Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Erreurs courantes > Fautes récurrentes : sixième du nom > Lecture du billet

Fautes récurrentes : sixième du nom

Accord sujet-verbe, voir / voire, guillemets…

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Erreurs courantes

Écrit par Fihld, le 18/12/2009 à 14 h 11 | Commenter ce billet (17 commentaires)

Nous continuons la série sur les erreurs courantes avec ce nouveau billet. Cette série a pour but de mettre en lumière des fautes dites « récurrentes » qu'on peut fréquemment rencontrer, voire commettre. Nous ferons ensemble des rappels sur l'accord entre le sujet et le verbe, verrons deux petits points orthographiques et tenterons de clarifier les utilisations des différents guillemets en typographie.
Vaste programme. :)

Sommaire

La Lettre d'amour - Johannes Vermeer
La Lettre d'amour, 1669 - 1670
Johannes Vermeer

  • Une mise au point sur l'accord sujet-verbe.
  • Voir et voire : un -e qui change tout.
  • Encapsulation de guillemets.
  • Quand et comment accorder « tel » et « tel que » ?


Des problèmes avec l'accord sujet-verbe



Tout le monde sait que le verbe s'accorde avec le sujet, mais certains tendent à l'oublier quand la phrase devient plus complexe. Prenons un exemple simple : « Toi, tu joues ». Le sujet est bien « tu » (en d'autres termes, c'est bien la personne à qui l'on parle qui fait l'action, ici celle de jouer) donc on conjugue le verbe « jouer » à la 2e personne du singulier : « joues ». En revanche, lorsqu'une proposition subordonnée relative* entre en scène, on trouve souvent des erreurs.
Reprenons notre exemple un peu plus étoffé : « C'est toi qui joues ». Ici le pronom relatif « qui » est le sujet du verbe « joues » et représente le « toi » de la proposition principale qui précède. Pour accorder correctement le verbe, il faut donc chercher le sujet dans la proposition principale.

Citation : exemple
On parle ici d'une faute [qui revient souvent].

Il faut faire particulièrement attention lorsque le sujet est un pronom personnel, comme c'est le cas dans notre exemple initial (« toi »). Mais cette subtilité ne modifie en rien l'accord du verbe avec ce pronom personnel (allez courage, un peu de grammaire n'a jamais fait de mal à personne !).

Citation : exemple
C'est toi, quand j'ai le dos tourné, qui envoies des avions en papier.

Veillez surtout à ne pas vous laisser distraire par des compléments circonstanciels qui s'introduiraient entre le sujet et le verbe, ou encore par la présence du « c'est » qui pourrait faire penser à une 3e personne du singulier.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour éviter de dire et d'écrire des choses telles que « c'est moi qui a [ai] rangé la voiture » ou encore « c'est toi et lui qui savaient [savez] ».

Si vous hésitez à accorder un verbe ou si vous avez encore des doutes, pensez à remplacer le sujet par « nous ». « C'est nous qui jouons » sonne mieux que « c'est nous qui jouaient » non ?

* Une proposition subordonnée relative est une partie de phrase qui dépend de la proposition principale de celle-ci (elle lui est donc subordonnée) et qui commence par un pronom relatif (relative). Plus d'informations dans ce billet.

Voir et voire : un -e qui change tout



Inutile, je pense, de présenter longuement « voir » qui est un verbe du 3e groupe. En revanche, on rencontre souvent une utilisation incorrecte, voire absente de son homophone « voire ». Celui-là n'est pas classé dans la grande famille des verbes mais dans celle des adverbes. De même qu'on n'accorde pas « rapidement » par exemple (vous ne verrez jamais de « rapidements » ou encore de « rapidemente »), « voire » est invariable ce qui nous confirme que le « -e » final n'est pas en option. Cet adverbe donc peut être remplacé par « et même » : sa signification nous permet de dire qu'il s'agit plus précisément d'une conjonction qui « sert à unir deux mots ou deux groupes de mots avec une idée de gradation » (nous dit grammaire.reverso.net). Pour s'en convaincre il suffit de regarder une phrase écrite quelques lignes plus haut :

Citation : exemple
En revanche, on rencontre souvent une utilisation incorrecte, voire (= et même) absente de son homophone « voire ».

De plus, vous avez sans doute déjà rencontré l'expression « voire même ». Avec ce que vous savez maintenant, vous pouvez dire qu'il s'agit d'un pléonasme, que l'expression est redondante. Mais ne soyez pas trop à cheval sur cette règle puisque la locution est depuis longtemps très utilisée aussi bien à l'écrit qu'à l'oral (plusieurs grammairiens s'accordent même à dire que l'expression n'est pas pléonastique).

