Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Rhétorique > Les figures de style — Troisième opus > Lecture du billet

Les figures de style — Troisième opus

Pléonasme, antanaclase, énumération, asyndète, prosopopée et moult autres figures de style…

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Rhétorique

Écrit par christophetd, le 07/05/2010 à 22 h 57 | Commenter ce billet (11 commentaires)

Ce troisième et dernier article dans la série des figures de style vous fera découvrir des procédés stylistiques assez peu connus qui vous permettront de faire ressortir des éléments, des idées et beaucoup d'autres choses dans vos écrits. ;)

Les figures de répétition



Les figures de répétition sont des procédés basés sur une reprise de mots ou sur une structure syntaxique particulière.

Le pléonasme



Le pléonasme consiste à ajouter un mot (le plus souvent un adjectif) inutile à un nom. Son but est de faire particulièrement bien ressortir une idée, une caractéristique du nom.

Citation : Exemple
Il monte en haut.

Cette phrase est bel et bien un pléonasme. En effet, « en haut » apporte une précision inutile, étant donné qu'il est impossible de monter en bas !

Contrairement au pléonasme, qui est un procédé stylistique volontairement appliqué, la redondance est une utilisation involontaire et donc fautive de cette technique.

La vocation de Saint Matthieu — Michelangelo Merisi da Caravaggio
La vocation de Saint Matthieu, 1599 - 1600
Michelangelo Merisi da Caravaggio

Le parallélisme



Le parallélisme est la reprise d'une structure syntaxique semblable pour deux énoncés. Son but est de rythmer la phrase et de mettre en valeur les deux éléments comparés, soit pour les rapprocher, soit pour les opposer.

Citation : Œuvres de La Bruyère — Jean de La Bruyère
Celui-là est riche, qui reçoit plus qu'il ne consume ; celui-là est pauvre, dont la dépense excède la recette.

Les deux éléments mis en valeur sont en rouge dans l'exemple. Ils ont pour but de marquer la différence entre deux personnages : un pauvre et un riche.
La structure syntaxique reprise est la suivante :

Citation
« Celui-là est » + adjectif


L'antanaclase



L'antanaclase est une répétition qui joue sur la polysémie (le fait qu'un mot puisse avoir plusieurs sens).

Citation : Blaise Pascal
Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.


Cette phrase joue sur le sens que peut avoir le mot « raison » :

  • « Une faculté de l'esprit humain dont la mise en œuvre nous permet de fixer des critères de vérité et d'erreur, de discerner le bien et le mal et de mettre en œuvre des moyens en vue d'une fin donnée » (définition provenant de Wikipédia), du latin ratio, is, ere.

    Citation : Exemple
    Pourquoi fais-tu ça ? Tu as perdu la raison !

  • Élément qui nous pousse à mener à bien une action.

    Citation : Exemple
    — Pourquoi veux-tu nous quitter ?
    — J'ai mes raisons.


L'énumération



L'énumération consiste à effectuer une liste de différents éléments constituant un ensemble.

Citation : Exemple
En allant au supermarché, j'ai acheté des pommes et des poires.

Ici, les éléments constituant l'ensemble « ce que j'ai acheté » sont les pommes et les poires.

Les figures de construction



Les figures de style appartenant à cette catégorie reposent sur l'ordre et le choix de groupes de mots.

L'attelage



L'attelage (également appelé zeugma) rapproche deux termes évoquant un élément abstrait et un élément concret.

Citation : Madame Bovary — Flaubert
Il admirait l'exaltation de son âme et les dentelles de sa jupe.

L'élément abstrait est ici coloré en rouge et le concret, en vert. Le rapprochement des deux va créer un effet comique et ironique.

L'asyndète



L'asyndète consiste à supprimer les mots liant deux groupes syntaxiques liés. Cela ne doit cependant pas poser de problème de compréhension. Son but est de donner l'impression que plusieurs actions se succèdent très vite.

