Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Vocabulaire > Les locutions adverbiales latines > Lecture du billet

Les locutions adverbiales latines

A priori, a fortiori, a pari, etc. Une diversité à en perdre son latin !

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Vocabulaire

Écrit par Vynile, le 29/11/2010 à 18 h 29 | Commenter ce billet (11 commentaires)

Les locutions adverbiales latines sont omniprésentes dans certains domaines (le droit, par exemple). Vous les utilisez souvent à la place d’équivalents français pour mettre en valeur vos textes. Cependant, en plus du célèbre a priori, il en existe moult autres, moins connues. Nous parlerons des règles que nous sommes tenus de respecter lorsqu’on les utilise et présenterons quelques-unes de ces locutions adverbiales, dont a fortiori, a pari, a contrario, a posteriori, mais aussi d’autres, souvent méconnues, comme haud dubie, ipso facto, ab imo pectore ou encore prorata temporis.


Comment écrire les locutions latines ?



Les locutions étrangères doivent être mises en italique et respecter les règles orthographiques applicables à la langue d’origine. Les locutions latines ne font pas défaut à ce précepte. Il n’est pas question d’écrire abeu immo péctoré en lieu et place de ab imo pectore. Il faut donc prendre soin de vérifier l’orthographe de ces locutions.

Notons cependant que certaines locutions très utilisées ont été lexicalisées en français. C’est par exemple le cas d’a priori qui, depuis les rectifications orthographiques de 1990, peut également s’écrire « à priori ». Les locutions lexicalisées ne sont pas écrites en italique.

Si les deux graphies se trouvent, notez que la seconde reste sujette à polémique alors que la première est acceptée de tous. Il est préférable, lors de concours par exemple, d’écrire a priori pour éviter que l’on considère, à tort, votre orthographe comme défaillante.

Citation : Exemples
Correct : Nous allons à priori passer par là.

Préférable : Nous allons a priori passer par là.

Incorrect : Nous allons a priori passer par là.


Pour les raisons sus-mentionnées, nous n’utiliserons dans ce billet que les graphies traditionnelles des locutions.

Présentation de quelques locutions latines adverbiales



Entrons dans le vif du sujet : les locutions latines adverbiales. Nous allons commencer par décortiquer cette expression barbare. Une locution est un groupe de mots. L’adjectif adverbial signifie simplement que ces locutions sont utilisées comme des adverbes. Quant à latines, le mot nous indique qu’elles proviennent du latin (mais je pense que vous vous en seriez doutés :-° ).

A priori, a fortiori et a posteriori



A priori est probablement la plus connue des locutions latines. Elle permet d’exprimer une hypothèse, s’appuyant généralement sur des données mentionnées précédemment. Pour a fortiori, c’est également assez simple : on l’utilise lorsque l’on veut mentionner un argument qui est encore plus « fort » que celui donné auparavant. Quant à a posteriori, on l’emploie pour désigner les choses qu’on a apprises grâce à l’expérience, contrairement à a priori, qui est utilisé pour parler d’une chose que l’on déduit, sans qu’on l’ait jamais expérimentée.

Citation : Exemples
Le chemin a l’air trop étroit pour notre voiture. A priori, nous ferions mieux de ne pas le prendre.

Je n’aime pas prendre la voiture parce que ce n’est pas écologique et a fortiori parce que je conduis mal.

On découvre a posteriori que c’est bel et bien l’effet de serre qui provoque la fonte des glaciers.


A pari et a contrario



A pari a la même fonction que le mot français « pareillement ». On l’utilise pour identifier un fait à un autre. Pour a contrario, on l’utilise lorsqu’on veut dire « au contraire ». C’est le contraire de a pari.

Citation : Exemples
Si l’on considère le temps que les nageurs passent dans les vestiaires comme temps de travail, alors on peut a pari considérer le temps de maquillage des acteurs de la même façon.

