Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Grammaire > Les fonctions grammaticales > Lecture du billet

Les fonctions grammaticales

Quelques rappels utiles sur des points de grammaire un peu délicats...

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Grammaire

Écrit par gigedine, le 21/11/2008 à 10 h 17 | Commenter ce billet (9 commentaires)

Vous souvenez-vous de ces exercices où nous devions faire de l'analyse grammaticale (souligner en vert le sujet, trouver le COD, etc.) ? Pour certains c'était un vrai calvaire, pour d'autres une simple formalité... Eh bien aujourd'hui j'ai décidé de remettre le couvert et de vous rappeler les principales fonctions qui peuvent exister !

Mais qu'est-ce qu'une fonction ? Et à quoi cela va-t-il nous servir de les connaître ?


La fonction d'un mot correspond au rôle qu'il va jouer dans la phrase par rapport à un autre mot ou groupe de mots.
Et connaître toutes ces fonctions va vous servir entre autres pour la lecture des prochains billets du blog, pour l'étude des langues anciennes et l'étude des langues étrangères comme l'allemand par exemple.


Les fonctions en rapport avec le verbe



Dictionnaire

Le sujet



Je passerai très vite sur cette fonction fondamentale, pilier de la phrase avec le verbe ou groupe verbal.
Le sujet fait l'action ou la subit selon qu'il s'agit de la voix active ou de la voix passive.

Exemples :
Le chien a aboyé (voix active).
Le chat a été poursuivi par le chien (voix passive).

Le complément d'agent



On le rencontre uniquement à la voix passive. Il est introduit par les prépositions "par" ou "de". C'est celui qui exerce l'action sur le sujet.

Exemple :

Le chat a été poursuivi par le chien.

Les compléments d'objet



Les compléments d'objet dépendent du verbe, directement (ils se situent immédiatement après le verbe) ou indirectement (une préposition les sépare du verbe). Ce sont des compléments essentiels : ils ne peuvent pas être supprimés ou déplacés sinon la phrase perd tout son sens.

Le complément d'objet direct (COD)

On le trouve immédiatement après le verbe. Il représente la personne ou la chose sur laquelle porte l'action et répond aux questions "qui" ou "quoi".

Exemples :
L'enfant a gagné un vélo à la tombola.
Son mari épluche les pommes de terre.

En effet, si on reprend ce premier exemple, l'enfant a gagné quoi ? Un vélo (le vélo est donc le COD du verbe gagner).

Le complément d'objet indirect (COI)

Il est relié au verbe à l'aide d'une préposition (à, de, contre, envers, avec, etc.) et représente la personne ou la chose qui bénéficie ou pâtit indirectement de l'action.

Exemples :
Il discute avec ses amis.
Ce jeune homme râle contre les politiciens.

Le complément d'objet second (COS)

Il a exactement la même fonction que le COI à la seule différence qu'il est toujours précédé d'un COD.

Exemple :
Il a prêté sa voiture à son frère.

Les fonctions en rapport avec d'autres fonctions



L'attribut



Il donne une précision sur l'état, l'apparence, ou la nature du mot auquel il se rapporte. On trouve les attributs après les verbes d'état (être, paraître, sembler, devenir, etc.), après les verbes qui expriment un jugement, un changement d'état ou tout ce qui s'y rapproche (considérer, croire, penser, trouver, etc.).

Un attribut peut être :
  • un attribut du sujet (exemple : elle paraît sincère.) ;
  • un attribut du COD (exemple : il a trouvé son père bien portant.).

L'attribut ne peut être ni supprimé ni déplacé dans la phrase.

L'apposition



Expansion du groupe nominal, le plus souvent placée entre virgules, qui apporte une précision quant à l'état, la nature, la fonction, etc. du mot auquel elle se réfère. L'apposition incarne la même réalité que le nom qu'elle complète.

Exemple : il appela à la rescousse son collègue, pompier volontaire.

L'apposition peut être reliée directement au nom qu'elle vient compléter, ou introduite par la préposition " de".

Exemples :
Son frère Paul s'est blessé durant l'entraînement.
Qu'il fait bon vivre dans la ville de Saint-Malo !

Ne pas confondre le complément du nom et l'apposition ! Étudions les deux phrases ci-après !
  • Le chien de ma voisine aboie sans arrêt. -> Ici, le chien et ma voisine ne sont pas la même personne (ou alors je suis tombée sur la tête :D ), et la préposition "de" marque l'appartenance. Nous avons donc affaire à un complément du nom.
  • Et vous, aimez-vous la ville de Saint-Malo ? -> Le mot ville et Saint-Malo désignent le même endroit ; il s'agit donc d'une apposition.


