Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Conjugaison > Subjonctif ou présent ? > Voir le sujet

Subjonctif ou présent ?

That's the question !

Page : 1 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : 1 
Hors ligne ptipilou # Posté le 27/07/2009 à 23 h 00
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Euh, il doit être tard car je n'arrive pas à trancher...
Citation : Pas de titre
je veux bien croire que vous êtes fatigués

ou bien
Citation : Pas de titre
je veux bien croire que vous soyez fatigués

Hmm ? >_<

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Kanwa # Posté le 27/07/2009 à 23 h 23
Fan de philo :)
Avatar de Kanwa
Messages : 23
Membres
Citation : Wikipédia
On trouve le subjonctif dans des subordonnées introduites par des verbes principaux qui n’ont pas (ou plus) de valeur subjective :

Nous ne sommes pas pressés, nous attendrons qu’elle ait fini.
Je veux éviter qu’il comprenne trop vite mon stratagème.


Je pense qu'il faut utiliser le subjonctif. :p

 
Hors ligne ptipilou # Posté le 27/07/2009 à 23 h 28
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Boarf... Oui, je suis fatigué. C'est bien ce qui me semblait. Merci Kanwa. ^^

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Kanwa # Posté le 27/07/2009 à 23 h 40
Fan de philo :)
Avatar de Kanwa
Messages : 23
Membres
Mais derien :p Bonne nuit !

 
Hors ligne DJ Fox # Posté le 13/08/2009 à 13 h 44
Oh yeah yeah yeah !
Avatar de DJ Fox
Messages : 5469
Groupe : Administrateurs
J'ajoute qu'on peut facilement savoir s'il faut choisir le subjonctif ou pas en se référant justement à sa définition.
Le subjonctif s'emploie pour exprimer :
  • la volonté, le désir, le souhait ;
  • L'obligation, la nécessité ;
  • Le doute, l'incertitude, l'hypothèse ;
  • L'émotion, le sentiment


Dans cet exemple, ça serait l'hypothèse. Mais bon, il y a des exceptions, ça ne marche pas toujours...

PHP Hypertext Preprocessor, Ich liebe es. :) :honte: :pirate:
 
Hors ligne Itello # Posté le 26/11/2009 à 17 h 05
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Excusez-moi de faire remonter ce sujet (en ai-je le droit d'ailleurs ? :euh: ).
Mais l'ayant loupé lors de sa publication, je me dois quand même de réagir.

La forme correcte est l'indicatif et non le subjonctif.
Le mode de la subordonnée dépend du verbe dont elle dépend. Dans l'exemple donné « je veux bien croire que vous êtes fatigués », elle dépend du verbe « croire ».
Il repose sur le même modèle que le verbe penser (ce sont des verbes d'opinion) : « je crois que tu as raison » mais « je ne crois pas que tu aies raison ».

En clair, si le verbe de la principale est sous la forme positive, on exprime un certitude : c'est suivi de l'indicatif.
En revanche, si le verbe de la principale est sous la forme négative, on exprime une incertitude et le subjonctif se justifie donc.

Ceci est une simplification.
On peut dire « je ne pense pas que tu peux le faire », mais on sous-entend dans ce cas « je pense que tu ne peux pas le faire ».
On exprime alors une certitude et le verbe de la subordonnée reste à l'indicatif.
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à lire « le subjonctif avec les verbes d'opinion et de perception ».


Mais revenons-en à notre sujet.
Citation : ptipilou
Je veux bien croire que vous êtes fatigués.

Dans le cas présent, il n'y a pas d'ambiguïté ; c'est la forme positive qui est utilisée. L'usage d'un subjonctif serait donc parfaitement incorrect.

La forme suivante : « Je veux bien que vous soyez fatigués » serait correcte. « Croire » n'est plus exprimé. Le verbe sur lequel repose la subordonnée est dans ce cas « vouloir », qui est bien entendu suivi d'un subjonctif.