Citation : Lettres persanes — Montesquieu
Le poison me consume ; ma force m'abandonne ; la plume me tombe des mains.


Dante et Virgile en enfer — William-Adolphe Bouguereau
Dante et Virgile en enfer, 1850
William-Adolphe Bouguereau

La polysyndète



La polysyndète est l'opposé de l'asyndète : elle ajoute des mots de liaison entre des groupes syntaxiques.

Citation : Phèdre — Racine
Je sentis tout mon corps et transir et brûler.

Dans cet exemple, c'est la conjonction de coordination « et » qui est ajoutée.

Vous remarquez que l'asyndète enlève quelque chose, tandis que la polysyndète ajoute un élément (en l'occurrence des mots de liaison). Dans quasiment tous les mots, le préfixe « a » est en effet privatif, tandis que « poly » revêt un sens additif.


L'inversion



L'inversion consiste à bouleverser l'ordre habituel d'une phrase (sujet + verbe + complément) pour rompre la monotonie du texte et certaines fois y ajouter de la grâce et de l'élégance ou insister sur des mots.

Citation : Charles Baudelaire
De ma vie j'ai rencontré la femme.

La disposition conventionnelle de cette phrase est « J'ai rencontré la femme de ma vie ».

L'hypallage



On dit qu'on effectue une hypallage lorsque l'on attribue à un mot de la phrase un ou plusieurs éléments qui conviendraient à un ou plusieurs autres mots de la même phrase.

Citation : L'éducation sentimentale — Flaubert
(Frédéric vient de rencontrer une jeune femme dont il tombe amoureux)
Frédéric regardait les rubans [du chapeau de la jeune femme] palpiter.

Ce ne sont ici pas les rubans qui palpitent, mais bien le cœur de la femme !

Comme vous avez pu le remarquer, « hypallage » est, contrairement aux apparences, un nom féminin.


Les figures de style qui suivront seront des figures dites « de pensée ».

Les figures d'analogie



Didon construisant Carthage — Joseph Mallord William Turner
Didon construisant Carthage, 1815
Joseph Mallord William Turner

La prosopopée



La prosopopée est un procédé par lequel il est possible de faire don de sentiments ou de la parole à des êtres inanimés, morts ou absents.

Citation : Exemple
Le soleil semblait me fixer furieusement.


Les figures d'amplification



Le paradoxe



Le paradoxe consiste à écrire un énoncé paraissant contenir une contradiction. Cette dernière est souvent en opposition aux idées du moment, dans le but d'inviter à la réflexion, car elle contient la plupart du temps une vérité cachée.
On l'utilise principalement dans les textes argumentatifs.

Citation : La Rochefoucauld
On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres.

Cette phrase pose un problème : comment pouvons-nous être différents de nous-mêmes ? Cela donne de quoi réfléchir.

Les figures d'atténuation



La prétérition



La prétérition est une figure de style que l'on emploie très souvent à l'oral : elle consiste à attirer l'attention sur un élément particulier en prétextant ne pas en parler ou à affirmer de ne pas vouloir dire quelque chose alors qu'on est en train de le faire.

Citation : Exemple
Hier j'ai passé une journée, je ne te raconte pas !

Pas besoin d'explications supplémentaires, vous avez sûrement saisi le principe.

Les figures de substitution



La périphrase



La périphrase désigne un élément par un ou plusieurs de ses aspects caractéristiques, sans le nommer de façon directe.

Citation : Exemple
Le lion : le roi des animaux.


L'antonomase



L'antonomase consiste à remplacer un nom commun (ou une périphrase) par un nom propre, ou l'inverse. Elle se rapproche de la synecdoque.

Citation : Exemple
Un Tartuffe => un hypocrite, en référence au personnage principal de la pièce éponyme de Molière.
Un Don Juan => un séducteur.
Etc.