Si, d’après le Code civil français, on ne peut déroger à une règle concernant l’ordre public, on peut a contrario déroger à une ne concernant pas l’ordre public.


Ipso facto, haud dubie, ab imo pectore, prorata temporis



Voici un paragraphe qui s’annonce chargé ! Vous allez cependant voir que toutes ces locutions ont un équivalent français, généralement d’un registre plus familier. Commençons par ipso facto. C’est une locution qu’on utilise pour exprimer une conséquence qui découle d’un fait. On peut l’identifier à plusieurs expressions propres au français, notamment « par le fait même », ou plus simplement « donc ». Quant à haud dubie, pas d’ambiguïté possible : il signifie « sans doute ».

Citation : Exemples
Je t’ai vu prendre une part de gâteau en cachette : tu seras ipso facto privé de friandises pendant deux semaines.

Armés comme ils sont, ils gagneront haud dubie la guerre.


Parlons maintenant des deux derniers, à savoir ab imo pectore et prorata temporis. Pour ab imo pectore, c’est très simple : il signifie « du fond du cœur ». Pour prorata temporis, c’est tout aussi facile : cette locution exprime quelque chose qui est proportionnel au temps écoulé.

Citation : Exemples
Je vous remercie ab imo pectore pour tout le réconfort que vous m’avez apporté.

On répartira le bénéfice aux employés prorata temporis.


Liens utiles





11 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne MrKooky
# Ajouté le 29/11/2010 à 20 h 23
Avatar
Membres
Merci pour ce billet simple mais concret ! ;)
 
Hors ligne Rastagong
# Ajouté le 30/11/2010 à 18 h 22
Anciennement Rayman3640
Avatar
Membres
Je ne connaissais q'une très faible proportion des locutions latines présentées dans ce billet. Merci, ce fut très enrichissant. Cependant, j'ai une question : les locutions que tu as présentées à la fin sont-elles encore utilisées ? J'aimerais éviter de passer pour un octogénaire en les employant. :p

Mais de toute manière, je ne pense pas toutes les utiliser, loin s'en faut : je perdrais mon latin à force de l'utiliser.
 
Hors ligne Vynile
# Ajouté le 30/11/2010 à 18 h 46
Awesome!
Avatar
Groupe : zAnciens
Citation : Rastagong
Je ne connaissais q'une très faible proportion des locutions latines présentées dans ce billet. Merci, ce fut très enrichissant. Cependant, j'ai une question : les locutions que tu as présentées à la fin sont-elles encore utilisées ? J'aimerais éviter de passer pour un octogénaire en les employant. :p

Mais de toute manière, je ne pense pas toutes les utiliser, loin s'en faut : je perdrais mon latin à force de l'utiliser.


Ces locutions latines sont à mon sens assez peu utilisées de nos jours à cause du fait que peu de gens connaissent la véritable diversité et richesses de ce registre plus ou moins soutenu : un lien à la fin du billet te renvoie vers une liste de locutions latines adverbiales bien plus exhaustive et complète que ne l'est celle de mon billet, je t'invite donc chaleureusement à le visiter. :)

Ceci dit, certaines locutions particulièrement exotiques ou méconnues peuvent laisser tes lecteurs perplexes (mais certainement pas celles présentées dans ce billet), donc leur usage dans un texte de registre familier ou commun est peut-être à proscrire.

Et merci pour les encouragements, ça me fait chaud au cœur. ^^
Modifié le 30/11/2010 à 18 h 49 par Vynile
 
Hors ligne Rastagong
# Ajouté le 01/12/2010 à 18 h 58
Anciennement Rayman3640
Avatar
Membres
D'accord, merci beaucoup pour ces précisions. ^^

Il me reste encore à prendre l'habitude de les utiliser.
 
Hors ligne neamar
# Ajouté le 01/12/2010 à 19 h 44
Just know the rules...

