Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Actu du site > Voulez-vous donner de la voix ? > Lecture du billet

Voulez-vous donner de la voix ?

À destination de ceux qui en ont besoin

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Actu du site

Écrit par ptipilou, le 11/11/2010 à 20 h 13 | Commenter ce billet (7 commentaires)

Certains donnent de la voix d’une manière tout à fait philanthropique.

Vous êtes-vous déjà demandé comment les victimes d’un handicap visuel (ou moteur, reconnu à 80 %) pouvaient avoir accès au livre ? Le braille, mais encore ?

Image utilisateur
L’association des donneurs de voix, active depuis 1977, met à la disposition des aveugles, des malvoyants et des déficients visuels des bibliothèques sonores qui permettent à ce public d’accéder à une lecture par l’oreille.

Un catalogue impressionnant



Image utilisateur
Pour exemple, au 1er janvier 2010, pas moins de 350 000 ouvrages enregistrés sont accessibles gratuitement dans chaque bibliothèque. L’envoi de cassettes ou de CD enregistrés se fait par la poste, en franchise postale ou tout simplement sur place, lors de permanences de délégations régionales ou locales : les audiolecteurs (c’est ainsi que l’association les appelle) les reçoivent (sous certaines conditions accessibles au public concerné) et peuvent ainsi « lire » Le Dernier Jour d’un condamné (Victor Hugo), Jours de silence à Tanger (Tahar Ben Jelloun), Le Premier Homme (Albert Camus) ou encore 999, à l’aube de rien du tout (Claude Daubercies).

Constitué de livres de taille variable, le catalogue recense aussi (selon les bibliothèques) des ouvrages choisis en fonction de l’actualité littéraire, des demandes exprimées par les audiolecteurs, de l’intérêt des donneurs de voix pour tel ou tel ouvrage. Mais ce sont aussi revues, livres spécialisés, voire parfois des ouvrages à la demande !

L'association et ses bibliothèques



Les différentes bibliothèques sonores de l’association sont nées à l'initiative des Lions Club et d’autres clubs. Elles sont actuellement au nombre de 116, réparties un peu partout en France. Elles fonctionnent grâce aux subventions des collectivités locales, aux cotisations des donneurs de voix et des animateurs qui en sont les membres actifs. Il ne faut pas oublier non plus les dons des audiolecteurs (les bénéficiaires) ainsi que ceux de divers bienfaiteurs.

Image utilisateur
Aucune cotisation n’est exigée, seule une carte d’invalidité ou un certificat médical rend l’accès possible aux ressources auditives de l’association. Les aveugles, les amblyopes1 peuvent aussi faire un don s’ils le souhaitent. Les prêts peuvent être effectués sur place, lors des permanences ou adressés par la poste en franchise.

Citation : Témoignage d’un audiolecteur
Se mettre à l’écoute d’un livre requiert un effort particulier. On n’écoute pas un roman comme on écoute une émission de radio. Vous, lorsque vous lisez, vous touchez le papier, en appréciez la texture, en respirez l’odeur, votre regard est occupé… Ces éléments, auxquels vous ne prêtez aucune attention, participent à l’acte de lecture.


1Est amblyope tout déficient visuel dont la lésion organique n’explique pas (ou insuffisamment) la faible perception visuelle.

Le don de voix



Si vous avez quelque talent de diction, êtes sensibles à l’initiative et pouvez consacrer un peu de votre temps à la lecture à haute voix, vous pouvez devenir « donneur de voix ». Vous enregistrerez, chez vous, sans matériel perfectionné, mais à l’aide de votre ordinateur et de votre passion, pour communiquer le plaisir de lire à des personnes qui en sont malheureusement privées. De plus, si vous avez des aptitudes particulières (en mathématiques, par exemple), vous rencontrerez peut-être la demande de certains audiolecteurs en attente de la sortie... du livre à votre voix ! Renseignements sur le site de l’ADVBS.

Image utilisateur

Vous contribuerez ainsi à fournir à ces hommes et femmes — désireuses de pouvoir connaître le bonheur de lire — une ressource alternative sous forme de livre sonore, en devenant ainsi les yeux de ces lecteurs.

Citation : Un donneur de voix
(...) Je me contente de faire ce que je sais faire de mieux : lire ! Les témoignages de reconnaissance des audiolecteurs me font chaud au cœur (…). Dans la vie, les occasions de se rendre utile ne sont pas si nombreuses. Quand elles se présentent, il ne faut jamais hésiter à les saisir.


Quelques liens





7 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne 6pri1
# Ajouté le 11/11/2010 à 20 h 46
« IGWT »
Avatar
Membres
Merci pour le billet, mais…

Citation : billet
Vous êtes-vous déjà demandés

… je ne suis pas convaincu par cet accord.
 
Hors ligne Itello
# Ajouté le 11/11/2010 à 20 h 52
Avatar
Groupe : zAnciens
Cette erreur est mienne, j’ai réalisé une relecture trop rapide et j’ai commis une coquille qui n’était pas dans la version originale. Veuillez m’en excuser. Merci d’avoir signalé la faute, 6pri1. :)
Modifié le 11/11/2010 à 20 h 54 par Itello
 
Hors ligne ptipilou
# Ajouté le 11/11/2010 à 23 h 16
Sus à la faute !
Avatar
Groupe : Administrateurs
Par solidarité avec Itello, j'aurais très bien pu la faire.
Merci, 6pri1 : je souhaitais vous faire part de cette découverte. ;)
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 11/11/2010 à 23 h 40
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Et je te remercie de nous en avoir fait part. Il est vrai que peu de choses (objets, technologies, etc.) sont adaptées aux personnes malvoyantes (il suffit de regarder certains sites Internet non valides par exemple).

J'ai moi-même cherché à me procurer un livre en gros caractères il y a peu pour une personne que je connais et qui a des problèmes de vue, mais je n'ai pas réussi. Cela constitue toujours une part infime des rayonnages, même dans de grandes librairies. En ce qui concerne les livres lus, il est peut-être plus facile de trouver son bonheur, cela dit je pense que pour des publications un peu spécifiques (comme celles auxquelles tu fais d'ailleurs allusion dans ton article), cela doit rapidement devenir beaucoup moins évident…
 
Hors ligne ptipilou
# Ajouté le 12/11/2010 à 18 h 00
Sus à la faute !
Avatar
Groupe : Administrateurs
Il existe une maison d'édition, je ne me souviens plus de son nom, qui propose (proposait ?) ce genre de livre.
Au Salon du livre de Paris, il serait étonnant de ne pas en trouver au moins une.
C'est dommage, je crois avoir jeté leurs prospectus il y a peu... :euh:
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 12/11/2010 à 18 h 25
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Oui, j'en ai aussi trouvé sur l'internet. Par contre ces maisons d'édition sont assez peu présentes en librairie, et c'est dommage je trouve…
 
Hors ligne Astalaseven
# Ajouté le 05/08/2011 à 21 h 18

Membres
Je me demandais laquelle de ces deux formes était la plus correcte :

Citation : ptipilou
Aucune cotisation n’est exigée, seule une carte d’invalidité ou un certificat médical rend l’accès possible.


Citation : Astalaseven
Aucune cotisation n’est exigée, seuls une carte d’invalidité ou un certificat médical rendent l’accès possible.


rendent, car : Si les sujets joints par ou ne sont pas de la même personne, le verbe se met au pluriel et à la personne qui a la priorité.

seuls : seul s’accorde avec carte … ou … certificat, qu’il modifie.
Modifié le 05/08/2011 à 21 h 19 par Astalaseven