Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Littérature > Théâtre > Molière > Voir le sujet

Molière

Que pensez-vous de lui ?

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne lulu31 # Posté le 02/09/2009 à 14 h 51
Avatar de lulu31
Messages : 301
Membres
bonjour,
j'aimerais crée ce sujet sur molière, car pour moi, c'est un peu le "brad pitt" du théatre. il a crée en tout 35 pièces de théatre (il faudrait vérifier :) ) et c'est aussi (et surtout) un grand artiste. c'est un personnage historique et on travaille sur lui à l'école ; c'est pour toutes ces raisons que j'aimerais connaitre votre avis.
que pensez-vous de lui ? aimez-vous ses pièces de théatres ?
Modifié le 02/09/2009 à 14 h 52 par lulu31

(\ /)
( - -)
c(")(")

Écrivez et publiez vos livres : Écrits libres
Partagez vos dessins : Let's to draw
 
Hors ligne Sithran # Posté le 02/09/2009 à 17 h 01
Oh !
Avatar de Sithran
Messages : 38
Membres
L'oeuvre de Molière est remarquable, il a réussi à écrire des pièces qui touchaient toutes les classes sociales de son époque, littérairement accessible, et qui, jouées, sont très plaisantes à voir. Je suis ravi que ce sujet soit ouvert car je veux en profiter pour évoquer une polémique littéraire dont je n'ai entendu parlé que récemment : de nombreux spécialistes accusent Molière d'avoir mis son nom sur des vers qui auraient été écrits par Corneille. Qu'en pensez-vous ?
 
Hors ligne Le Chapelier Toqué # Posté le 04/09/2009 à 19 h 31
Avatar de Le Chapelier Toqué
Messages : 812
Groupe : zAnciens
On en pense rien. ;)

En effet, le droit d'auteur est inexistant à cette époque et les seuls écrits "officiels" de l'époque sont religieux. Pas d'État civil, et encore moins de Code de la propriété individuelle ! (On ne connaît même pas la date de naissance exacte de Molière !)

En outre, les dramaturges avaient l'habitude de s'aider, ou de s'inspirer fortement les uns des autres. Personne n'a fait de scandale à l'époque, alors pourquoi maintenant ?

Je n'accorde personnellement pas d'importance à ce débat. On ne pourra pas prouver quoi que ce soit donc je ne vois pas le but.
Aussi inutile que la rumeur semblable à propos de Shakespeare...
 
Hors ligne Ziame # Posté le 05/09/2009 à 15 h 06
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Bonjour,

Bon, je vais apporter un avis un peu contrasté. Je n'aime pas trop les pièces de Molière (bien sûr cet avis ne concerne que moi et n'est basé que sur les quelques pièces qu'il m'a été donné de lire). Je trouve que le schéma est toujours sensiblement le même, avec des catégories sociales attachées à des défauts (toujours les mêmes), ainsi le bourgeois sera ridicule, stupide et inculte (cf Le Bourgeois Gentillhomme ou Harpagon dans l'Avare, le médecin sera toujours malhonnête et d'une incompétence frisant au ridicule (même si là je l'admets, c'était sans doute assez peu éloigné de la réalité), le noble... n'aura pas trop de défauts car il ne faut quand même pas pousser la critique de la société trop loin. De plus ces traits de caractère souvent récurrents sont toujours accentués au delà de toute imagination. Comment être plus inculte que Monsieur Jourdain, plus avare qu'Harpagon, etc. ? Et de là, le comique des pièces vient des exagérations continuelles incitant à la simple moquerie plus que de réels traits d'esprit, plus subtils.

Si l'on s'attache ensuite au contenu des pièces, l'intrigue est elle aussi souvent assez légère. Vous me direz que c'est aussi le cas avec certaines autres pièces d'autres auteurs, telles que Le Cid de Corneille, mais dans ce cas de figure, la richesse des dialogues et la virtuosité de la langue viennent rattraper cette légèreté de l'histoire. Le problème est que, à quelques exceptions près (il y a notamment un passage dans l'Avare où Cléante parle à demi mots avec Marianne en la présence d'Harpagon qui vient contredire cela), au niveau linguistique, les pièces de Molière sont assez pauvres (cela est d'ailleurs dû plus au manque de culture et d'intelligence des personnages mis en scène qu'à un manque de culture de la part de Molière qui savait aussi "bien écrire"). Cela se retrouve au niveau de la mise en scène aussi, avec une surabondance des apartés (ce qui, tout en apportant une précision au spectateur souvent peu utile mais vaguement humoristique, achève d'enlever tout naturel à la pièce).