Il existe bien d'autres figures d'analogie (l'allégorie, la métaphore, etc.), d'amplification (l'hyperbole), d'atténuation (la litote, l'euphémisme, l'antiphrase, etc.), de substitution (la métonymie, la synecdoque), mais puisqu'elles ont déjà été abordées dans de précédents billets (voir les liens à la fin), je n'en reparlerai pas.

Liens






C'est ici que ce billet se termine, j'espère qu'il vous aura fait découvrir d'autres figures de style ! :)


11 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne Rastagong
# Ajouté le 07/05/2010 à 23 h 25
Anciennement Rayman3640
Avatar
Membres
Billet bien rédigé qui m'aura fait découvrir une ou deux figures de style. :)
Cependant, il me semble que la redondance peut être volontaire, non ? L'effet d'insistance est différent du pléonasme qui est une simple répétition: la redondance accentue, tandis que le pléonasme redit réellement la même chose. Exemple :
Citation : Exemple de redondance volontaire trouvé sur le net
Je le dis bien haut, je l'affirme et je le proclame.

L'auteur ne fait pas forcément une erreur, mais il marque son affirmation.
 
Hors ligne Sergeswi
# Ajouté le 08/05/2010 à 10 h 52

Membres
Dictionnaire Larousse :

Citation : Larousse
redondance
nom féminin
(latin redundantia)

Abondance excessive et non justifiée de termes dans le discours.
Caractère d'un énoncé qui réitère, sous plusieurs formes différentes, un même trait signifiant.
Terme redondant, redite.
En informatique et dans les télécommunications, duplication d'informations afin de garantir leur sécurité en cas d'incident.

pléonasme
nom masculin
(bas latin pleonasmus, du grec pleonasmos, excès)

Répétition dans un même énoncé de mots ayant le même sens, soit par maladresse (par exemple descendre en bas), soit dans une intention stylistique (par exemple Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux, vu [Molière]).


Cette citation du Tartuffe de Molière est très similaire à celle que tu cites, Rayman3640. Edit : je considère donc qu'il s'agit plutôt d'un pléonasme.

Dictionnaire CNTRL :

Citation : CNRTL
http://www.cnrtl.fr

PLÉONASME, subst. masc.

LING., STYL. Terme ou expression qui ajoute une répétition (consciente ou inconsciente) à ce qui a été énoncé. Synon. battologie, périssologie, tautologie. Les expressions «je l'ai vu de mes yeux, entendu de mes oreilles» sont des pléonasmes admis et fort usités.

REDONDANCE, subst. fém.

B. − 1. STYL., gén. péj. Abondance de répétitions, de développements, d'ornements, généralement considérée comme excessive, critiquée pour sa lourdeur, son obscurité, son emphase. Synon. boursouflure, enflure, grandiloquence, prolixité, verbiage, verbosité; anton. brièveté, sobriété. Redondance encombrée de métaphores.

Répétition inutile, formule outrancière.
Amplification exagérée, multiplication des éléments décoratifs.
Élément décoratif superflu.
Répétition inutile.

C. − COMMUN. Caractère d'un message, d'un code, présentant des répétitions, des éléments excédentaires par rapport au nombre de signes strictement nécessaires à la transmission de l'information et permettant ainsi une compréhension et une fiabilité meilleures.


Je pense que nous sommes d'accord : la redondance est, volontaire ou non, souvent lourde et maladroite tandis que le pléonasme, s'il est involontaire est une maladresse de langage, s'il est volontaire un effet de style admis.
Modifié le 08/05/2010 à 10 h 52 par Sergeswi
 
Hors ligne 6pri1
# Ajouté le 08/05/2010 à 11 h 36
« IGWT »
Avatar
Membres
Secret (cliquez pour afficher)
Citation
Les figures de répétition sont des procédés basés sur une reprise de mots ou sur une structure syntaxique particulière.

Je proposerais d'ôter cet anglicisme de l'article.


