Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Romans > Le Maître et Marguerite > Voir le sujet

Le Maître et Marguerite

Mikhaïl Boulgakov

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne Ziame # Posté le 28/12/2009 à 14 h 21
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonjour à tous,

Je crée ce sujet afin de discuter d'un livre qui se trouve être aussi un des grands classiques de la littérature Russe : Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, écrit pendant la première moitié du XXe siècle.

Synopsis



La Russie est désormais communiste. Cependant, l'homme Russe a-t-il vraiment changé avec le communisme ? A-t-il réussi à se libérer de toutes les tentations telles que celles relatives à l'argent ? C'est l'une des questions que se pose le diable lorsque celui-ci apparaît à Moscou au poète communiste Ivan Biezdomny et son rédacteur en chef Mikhaïl Berlioz alors que ceux-ci discutent de la non-existence de Jésus. Accompagné de trois démons et d'une servante, Satan décide de prendre ses quartiers pour quelque temps dans cette capitale. S'ensuivent alors moult désagréments voire accidents pour ceux qui auront le malheur de croiser son chemin (meurtres, disparitions, apparitions ou disparitions de pièces compromettantes…) ayant pour but de mettre à l'épreuve différentes personnes issues de différentes couches de la population.

Mais lorsqu'arrive le moment du grand bal que le Diable a l'habitude d'organiser chaque année, c'est un sort bien différent qu'il réserve à Marguerite et son amant mystérieux surnommé « le Maître », écrivain calomnié par le régime, les critiques politiques et l'élite littéraire communiste pour son roman sur… Ponce Pilate.

Commentaire



Vous l'aurez sûrement compris en lisant cette piètre tentative de résumé : il s'agit d'un roman riche en péripéties. En outre, Mikhaïl Boulgakov signe ici une brillante critique du régime communiste autoritaire ne reconnaissant qu'une unique manière de penser, d'écrire, de voir le monde... Les disparitions attribuées au diable dans le livre, certains crimes aussi, font écho aux pratiques habituellement pratiquées par le gouvernement de l'URSS de cette époque. Il y montre aussi la vanité des objectifs des autorités communistes visant à modifier le comportement des gens et à les « libérer » de tout intérêt pour l'argent.

Cela dit, il n'attaque jamais de front le régime et ce livre peut aussi très bien être lu comme ce qu'il est, à savoir une fiction dans laquelle le diable arrive pour chambouler toute l'organisation Moscovite sans que jamais personne ne puisse réussir à l'arrêter ou à s'en saisir (malheur d'ailleurs à ceux qui s'y essayent).

Avis personnel



Ce roman mérite bien sa place de « classique ». Il s'agit d'une aventure passionnante, toujours en train de rebondir et mettant en scène des personnages tout aussi intéressants (le diable, des démons, un écrivain dépressif, Ponce Pilate, Jésus, …). La lecture peut s'effectuer à plusieurs niveaux mais, quoi qu'il en soit, le côté « critique de la société » n'enlève rien au dynamisme du roman ni à son intérêt et sa lecture demeure un vrai plaisir.


Si quelqu'un d'autre l'a lu et veut réagir pour donner son avis, n'hésitez pas. Si quelqu'un souhaite poser des question et est tenté pour le lire non plus. ;)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne RogerP # Posté le 05/01/2014 à 17 h 24
Messages : 10
Membres
Ce livre est depuis quelques années sur ma liste "Encore à lire", surtout pour son relation avec le motif "Faust". J'espère d'enfin trouver le temps nécessaire cette année.
 

Retour au forum Romans ou à la liste des forums