Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Orthographe et grammaire > L'invite de commande(s) > Voir le sujet

L'invite de commande(s)

Question subsidiaire : les codes source(s)

Page : 1 2 Suivante 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 2 Suivante 
Hors ligne ptipilou # Posté le 22/05/2010 à 21 h 48
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Bonjour (ou bonsoir) à tous !

Que penser de l'invite de commande ?
De commandes ?

Pour moi, c'est clair, c'est "commande". L'invite appelle la commande (même si elles sont plusieurs, à venir ou plusieurs à pouvoir venir)... Mais au fait, ai-je raison ?

Et puis, question subsidiaire, parle-t-on de codes source (comme je le pense, des codes font la source, la notion) ou de codes sources ?

Pour ce dernier, j'avais regardé dans nos topics plus anciens, mais j'ai dû le louper (ou bien je - on - l'a mal "titré" !)...

Votre avis ? Merci d'avance ! ;)

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 22/05/2010 à 22 h 23
Messages : 898
Membres
Pour l'invite de commande(s), il suffit de transposer avec une autre phrase. Selon moi, le pluriel est correct.

Exemples :
"Le tueur de fautes"
"Ciel des dieux"

Ici, le ciel appartient à des dieux, le tueur tue des fautes, et l'invite reçoit des commandes.
En revanche, l'usage du pluriel est incorrect assez souvent :

"Chien de rue" => le chien vit dans la rue.
"Le son du lait" => le lait fait du bruit.
"Tonnerre de Brest"

L'invite n'exécute pas la commande en général, mais bien un pluriel quantitatif : une ou des commandes, d'où l'invite de commandes.

Pour ce qui est du code source, je suis d'accord avec toi. Encore selon moi, on dit des « codes source ».
 
Hors ligne Itello # Posté le 22/05/2010 à 23 h 02
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Les deux argumentations se valent, et la distinction entre l'invite de commande et l'invite de commandes est fort subtile. Faites donc comme bon vous semble puisque les deux logiques sont tout aussi convaincantes.

Concernant codes sources, ma préférence va clairement sur l'usage de deux s. Ce sont des codes, mais ce sont par là même des sources. Le nom apposé me semble devoir varier puisque la relation d’équivalence entre celui-ci et le mot auquel il est apposé est évidente.

De même que pour les danseuses étoiles qui sont des étoiles, le code source constitue une source. Lorsqu'on a l'ensemble des codes d'un logiciel, ne dit-on pas justement que l'on possède « ses sources » ?
Modifié le 22/05/2010 à 23 h 09 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 22/05/2010 à 23 h 07
Messages : 898
Membres
Tout dépend alors si l'on considère que l'on possède la source ou les sources d'un programme.
Modifié le 22/05/2010 à 23 h 08 par Sergeswi
 
Hors ligne Itello # Posté le 22/05/2010 à 23 h 10
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Le Wiktionnaire considère pour sa part source en tant qu'adjectif à part entière dans ce cas et le fait s'accorder. Nous voilà donc face à trois opinions différentes. :-°

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 23/05/2010 à 09 h 24
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Il faut donc trancher : adjectif ou substantif.
Je ne pensais pas non plus voir une voix unanime, mais il y a de quoi rester perplexe, en effet, avec toutes ces réponses.

Merci tout de même ! ;)

P.S. On parle de ligne de commande, aussi, et non de commandes. Plus généralement, je n'ai pas vu de "bons de commandes" (mais "de commande"), ni de "comptoirs de ventes" (mais "de vente"), ni de "moyens de productions" (mais "de production"). Il y a donc tout lieu de croire que "commande" (comme "vente" et "production") désignent la destination.
Modifié le 23/05/2010 à 11 h 01 par ptipilou

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 23/05/2010 à 11 h 08
Avatar de Poulpette
Messages : 3505
Groupe : zAnciens
Sauf que « source » n'est pas un adjectif, quoi qu'il arrive…
J'ai tendance à pencher du côté de « codes source » personnellement, mais comme n'importe qui ici je ne peux rien affirmer puisque rien d'officiel n'est en place.
Cela dit, on dit bien « des stations-service » car on considère qu'un service général est rendu dans ces stations, tout comme on dit « des pauses-café » car on considère que c'est pour voire un café. Pourtant, si l'on applique la même logique que pour « code » et « invite », pourrait nous faire dire « oui mais dans les stations, on rend plusieurs services », ou encore « ouais mais à la pause on peut boire plusieurs cafés », ce qui est tout aussi valable comme explication.

