Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Grammaire > [1/3] Adjectifs > Lecture du billet

[1/3] Adjectifs

Rappels sur leur accord, les différents types d'adjectifs et leur rôle

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Grammaire

Écrit par Gawtier, le 15/08/2008 à 10 h 48 | Commenter ce billet (12 commentaires)

Ce billet fait partie d'une suite de 3 billets sur les expansions du nom. Il parle donc de la plus étendue des expansions du nom : l'adjectif.

L'adjectif est l'expansion du nom la plus utilisée.
L'adjectif est toujours associé à un nom, il s'accorde en genre et en nombre avec celui qu'il accompagne. Ainsi, si le nom est masculin pluriel, l'adjectif le sera aussi.
Exemples : La fleur verte, les grands chiens.


Formation



... du pluriel



Pour former le pluriel des adjectifs, dans les cas généraux, il faut simplement ajouter un -s à la fin de celui-ci.
Exemples : grands, petits.

Image utilisateur
Cependant, beaucoup d'exceptions existent.
  • Tout d'abord, les adjectifs finissant en -z, en -s ou en -x ne prennent pas la marque du pluriel.
  • Les adjectifs en -al font leur pluriel en -aux. Exemple : Un homme brutal, des hommes brutaux.
    Cependant, certains prennent la marque du pluriel habituelle, le "s". Exemple : bancal, naval.
    Pour corser le tout, trois de ces adjectifs en -al peuvent avoir soit un s, soit aux : pascal, idéal et jovial.
    L'adjectif "banal" fait son pluriel en -s actuellement. Cependant, certains écrits anciens l'utilisent avec la marque du pluriel -aux (à noter que le sens de "banal" n'était pas le même que celui qu'on lui attribue aujourd'hui).
  • Les adjectifs en -eu font leur pluriel en -eux. Exemple : pieux.
    Cependant, des adjectifs font fi de la règle. Exemple : un mur bleu, des murs bleus.
  • Les adjectifs en -eau font leur pluriel en -eaux.
  • Les adjectif d'origine latine se terminant par -um peuvent faire leur pluriel en -ums ou en -a. Exemple : minimums ou minima.
  • Certains adjectifs de couleur. En effet, si la majorité des adjectifs de couleur s'accordent en genre et en nombre avec le nom qu'ils complètent (exemple : des robes vertes), ce n'est pas le cas pour les adjectifs tirés de noms (notamment de fruits) comme orange, marron ou bien turquoise.
    Ces adjectifs restent invariables quoi qu'il arrive. Exemple : des robes marron / orange / turquoise.

    Sous leur forme nominale cependant, ces mots ne sont pas invariables.
    Exemple : j'ai mangé des marrons et de bonnes oranges.


... du féminin



Dans le cas général, il suffirait de rajouter la marque du féminin, 'e'. Mais, tout n'est pas si simple, il y a des exceptions, que voici.

  • Les adjectifs finissant par 'e' déjà au masculin ne diffèrent pas.
  • Les adjectifs terminant par -el, -(i)en, -on, -eil, -ul et en -il au masculin doivent doubler leur consonne finale au féminin. Exemples : cruel, cruelle, pareil, pareille.
    Ce n'est pas le cas pour les adjectifs finissant en -al. Exemple : final / finale.
  • Les adjectifs en -ot peuvent doubler la consonne au féminin. Exemple : sot, sotte mais idiot, idiote.
  • Concernant ceux en -et, ils peuvent faire -ète ou -ette au féminin. Exemples : cadet, cadette ; discret, discrète.
  • Les adjectifs en -g font leur féminin en -gue et ceux en -gu en -guë (ou -güe). Exemple : aigu, aigüe ou aiguë.
  • Les adjectifs en -s font leur féminin en -se ou -sse. Exemple : épais, épaisse ; niais, niaise.
  • Les adjectifs en -teur font -teuse ou -trice au féminin : fondateur, fondatrice ; porteur, porteuse.
  • Les adjectifs en -eure font leur féminin en -euse. Exemple : trompeur, trompeuse.
  • Les adjectifs en -x font leur féminin en -se. Exemple : sérieux, sérieuse.
    Attention : 3 adjectifs échappent à cette règle ! Ce sont :
    doux, douce ; roux, rousse ; faux, fausse.
  • Les adjectifs en -c font leur féminin en -che ou en -que. Exemple : public, publique ; franc, franche.
    Grec échappe à cette règle : un homme grec, une femme grecque.
  • Les adjectifs en -er font leur féminin en -ère. Exemple : léger, légère ; entier, entière.
  • Les adjectifs en -f font leur féminin en -ve. Exemple : neuf, neuve ; naïf, naïve.
  • Exceptions spécifiques et uniques :
    frais devient fraîche ;
    tiers devient tierce ;
    beau devient belle ;
    nouveau devient nouvelle ;
    fou devient folle ;
    mou devient molle ;
    vieux devient vieille.

