Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Conjugaison > "Puis venai(en)t... > Voir le sujet

"Puis venai(en)t...

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne ptipilou # Posté le 29/06/2010 à 12 h 02
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
... l’heure du dîner et peut-être bien encore une heure d’étude."

Rhââ... singulier, ou bien pluriel, selon vous ? Je n'ai pas trouvé de réponse convaincante... :(

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 29/06/2010 à 13 h 30
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Le pluriel est de mise oui, renverse la phrase. Les sujets sont « l’heure du dîner » et « une heure d’étude » ce qui fait deux heures. Et deux heures venaient. ;) Cela étant dit, je pense que le singulier peut être accepté (selon l’accord de voisinage et l’hypothétique heure d’étude). À confirmer bien sûr.

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne 6pri1 # Posté le 29/06/2010 à 13 h 43
« IGWT »
Avatar de 6pri1
Messages : 578
Membres
Est-ce que ce et ne signifie pas puis ?

Je précise ma pensée. On dit « Pierre, avec Marie, va jouer au parc. » mais « Pierre et Marie vont jouer au parc. » Pourtant dans ces deux phrases ils sont deux à aller au parc. Cet exemple montre que avec n'implique pas une addition. Est-ce que puis se comporte comme avec ?
 
Hors ligne Fihld # Posté le 29/06/2010 à 13 h 48
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Pour moi, « l’heure d’étude » vient aussi. Avec est la marque d’un complément circonstanciel d’accompagnement dans ton exemple, c’est donc normal que le singulier soit utilisé. Le et ne me semble pas être synonyme de puis ici.

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 29/06/2010 à 13 h 51
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Dans le même ordre d'idée, je me demande quel est le sujet.
Dans ma phrase, est-ce "l'heure du dîner" (auquel cas il est singulier) ou bien "l'heure du dîner et peut-être bien encore un heure d'étude" ???

De même, dans la phrase de 6pri1, on pourrait penser que "Pierre, avec Marie, va jouer au parc" peut receler une alternative. Lorsqu'on modifie légèrement la phrase pour pourtant en garder le sens, "Pierre, accompagné de Marie, va jouer au parc" est selon moi parfaitement correct.

6pri1 : ils sont deux, mais quel est le sujet ? That is ze question ! ^^

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne 6pri1 # Posté le 29/06/2010 à 13 h 55
« IGWT »
Avatar de 6pri1
Messages : 578
Membres
Bien évidemment, mon intuition m'aurait fait mettre un pluriel à cette phrase. C'est pour ça que je cherchais un argument contredisant mon intuition (c'est comme ça que je réfléchis, moi).
 
Hors ligne Ziame # Posté le 07/07/2010 à 19 h 11
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Citation : ptipilou
"Pierre, accompagné de Marie, va jouer au parc" est selon moi parfaitement correct.


Non seulement c'est correct, mais je pense que si tu avais dit « Pierre, accompagné de Marie, vont jouer au parc », cela aurait été faux, le sujet étant ici Pierre. :)

Cela aurait aussi été vrai avec la préposition « avec », où l'on aurait alors un complément circonstanciel d'accompagnement.
Modifié le 07/07/2010 à 19 h 13 par Ziame

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 08/07/2010 à 01 h 46
Messages : 898
Membres
La confusion, dans l'exemple de Pierre et Marie, est que l'on peut penser que Marie est sujet. Or, comme vous l'avez tous dit, Marie fait partie du complément circonstanciel pas du sujet. On aurait pu dire que Pierre viendrait avec une lampe, sa gourde, son vélo et sa grande-tante Jacqueline. Pour le reste, verbe qui suit le complément doit s'accorder avec le sujet, selon une règle ancestrale... :-°

Quant à la phrase de ptipilou — que je remercie au passage pour ses interventions et questions qui animent le forum —, l'ambiguïté vient ici de l'adverbe « peut-être » qui fait douter : faut-il considérer que l'heure qui arrive est hypothétique, donc qu'il ne faut pas accorder ?
Eh bien moi je dis que c'est une question de bon sens. Examinez la phrase suivante :

Il vendrait peut-être dix choux ce soir, avec un peu de chance.

Sous prétexte que la vente de ce monsieur serait hypothétique, il ne faudrait pas accorder ces pauvres choux ? o_O Autres exemples :

Les manchots seront peut-être absents de leur bassin, on leur a donné bien trop de poisson.

Ainsi, parce que les bêtes à plumes seraient absentes, il ne faudrait pas accorder le verbe être ? De plus, parce qu'on a leur a donné trop de poisson, il faudrait mettre ce nom au pluriel ?

Non, je veux dire, mes exemples sont bêtes et méchants. Mais l'adverbe a pour but de donner une indication sur le verbe, il ne peut, à mon avis et en aucun cas, influer d'une manière ou d'une autre sur l'accord du verbe avec son sujet : dans le cas de ptipilou, les heures venaient, peut-être pas, sûrement ou jamais, elles venaient.

(Pourquoi est-ce que je pense que je vais peut-être me faire haranguer demain par Itello ? Aïe, aïe. :D )
Modifié le 08/07/2010 à 01 h 49 par Sergeswi
 
Hors ligne Itello # Posté le 08/07/2010 à 14 h 20
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Eh bien, la réponse dépend du sujet, Sergeswi. Si cette formulation inversée rend la chose bien difficile à cerner, essayons avec une forme plus courante :
Paul et peut-être Pierre viendront à la fête.
Paul viendra à la fête, et peut-être Pierre.


Le pluriel paraît plus évident, mais le singulier peut tout à fait se justifier (et c’est d’ailleurs lui que j’aurais privilégié).

En revanche, pour éviter toute ambiguïté, j’userais d’une virgule avant le « et » :
Puis venait l’heure du dîner, et peut-être bien encore (venait) une heure d’étude.

Pour ceux que ça intéresse, il s’agit alors d’une proposition coordonnée introduite par la conjonction « et ». Le verbe est exprimé implicitement. Et c’est tout à fait correct grammaticalement. ;)
Modifié le 08/07/2010 à 14 h 42 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 

Retour au forum Conjugaison ou à la liste des forums