En fait ces nouvelles associations (nouvelles car ne datant pas de la nuit des temps) sont délicates à traiter je trouve. Les deux explications se valent généralement (sauf quand on dit que « source » peut être considéré comme un adjectif… « source » reste un nom, ce qui pourrait expliquer l'accord… ou pas).

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 23/05/2010 à 12 h 40
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Substantif, adjectif et mirlipirli ! (oui, ça sonnait mieux avec un troisième truc pour une drôle d’incantation :-° )

Si nous sommes partagés, nous sommes néanmoins tous d’accord sur un point : les deux sont admis.
Personnellement, je penche, comme Itello, pour « codes sources ». Simplement parce qu’il s’agit d’une apposition entre les mots « code » et « source ».
Or, une apposition est une juxtaposition de termes simples sans lien (prép., conj.) avec ce qu’ils précèdent et qualifient.
S’ils les qualifient, j’aurais tendance à dire qu’ils doivent s’accorder !

Mais outre mon avis personnel (et pas toujours correct), requérons à la Technique du Mouton1.
Si une recherche (en français) sur Google de "codes source" renvoie (à l’heure où j’écris ces lignes) 30.500 résultats, une recherche de "codes sources" en renvoie 1.030.000 !
Je pense donc pouvoir dire sans me tromper que l’usage tend à mettre « sources » et non « source ».


1 : La Technique du Mouton est une technique ancestrale secrète se transmettant discrètement dans le milieu des fanatiques de la langue. Son principe est simple : faire le mouton, ou suivre la masse en trouvant quelle est la tendance actuelle. Notons qu’elle est parfois inefficace, mais lorsque le rapport entre les résultats est si grand/petit que dans notre cas, on peut lui accorder un certain crédit.
Notez que la Technique du Mouton est également sous licence WTFPL
Modifié le 23/05/2010 à 13 h 52 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 23/05/2010 à 14 h 13
Messages : 898
Membres
Pourquoi tu mets des guillemets anglais ? :-°

De toute façon, avec ou sans, le résultat est le même : codes source 947 000 résultats, codes sources 1 460 000 résultats.

Question stupide : est-ce que lorsque l'on recherche "codes sources", on ne risque pas de trouver également les pages contenant "codes source" ? Auquel cas, les résultats sont erronés car les pages strictement "codes sources" seront ajoutées en plus, l'augmentation est forcément évidente.

Pour ce qui est de station-service, on trouve de tout sur Google : station service, Station Service, station-service, stations-services, Stations Services, stations services... ^^
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 23/05/2010 à 14 h 18
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Citation : Sergeswi
Pourquoi tu mets des guillemets anglais ? :-°

D’abord, ce ne sont pas des guillemets anglais “ ” mais des guillemets droits " ". Ensuite, si j’ai bonne mémoire, la syntaxe de Google est faite de sorte que les expressions entre guillemets droits sont recherchées telles quelles (c-à-d ensemble).
Ainsi, les pages contentant uniquement « codes » ou « sources », ou des expressions telles que « Ouai G trouver un codes pr counter strike sources lol » sont éliminées de la recherche.

Les guillemets (droits) permettent de rechercher l’expression exacte.

Connaître l’outil que l’on emploie est un atout. :-°
Modifié le 23/05/2010 à 14 h 19 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne micky # Posté le 23/05/2010 à 14 h 44
Avatar de micky
Messages : 2228
Groupe : Administrateurs
Responsable zCorrection
Soyons simples : écoutons Windows.
Citation : Windows Vista
Invite de commandes : effectuez des fonctions à base de texte (ligne de commande).

