Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Grammaire > Subjonctif (seconde partie) : la conjugaison > Lecture du billet

Subjonctif (seconde partie) : la conjugaison

Penchons-nous sur sa conjugaison

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Grammaire

Écrit par lulu31, micky, le 17/02/2013 à 20 h 33 | Commenter ce billet (0 commentaire)

Après avoir étudié dans le premier billet de cette série où l'on peut et doit utiliser le subjonctif, nous allons maintenant apprendre comment celui-ci se conjugue, à ses quatre temps : le présent du subjonctif, le passé du subjonctif, l'imparfait du subjonctif et le plus-que-parfait du subjonctif. Certes, ça a l'air compliqué mais je vous expliquerai de la manière la plus simple possible comment conjuguer ces temps et à quelle occasion il faut utiliser chacun d'eux.


Sommaire




Le présent du subjonctif


La formation du présent du subjonctif


Pour tous les verbes, exceptés nos chers être et avoir, les terminaisons du présent du subjonctif sont -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent.
Il suffit d'ajouter ces terminaisons au radical d'un verbe pour le conjuguer au présent du subjonctif.

Le radical


Pour former le radical…

  • de la première et de la deuxième personne du pluriel (nous et vous) : on conjugue le verbe désiré au présent de l'indicatif à la première personne du pluriel (nous), on enlève la terminaison -ons et on la remplace par les terminaisons du présent du subjonctif.

    Citation : Exemple de la formation du radical pour nous et vous
    On veut conjuguer le verbe aimer. Je conjugue aimer au présent de l'indicatif, à la première personne du pluriel (nous). J'enlève -ons. Je le remplace par la terminaison du présent du subjonctif.
    Nous aimons.Nous aim-Que nous aimionsque vous aimiez.

  • de toutes les autres personnes (je, tu, il, elle, on, ils et elles) : on conjugue le verbe au présent de l'indicatif à la troisième personne du pluriel (ils), on enlève la terminaison -ent et on la remplace par les terminaisons du présent du subjonctif.

    Citation : Exemple de la formation du radical pour je, tu, il, elle, on, ils et elles
    On veut conjuguer le verbe finir. Je conjugue finir au présent de l'indicatif, à la troisième personne du pluriel (ils). J'enlève -ent. Je le remplace par la terminaison du présent du subjonctif.
    Ils finissent.Ils finiss-Que je finisseque tu finissesqu'il/qu'elle/qu'on finissequ'ils/qu'elles finissent.


Cette technique ne fonctionne pas pour tous les verbes.


Conjugaison des verbes être et avoir au présent du subjonctif


Citation : Le présent du subjonctif d'être
que je sois
que tu sois
qu'il soit
que nous soyons
que vous soyez
qu'ils soient

Citation : Le présent du subjonctif d'avoir
que j'aie
que tu aies
qu'il ait
que nous ayons
que vous ayez
qu'ils aient


Le passé du subjonctif


On forme le passé du subjonctif en ajoutant à l'auxiliaire être ou avoir conjugué au présent du subjonctif le participe passé du verbe à conjuguer.

Citation : Exemple de la formation du passé du subjonctif
Que j'aie vu.

En rouge, l'auxiliaire avoir conjugué au présent du subjonctif.
En bleu, le participe passé du verbe.


L'imparfait du subjonctif


Image utilisateur
La mort du comte de Gormas, Jules Massenet
(illustration de l'acte II, scène 3 du Cid de Corneille)

La formation de l'imparfait du subjonctif


À l'imparfait du subjonctif, tous les verbes, sans exception (pour une fois :-° ), se forment à partir du radical du verbe et des terminaisons suivantes : -sse, -sses, -t, -ssions, -ssiez, -ssent.

Notez bien qu'à la troisième personne du singulier (il, elle, on), la voyelle la plus proche de la fin du verbe (c'est-à-dire la dernière voyelle du radical) prend un accent circonflexe. On écrit « qu'il finît », « qu'il mangeât », « qu'il voulût » ou « qu'il fît ».


Le radical


Pour trouver le radical d'un verbe à l'imparfait du subjonctif, il faut le conjuguer au passé simple de l'indicatif, à la troisième personne du singulier (il). N'oubliez pas d'enlever le -t final, le cas échéant. Enfin, ajoutez les terminaisons.

Cette technique fonctionne avec tous les verbes.

Citation : Exemple de la formation du radical
Je veux conjuguer le verbe finir. Je conjugue finir au passé simple de l'indicatif, à la troisième personne du singulier (il). J'enlève le -t final car il y en a un. Je le remplace par la terminaison de l'imparfait du subjonctif.

Il finitIl fini-Que je finisse − que tu finisses − qu'il finît − que nous finissions − que vous finissiez − qu'ils finissent.


Le plus-que-parfait du subjonctif


Pour former le plus-que-parfait du subjonctif, on conjugue l'auxiliaire être ou avoir à l'imparfait du subjonctif et on ajoute le participe passé du verbe.

