Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Les forums > Langue française > Conjugaison > Accord du participe passé > Voir le sujet

Accord du participe passé

les exceptions

Résolu Le problème de ce sujet a été résolu.

Page : Précédente 1 2 
Auteur Message
0 membre et 1 visiteur.
Page : Précédente 1 2 
Hors ligne Itello # Posté le 25/06/2009 à 23 h 15
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens

Reprise du dernier message de la page précédente :


Vous avez raison. Mais pas pour les bonnes raisons.
L'accord du participe passé avec un verbe pronominal, c'est vraiment pas facile. Mais tant ne pas chercher à faire trop compliqué tout de même.

Citation : L'accord des participes passés
Verbe pronominal pur : il s'agit d'un verbe, soit qui n'existe qu'à la forme pronominale, comme s'enfuir ou s'emparer, soit qui prend un sens distinct lorsqu'on l'emploie à la forme pronominale, comme c'est le cas avec s'appeler ou s'apercevoir qui signifient respectivement se nommer et prendre conscience.


Tu rends des affaires, tu ne rends pas ta personne. :)
« Rendre » et « se rendre » sont bien deux verbes distincts.

« Se rendre » est ainsi un verbe essentiellement pronominal (ou verbe pronominal pur, mais c'est moche !).
C'est donc simple : l'accord avec l'auxiliaire être.

Il faut cependant remarquer qu'il existe l'expression « se rendre compte » qui elle reste toujours invariable.

Modification : Clarifications

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 25/06/2009 à 23 h 24
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Merci beaucoup pour cette lumière Itello. :)

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 29/03/2010 à 17 h 51
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Encore et toujours ce fichu participe passé… J'avoue avoir un nouveau doute sur un accord.

Quand on trompe des personnes, on peut dire (à moins que je ne me trompe ?) « vous avez été trompé(e)s ».
Mais si je dis « vous vous êtes trompé de réponse »… là, on n'accorde pas normalement, non ?

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Guillawme # Posté le 29/03/2010 à 17 h 56
Avatar de Guillawme
Messages : 3258
Groupe : zAnciens
Les deux cas que tu cites sont justes (je crois, une rapide vérification dans le billet du blog ne serait pas superflue).
 
Hors ligne 6pri1 # Posté le 29/03/2010 à 18 h 11
« IGWT »
Avatar de 6pri1
Messages : 578
Membres
Pour le premier l'accord que tu utilises parait évident. Pour le deuxième (je suis bien moins sûr de moi), je dirais que c'est correct également.

Édition :
Citation : Poulpette

Bon eh bien je ne pensais pas avoir fait si compliqué que ça… apparemment je me suis trompée.

Tu viens d'écrire ça, tu n'as donc pas l'air sûre de toi. :p
En fait aucune des deux graphies n'est affreusement gênante, donc je ne me prononcerai pas plus. ^^
Modifié le 29/03/2010 à 18 h 16 par 6pri1
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/03/2010 à 18 h 19
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Se tromper, ce n'est rien d'autre que tromper soi-même. C'est ainsi un verbe accidentellement pronominal.
« Vous avez trompé vous-même (de réponse). »

Il s'accorde donc avec le pronom complément, ou bien si vous préférez le sujet puisque cela ne change rien.

Un lien qui pourrait t'intéresser, Poulpette, lorsque tu auras un nouveau doute :
http://www.bertrandboutin.ca/Folder […] _a_acc_pp.htm

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 29/03/2010 à 18 h 41
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Ouais, donc euh… « j'me suis trompée » c'était juste.

Merci pour ton lien Itello, cela dit chez moi il mouline dans le vide… j'sais pas pourquoi.


Bon donc au final, « vous vous êtes trompé de réponse » serait plus juste que « trompés »… j'vais quand même faire un tour sur le billet du blog, mais ces trucs-là même avec un cours sous la main y aura toujours un cas qui me collera le doute.

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 29/03/2010 à 18 h 58
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Bon, par définition, un complément d'objet direct est un mot ou groupe de mot qui se joint au verbe sans préposition.
« De » est par définition une préposition.

Donc si je me réfère au billet de gigedine, on ne doit pas accorder puisqu'ici « réponse » est un COI et non un COD.
Donc c'est bien « vous vous êtes trompé de réponse ».

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/03/2010 à 19 h 04
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Mais le COD, tu le vois peut-être pas mais il est là.
« vous vous êtes trompé de réponse »
Tu devrais peut-être relire cet excellent billet. [C'est un verbe pronominal réfléchi] ;)

Citation : Poulpette
Bon donc au final, « vous vous êtes trompé de réponse » serait plus juste que « trompés »…

Le vous de vouvoiement d'une seule personne sera singulier alors que le vous de tutoiement ou de vouvoiement de plusieurs personnes sera pluriel. Donc aucun des deux n'est plus juste que l'autre.