L'épithète



L'épithète apporte une précision sur le nom qu'il suit et auquel il est rattaché. Ici, pas de virgule, et l'épithète s'accorde en genre et en nombre avec le mot qu'il complète.

Seuls les adjectifs et participes passés employés comme adjectifs peuvent être épithètes.


Exemples :
J'ai recueilli le chat gris.
Les invités affamés se jetèrent sur les cacahuètes grillées.

Le complément du nom, le complément de l'adjectif, le complément de l'antécédent



J'ai décidé de regrouper ces trois-là car ils ont le même dessein, à savoir apporter une information, une précision sur le nom, l'adjectif ou l'antécédent auxquels ils se réfèrent.

Excepté le complément de l'antécédent forcément introduit par un pronom relatif, les compléments du nom et de l'adjectif sont reliés au nom ou à l'adjectif par une préposition (de, à, en, pour, sans, etc.).

Exemples :
Les médecins de campagne se font de plus en plus rares. -> complément du nom
Usé d'avoir tant bourlingué, il décida de prendre du repos. -> complément de l'adjectif
L'homme qui vient de monter dans l'autobus a l'air louche. -> complément de l'antécédent

Les compléments circonstanciels



Ils donnent des indications sur les circonstances : lieu, date, manière, cause, quantité, etc. Ces compléments ne sont pas indispensables à la compréhension de la phrase, et à ce titre, on peut les déplacer ou les supprimer.

Exemples :
J'irai voir le médecin la semaine prochaine.
La semaine prochaine, j'irai voir le médecin.


Tableau récapitulatif



Et parce qu'une synthèse vaut mieux qu'un long discours, vous trouverez ci-après un tableau qui récapitule toutes les grandes fonctions grammaticales et leurs natures.

Nom des fonctionsDéfinitionNature
Le sujetFait l'action
  • nom (exemple : le chien a aboyé) ;
  • pronom (exemple : je suis fatiguée) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemple : fumer tue) ;
  • une proposition subordonnée relative (exemple : qui m'aime me suive) ;
  • une proposition subordonnée complétive (exemple : qu'il ait marqué un but n'est pas si extraordinaire).
Le complément d'agentExerce l'action sur le sujet dans les constructions passives.
  • un nom (exemple : l'automobiliste a été arrêté par les policiers) ;
  • un pronom (exemple : il a été apprécié de tous) ;
  • une proposition subordonnée relative indéfinie (exemple : il a été déçu par ce qu'on lui a dit).
Les compléments d'objetApportent une précision, un complément d'information sur l'action qui se déroule.
  • un nom (exemples : j'ai acheté des pommes ; j'ai parlé avec mon voisin) ;
  • un pronom (exemples : que voulez-vous faire aujourd'hui ? Je t'ai parlé) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemples : elle ne saura jamais lui répondre ; il s'attachera à gagner) ;
  • une proposition subordonnée (exemple : l'inspecteur surveille que le travail est bien fait ; il parle à qui il veut).
L'attributExprime une qualité, un état se rapportant au sujet ou cod
  • un adjectif (exemple : il se croit beau) ;
  • un nom (exemple : elle a été nommée rédactrice en chef du magazine Elle) ;
  • un pronom (exemple : elle est heureuse aujourd'hui, le sera-t'elle encore demain ?) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemple : le plus important est de rester maître de soi) ;
  • une proposition subordonnée relative (exemple : ce serait bien qu'il reste un peu plus longtemps).
L'appositionExpansion du groupe nominal qui apporte une précision sur l'état, la nature, la fonction ou autre.
  • un adjectif ou participe passé(exemple : fier, le petit garçon s'empressa d'annoncer sa bonne note à sa mère) ;
  • un nom (exemple : Jacqueline, la chef de service, complimenta l'employé) ;
  • un pronom (exemple : vous-mêmes, vous êtes de sacrés chenapans) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemple : il avait un seul projet, créer sa société) ;
  • une proposition subordonnée relative (exemple : les spectateurs, qui étaient heureux d'être là, lui ont offert une belle ovation) ;
  • une proposition subordonnée complétive (exemple : tu n'es pas, à ce que je sache, un expert en la matière).
L'épithèteIdem que l'apposition, excepté le fait que l'épithète est directement relié au nom qu'il complète.
  • un adjectif (exemple : j'ai acheté un vélo vert) ;
  • un participe passé (exemple : j'ai jeté les fleurs fânées).
Complément de nom Comme son nom l'indique, il apporte une information complémentaire au nom qu'il précède.
  • un nom (exemple : le pneu du vélo est crevé) ;
  • un nom propre (exemple : le patron de Paul n'est pas aimable) ;
  • un pronom (exemple : l'attitude de ceux-ci est déplorable) ;
  • un adverbe (exemple : c'était le temps d'avant) ;
  • une préposition (exemple : mes voisins du dessus sont très bruyants) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemple : l'envie de tuer ma voisine m'a traversé l'esprit).
Le complément de l'adjectif Idem que le complément du nom sauf qu'il complète un adjectif.
  • un nom (exemple : il est fier de son travail) ;
  • un nom propre (exemple : il s'est montré hostile à Jacques) ;
  • un pronom (exemple : il est content de lui) ;
  • un adverbe (exemple : il est très fort) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemple : je suis ravie d'écrire ce billet) ;
  • une proposition subordonnée (exemple : je suis étonnée qu'il s'en aille si tôt).
Le complément de l'antécédentVous l'aurez deviné, il apporte une précision sur l'antécédent.
  • une proposition subordonnée relative (exemple : la dame qui vient de partir a oublié son parapluie).
Les compléments circonstancielsApportent des éléments complémentaires sur les circonstances (lieu, date, manière, quantité, etc).
  • un nom ou groupe nominal (exemple : il part dans deux jours) ;
  • un pronom (exemple : j'arrive chez toi dans cinq minutes. ) ;
  • un adverbe (exemple : il aura les résultats demain) ;
  • un verbe à l'infinitif (exemple : il s'est mis à la course à pied pour perdre du poids) ;
  • un gérondif (exemple : il est arrivé en pleurant) ;
  • une proposition (exemple : j'arrêterai de te surveiller quand j'aurai confiance en toi).