En résumé, n'oubliez pas le « -e » de « voire » quand vous pouvez le remplacer par « et même », et évitez l'utilisation de « voire même ».

Encapsulation de guillemets


Image utilisateur
À l'écrit et plus particulièrement sur ordinateur, nous avons l'habitude de rencontrer voire d'utiliser les guillemets dactylographiques ("…") (en rappelant au passage que le mot guillemet est masculin). Certains leur donnent le nom de guillemets anglais (notamment à l'international), mais ce terme désigne encore autre chose en français : il est donc préférable d'utiliser l'expression de guillemets dactylographiques. Mais vous n'êtes sûrement pas sans savoir que la typographie française requiert l'utilisation des guillemets français («»). La question est ici de savoir quels guillemets utiliser… à l'intérieur de guillemets. Cette situation peut apparaître dans un dialogue par exemple ou encore dans une citation.
Eh bien ! on serait tenté d'avoir recours aux guillemets dactylographiques ("") mais cette solution est incorrecte. Certains conseillent d'utiliser la même forme de guillemets quitte à perdre en lisibilité (« considérez cette « phrase » »). Mais la meilleure façon de faire consiste à placer des guillemets typographiques anglais (). Regardez bien, ce ne sont pas les mêmes que les dactylographiques).

En résumé nous avons donc ceci : « préférez l'usage des “véritables guillemets anglais” pour créer différents niveaux de guillemets ». Comme tout, la typographie évolue et s'adapte ; souvenez-vous surtout que l'essentiel est d'écrire quelque chose de clair et de facilement compréhensible. Évitez tant que vous pouvez l'imbrication de la même forme de guillemets.

De plus, nous avons une surprise pour vous : nous avons retrouvé dans d'anciens messages du forum un lien vers un blog extrêmement intéressant qui est une très bonne source typographique. Parmi les différents articles, on retrouve celui-ci qui mérite qu'on s'y attarde un peu. N'hésitez pas à aller y faire un tour. :)


Voici un petit tableau récapitulatif avec les combinaisons de touches à effectuer pour écrire ces différents guillemets.

SymboleAppellationWindowsLinux (clavier fr-oss)Macintosh
«

Guillemets français

Alt + 0171

Alt Gr + W

Alt + 0199
»
Alt + 0187
Alt Gr + X
Alt + 0200


Guillemets typographiques
anglais

Alt + 0147

Alt Gr + Shift +W

Alt + 0210
Alt + 0148
Alt Gr + Shift + X
Alt + 0211
" "
Guillemets dactylographiques
Clavier


Enfin, si vous voulez en savoir plus sur le bon usage de la ponctuation, nous vous invitons à lire ce billet très instructif.

Accord de « tel » et « tel que » : quand ? comment ?



Il est certain que vous avez eu à utiliser et que vous utilisez souvent l'expression « tel que ». Mais il faut faire attention à la forme de « tel ». En effet dans une phrase « tel que » s'accorde avec le nom qui précède. S'accorder signifie aussi bien s'adapter au genre qu'au nombre du nom qu'il qualifie. Par exemple, si c'est un nom féminin pluriel, il faudra écrire « telles que ».

Citation : exemples
Le lézard tel que tu le vois…
Des objets tels que la machine à café ou le bol…
Une interjection telle que « Oh ! »…
Les inventions telles que l'ordinateur…

En revanche si vous utilisez simplement « tel » il s'accorde avec le ou les noms qui suivent.

Citation : exemples
Un objet telle la tasse…
Les inventions tels l'ordinateur et l'imprimante… (masculin + féminin → masculin)

À vous de jouer ! :)


Voilà qui clôture ce sixième volet. Nous espérons qu'il vous aura permis d'apprendre des choses, de corriger quelques erreurs ou encore de rappeler certaines notions. À bientôt pour un prochain billet !

Ressource à visiter en ligne : Blog typographique



17 commentaires sur ce billet

Page : Précédente 1 2 
Auteur Message
Page : Précédente 1 2 
Hors ligne mwsaz
# Ajouté le 31/08/2010 à 21 h 16
Avatar
Groupe : zAnciens
Bonsoir,

Les combinaisons de touches permettant d'insérer les guillemets typographiques anglais (ouvrants et fermants) sous linux ne sont pas indiquées dans le tableau récapitulatif, or elle existent (chez moi du moins) : Alt Gr + Shift + w et Alt Gr + Shift + x respectivement.

Quelqu'un pourrait-il les ajouter ? Merci.
Modifié le 31/08/2010 à 21 h 18 par mwsaz
 
Hors ligne Itello
# Ajouté le 31/08/2010 à 21 h 24
Avatar
Groupe : zAnciens
C’est fait. :)