Il faut faire attention : pour accorder au féminin pluriel, il faut d'abord accorder au féminin puis au pluriel ! :)


La place des adjectifs - reconnaître un adjectif



Dans une phrase, l'adjectif a différentes places. Grâce à ces places, l'adjectif change de fonction.

Citation : Notre exemple
Évadée, la maligne prisonnière est satisfaite.

Repérons les adjectifs dans cette phrase.
Tout d'abord, cherchons le sujet et le verbe. Ici, le sujet est "Évadée, la maligne prisonnière" et le verbe "est". Dans le GNS, il peut y avoir des adjectifs, donc, cherchons l'article et le nom commun dans cette particule : il s'agit de "la" et "prisonnière". Ainsi, nous avons notre premier adjectif : "maligne" ! Les deux autres mots (évadée et satisfaite) sont aussi des adjectifs et ils s'accordent en genre et en nombre avec le nom qu'ils accompagnent, ici, la prisonnière.

A la fin du billet, nous aurons de nouvelles façon de reconnaître un adjectif.


L'adjectif épithète



Un adjectif épithète est un adjectif qui complète le nom de façon directe. Ainsi, il se place avant ou après le nom, et toujours de façon directe.

Citation : Exemple
Le grand garçon s'accorde de douces vacances.


Ici, nous avons affaire à deux adjectifs épithètes complétant chacun un nom commun différent. Tout d'abord, le premier, "grand" complète le nom commun "garçon". Celui-ci est sujet, donc, "grand" fait partie du Groupe Nominal Sujet. Quant au second, il qualifie le nom "vacances" qui lui est COD. Ainsi, ce mot fait partie du Groupe Nominal Complément d'Objet Direct. Cependant, quand un adjectif épithète fait partie d'un GNCOD, sa fonction n'est plus épithète, comme on le croirait, mais attribut du COD. Ce petit point n'est pas à retenir : moi-même, avant l'écriture de ce billet n'en étais pas informé ! :)

Ce qu'il faut retenir...

L'adjectif épithète suit de près le nom.
Il fait partie du GNS.
Il n'exprime ni la possession ni la démonstration.

La place de l'adjectif épithète

L'adjectif épithète ne se place pas n'importe comment par rapport au nom.
La plupart du temps, l'adjectif se place après le nom.

Citation
Une maison luxueuse


Se placeront toujours après le nom :
  • Les adjectifs de couleur. Exemples : un manteau marron, une robe verte.
  • Les adjectifs dérivés d'un nom propre. Exemple : la division euclidienne.
  • Les adjectifs accompagnés d'un adverbe long. Exemple : une règle moralement abusive.
  • Les adjectifs de religion et d'origine. Exemples : un village huron, un prêtre anglican.
  • Les adjectifs qualifiant une partie du corps. Exemple : une vue basse.
  • Les adjectifs dérivés d'un participe passé. Exemple : une fenêtre ouverte.
  • Les adjectifs accompagnés d'un complément d'adjectif. Exemple : Une maison luxueuse comme la Maison Blanche.


La plupart des adjectifs subjectifs (exprimant un goût, un sentiment, une préférence) suivent le nom, cependant, pour marquer une emphase, on peut les mettre avant le nom.

Citation
Un livre magnifique. Un magnifique livre. Un livre ravissant. Un ravissant livre.