Bref, je dois dire que je n'aime pas trop les pièces de Molière, mais je reconnais que cela vient du fait qu'elles s'intègrent dans un style que je n'aime pas trop (pièces humoristiques devant être très simples pour faire rire le peuple qui, à l'époque de Molière, n'était pas très cultivé) et qu'elles ne quittent que rarement. Au niveau théâtral, je préfère de beaucoup les pièces de Shakespeare par exemple (que je trouve plus profondes, de styles infiniment plus variés et beaucoup mieux écrites) ou encore celles de Corneille ou de Rostand pour l'écriture notamment. :)

Mais encore une fois, cet avis n'est que personnel et je n'ai pas non plus lu toutes ses pièces donc peut-être n'ai-je simplement pas lu les bonnes. :)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 05/09/2009 à 16 h 18
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Il ne faut pas perdre de vue le fait que Molière, même s'il savait contourner le problème, n'était pas totalement libre de créer ce qu'il entendait au point qu'il le voulait. En effet, le code de la propriété intellectuelle n'existant pas à l'époque, les écrivains ne pouvaient vivre de leur plume. Ils avaient par conséquent besoin d'un ou de plusieurs mécène(s), et Molière ne déroge pas à cette règle si l'on se souvient que Louis XIV l'a été pour lui.

Citation : Ziame
Bref, je dois dire que je n'aime pas trop les pièces de Molière, mais je reconnais que cela vient du fait qu'elles s'intègrent dans un style que je n'aime pas trop (pièces humoristiques devant être très simples pour faire rire le peuple qui, à l'époque de Molière, n'était pas très cultivé) et qu'elles ne quittent que rarement.


Là encore, c'est un trait caractéristique de Molière que de réaliser des pièces aux apparences légères et comiques pour provoquer le rire chez le spectateur. Mais ce rire n'est pas n'importe lequel, il a un but précis que l'écrivain prémédite, celui de « corriger les mœurs par le rire » (traduction de la célèbre maxime « Castigat ridendo mores »).
Bref, j'estime que derrière le caractère frivole de ses pièces, Molière cherche à faire passer un réel message, à critiquer la société et par extension les privilégiés, et au final faire évoluer les mentalités et le modèle social.

En revanche, je suis d'accord avec toi Ziame au niveau de la « simplicité » de la langue. Mais cela n'empêche pas la création d'un style agréable à lire, et qui rentre surtout au service de la mise en scène (chose moins présente selon moi chez Corneille qui nous livre des pièces plus travaillées mais qui mettent davantage l'accent sur le texte en lui-même plutôt que sur la réalisation concrète).

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne G14nt J4ck # Posté le 05/09/2009 à 17 h 22
My common sense is tingling!
Avatar de G14nt J4ck
Messages : 160
Membres
Je crois pour ma part qu'on ne peut juger de la complexité d'un personnage de théâtre en lisant la pièce. En effet, toute la puissance du théâtre réside dans l'enrichissement apporté par l'interprétation de chaque rôle. En proposant des protagonistes relativement stéréotypés, Molière laisse le champ libre aux comédiens et aux metteurs en scène, qui pourront ainsi s'approprier les personnages. Au contraire, si un rôle est déjà extrêmement pointu sur le papier, le risque de voir exactement le même personnage, d'une représentation à l'autre et d'un comédien à l'autre, ne peut qu'augmenter.
Modifié le 05/09/2009 à 17 h 22 par G14nt J4ck
 
Hors ligne Ziame # Posté le 13/09/2009 à 15 h 30
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar de Ziame
Messages : 11523
Groupe : Administrateurs
Je me dois de tempérer mon précédent commentaire. Je viens de finir l'Avare (j'en avais des souvenirs assez vagues) et si je maintiens que les caractères des personnages sont un peu stéréotypés, l'intrigue n'en est pas moins riche et certains quiproquos menés admirablement. Bref, si ça n'est pas l'auteur de théâtre que je préfère, je me dois de revoir mon jugement et j'avoue que finalement mon commentaire précédent était erroné de même que mes souvenirs. :)

Si vous aimez écrire et que vous avez des choses à dire sur l'un des thèmes que couvre notre blog, n'hésitez pas ! ;)
 
Hors ligne Fihld # Posté le 08/12/2009 à 17 h 03
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
Je vois qu'on n'a pas encore évoqué le film Molière sorti en 2007. Face aux critiques assassines de la presse, je m'attendais à ressortir déçu. Mais je dois dire que j'ai été agréablement surpris à l'époque. Le film propose une période inconnue de la vie du dramaturge ; on y découvre aussi pas mal de références à certaines citations célèbres ainsi qu'une réflexion sur l'importance des rencontres d'une vie. Même si je rejoins les détraqueurs détracteurs du film sur certains points (peut-être des plans pas très originaux), je l'ai trouvé authentique, juste et drôle.