N'est-ce pas suffisant pour dire qu'il faut mettre « invite de commande » au singulier ? :D
Non, sérieusement je pense aussi que les deux peuvent se défendre, mais je préfère l'explication la plus explicite : on entre une ou plusieurs commandes dans l'invite, qui en attend d'ailleurs autant qu'on veut. Au départ j'aurais mis au singulier, mais cette explication me fait plutôt pencher pour le pluriel. Après ça dépend si on parle d'une seule et unique commande (quoi qu'il arrive), dans ce cas on pourrait préférer le singulier.

Je suis également pour « codes source ». Simplement parce qu'aucun ne qualifie réellement l'autre, puisque l'autre qualifie également son compère : « source » qualifie les codes comme étant des sources, et « codes » qualifie les sources comme étant des codes.
Un code est une source dans le cas présent, mais une source est... du code, et non un code. Autrement dit, l'assemblage des codes forme une source globale. Pourquoi possède-t-on les sources d'un programme ? Parce que ledit programme contient plusieurs codes qui forment chacun une source. ^^

À mon avis, la source, ce n'est pas le code (je l'ai déjà dit ça) : c'est du code. Ce n'est donc plus une apposition (si je ne dis pas de bêtises, ce dont je ne suis pas du tout sûr :-° ).
Chaque code forme la source, il l'aide à se créer. Ce sont les codes de la source. Pourquoi pas « des sources », alors ? Parce qu'on parle de façon globale d'une source, qui peut être elle-même composée de plusieurs sources si l'on veut aller plus loin...

Une commande peut elle-même contenir plusieurs commandes (créer un fichier, le nommer « toi.txt », l'ouvrir, le refermer...) si je ne m'abuse (je ne connais pas vraiment, mais selon moi c'est possible), mais la résultante est la commande globale que l'on a lancée en une seule fois, « la commande » ; singulier ou pluriel, lequel vaincra ? :p
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 23/05/2010 à 15 h 11
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Pour ligne de commande(s), petit passage amusant :
Citation : Wikipédia
Une interface en ligne de commande est une interface homme-machine dans laquelle la communication entre l'utilisateur et l'ordinateur s'effectue en mode texte : […]
Une interface en ligne de commandes peut servir aussi bien pour lancer l'exécution de divers logiciels au moyen d'un interpréteur de commandes, que pour les dialogues avec l'utilisateur de ces logiciels.

:D

Quant à l’apposition, je ne suis pas tout à fait d’accord. Pour moi c’en est une.
Ainsi, pour citer Reverso :Citation : Reverso
L'apposition se rattache à un nom auquel elle apporte un complément d'information sur une qualité ou sur la nature.

Je considère qu’en effet, « source » apporte un complément d’information sur la qualité de « code » (laissons tout au singulier, comme ça nous seront sûrs :p)

Selon Synapse, nous aurions même affaire à un « substantif épithète ». Après quelques recherches, je suis tombé sur un exemple : « Garçon, un steak frites ! ». Ici, comme on estime que chaque élément est indépendant de l’autre, il y a un steak et plein de frites (heureusement, sinon je change de resto :D ).

Bref, je pense que tout dépend du sens que l’on donne à chacun des mots.
Moi, j’écrirais des codes sources, parce que quand je code (si tant est qu’on peut appeler ça coder) et compare mon programme avec celui des autres, c’est « Hé, Hervé, tu veux bien m’passer tes sources steuplé ? ». D’où sources, d’où codes sources :p . Pour ma part, bien sûr.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 23/05/2010 à 15 h 38
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
"Ça dépend, ça dépasse !"
Et puis il n'y a que Manon qui se voit apposer des sources...

Je ne peux pas sortir, je suis déjà dehors... ^^

La théorie du mouton n'est pas du tout de mon goût en tout cas.
Si 3/5 des gens se gourent, faut-il se gourer nous aussi ???
Modifié le 23/05/2010 à 15 h 39 par ptipilou

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 23/05/2010 à 15 h 51
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Citation : ptipilou
La théorie du mouton n'est pas du tout de mon goût en tout cas.
Si 3/5 des gens se gourent, faut-il se gourer nous aussi ???