Citation : Exemple de la formation du plus-que-parfait du subjonctif
Que je fusse passé.

En rouge, l'auxiliaire être conjugué à l'imparfait du subjonctif.
En bleu, le participe passé du verbe.


Usage


Bon, c'est bien joli de connaître la conjugaison des quatre temps du subjonctif et de savoir dire « que j'eusse droit » ou « que je susse » (du verbe « savoir », hein), mais c'est beaucoup mieux de savoir le placer dans une phrase. À ce moment-là, vous avez le droit de dire : « Il y a déjà eu un billet sur l'emploi du subjonctif ! ». En effet, vous savez à quel moment employer un verbe au subjonctif, mais vous ne savez pas quel est le temps à utiliser.

En fait, c'est tout simple. Vous avez remarqué que lorsque l'on conjugue un verbe au subjonctif, il est toujours précédé de la conjonction « que ». Ce n'est pas pour rien : on utilise toujours le subjonctif dans une proposition subordonnée sauf quand il remplace un impératif (dans ce cas-là, il peut appartenir à une proposition principale ou indépendante). Dans la plupart des cas de l'emploi du subjonctif dans une proposition subordonnée, c'est le verbe de la proposition principale qui indique quel temps du subjonctif utiliser.

Après le présent ou le futur simple


Dans une phrase contenant un subjonctif, quand le verbe de la proposition principale est au présent de l'indicatif ou au futur simple, le verbe de la proposition principale ne peut être qu'au présent du subjonctif ou au passé du subjonctif. Le présent est utilisé quand on parle d'une action simultanée ou postérieure au temps du verbe principal. Dans le cas d'une action antérieure au temps du verbe principal, on utilise le passé.

Citation : Exemples
Je veux (présent de l'indicatif) qu'il mange (présent du subjonctif) ces carottes ! (L'action de manger est simultanée à l'action de vouloir.)
Je serai (futur simple) déçu que l'été soit terminé (passé du subjonctif). (L'action de terminer est antérieure au moment de l'action d'être déçu.)

Après les temps du passé et le conditionnel


Après un verbe principal à l'imparfait, au passé composé, au passé simple, au plus-que-parfait, au passé antérieur ou au conditionnel, on doit trouver un imparfait du subjonctif ou un plus-que-parfait du subjonctif. Comme au-dessus, en cas de simultanéité ou de postériorité, on utilise l'imparfait. En cas d'antériorité, c'est le plus-que-parfait qui est de rigueur.

Citation : Exemples
Tu aimerais (conditionnel présent) qu'il fût (imparfait du subjonctif) à nos côtés, n'est-ce pas ? (L'action d'être est simultanée à l'action de vouloir.)
Je ne voulais pas (imparfait) qu'il eût crut (plus-que-parfait du subjonctif) cela. (L'action de croire est antérieure au moment de l'action de vouloir.)
Nous redoutâmes (passé simple) que tu fusses passé (plus-que-parfait du subjonctif) au mauvais endroit.
Eûtes-vous voulu (passé antérieur) que nous passassions (imparfait du subjonctif) sur ce pont plutôt que celui-ci ?
Elles avaient souhaité (passé composé) que vous gagnassiez (imparfait du subjonctif) le concours.


Cependant, l'imparfait du subjonctif et le plus-que-parfait sont des temps utilisés surtout en littérature. On ne les utilise plus que très peu à l'oral ; ils peuvent alors être remplacés par un présent ou un passé du subjonctif. Il est aussi possible de contourner le subjonctif si on souhaite éviter d'alourdir certaines phrases ou si la forme est mal admise dans la langue surveillée.

Citation : Exemples
Tu aimerais (conditionnel présent) qu'il soit (présent du subjonctif) à nos côtés, n'est-ce pas ?
Je ne voulais pas (imparfait) qu'il ait cru (passé du subjonctif) cela.
Nous redoutâmes (passé simple) que tu sois passé (passé du subjonctif) au mauvais endroit.
Eûtes-vous voulu (passé antérieur) que nous passions (présent du subjonctif) sur ce pont plutôt que celui-ci ?
Elles avaient souhaité (passé composé) que vous gagniez (passé du subjonctif) vous voir gagner (infinitif) le concours.


Conclusion


Nous sommes arrivés à la fin de cette série de deux articles traitant du subjonctif, sous toutes ses formes, et j'ai le plaisir de vous annoncer que vous êtes à présent des as de la conjugaison qu'il vous faut encore beaucoup d'exercice pour être à l'aise avec la conjugaison et l'emploi de ce mode particulier. ;)

N'hésitez pas à consulter des articles supplémentaires sur l'internet et à poser toutes les questions que vous pourriez avoir sur le forum de conjugaison : la communauté du site tentera de vous répondre de la manière la plus exacte et détaillée possible.

Merci pour vos lectures et vos commentaires, et à bientôt !

Ressource à visiter en ligne : Le subjonctif



0 commentaire sur ce billet

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur ce billet.