Certains adjectifs épithètes courts courants se placent toujours avant le nom. En voici une liste, non-exhaustive

Citation
autre, grand, jeune, nouveau, vaste, beau, gros, joli, petit, vieux, bon, haut, mauvais, vilain.
Le vilain petit canard.


Certains adjectifs épithètes peuvent se placer avant et après le nom. Cependant, ils peuvent changer de sens.

Citation
Un garçon curieux. Un curieux garçon.
Le premier exemple veut dire que le garçon est curieux, et le deuxième que le garçon suscite l'intérêt.


Attribut



Un adjectif attribut, contrairement à l'épithète, définit un état d'être du nom. C'est pourquoi celui-ci est introduit par un verbe d'état. Un attribut définit donc un nom de façon indirecte, par le biais du verbe d'état.

Citation : Exemple
La vie est belle.


"Belle" définit "la vie", mais de façon indirecte : il est introduit par un verbe d'état, ici "est" donc être.

L'adjectif attribut s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il définit.

Les verbes d'état

Ils sont peu nombreux, mais introduisent les attributs du sujet.

Citation
être, devenir, paraître, sembler, demeurer, rester, avoir l'air, passer pour.
Exemple : j'ai l'air bête en lisant ce prospectus.

Ici, bête est l'attribut du sujet "J'".

Attention ! Il ne faut pas confondre l'attribut du sujet avec le COD ! Ils répondent tous les deux à la question 'qui ?' ou 'quoi ?' mais l'attribut parle de la même personne que le sujet, contrairement au COD.


Adjectif apposé



Ce dernier cas évoqué dans ce billet, et dernier cas de l'adjectif qualificatif est celui de l'adjectif qualificatif apposé, ou en mis en apposition ou encore appositif. Celui-ci n'est que rarement employé à l'oral. Il est employé fréquemment à l'écrit, par contre.

Citation
L'enfant heureux criait sa joie

Ici, nous avons affaire à un épithète. Cependant, si l'on rajoute des virgules là où il faut, ça devient un apposé.

Citation
L'enfant, heureux, criait sa joie

Ici, heureux qualifie l'enfant de façon indirecte, c'est donc un adjectif apposé.

Notons également que cette phrase est exactement la même que celle-ci :
Citation
Heureux, l'enfant criait sa joie


Retour sur la place des adjectifs



Vous souvenez-vous de la phrase "Évadée, la maligne prisonnière est satisfaite." ?

Maintenant que nous avons de nouvelles connaissances, nous allons pouvoir essayer de retrouver les adjectifs d'une autre façon. :p
Nous savons qu'il existe trois sortes d'adjectifs qualificatifs : l'épithète, l'apposé et l'attribut. L'épithète est relié directement au nom, l'attribut est introduit par un verbe d'état et l'apposé séparé par des virgules.

Donc, il faudrait trouver le nom commun qui fait partie du groupe nominal sujet. Ici, c'est "prisonnière". Voyons les éléments qui l'entourent : "maligne" et "est". Le premier, c'est bel et bien un adjectif. Juxtaposé au nom, "maligne" est donc épithète. Le second est un verbe, mais pas n'importe quel verbe, c'est un verbe d'état ! Regardons donc après, s'il s'agit d'un adjectif, c'est un attribut. "satisfaite" est bien un adjectif, il est donc attribut. Il nous reste donc deux mots dans la phrase : "Évadée" et "la". Le premier, suivi d'une virgule, s'accorde en genre et en nombre avec le sujet, "prisonnière". C'est un adjectif qualificatif, et comme il est séparé par des virgules du sujet, il est donc apposé.

J'espère que ce petit billet court vous a permis d'apprendre de nouvelles choses, et j'en rédigerai d'autres avec grand plaisir. :) En attendant, vous pouvez tester ce que vous venez de réviser (ou d'apprendre ;) ) en jouant à ce quiz sur les adjectifs, créé spécialement pour l'occasion : quiz sur les adjectifs.

Un remerciement particulier pour Ziame et Dalshim pour leur aide dans la rédaction de ce billet.