Membres
Je me permets aussi de signaler "Citations latines" pour quelques citations à connaître. Bonne lecture :)
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 02/12/2010 à 19 h 30
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Bonsoir,

Merci à toi pour cet intéressant article Vynile. :)
 
Hors ligne Nox
# Ajouté le 09/12/2010 à 14 h 42
Miew !
Avatar
Groupe : zAnciens
Très bon billet. J'ai appris, merci. :)
Comment prononces-tu « haud dubie » ?
Modifié le 09/12/2010 à 14 h 44 par Nox
 
Hors ligne Renesis-3
# Ajouté le 11/12/2010 à 21 h 23
Avatar
Membres
Concernant l'orthographe d'a priori, lequel est le plus accepté au manuscrit ? Parce que je ne sais pas écrire en italique. :P

Citation : Rastagong
Je ne connaissais q'une très faible proportion des locutions latines présentées dans ce billet. Merci, ce fut très enrichissant. Cependant, j'ai une question : les locutions que tu as présentées à la fin sont-elles encore utilisées ? J'aimerais éviter de passer pour un octogénaire en les employant. :p

Mais de toute manière, je ne pense pas toutes les utiliser, loin s'en faut : je perdrais mon latin à force de l'utiliser.


J'ai déjà croisés toutes ces locutions latines, mais dans un contexte particulier. A priori est assez utilisé dans la vie courante. J'avais un prof de maths qui nous disait régulièrement des phrases telles que "La fonction est 2x + 4 , donc ipso facto la dérivé de cette fonction est 2"
Sinon je dirais que cela s'emploie plus à l'écrit, je les ai souvent croisé dans des livres de cours, en économie ou philosophie, en histoire, ou encore dans des magazines quelques peu intellectuels. Le magazine La Revue me vient en tête, mais il y en a pleins d'autres.
 
Hors ligne Itello
# Ajouté le 11/12/2010 à 21 h 31
Avatar
Groupe : zAnciens
Lorsqu’on écrit en manuscrit, on n’utilise pas l’italique. Dans le cas des titres d’ouvrage, par exemple, on remplace l’italique par un soulignement. Mais dans la plupart des cas, on ne remplace pas l’italique par un autre élément visuel. Tu écriras donc tout simple « a priori ».

Quant à savoir si tu peux mettre l’accent en écriture manuscrite, le problème reste le même. « Si les deux graphies se trouvent, notez que la seconde reste sujette à polémique alors que la première est acceptée de tous. Il est préférable, lors de concours par exemple, d’écrire a priori pour éviter que l’on considère, à tort, votre orthographe comme défaillante. »
 
Hors ligne Rastagong
# Ajouté le 13/12/2010 à 22 h 06
Anciennement Rayman3640
Avatar
Membres
Citation : Renesis-3
J'ai déjà croisés toutes ces locutions latines, mais dans un contexte particulier. A priori est assez utilisé dans la vie courante. J'avais un prof de maths qui nous disait régulièrement des phrases telles que "La fonction est 2x + 4 , donc ipso facto la dérivé de cette fonction est 2"
Sinon je dirais que cela s'emploie plus à l'écrit, je les ai souvent croisé dans des livres de cours, en économie ou philosophie, en histoire, ou encore dans des magazines quelques peu intellectuels. Le magazine La Revue me vient en tête, mais il y en a pleins d'autres.


Merci pour cette confirmation, je n'en suis que plus rassuré. ^^
 
Hors ligne Vynile
# Ajouté le 18/12/2010 à 07 h 12
Awesome!
Avatar
Groupe : zAnciens
Citation : Nox
Très bon billet. J'ai appris, merci. :)
Comment prononces-tu « haud dubie » ?


La prononciation n'a pas énormément d'importance, il faut juste respecter les règles phonétiques de la langue originelle. Donc pour « haud dubie », tu devras grosso modo prononcer « haod doubie ». :)

En tout cas merci pour le compliment, c'est très gentil à toi. ^^
Modifié le 18/12/2010 à 07 h 15 par Vynile