Je m’y attendais :D .

C’est pourquoi j’avais précisé « un rapport raisonnable ». Ici, nous avons une tendance de 97 pour cent contre 3, ce qui n’est, je le pense, pas trop mal pour y accorder un certain crédit.
Je n’ai pas dit qu’il fallait soi-même faire le mouton et suivre aveuglément, il faut évidemment rester critique. Mais je ne trouve pas sot de le prendre également en considération.

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 23/05/2010 à 15 h 56
Messages : 898
Membres
Je pense que l'on a tout dit : tout dépend du sens que l'on accorde au mot « source ». Soit la source d'un programme, soit les sources d'un programme. À partir de là on fait comme l'on veut et puis au diable tout le reste ! :D
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 23/05/2010 à 16 h 27
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
> Karl Yeurl : et s'il n'en reste qu'un, je serais celui-là !
Un mouton noir, mais rouge. :D

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Karl Yeurl # Posté le 23/05/2010 à 17 h 00
Maintenant en qualité blu-raie
Avatar de Karl Yeurl
Messages : 3010
Groupe : zAnciens
Ne t’en fais pas, je te comprends :D .
Je pense ne pas être le dernier à aller à contre-courant (je me bats, par exemple, contre les gens qui parlent d’un « complexe d’eux-dipe ». Édipe, que ça se prononce, Œdipe…)1.

Cependant, consulter l’avis général n’est peut-être pas toujours une mauvaise chose :) .

1 : Ouais, j’suis aussi un casse-pieds quant à la prononciation :p .
EDIT : Rectification. Je suis un casse-pieds tout court, en fait.
Modifié le 23/05/2010 à 17 h 01 par Karl Yeurl

Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.
V. HUGO

You should totally read my blog. Mon Twitter
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 23/05/2010 à 17 h 44
Avatar de Poulpette
Messages : 3505
Groupe : zAnciens
D'ailleurs pourquoi ne pas pencher dans ce cas vers « invite de commande(s) », justement ?
L'accord entre parenthèses doit être utilisé avec parcimonie mais les cas comme « invite de commande(s) » ou encore « codes source(s) » me semblent être tout particulièrement propices à sont recours, les deux versions pouvant être estimées correctes.
Après tout, l'accord entre parenthèses n'a-t-il pas aussi pour fonction de signaler au lecteur que l'auteur est conscient que deux accords sont envisageables, notamment pour ne choquer personne et être dans le vrai quoi qu'il arrive ?
Modifié le 23/05/2010 à 17 h 45 par Poulpette

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Itello # Posté le 23/05/2010 à 18 h 54
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Tu le sais déjà, Poulpette, mais je suis franchement contre cette idée.

Puisque nous possédons la liberté de réfléchir et de faire un choix, je pense qu'il faut en profiter. Nous voyons bien que ce s présent ou absent implique une petite nuance, une subtilité que peu de gens arrivent à percevoir. N'est-ce pas plaisant d'être subtil ?

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 23/05/2010 à 19 h 16
Avatar de Poulpette
Messages : 3505
Groupe : zAnciens
Oui tout à fait, mais je pense qu'il faut parfois mettre la subtilité « pour se mousser » de côté.
Autant un « après que + indicatif présent » doit être employé « point barre » parce que c'est comme ça et pas autrement (du coup il n'y a pas à nuancer pour plaire aux oreilles et aux yeux de la plupart de ceux qui ignorent cette règle), autant dans des cas d'accords ambigus je pense qu'il est plus convenable de proposer l'alternative, ce qui permet d'une part d'être totalement dans le vrai, et d'autre part de ne choquer personne. Ou alors cela implique de justifier notre choix à chaque fois (que ce soit sur un forum, dans un livre, dans un tract…).

Après je sais que tu n'es pas adepte de ces parenthèses, mais elles ne relèvent en aucun cas de la faute. Elles sont justement là pour pallier ce genre d'ambiguïtés. Du coup leur emploi relève selon moi davantage de la logique que du goût. :)

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 

Retour au forum Orthographe et grammaire ou à la liste des forums