Ainsi s'achève ce billet sur les principales fonctions grammaticales. J'espère qu'il vous sera utile. :)


9 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne Barbatos
# Ajouté le 21/11/2008 à 16 h 10
Avatar
Groupe : zAnciens
Merci pour cet excellent billet Gigedine. :ange:
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 21/11/2008 à 17 h 29
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
C'est vrai qu'il est très bien rédigé et explique clairement et de façon concise les principaux points à savoir sur ce sujet (encore une référence vers laquelle renvoyer dans les commentaires de zCorrection ^^ ).

Merci beaucoup.
 
Hors ligne Fihld
# Ajouté le 21/11/2008 à 17 h 51
tokiponized
Avatar
Groupe : zAnciens
Tout y est : complet, précis et ordonné.

Bref, merci pour ce billet. :)
 
Hors ligne Gawtier
# Ajouté le 21/11/2008 à 18 h 15
Sunny smiled at me !
Avatar
Membres
Les CC auraient pu être approfondis, mais sinon le billet est excellent. :)
Modifié le 22/11/2008 à 10 h 32 par Gawtier
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 21/11/2008 à 18 h 38
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Citation : A-dream
Les CC auraient pu être approfondis, mais sinon ça va, bon billet. :)

On peut toujours approfondir davantage mais après il faut parfois synthétiser aussi pour que ça soit digeste (sinon on perd les lecteurs et donc l'intérêt du billet) et là je pense que gigedine a su faire un bon compromis entre exhaustivité et efficacité (je doute que beaucoup se donneraient la peine de lire un billet de trois pages sur ce sujet). Après si tu souhaites approfondir un point, tu peux bien sûr proposer un article qui le développe. ;)
 
Hors ligne gigedine
# Ajouté le 21/11/2008 à 19 h 20
Avatar
Groupe : zAnciens
C'est moi qui vous remercie une nouvelle fois pour vos compliments.

J'enlève ma deuxième phrase qui était de trop. :)

Gigedine
Modifié le 22/11/2008 à 09 h 06 par gigedine
 
Hors ligne Gawtier
# Ajouté le 21/11/2008 à 23 h 57
Sunny smiled at me !
Avatar
Membres
Hé, déformez pas non plus mes propos.

Je n'ai ni voulu rabaisser ton article ni te rabaisser gigedine. C'était simplement que les CC auraient pu être approfondis et vus un peu plus en détail, ça n'aurait pas fait de mal. Après, si tu le prends mal, alors fermez les commentaires.
 
Hors ligne gigedine
# Ajouté le 22/11/2008 à 09 h 06
Avatar
Groupe : zAnciens
On se calme A-Dream, j'accepte tout à fait les critiques tant qu'elles sont constructives. Je t'envoie mp pour m'expliquer. Ce n'est pas le lieu ici pour le faire.

Gigedine
 
Hors ligne Desolation
# Ajouté le 27/11/2008 à 15 h 55
Poète amateur fataliste...
Avatar
Groupe : zAnciens
Merci. Cela m'a permis de revoir certains points, principalement les dénominations des fonctions.