Aller au menu - Aller au contenu

Centre d'aide Vous êtes ici : zCorrecteurs.fr > Blog > Orthographe > Le pluriel des noms composés > Lecture du billet

Le pluriel des noms composés

ou comment éviter une prise de tête

Nous suivre : flux RSS du blog | Twitter | Facebook

Catégorie : Orthographe

Écrit par Gawtier, le 01/07/2008 à 10 h 29 | Commenter ce billet (4 commentaires)

Dans ce billet, nous allons voir les règles du pluriel pour les noms composés.

En premier lieu, qu'est-ce qu'un nom composé ?



Un nom composé est un nom formé par deux autres mots. Ces deux particules sont souvent reliées par un trait d'union, mais pas toujours. Elles sont donc soit côte à côte, soit séparées par une espace.
Exemple : portefeuille, porte-plume, croque-monsieur, etc.

Pluriel des noms composés dont les particules sont côte à côte



Lorsque les deux particules ne sont pas reliées par un trait d'union, le pluriel se fait normalement.
Exemple : Un portefeuille, des portefeuilles.

Il y a des exceptions à cette règle. La plupart de ces exceptions sont utilisées en cas d'apostrophe, il n'y a donc pas d'article (défini ou non devant).
Exceptions : Monsieur, messieurs ; madame, mesdames ; Mademoiselle, mesdemoiselles ; monseigneur, messeigneurs ; un bonhomme, des bonshommes ; un gentilhomme, des gentilshommes.

Pluriel des noms composés dont les particules sont reliées par un trait d'union



Passons au clou du spectacle (qui est aussi la règle la plus dure).
L'accord se fera selon de la nature des particules, c'est pourquoi je vous propose de partager cette partie en différentes sous-parties dont voici la première.

Lorsque la nature des particules est : NOM + NOM



Exemple : un chou-fleur, un sourd-muet, un timbre-poste et une station-service.

Généralement, les deux particules s'accordent. Mais, lorsque le deuxième nom est en fait un dérivé d'un génitif (complément du nom) ou d'un complément circonstanciel (de but, de manière...) il ne s'accorde pas.
Exemple : des choux-fleurs, des sourds-muets, des timbres-poste et des stations-service.
En effet, ce sont des timbres de la poste et des stations pour le service. ;)

Lorsque la nature des particules est : VERBE + NOM



Exemple : un chasse-neige, un porte-monnaie, un tire-bouchon, un ramasse-miettes et un porte-avions.

Comme vous pouvez le remarquer, certains substantifs, pourtant au singulier, contiennent une des deux particules au pluriel. En effet, selon le sens, on peut accorder directement. Par exemple, avec un ramasse-miettes, on ramasse des miettes en même temps, donc on accorde. En revanche, avec un tire-bouchon, on tire un seul bouchon à la fois.
Lorsque l'on met au pluriel ces mots, seul le nom est accordé, en fonction du sens.

Exemples : des chasse-neige, des porte-monnaie, des tire-bouchons, des ramasse-miettes, et des porte-avions.

Oui, un chasse-neige chasse de la neige. Le nom est indénombrable, donc au pluriel, il reste singulier. C'est la même chose pour porte-monnaie. Les autres suivent la même règle. :)

Lorsque la nature des particules est : ADJECTIF + NOM ou NOM + ADJECTIF



Exemples : un coffre-fort et une plate-bande.

Les deux particules prennent toutes deux la marque du pluriel.

Exemples : des coffres-forts et des plates-bandes.

Exceptions à la règle ADJECTIF + NOM



Exemples : un Anglo-Saxon, une grand-mère, une demi-heure, une Franc-Comtoise, un Franc-Comtois.

Lorsque le premier élément se termine par -o, il est invariable.
Lorsque le premier élément est grand ou franc, il ne prend la marque du pluriel qu'au masculin.
Lorsque le premier élément est demi, seul le nom s'accorde au pluriel.

Exemples : des Anglo-Saxons, des grand-mères, des demi-heures, des Franc-Comtoises, des Francs-Comtois.

Lorsque la nature des particules est : ADVERBE + NOM



Exemples : un en-tête, une arrière-boutique.

Seul le nom s'accorde.

Exemples : des en-têtes, des arrière-boutiques.

Lorsque la nature des particules est : VERBE + VERBE ou PROPOSITION



Exemples : un savoir-vivre, un pot-au-feu, un va-et-vient.

Il y a invariabilité sur ces noms composés.

Exemples : des savoir-vivre, des pot-au-feu, des va-et-vient.

Conclusion



Il existe des irrégularités dans ces règles, il faut donc, question de sûreté, consulter un dictionnaire adapté.

Voilà, j'en ai fini avec ce point !


4 commentaires sur ce billet

Page : 1 
Auteur Message
Page : 1 
Hors ligne mourad89
# Ajouté le 19/08/2009 à 11 h 59

Membres
excellent :D
merci
 
Hors ligne adri76
# Ajouté le 19/10/2009 à 09 h 11
Avatar
Membres
Je ne suis pas sûr, mais je crois qu'il y a aussi des règles pour les adjectifs de couleurs. Il faut que je recherche.
 
Hors ligne Nicolas M.
# Ajouté le 11/08/2010 à 19 h 50
NiCoLaSm = 406.9 g/mol
Avatar
Groupe : zCorrecteurs
Pas d'accord pour les adjectifs de couleurs composés ( « une robe bleu marine » ) ni pour ceux issus d'un nom ( « des pierres turquoise » ). Cependant, rose, mauve et fauve s'accordent.
 
Hors ligne Ziame
# Ajouté le 11/08/2010 à 23 h 00
Arx Tarpeia Capitoli proxima
Avatar
Groupe : Administrateurs
Bonsoir,

En fait, l'article ne traite pas ici des adjectifs composés mais bien des noms composés. Donc ce que tu dis est vrai mais est traité dans un autre article (du même auteur).

En ce qui concerne ton exemple avec le bleu turquoise, l'auteur traite de ce cas.

Citation : Gawtier
Généralement, les deux particules s'accordent. Mais, lorsque le deuxième nom est en fait un dérivé d'un génitif (complément du nom) ou d'un complément circonstanciel (de but, de manière...) il ne s'accorde pas.


Une bleu(-)turquoise donnera ainsi au pluriel des bleus(-)turquoise. En effet, dans ce groupe nominal (« un bleu turquoise »), le « de » est sous-entendu (couleur « de » turquoise). Je pense que c'est comme cela qu'il faut le voir. ;)