Moi, un comédien… (au Québec) : Moi, comédien… (article inutile précédant une profession et dans le cas d'une apposition)
o Koweit City (mais aussi Panama City, Mexico City - villes où l'on parle espagnol) alors que l'on peut dire et en écrire : à Koweit (ville) et au Koweit (pays), à Mexico et au Mexique
o avoir le pouce vert (< to have a green thumb) (au Québec) : avoir la main verte
o payer attention (< to pay attention) (au Québec) : prêter attention, faire attention
o être supposé faire (< to be supposed to do) (au Québec) : être censé faire

Phonétiques
o Israël prononcé Izraël au lieu de Issraël

Graphiques
o Majuscule initiale pour les noms de mois et de jour : Mars au lieu de mars, Mardi au lieu de mardi
o saoudien, saoudite : séoudien, séoudite
o chypriote : cypriote (du latin Cyprus)
o language : langage
o a, b, et c : a, b et c
o Mr : M. (abréviation de monsieur)


Honnêtement, j'ai un très fort doute sur les anglicismes sémantiques. Pour moi, éducation, excitant, alternative, système, initier, assumer, réaliser, ne sont pas des anglicismes mais je n'ai pas de preuve prouvant qu'ils n'en sont pas.
 
Hors ligne Tûtie # Posté le 07/07/2010 à 08 h 04
Pouêt
Avatar de Tûtie
Messages : 861
Groupe : zCorrecteurs
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Sinon, j'aurais tendance à dire que si un mot en anglais n'est pas présent dans ton dictionnaire en français, c'est que tu dois le considérer comme un mot en langue étrangère et thus, le mettre en italique. Après, ça dépendra beaucoup des dictionnaires, en effet... J'utilise beaucoup celui du CNRTL et il ne connaît pas le mot « mail » dans son sens « courriel », par exemple.

« Allons manger Mamie ! » ou « Allons manger, Mamie ! » ? La ponctuation sauve des vies.
« Chaton à manger » ou « Chaton a mangé » ? La conjugaison aussi sauve des vies.
 
Hors ligne 6pri1 # Posté le 07/07/2010 à 09 h 41
« IGWT »
Avatar de 6pri1
Messages : 578
Membres
Il ne faut pas désigner un courriel par mail mais plutôt par e-mail. Un mail est une lettre, un e-mail est donc une e-lettre (un courriel, quoi).
 
Hors ligne Havok Novak # Posté le 07/07/2010 à 12 h 18
Vive MM. Mayer, Sencio et Brun
Avatar de Havok Novak
Messages : 151
Membres
Hum, devrais-je donc écrire un mail ? :euh:

     Domaines de compétences

WindowsLinux
XPLinux Mint Debian Edition
8Ubuntu 12.10 « Quantal Quetzal »
SevenArch Linux
 
Hors ligne 6pri1 # Posté le 07/07/2010 à 14 h 10
« IGWT »
Avatar de 6pri1
Messages : 578
Membres
Ben non ! Un mail, c'est une lettre.
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 07/07/2010 à 16 h 32
Messages : 898
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Je confirme :

Citation : http://www.wordreference.com/enfr/mail
mail /meɪl/

1. noun
1. (postal service) poste f;
by ~ par la poste;
2. (letters) courrier m;
3. (e-mail) courrier m électronique.

2. transitive verb envoyer, expédier (letter, parcel) (to à).
 
Hors ligne Itello # Posté le 07/07/2010 à 16 h 51
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Citation : Sergeswi
Honnêtement, j'ai un très fort doute sur les anglicismes sémantiques. Pour moi, éducation, excitant, alternative, système, initier, assumer, réaliser ne sont pas des anglicismes, mais je n'ai pas de preuve prouvant qu'ils n'en sont pas.

Je pense qu’il est préférable de revenir sur le terme d’anglicisme sémantique, alors.

Prenons un exemple avec le mot « réaliser ». Bien sûr, ce mot est tout à fait correct dans la plupart de ses acceptions. L’on ne te reprochera pas de dire : « Je réalise une sculpture de toute beauté. »

Cependant, l’une des acceptions du mot pose quand même problème ; elle n’est en fait qu’un calque de l’anglais. Lorsqu’il s’agit d’une erreur de sens donné au mot et non du mot lui-même, l’on parle d’anglicisme sémantique. Par calque sur l’anglais realize, il arrive que l’on dise : « Je réalise que tu es malade. » Le mot prend alors un sens analogue à « se rendre compte ».

Dans cette phrase, on s’écarte de la signification que le mot possède en français pour utiliser la signification du mot anglais realize. Notons que cet anglicisme sémantique est de plus en plus courant ; on l’accepte de plus en plus dans les dictionnaires d’ailleurs. Mais cet emploi reste à mon sens populaire et doit être éliminé du langage soigné.

Havok Novak >
Voici un site qui répertorie les anglicismes : Langue de chat.
Mais attention, il est relativement complexe à utiliser.
Modifié le 07/07/2010 à 16 h 58 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 07/07/2010 à 16 h 58
Messages : 898
Membres
Cette réponse a aidé l'auteur du sujet Cette réponse a aidé l'auteur du sujet.
Eh bien, au temps pour moi. Les anglicismes sémantiques sont donc à proscrire car ils donnent au mot un sens qu'il n'a pas en français. C'est noté. ^^
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 07/07/2010 à 18 h 10
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Un excellent sujet de billet, au passage.
Cela permettrait de faire comprendre au plus grand nombre les erreurs que nous faisons (tous) fréquemment et qui sont souvent dues à l'intégration de mauvaises traductions, de l'acceptation d'une quasi-unanimité de francophones à laisser l'anglais s'insérer partout...

Il ne s'agit pas d'opposer le français à l'anglais mais de faire réaliser... pardon ! :D de faire remarquer que nous péchons par flemmardise de rechercher le mot juste... et français.

Pourquoi le coq est-il le symbole de la France ?
Parce que c'est l'animal capable de chanter les deux pieds dans la m*** ! :p

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 

Retour au forum Typographie ou à la liste des forums