La confusion entre deux formes est l'une des principales sources d'erreurs des gens lettrés (que nous sommes, n'est-ce pas ? :honte: ).
Modifié le 27/11/2009 à 16 h 27 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 26/11/2009 à 17 h 10
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Pourquoi ne pourrais-tu pas, si c'est pour apporter un nouvel éclairage et permettre au plus grand nombre de ne pas se tromper ?

J'ajoute que si vous découvrez une (tentative d') explication peu claire, voire carrément fausse, il ne faut surtout pas hésiter : postez ! ;)

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 26/11/2009 à 19 h 40
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Oui vous avez tous les droits (surtout toi Itello ^^ ) lorsqu'il s'agit d'apporter une contribution de qualité. :)
 
Hors ligne Itello # Posté le 26/11/2009 à 21 h 41
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Ça tombe bien que vous disiez ça.
Il m'arrive d'errer dans les fins fonds du forum. En cette période d'inactivité relative du forum, ça va me permettre d'avoir ma dose quotidienne. :d

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Itello # Posté le 28/11/2009 à 17 h 01
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Je remonte encore une nouvelle fois ce sujet. :p

À bien y réfléchir, un usage du subjonctif pourrait être imaginé. L'expression du doute vis-à-vis de cette certitude est présente. J'ai, semble-t-il, été trop catégorique la dernière fois.

Camus a dit :
« J'admets que vous AYEZ raison dans ce que vous pensez (A. Camus, Les justes, p. 131). »

Mais cette formulation peu usitée paraît quand même très soutenue par la forme : l'expression d'une volonté ambiguë (« je veux bien ») qui influerait sur le verbe croire pour lui donner une valeur d'incertitude, de la même manière qu'une interrogation en fait.

Je vais de ce pas me prendre une aspirine, moi. :d
Modifié le 28/11/2009 à 18 h 10 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne G14nt J4ck # Posté le 28/11/2009 à 17 h 37
My common sense is tingling!
Avatar de G14nt J4ck
Messages : 160
Membres
Pour en revenir à ce qui nous intéresse ici, j'avoue être assez perturbé par ce débat à cause de l'espagnol : dans cette langue, on utilise le subjonctif pour marquer l'hypothèse, l'éventualité ; l'indicatif reprenant le dessus en cas de certitude. Donc, dans le cas d'une supposition, on met plutôt le subjonctif.

Je ne serais pas contre un petit acide acétylsalicylique, moi non plus... :p
Modifié le 28/11/2009 à 20 h 18 par G14nt J4ck
 
Hors ligne Itello # Posté le 28/11/2009 à 18 h 22
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Parlant aussi l'espagnol, je conviens que cette langue est incontestablement plus simple en ce qui concerne l'usage du subjonctif. Le problème en français, c'est que certains verbes peuvent exprimer l'indicatif et le subjonctif selon le sens qu'on cherche à leur donner.

Mais tu as tort, on n'utiliserait pas le subjonctif dans ce cas en espagnol.
Estoy de acuerdo para creer que (ustedes) están cansados.
On ne se pose pas la question de savoir si le doute crée une forme relative à une interrogation et à l'application d'un subjonctif... :-°

On applique la règle, qui est très simple : utilisation du subjonctif uniquement si creer est à la forme négative. Donc on utilise l'indicatif. Sujet résolu.
Modifié le 28/11/2009 à 18 h 33 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne G14nt J4ck # Posté le 28/11/2009 à 20 h 38
My common sense is tingling!
Avatar de G14nt J4ck
Messages : 160
Membres
La perturbation était plus grave que je ne l'imaginais, au temps pour moi. :-°
Le pire dans l'histoire, c'est que je me contredis : la supposition consiste à considérer une situation comme avérée, d'où l'indicatif... Mais où ai-je la tête ?
Secret (cliquez pour afficher)
Je déclare solennellement cette journée : « Journée Officielle des Blagues Pourries sur mon Avatar ».
 

Retour au forum Conjugaison ou à la liste des forums