Heureux d'en apprendre encore sur les figures de style, thème qui ne m'a apporté que des mauvaises notes en français. ^^
 
Hors ligne christophetd
# Ajouté le 08/05/2010 à 11 h 40
Give me Vicodin.
Avatar
Groupe : zAnciens
Au passage, une redondance est cachée dans cette page, saurez-vous la trouver ?

Secret (cliquez pour afficher)
Il s'agit du lien « Remonter en haut » à la fin du billet. :-°
 
Hors ligne Arlequin
# Ajouté le 08/05/2010 à 11 h 46
Have you mooed today ?
Avatar
Groupe : Équipe SdZ
Je l'ai signalé à Ziame il y a quelques jours. Quelle coïncidence !
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 08/05/2010 à 16 h 02
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Citation : Etienne-02
Je l'ai signalé à Ziame il y a quelques jours. Quelle coïncidence !


Oui, en effet il faudra qu'on corrige ça.

Vous pouvez poster un rapport de bogue si vous voulez, ça permettra d'éviter qu'on oublie. :)
 
Hors ligne Rastagong
# Ajouté le 08/05/2010 à 17 h 26
Anciennement Rayman3640
Avatar
Membres
@Sergeswi :
La redondance est évidemment lourde, mais pas forcément maladroite : si c'est l'effet voulu par l'auteur et qu'il doit produire un effet sur lecteur, c'est bel et bien stylistique. Cet effet d'emphase peut d'ailleurs être mis en parallèle avec l'hyperbole. « Amplification exagérée », c'est bien ce qu'en dit le CNRL, et l'hyperbole n'est rien d'autre qu'une exagération ; pourtant c'est une figure de style. Sinon que dire de Camille Desmoulins lorsqu'il dit « La liberté, c'est le bonheur, c'est la raison, c'est l'égalité, c'est la justice, (…), c'est votre sublime Constitution » ? Bien sûr, la redondance peu être une maladresse, tout comme le pléonasme, mais je pense qu'il existe une différence : tandis que la redondance se répète en utilisant des termes proches qui peuvent nuancer la pensée, le pléonasme utilise des termes entièrement équivalents, et qui n'apportent rien de plus. Bref, je pense qu'il est un peu facile d'exclure cet effet des figures de style sous prétexte que ça fait lourd : synthétiser sa pensée c'est bien, mais ce n'est pas obligatoire et ne pas le faire peut réellement produire des effets.

Enfin bon, la nuance est subtile, je ne vais pas chipoter plus longtemps pour ça. Les langues ne sont pas quelque chose d'exact, d'absolu et de défini : nombreux sont les points sur lesquels les avis divergent. ^^
Modifié le 08/05/2010 à 17 h 26 par Rastagong
 
Hors ligne 6pri1
# Ajouté le 13/05/2010 à 10 h 19
« IGWT »
Avatar
Membres
Citation : christophetd
Au passage, une redondance est cachée dans cette page, saurez-vous la trouver ?

Secret (cliquez pour afficher)
Il s'agit du lien « Remonter en haut » à la fin du billet. :-°


Elle a mystérieusement disparu. >_<
 
Hors ligne christophetd
# Ajouté le 13/05/2010 à 11 h 26
Give me Vicodin.
Avatar
Groupe : zAnciens
Elle a mystérieusement été corrigée par Ziame. :ange:
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 13/05/2010 à 12 h 49
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Citation : christophetd
Elle a mystérieusement été corrigée par Ziame. :ange:


Même pas, ça doit être quelqu'un d'autre (je n'ai pas vraiment eu le temps de regarder ça cette semaine :) ).
 
Hors ligne Astalaseven
# Ajouté le 05/08/2011 à 21 h 37

Membres
Ce n'est peut-être pas très prudent, mais ...

Citation : christophetd
Cette phrase est bel et bien un pléonasme. En effet, « en haut » apporte une précision inutile, étant donné qu'il est impossible de monter en bas !


il est tout à fait possible de monter en bas!

Reste à voir la vitesse avec laquelle on va redescendre :-° .