Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Actu du site > Semaine de la langue française > Lecture du billet

Semaine de la langue française

Du 15 au 23 mars 2014

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Actu du site

Écrit par Ziame, le 20/03/2014 à 00 h 20 | Commenter ce billet (1 commentaire)

Samedi 15 dernier s'est ouverte la Semaine de la langue française 2014. Comme tous les ans, diverses manifestations mettant à l'honneur notre belle langue sont organisées dans ce cadre. Nous vous proposons de passer en revue les principales…


Les 10 mots



À l'occasion de la Semaine de la langue française (site officiel), le ministère de l'Éducation nationale a pour coutume de mettre dix mots à l'honneur qui seront repris durant toute la semaine dans le cadre de diverses activités telles que la dictée ECE ou comme supports pour des travaux d'imagination dans des écoles. Les mots retenus cette année sont : ambiancer, à tire-larigot, charivari, enlivrer (s’), faribole, hurluberlu, ouf, timbré, tohu-bohu, zigzag.

On remarquera dès l'abord que cette année, le thème semble être celui de la fête, du bruit et du désordre… et que certains de ces mots n'existent pas et semblent avoir été inventés pour l'occasion. Ainsi « ambiancer » proviendrait-il d'ambiance par une transposition substantif-verbe inspirée de l'anglais (où un nom peut plus aisément donner un verbe). Notons que plus correctement, on dira en français « mettre de l'ambiance » (ce à quoi certains pourraient répondre que s'agissant d'une périphrase, elle est légèrement plus longue, de deux syllabes… certes, notre langue est ainsi faite et je serais tenté de dire qu'il s'agit là d'un des éléments de sa beauté).

Si à tire-larigot et charivari sont connus, de même que faribole, hurluberlu, ouf, timbré, tohu-bohu, zigzag, « enlivrer (s') » fait presque figure de provocation pour les amoureux des livres (qui ont toutes les chances d'être aussi des amoureux de la langue). Ce verbe que je découvre parmi les dix mots signifierait en effet s'entourer de livres ou se plonger dedans, se cacher derrière un bouquin, ouvrir un roman ? Bref, un mot vague censé rajeunir une langue naturellement plus précise. C'est d'ailleurs ce qui me conduit à penser (et même à craindre) que dans cette liste, ouf ne soit pas ici en qualité d'onomatopée (« ouf, la liste est presque finie », par exemple), mais en tant que transposition en verlan de fou (« ouais, c'est ouf, mec ! »).

Si toute langue est confrontée à un décalage entre les registres écrit et oral, avec des erreurs parfois plus ou moins volontaires afin de rendre le style oral plus dynamique ou tout simplement par manque de connaissance des termes appropriés (il arrive que l'on ne trouve pas un mot que l'on cherche), il convient de se demander si la consécration de termes incorrects, vagues ou redondants issus de ces erreurs du langage oral sont davantage un moyen d'enrichir la langue plutôt que de l'appauvrir. Car n'oublions pas que dans le même temps, la plupart des nouveaux termes, notamment scientifiques (et pour étudier dans le domaine, j'en sais quelque chose) mais pas uniquement, sont des transpositions directes de termes anglo-saxons. Un enrichissement d'une langue en perpétuelle mutation ne serait-il pas plutôt l'invention de nouveaux mots de structure et sonorité cohérentes avec les origines du français ? Cela permettrait qu'elle continue à évoluer sur sa voie propre et à être capable de décrire le monde dans tous ses aspects avec ses mots afin que ses évolutions ne soient pas celles d'une pseudo-langue internationale.

Site officiel : dis-moi dix mots… à la folie.

La dictée ECE



Destinée aux étudiants scientifiques d'écoles d'ingénieurs, I.U.T., universités et classes préparatoires, la dictée ECE a lieu tous les ans au cours de la Semaine de la langue française. Rédigée par Line Sommant, cette dictée contient habituellement les dix mots mis à l'honneur durant la semaine et permet aux participants de concourir seuls ou en équipe.

À l'issue de la dictée et en attendant les résultats, des jeux en rapport avec la langue française ainsi qu'une correction du texte expliquée par l'auteur (Line Sommant) sont proposés aux participants.

Si vous souhaitez participer à la dictée, les inscriptions sont encore ouvertes. Celle-ci aura lieu jeudi 20 mars.



Conférences



Un certain nombre d'associations œuvrant dans le domaine de la langue française, bibliothèques et médiathèques organisent des conférences ou ateliers en rapport avec diverses thématiques liées au français. Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à regarder ce que proposent celles sises près de chez vous !

Pour terminer, je vous conseille la lecture de cet entretien réalisé auprès de Jean Pruvost (lexiographe et lexicologue) par L'Express. Il y dresse un état des lieux plein de sagesse de la langue française et de la manière dont elle évolue.


1 commentaire sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne melepe
# Ajouté le 05/04/2014 à 21 h 04
Et voilà le shadok
Avatar
Membres
Salut,
Tout d'abord, merci pour ce billet. :)
En ce qui concerne les mots mis à l'honneur durant la semaine de la francophonie, ambiancer est apparemment un mot originaire de l'Afrique Noire, des années 1970 (d'après mon dictionnaire gagné à la Dictée ECE :soleil: ), et il me semble que Line Sommant (la conceptrice des dictées) avait trouvé une autre origine, encore un peu plus ancienne. Après tout, ça ne me gêne pas tant que ça, c'est comme ça que la langue évolue. :)
En ce qui concerne s'enlivrer, je suis quand même moins enthousiaste puisque d'après le site officiel (http://www.dismoidixmots.culture.fr/?p=42020), c'est un mot qui a été inventé pour l'occasion par un élève de CM2. Bon, le mot est joli, mais il n'est pas du tout rentré dans un quelconque usage... D'ailleurs, il n'était pas compté comme faute durant la dictée en cas de mauvaise écriture (ce qui n'était pas le cas pour ambiancer).
Enfin, pour ouf, le site officiel mentionne les deux sens (verlan de fou et exclamation de soulagement). Étant donné le thème des dix mots, il y a des chances qu'ils pensaient au verlan. Ce qui est un bien dommage, je trouve. :/

Sinon, la dictée était cool, même s'il n'y avait pas tant de monde que ça par rapport à l'an dernier (et il y avait beaucoup de Cachanais (ENS Cachan), ce qui faisait un effet bizarre lors de la remise des prix).