Mais c'est étrange que le lien rame chez toi. C'est quasiment instantané chez moi. o_O

C'est normal que tu doutes avec cette règle loin d'être intuitive. Se poser la question de savoir si un verbe est purement pronominal ou accidentellement pronominal pour chaque accord, c'est d'une lourdeur monstrueuse.

Notons d'ailleurs que les rectifications de 1990 parlent de ce problème sans le résoudre :

Citation : Rectifications de l'orthographe
Les règles actuelles sont parfois d’une application difficile et donnent lieu à des fautes, même chez les meilleurs écrivains.

Cependant, il est apparu aux experts que ce problème d’orthographe grammaticale ne pouvait être résolu en même temps que les autres difficultés abordées. D’abord il ne s’agit pas d’une question purement orthographique, car elle touche à la syntaxe et même à la prononciation. Ensuite il est impossible de modifier la règle dans les participes de verbes en emplois pronominaux sans modifier aussi les règles concernant les emplois non pronominaux : on ne peut séparer les uns des autres, et c’est l’ensemble qu’il faudrait retoucher. Il ne sera donc fait qu’une proposition, permettant de simplifier un point très embarrassant : le participe passé de laisser suivi d’un infinitif, dont l’accord est pour le moins incertain dans l’usage. (Voir Règle 6.)

Je considère cela comme extrêmement dommageable.
Modifié le 29/03/2010 à 19 h 09 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 29/03/2010 à 19 h 09
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
Ben j'ai relu le billet deux fois, mais ouais ça doit être à cause du « vous » que je coince…
Ils sont insupportables ces accords.


Pour ton lien, moi je n'accède même pas à la page, c'est ça le pire.

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/03/2010 à 19 h 12
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Comme je l'ai dit, c'est un verbe accidentellement pronominal réfléchi. Regarde la partie du billet concernant ce problème, ça devrait t'éclairer.

Pour ce qui est du lien, quelqu'un pourrait l'insérer quelque part sur son hébergeur ? Ce serait sympa. :)

Citation : Poulpette
« De » est par définition une préposition.

Cela peut également être un article indéfini comme dans « j'ai pris du pain ». Précisons-le tout de même pour les plus étourdis d'entre nous.
Modifié le 29/03/2010 à 19 h 20 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne Poulpette # Posté le 29/03/2010 à 19 h 20
Avatar de Poulpette
Messages : 3506
Groupe : zAnciens
C'est pas comme « se proposer » ? On dit bien « je me suis proposée », non ? Pourtant on dit « je me suis proposé de vous offrir quelque chose ». À moins que ce ne soit pas accidentellement pronominal ici ? :euh:

« La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas. » (Confucius)
 
Hors ligne Itello # Posté le 29/03/2010 à 19 h 29
Avatar de Itello
Messages : 1471
Groupe : zAnciens
Citation : Poulpette
C'est pas comme « se proposer » ? On dit bien « je me suis proposée », non ? Pourtant on dit « je me suis proposé de vous offrir quelque chose ». À moins que ce ne soit pas accidentellement pronominal ici ? :euh:


Ce n'est pas du tout la même chose. Ta première phrase utilise en effet un verbe accidentellement pronominal qui applique la règle normale.
« j'ai proposé moi » : COD.

La forme suivante est assez particulière. C'est une formule de politesse (moche, d'ailleurs :-° ) qui ne peut nullement être retranscrite avec le verbe avoir.
« j'ai proposé de vous offrir quelque chose » : on n'a plus la nuance précédente.

Lorsque tu as un doute, il faut essayer de remplacer l'auxiliaire être par l'auxiliaire avoir. Si tu vois un COD pointer le bout de son nez, tu réagis en conséquence.
Modifié le 29/03/2010 à 19 h 32 par Itello

« Un auteur est peu propre à corriger les feuilles de ses propres ouvrages : il lit toujours comme il a écrit et non comme il est imprimé. » (Voltaire)
 
Hors ligne ptipilou # Posté le 18/04/2010 à 09 h 25
Sus à la faute !
Avatar de ptipilou
Messages : 9549
Groupe : Administrateurs
Cornélien, voire courtelinesque, la subtilité, tout de même.
Il reste néanmoins que le doute est permis, et qu'instinctivement, à la relecture surtout, on peut légitimement se poser la question... Argh ! ^^

Cauchemar orthographique (qui a dit sadique ?)
 

Retour au forum Conjugaison ou à la liste des forums