Citation : résumé
En 1644, Molière a 22 ans. Son Illustre Théâtre, fondé avec les Béjart un an plus tôt, est en banqueroute. Poursuivi par ses créanciers, Molière est jeté en prison, relâché, puis de nouveau enfermé. Libéré, il disparaît. C'est en tout cas ce que les historiens s'accordent à dire, qui ne retrouvent plus sa trace avant plusieurs mois, quelque part en province, où Molière et sa troupe débutent une tournée de treize ans qui leur fera parcourir la France, avant leur retour triomphal à Paris...

La désillusion :

Citation : Le Point
Si au moins cette pochade, sur le modèle de Shakespeare in Love, était drôle. Mais elle est d'une lourdeur pachydermique.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?
Modifié le 09/12/2009 à 16 h 14 par Fihld

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne G14nt J4ck # Posté le 09/12/2009 à 00 h 53
My common sense is tingling!
Avatar de G14nt J4ck
Messages : 160
Membres
Citation : Fihld
Même si je rejoins les détraqueurs du film sur certains points (peut-être des plans pas très originaux), je l'ai trouvé authentique, juste et drôle.


Spero patronum !
:p
 
Hors ligne Fihld # Posté le 09/12/2009 à 16 h 14
tokiponized
Avatar de Fihld
Messages : 2646
Groupe : zAnciens
:D

« Le vice est aussi nécessaire dans un État florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » — Bernard Mandeville.
 
Hors ligne Gorpovitch # Posté le 10/03/2010 à 22 h 03
Avatar de Gorpovitch
Messages : 78
Membres
Personne n'a parlé du Tartuffe pour l'instant à ce que je vois...
C'est pourtant une pièce majeure de l'oeuvre de Molière pour moi, que je trouve assez originale, intéressante et plutôt drôle à la fois.
Nous en avons eu droit en cours, et nous en avons aussi vu une représentation, et personnellement.

Que pensez vous de cette pièce ?

Pourquoi j'aime ce forum : parce qu'on y trouve la même passion qu'au SdZ, avec des gens plus triés sur le volet, tout cela en plus convivial...
 
Hors ligne Itello # Posté le 10/03/2010 à 22 h 35
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
On ne va pas être tout à fait d'accord. ;)

Niveau originalité, elle se distingue fort peu des autres pièces de Molière. Sans parler de la fin totalement décevante.

Ce qui est intéressant dans cette pièce, c'est surtout la critique faite à l'encontre de la religion. C'est osé, c'est bien fait, c'est Molière.

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Gorpovitch # Posté le 10/03/2010 à 22 h 57
Avatar de Gorpovitch
Messages : 78
Membres
Oui, c'est surtout cela dont je voulais parler.

Pour la fin de la pièce, j'avoue ne pas m'y être beaucoup intéressé...

Pourquoi j'aime ce forum : parce qu'on y trouve la même passion qu'au SdZ, avec des gens plus triés sur le volet, tout cela en plus convivial...
 
Hors ligne Sypho # Posté le 04/06/2010 à 17 h 57
Avatar de Sypho
Messages : 268
Membres
Je me permet de remonter ce sujet pour avoir des avis sur Le Misanthrope.
Je recherche un bouquin à lire, et la misanthropie étant un sujet pour lequel je me sens concerné ( :p ), je pense que ça m'intéresserait...
Qui l'a lu ? Des avis ?
Merci d'avance :p
 
Hors ligne Sergeswi # Posté le 04/07/2010 à 16 h 29
Messages : 898
Membres
Molière a toujours eu le don de me faire rire, le début du Misanthrope le confirme, puisque dès les premières lignes j'ai le sourire aux lèvres.
Autant lire le début : http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Misanthrope
Tu verras bien ensuite si l'œuvre te plaît assez pour que tu l'achètes sur papier (c'est bien plus agréable à lire).
 
Hors ligne Arlequin # Posté le 15/07/2010 à 14 h 01
Have you mooed today ?
Avatar de Arlequin
Messages : 281
Groupe : Équipe SdZ
@Sergeswi : exact mais toutes ses pièces ne commencent pas par faire rire. Les premières lignes de Georges Dandin n'ont pas exemple rien de comique.
Modifié le 15/07/2010 à 14 h 01 par Arlequin
 

Retour au forum Théâtre ou à la liste des forums