12 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne Barbatos
# Ajouté le 15/08/2008 à 12 h 28
Avatar
Groupe : zAnciens
Très bon billet, comme toujours. ;)
 
Hors ligne Gawtier
# Ajouté le 15/08/2008 à 13 h 34
Sunny smiled at me !
Avatar
Membres
Merci ! :)
 
Hors ligne Emurikku
# Ajouté le 15/08/2008 à 14 h 10
Avatar
Groupe : zAnciens
Salut,

du bon boulot ! Pas si court que ça, cet article, mais bon, comme il est bien, on te pardonne.
J'y aurai révisé certains points obscurs et malsains, donc merci. ^^

J'attends les autres !
Modifié le 15/08/2008 à 21 h 36 par Emurikku
 
Hors ligne ~Electro
# Ajouté le 16/08/2008 à 12 h 06
Avatar
Groupe : Équipe SdZ
Sympa ton billet.
Par contre, il est trop long. Je ne veux pas être chiant, mais là c'est trop long. La lisibilité est assez dégradée face à la taille.

A+
~Electro
Modifié le 16/08/2008 à 17 h 35 par ~Electro
 
Hors ligne Gawtier
# Ajouté le 16/08/2008 à 12 h 51
Sunny smiled at me !
Avatar
Membres
«Ah.»
 
Hors ligne Barbatos
# Ajouté le 16/08/2008 à 17 h 54
Avatar
Groupe : zAnciens
Ah ?
 
Hors ligne darkalex
# Ajouté le 16/08/2008 à 18 h 48

Membres
Béh ?
 
Hors ligne vincent1870
# Ajouté le 17/08/2008 à 11 h 13
Avatar
Groupe : Administrateurs
Bon alors on va essayer de stopper le flood gratuit merci, et revenir à cet intéressant billet. ;)

Pour ma part je trouve ce billet instructif, et ayant le mérite de revenir sur les bases depuis le début (et sans trop de jargon technique). Bravo !
 
Hors ligne zombies280
# Ajouté le 17/08/2008 à 13 h 07
Avatar
Membres
Je pense que c'est un très bon billet qui nous permet de revoir quelques règles apprises il y a longtemps que l'on a malheureusement vite oubliées :-°
 
Hors ligne Gawtier
# Ajouté le 18/08/2008 à 21 h 27
Sunny smiled at me !
Avatar
Membres
Pour répondre au newser plus haut, d'une façon plus constructive.

Il s'agit d'un cours de français. Il y en a des millions, en français ou en anglais, écrits de gauche à droite ou de droite à gauche, en vers ou en prose, en bleu ciel argenté accompagné d'une touche de beige ou en vert "caca d'oie". Ils ont des particularités, chacun résumant une règle par une phrase courte et choc, d'autres en détaillant beaucoup de choses. Ces cours sont appris en CP, CE1, CE2 et CM1 et revus en 5° et 4°. Ce billet n'est pas fait pour être relu entièrement, mais pour être lu spécifiquement. Pour être plus précis, on lira que le paragraphe qu'on a besoin de lire. On ne va pas ré-apprendre des choses, si les connaissances abordant le sujet étaient justes : ça n'a aucun sens. Ainsi, j'ai fait un billet détaillé, précis, expliquant beaucoup de choses. L'avantage ? Si l'on lit uniquement un paragraphe, il est détaillé, pas trop long et expliqué.

Ce qui me fait peur aussi, c'est qu'un newser n'a pas le courage de lire un billet long... o_O
 
Absent Hors ligne Guillawme
# Ajouté le 19/08/2008 à 11 h 51
Avatar
Groupe : zAnciens
J'ajoute que les billets de ce genre sont d'une grande utilité pour fournir des références (dans les commentaires de correction) aux gens qui nous envoient des tutos.
 
Hors ligne ~Electro
# Ajouté le 20/08/2008 à 09 h 43
Avatar
Groupe : Équipe SdZ
Citation : A-dream
Ce qui me fait peur aussi, c'est qu'un newser n'a pas le courage de lire un billet long... o_O

Chacun son truc ! Qui a dit que je n'avais pas le courage de lire un billet aussi long ? o_O